Récit de la course : Martigues-Carro 2008, par NICO73

L'auteur : NICO73

La course : Martigues-Carro

Date : 26/7/2008

Lieu : Martigues (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1546 vues

Distance : 16.37km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Samedi 26 juillet

Il y a 15 jours que nous nous sommes décidés Joe14 et moi pour participer à la course de Martigues Carro. Mon pôte Alain m' en avait parlé l' année dernière car il l'avait déjà courue. Cela nous a valu, dans lecadre de la préparation, quelques sorties de plus d' une heure 30 malgrè la chaleur. Nous nous sommes dit que cette course était le départ de la préparation au Marseille Cassis. Nos entraînement se font, en effet, dans la colline et nous prenons moins de plaisir sur la route. Cela permettra également de voir les progrès de Joe14, six mois après ses débuts.

Nous voila donc Samedi 15h00 et j' arrive chez JOE pour le départ vers la Couronne où le bus doit nous amener vers le départ. Comme je connais le monde qu' il peut y avoir sur la plage le samedi, nous partons vers 15h30 afin de trouver une place de parking. En arrivant, un véhicule s' en va devant nous et nous nous retrouvons garer en face du bus qui nous amènera vers le départ.

Nous récupérons les dossards et le éponges fournies vers 16h30. Il nous reste donc deux heures d' attente avant le départ et malgré une arrivée de nuage lointain et un peu d'air, la chaleur se fait lourdement ressentir. La plupart des participants commencent déjà à se tremper la tête et à beaucoup boire. Nous discutons à l' ombre avec quelques coureurs fort sympathiques puis à 17h50 nous partons faire un petit échauffement de 15 mn. Nous nous mouillons ensuite la tête avant de nous rendre sur la ligne de départ. La consigne de départ :"Joe, fais ta course, je te suis!"

Le départ est donné pour environ 1000 participants qui s' élancent sur Martigues. Je suis derrière Joe et j' observe sa course. Malgré un départ assez cool, mon cardio reste constamment au dessus des 160 pulsations ( ce doit être la chaleur où le parcours qui monte constamment sans en avoir l'air). Joe prends un rythme de 12 à l' heure que nous garderons finalement jusqu' à la fin.

Les quatre premiers km s' effectuent dans la ville de Martigues en nous dirigeant vers le col de Lavera ou nous voyons déjà beaucoup de coureurs atteint par la chaleur. Fort heureusement les ravitaillements sont nombreux et réguliers avec des jets pour se tremper. Nous redescendons ensuite par des petites routes où le vent ne pénètre plus et où la chaleur a été la plus difficile à supporter.

10 ème kilomètre, Joe a un coup de mou, le bitume devient très dur et très chaud. Je l'oblige à s'hydrater et sur un arrêt et ensuite je ne vois pas qu' il est déjà parti et je dois faire un gros effort pour le récupérer. Cela vient à mon tour d' avoir un moins bien car il me faudra bien 4mn pour récupérer cette accélération.

Le Col de la Gatasse nous attends, ce fut personnellement la seule partie que j' ai apprécié du parcours car la route n'est pas ma tasse de thé. C' est  à ce moment que j'ai voulu attaquer mais Joe n' avait pas les jambes sur cette partie et j'ai freiné ma progression pour continuer avec lui mais dans la descente il a décider d' attaquer et je me suis mis dans le rouge pour le suivre. Il ne savait pas qu' il restait encore une montée casse patte avant l' arrivée.

C'est à la fin de la dernière montée que j' aperçois le Solitaire qui est venu en observateur. Je lui fais un coucou de la main et il m' encourage.

A un peu plus d'1km de l' arrivée,  j' entends un fou crier "PARIS ! PARIS ! On t'E...." . C' était Joe que j' avais distancé et qui avait vu un jeune supporter du PSG enroulé dans une serviette de son club. Il est fou ce Joe, même à l' agonie il arrive encore à chanter. Du coup, des ailes lui ont pousser pour finir en sprint à 20 secondes devant moi.

Au final, 330 et 331 ème position en 1h21 à 12 à l' heure de moyenne. Je trouve cette performance très prometteuse pour Joe qui a su gérer son effort.

Avant de partir, nous avons discuté avec le Solitaire a qui je souhaite un bon rétablissement suite à son intervention au genou.

Pour finir, excellente note pour l'organisation : Nombreux ravitaillement et points d'eaux, suivi sécurité sur tout leparcours, navettes très nombreuses et pour finir l'arrivée avec un très beau tee shirt Adidas et la sardinade sur  CARRO.

1 commentaire

Commentaire de CROCS-MAN posté le 28-07-2008 à 11:06:00

Salut Nico,
dur dur de regarder courir les collègues sans pouvoir les suivre mais c'est pour la bonne cause.
Bravo et rdv à la Marignanaise chez moi le 31 aout.A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran