Récit de la course : La Nocturne du Hans 2008, par Loopinette

L'auteur : Loopinette

La course : La Nocturne du Hans

Date : 19/7/2008

Lieu : Obernai (Bas-Rhin)

Affichage : 1428 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Plus belle que jamais !

Cette nocturne est programmée depuis un an, la dernière ayant été mémorable. Ca fait depuis la corrida de Noël d’Illkirch que je n’ai pas fait de course et c’est après 2 mois d’arrêt pour cause de blessure et quelques légers entrainements que je reprends. 

La seule ombre au tableau avant cette course : j’apprends que ma cop’ Tab’ ne pourra pas être des nôtres pour cause de boulot envahissant. J’ai les nerfs surtout que je comptais bien la faire avec elle : nous aurions été dans la même vague !  

Il est 20h45 quand La Cigogne et moi-même arrivons sur le site de la Nocturne. Nous repérons quasiment tout de suite sur le chemin qui nous mène au vestiaire une casquette rouge. C’est Hay-David. Ouaouh ça fait plaisir. On ne s’est pas revu depuis le Off des CRAAB en mai ! Un peu plus loin, une voix m’interpelle, c’est Astra ! Il est accompagnée d’Audrey59 venue de Lyon pour l’occasion : c’est chouette !  Tous deux sont accompagnés de leur moitié. Biru est également là. Yesss ! Je ne l’ai pas revu depuis le MVA 2007 ! Papa Astra est également de la partie. 

Chacun part se préparer et chercher les dossards et le cadeau de l’organisation : le choix était donné entre une frontale et un t-shirt. J’ai choisi la frontale celle de l’an dernier étant HS. 21h20 environ : des trombes d’eau s’abattent sur le site… ouaouh… ça craint ! J’ai bon espoir que ça cesse d’ici le début de la course à 22h. 

A ce moment là, j’en profiterai pour faire un peu de recrutement pour kikourou puisqu’une demoiselle est en train de lire ce qui est inscrit sur mon T-Shirt. Et me voilà donc en train d’expliquer kikon'est et kikivaou 

 

Tout le monde est enfin prêt : David a réussi a changer le nom de son inscription pour ne pas faire un podium en féminine à la place de Tab’ ; Audrey qui semblait bien stressée d’après Astra est également parée. La pluie a cessé et nous sortons donc nous échauffer en faisant quelques tours de pistes sur le stade à côté du gymnase.

 

Derrière : Astra, La Cigogne, papa Astra

Devant : Loopinette (moi), Audrey59, Hay-David (fournisseur officiel des photos de ce CR), Biru

 

 

Audrey ira s’échauffer seule hors stade. Je m’échauffe avec Pierre (Biru), les autres pressant un peu trop le pas pour moi. Nous retrouvons Sébastien (Vai-Lay) bien brièvement à la fin de l’échauffement. 

Nous partons alors vers le départ… un détail nous avait échappé : le départ n’est pas à côté du stade ! Dur dur de se frayer un passage parmi les spectateurs déjà présents. C’est extrême limite que nous intégrons notre vague soit à 22h alors que la première vague s’en va ! Même pas eu le temps en ce qui me concerne d’encourager Audrey qui est dans cette première vague avec papa Astra.

 

 

 

 

Vai-Lay, Hay-David, moi-même, Astra et La Cigogne sommes dans la seconde vague. 

Biru fait bande à part en partant dans la vague des meilleurs : la dernière ! Son objectif : remonter tout le monde ?  22h03, top départ. C’est l’euphorie autour de nous. Des spectateurs partout. J’avais oublié la sensation que ça fait ! Ouaouh… David, photo reporter d’exception comme d’hab, part devant. Olive lui enclenche le pas. Ca va trop vite pour moi alors je reste derrière. Astra décide de m’accompagner jusqu’à ce que nous retrouvions Audrey. Personnellement je suis convaincue que je ne la rattraperai pas mais Astra a décidé de m’accompagner un bout de chemin malgré tout pour une fois : c’est top !  

Peu avant le 1er km, nous entamons  la première montée. Astra me conseille la technique des « petits pas » ce qui fonctionne plutôt pas mal pour ensuite me conseiller la technique du « lâche tout » dans la descente qui suit 

 

Nous sortons de la foule. C’est le lieu que j’appelle « le domaine des fées » : les lumières de la ville ont cessé et celles qui prennent place émanent du sol, sont roses, puis bleues ; s’agrippent aux arbres et au sol terreux… Le bruit de la foule s’éloigne… Et je ne suis pas la seule à entrer dans cette magie puisqu’Astra me dit au même moment que c’est là que ça commence à être bien. Certes Astra, certes… Je valide !  Surtout qu’un peu plus loin nous attendent les porteurs de torche ! J’adore ! 

Nous arrivons en bas de la 2ème montée et du 2ème km qui commence tout doux. Je m’accroche. « Regarde pas les km, tu t’en fiches ! » me dit Astra avec un mouvement de main à la vue du panneau du 3ème km ! Pas de problème Astra… sauf que ça va un peu vite et que le pire reste à venir !  Légère descente, virage en vue ouaouh, virage grimpant grave !!! Et sur bitume celle-ci ! Mais elle sera de courte durée. C’est ici que nous rejoindrons Audrey. Astra accélère pour la rejoindre. Je reste à mon rythme jusqu’en haut pour les rejoindre lorsqu’ils marcheront : Audrey souffre et s’est faite avoir par la succession des montées. 

Je resterai très peu de temps avec eux : je ne veux pas marcher et je les laisse donc très rapidement car le 1er ravito est là, au pied de la croix blanche du Mont National : slurp un quartier d’orange, re slurp un verre d’eau. Une coureuse me demande si c’est le Mont Sainte Odile que l’on voit en face. Il me semble en effet bien reconnaître le couvent éclairé au sommet du Mont : merci madame pour la remarque : c’est trop beau avec la vue sur Obernai !! Et hop : grande descente amorcée sur bitume jusqu’au parc d’Obernai ! J’oublie de me laisser aller au début et y repense bien vite. Non je ne ferais pas mon Sam67 mais je me laisse quand même aller (Vincent lui les descend limite en roulant tellement il lâche tout !!!) Petite pensée pour lui qui n’a pas pu être des nôtres en cette exceptionnelle soirée. 

Après cette descente, le parcours est relativement « facile » avec plusieurs arrivées et sorties de centre ville sur les pavés pleins de monde et d’encouragements. Ce sont ces encouragements qui me feront avancées parce qu’après cette montée au Mont National trop rapide pour moi, je n’ai rapidement plus de jus et je fonctionne au moral ou plutôt, aux applaudissements et aux cris des spectateurs. Nous rejoignons le parc. Comme l’an dernier je raterai le 6ème km. Le 7ème km se situe à l’entrée du parc. 

J’entends alors un « aller Carooole » ! ?? Hein ? Quoi ? Qui me parle ??  Je réalise que c’est pour moi puisque personne d’autre autour de moi ne réagit. Je pense alors à Mélanie venue encouragé son écureuil chéri. J’aurai confirmation plus tard. Merci, ça fait chaud au cœur 

 

 A la sortie du parc, j’entends une dame lire difficilement « ki…kou..rou » ? Kikourou ? « Mais à la nocturne du Hans bien sûr » que je lui dis !!!  « kangourou » ? « Et non , j’ai laissé les ressorts à la maison » . Elle me propose de lui enclencher le pas ainsi qu’à ses coéquipières parce que soi-disant elle ne va pas vite… sauf qu’elle vient de la 3ème ou 4ème vague et que je ne suis pas rendue !! Je les laisse donc aller. 

Les ravitaillements se succèdent tous les 3 km avec eau, quartier de jus d’orange ou sucre. Les groupes de musiques divers et variés jalonnent le parcours : quand il n’y a pas vraiment de spectateurs, il y a eux ou alors un transistor qui joue YMCA ou Partenaire Particulier. Souvenir souvenir !! 

J’avance, toujours comme je peux. C’est dur. Le souffle est là mais pas les jambes où tout du moins c’est ce qu’il me semble. Dernière montée, également aux flambeaux. Que d’encouragements ! Mon « merci ! » même crié ne passera aucun des cris d’encouragements de ces gentes personnes ! Ouaouh ça calme... Les flambleaux parce que du coup la montée passe vite ! 

Un coureur me passe en disant « aller l’arrivée n’est pas loin… et je vois alors inscrit le 9ème km. Pas loin… tout est relatif… mais c’est vrai qu’il n’en reste QUE 3 des km et je décompte ! 10ème km… aller hop on y est presque… 11ème km yessss… 

Et voilà que j’entends derrière moi « aller Carole, tu enclenches mon pas ! » !! Heinnnn ???? (vous pouvez la faire à la ch’ti parce que c’est à peu près le son qui a retenti dans ma tête sur le coup !!!) ! Une casquette rouge et un t-shirt blanc me doublent en trombe ! un Biru !!! Ouaouh ça décoiffe et j’ai failli en perdre mon buff !! Non mais ça va pas la tête !!!! Je commence pourtant à le suivre et réalise bien vite qu’il reste 800 m et que quand on a plus rien dans les pattes, et bien c’est super long 800 m !!!! Je ralentis donc de nouveau. Pierre se rendra compte à plusieurs reprises que je ne suis pas et aura l’extrême gentillesse de ralentir pour m’attendre.  

Il a d’ailleurs essayé de me faire comprendre qu’il n’était pas lui… Je m’explique. « Je t’avais bien dit que tu me rattraperais » lui dis-je. Et Biru de me répondre « mais non ! ». « Ben si tu es bien là non ?! » dis-je. « Mais non, c’est une illusion !!! » Sacré Pierre !! 

 

Je reconnais le virage de l’arrivée : un chemin en pavés de 2m de large entouré de gens… une foule qui acclame. Biru se demande à son tour où est l’arrivée. Au même moment j’accélère et je lui dis « là-bas » : des lumières au loin ! Et c’est parti !! L’homme au micro parlera d’une « ola » que Pierre fera sous les applaudissements des spectateurs. Et il restera côte à côte avec moi jusqu’au bout et me laissera passer devant lui en bon seigneur ! Mais ne vous y méprenez pas ! Rappelez-vous : il était dans la 6ème vague partie à 22h25 quand je suis partie dans la 2ème à 22h03 !

 

 

 

J’en découdrai en 1h26mn33s ! Ouaouh !!! Ouaouh !! 10 mn de plus que l’an dernier !!! Mais je l’ai faite !

Et finalement, je crois bien que Tab’ m’aurait bien vite lâché vu mon extrême rapidité !

 

 C’est ma 2ème Nocturne du Hans. Et je confirme ce que j’ai toujours dit : s’il y a une seule et unique course que je devrais faire en une année : ce serait celle-ci !!Organisation irréprochable, bénévoles extraordinaires… Seuls quelques coureurs un peu mal élevés oublis leur civisme quand pressés ils poussent alors qu’il y a 2 mètres de largeur de chemin et que je suis seule sur le bas côté !! Voulez pas que je cours dans les vignes non plus !! 

David et Olive nous attendent à l’arrivée depuis 35 mn et semblent ravie de leur course. Direction les douches parce que ça caille. Nous croiserons à ce moment là MVA (Yves) déguisé comme à son habitude, en Bacchus cette fois-ci. Nous le retrouverons au gymnase après les douches pour une bise d’anniversaire 

 

 

 

3 vestiaires de douche pour les hommes, 1 vestiaire pour les femmes. C’est très serré là dedans. Certaines femmes sortent même en petite tenue pour s'habiller tellement c’est galère. Les hommes aussi malgré les triples vestiaires !

Puis c'est direction l’AAB ! Tous rhabillés, hop c’est parti pour aller au cœur de la fête. Il est 00h30 et ça flaire bon la tarte flambée. Y’a un peuple pas possible. Dure de trouver une place mais on finira par pouvoir tous se caller au coin d’une table avec papa et maman Astra.

C’est à ce moment là que je verrai une tête connue entre mille : Schnaka ! Enfin je le rencontre ! Cool !

Certains partent chercher flam’ et bière et nous voilà en train de dévorer les tartes flambées tellement ça fait faim !  La remise des trophées se fait sur la scène derrière moi. Nous partirons 1 heure plus tard juste avant que ne commence la partie « musique » pour danser ! 

 

 

A gauche : Olive (La Cigogne), Laurent (Astra Wally), Mélanie, André, maman Astra ; A droite : Pierre (Biru), David (Hay-David), Loopinette (Carole - moi) 

Direction les voitures. Heureusement j’ai un chauffeur parce que je suis claquée limite j’aurai roupillé pendant la petite ½ heure de route ! Merci Olive.

 

 Et un grand merci à tous pour cette formidable soirée, merci à Laurent pour l'accompagnement de début de course, à Pierre pour m'avoir porté à l'arrivée, à  David pour les photos et un immense merci à l’organisation sans faille de cette Nocturne du Hans. 

Et sans aucun doute : à l’année prochaine !!

 

14 commentaires

Commentaire de Tortue géniale posté le 22-07-2008 à 11:45:00

Quel plaisir de t'avoir retrouvée et fini avec toi !
A très bientôt et entraîne- toi bien, l'année prochaine ce sera toi qui me ramènera à l'arrivée !

Bisous.

Pierre.

Commentaire de La cigogne posté le 22-07-2008 à 12:03:00

Bravo,

Malgré le peu d'entraînement, tu l'as fait!!
C'est courageux mais c'est "tout toi" ça.
Au moral comme d'hab.

Mais fera obligatoirement mieux l'année prochaine.

Olivier

Commentaire de taz28 posté le 22-07-2008 à 14:21:00

Superbe course Loopi, et sous les encouragements d'une belle brochette de kikourouges !!! ;-))

Merci pour ce récit et ces photos !!

Bravo à toi pour ta course !!

Taz

Commentaire de JLW posté le 22-07-2008 à 14:22:00

Bravo Carole, belle nocturne, (euh je parle de la course ...) et beau récit captivant comme toujours. Tu devrais courir plus souvent pour pouvoir te lire plus fréquemment. Bonne récup avant les Crêtes.

Commentaire de laurent05 posté le 22-07-2008 à 17:07:00

bravo carole pour ta course
ça fait plaisir de voir que tu as rechaussée les baskets
bises
a+
laurent

Commentaire de schnacka posté le 22-07-2008 à 19:22:00

Ca a aussi été cool pour moi même si trop bref...

Bisous

Jean-Michel / Schnacka

Commentaire de Hay-David posté le 22-07-2008 à 21:51:00

Belle course Carole et ne faire QUE 10 min de plus que l'an dernier alors que tu n'avais pas couru depuis 2 mois ben moi je dis franchement : Chapeau!
En plus tu nous gratifies d'un super récit de course très vivant je m'y suis retrouvé (pour l'ambiance).

Allez RDV aux Crêtes Vosgiennes avant les Terrils!!!

Commentaire de BENIBENI posté le 23-07-2008 à 00:14:00

ALors on fait la fête et on appel pas Benos ! Bravo à toi pour ta course et bravo à toi pour ce récit où j'ai mettre des têtes sur des Pseudos, Ben oui, je croyais qu'Astra était une marque de margarine...

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-07-2008 à 07:55:00

Belle brochette de Kikous ! J'ai bien vu, Biru tient une bouteille d'eau à la main ? Et la bière alors !

Commentaire de astra wally posté le 23-07-2008 à 13:42:00

hé bien ça faisait vachement longtemps que je t'avais plus vu sur une course et je peux te dire que ce fut un honneur pour moi de t'accompagner même si ce n'était que pour 3 bornes. Si c'était à refaire je terminerais ces 12km avec toi tellement ta joie de courir faisait plaisir à voir. Pour les 10 min de plus ce n'est absolument pas grave, ton objectif était d'être de la partie et de te faire plaisir. Tout le monde te dit à bientôt pour les Crètes ? tu va faire les 12 km ?
Quand à Benos, c'est pas grave, de toute façon il n'était pas invité.
L'Astra_ki_va_mettre_des_plaques_de_margarine_sur_le_parcours_des_terrils_au_passage_du_molosse

Commentaire de Sam67 posté le 23-07-2008 à 18:03:00

Helloooooooo

Beau CR, belle course, belle ambiance; tu as parfaitement décrit ta folle soirée du 19 juillet.
Tu as raison, c'est une bien belle épreuve organisée de main de maître.
Ca m'a bien rappelé l'édition 2007 et d'autant plus fait regretter notre absence cette année.
D'autant plus que nous n'étions pas à Marvejols-Mende cette année ... Grrrrrrr.

Belle course Carole et belle reprise.

A bientôt sur une autre course alsacienne.
Bizzzzzzzzzzzz
Vincent

PS1: moi aussi, la frontale de l'an dernier a quelques soucis
PS2: ben quoi, je descends comme un taré si je veux .... ;-))))

Commentaire de tabuki posté le 23-07-2008 à 18:41:00

Ahhh !! c'est un plaisir de te revoir sur les courses et en plus revenir avec la Nocturne du Hans c'est extra ! Merci pour ce CR qui m'a permis d'être un peu avec vous. J'avais adoré cette course. Peu importe ces 10mn. L'essentiel est ailleurs ;-)
Je te dis à tres bientôt et ok pour les minis crêtes !!! je me suis inscrite.

Commentaire de Baobab posté le 27-07-2008 à 15:52:00

un agréable moment de lecture histoire de rappeler aux absents qu'ils avaient tort...même s'ils sont évité les tubes des années 80 !
Merci Carole pour ton compte rendu qui 1) permet de savoir comment u as vécu ta course 2) qui présente cette "classique" alsacienne 3) qui met en scène plein de kikous, et pas des moindres !!! (avec le grand retour de Monsieur de Biru). A bientôt

Commentaire de ch'ti vincent posté le 28-07-2008 à 21:23:00

Voila, une course de reprise qui s'est très bien passée n'est ce pas ? Ton récit en atteste.

Bravo pour ce magnifique reportage en images.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran