Récit de la course : La Christolaise 2008, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Christolaise

Date : 3/8/2008

Lieu : St Christophe En Oisans (Isère)

Affichage : 1954 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de St Christophe en Oisans 2008

 

 

Lever matinal en ce 3 août 2008... 5h30 !



A l'initiative d'Adrien (unbretonagrenoble), une voiture chargée de kikoureurs (kalu – unbretonagrenoble et votre serviteur) est en route pour le Trail de St Christophe en Oisans (20 kms – 900 m de dénivellée).



A l'arrivée il ne fait pas bien chaud, le soleil ne montre pas encore ses rayons mais c'est tant mieux vu que le gros de la dénivellée se fait dès le départ sur un côteau plutôt exposé.



Une petite centaine de particpants est au départ, que des pros (du moins en terme de matos !). Le départ est donné, je pars comme à l'accoutumée dans le dernier tiers, histoire de ne pas me griller et souffrir ensuite tout le reste de la course (en plus, je connais le niveau d'Adrien !).



Après un début de course piégeux (monde et pierres), le gros du morceau débute direct : un mur, pratiquement tout le monde est déjà en train de marcher. J'essaye d'en remonter petit à petit, mais le sentier est vraiment étroit et peu propice aux dépassements. Finalement je me colle à un gars avec le T-Shirt de la montée de St Nizier, et fait l'accordéon avec lui jusqu'en haut, étant donné qu'il relance dès qu'il peut ce que je ne peux pas faire !



Du fait de l'expérience du Trail du Pic St Michel, j'entame la descente sur un mode plutôt soutenu. Je lâche l'ami de St Nizier et double un autre concurrent. Le reste de la descente est ultra piégeux car pentu et humide. Malgré mon effort, je ne rattrape absolument personne et dois plusieurs fois me relever pour trouver les drapeaux rouges de signalisation (en plus suis daltonien...).



Le passage dans St Christophe est le bienvenu, les locaux sont souriants et nous encouragent ! Toujours personne devant, mais personne derrière non plus ! Puis surprise, je tombe sur unbretonagrenoble, diagnostic facile à deviner, il est malade... Chapeau à lui d'avoir terminé malgré cela !



On attaque une autre montée, je rattrape un vétéran ardéchois et le dépasse dans la descente qui suit. Arrive derrière moi un autre concurrent super sympa que je laisse passer, pour ensuite essayer de tenir son rythme. Il m'emmènera jusqu'à l'arrivée, en contrepartie je le sauve en rattrapant son dossard qu'il avait perdu !



Dans les 5 derniers kilomètres qui sont interminables, le cadre est encore plus pittoresque, on est au-dessus du Vénéon qui présente une couleur ma-gni-fi-que ! Le gars de St Nizier nous remonte finalement, et je termine en 2h14. Le temps en lui-même n'est pas génaillissime, mais avec la forme du jour je n'aurai pas pu faire mieux



Au final, course vraiment sympa (mention spéciale à l'organisation et à tous les locaux) et nouveaux kikoureurs rencontrés !

 

4 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 03-08-2008 à 16:12:00

Une belle petite course de Montagne!!!

Commentaire de agnès78 posté le 04-08-2008 à 09:09:00

bravo pour ta course et merci pour ce beau récit qui nous permet de la partager!
au plaisir de te croiser sur les chemins
bise
agnès

Commentaire de ch'ti lillois d'vizille posté le 04-08-2008 à 13:56:00


magnifique trail, dommage que les descentes étaient humides, voir très humides.
une petite chute juste à la fin de la dernière descente, en prime une crampe et je fais un peu plus que l'année dernière, 2h25'25" ( l'année dernière 2h24'42" ).
trail à recommander pour la course, les paysages.

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 04-08-2008 à 15:49:00

Bravo julien pour ta course que tu as géré comme un chef sans exploser!

à plus

adrien

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran