Récit de la course : La Course nature du Charavan - 21 km 2008, par Gazel

L'auteur : Gazel

La course : La Course nature du Charavan - 21 km

Date : 6/7/2008

Lieu : Moingt (Loire)

Affichage : 1360 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pluie ou pluie ?

Dimanche 6 juillet, 7h du mat, 5 minutes avant que mon réveil sonne, un bruit de tonnerre éclate sur la plaine du Forez , et réveillent tous ceux qui, comme nous, dorment la fenetre ouverte : un temps chaud et lourd depuis la veille nous rend le sommeil léger.

Une pluie torrentielle, il me semble, s’abat sur la maison, mais j ne suis pas tres objectif, étant sous les toits.

Mon réveil sonne, et vu les conditions, j’annonce à ma femme que je ne vais plus à la course. Mon idée est d’alors aller courir en solo quand le temps le permettra.

Mais je n’arrive plus à me rendormir, et tout compte fait, j’ai préparé cette course, je me suis abstenu de biere et d’alcool la veille J, alors je me lève , vais observer le ciel ; là, au travers de la fenetre, le ciel me semble noir au-dessus de nous, et plus clair vers les monts du Forez, la pluie me semble clairesemée : ma décision est prise, j’irai participer à mon premier trail du Charavan, près de Montbrison, dans la Loire…

Un petit-déjeuner copieux, un trajet sans souci sous une fine pluie, me voici à pied d’œuvre, au stade de Montplaisir. Un podium exterieur, un sol déjà mouillé , une salle intérieure ou je m’inscris pour le 21 km, et je rencontre déjà Totote01 et  Golum : salutations, Golum qui se remet du semi raid du Morbihan 7 jours avant, est là en spectateur/accompagnateur.  Totote01, elle n’avait pas aimé la chaleur de l’édition 2007, mais là, avec cette pluie, est très contente ! Je rencontre aussi le frère d’un collègue, Benjamin, qui finira sur le podium…Je discute aussi avec une bonne connaissance, Didier, qui s’est engagé comme bénévole, son frère étant du SAM, les Sports Athlétiques Montbrisonnais, club organisateur de la course.

La pluie fine continue à tomber, je vais changer mes habits d’été par ma tenue de course.

Puis 9h25, discours du président du SAM ?, les coureurs des 2 distances, 12 et 21 km, sortent sous la pluie, puis s’élancent.

J’essaie d’éviter les premières flaques, les sensations sont bonnes, on quitte très vite la ville et on attaque les sous-bois et les premiers dénivelés 

Lors de la première grosse cote, en vue d’un château, je sors une première fois mon appareil photo :

 dsc09690-r.jpg

Puis quelques mètres plus hauts, à la hauteur de l’église, une chorale nous attend et nous encourage par leurs chants ( révolutionnaires ?) : 2ieme séance photo.

 dsc09692-r.jpg

Puis, à la séparation des circuits 12 & 21, je salue la femme de Didier, Michèle et ses enfants, elles font partie des bénévoles, merci encore, pour vos encouragements et votre engagement.

 dsc09693-r.jpg 

Le circuit continue, entre chemins agricoles et forestiers, je sors pour la quatrième fois mon appareil, qui sous la pluie et l’humidité, après cette dernière photo, ne voudra plus s’ouvrir  avant 2-3 jours

 dsc09694-r.jpg

Tant pis, je n’ai plus d’excuse pour m’arrêter, alors je me consacre entièrement à la course. Pas d’indication kilométrique, alors je demande aux différents bénévoles.

Je continue, j’arrive une première fois face à une rivière, comment faire pour la traverser ? En regardant tout autour, j’aperçois un pont piéton que j’ai manqué plusieurs mètres plus haut. Rebelote plus tard, même situation, mais j’ai beau chercher, je ne vois pas de pont. Alors, je me fais rattraper par la deuxième féminine, qui elle n’hésites pas et traverse le torrent de 3 m de large ; je lui emboite le pas, je dis adieu à mes pieds secs et je cours avec deux éponges à la place des chaussettes…Un petit moment, nous courons quasiment ensemble, puis profitant d’un tracé tout en descente, je me lache tout à mon plaisir et la double.

 Le reste de la descente quasiment seul, je ne place plus mes pas, qui retombent une fois sur 2 sur un cours d’eau de ruissellement sur le chemin.

La fin remonte un peu, la pluie ne nous lache pas, mais j’arrive à sauver les 10 km/h en finissant en 2h05.

Heureux, mouillé mais pas froid, je profite du buffet d’arrivée, des douches et du chili con carne et de la fourme. Je discute à table avec des membres d’ABS, le club de St Galmier . Je félicite Benjamin qui finit donc 3ieme, croise Golum et Totote01. Je me dis que je reviendrai bien volontiers, quelque soit le temps ! Je me dis aussi, qu’un appareil photo étanche et anti-chocs serait utile pour poursuivre mes récits sur Kikourou : j’y songerai pour les soldes !

4 commentaires

Commentaire de hagendaz posté le 15-07-2008 à 20:37:00

pluvieux mais heureux merci.
moi c'est mon téléphone qui s'est noyé au tgv ...

Commentaire de AL 42 posté le 16-07-2008 à 06:02:00

Bravo je voulais y aller bon ca sera pour une prochaine fois le parcours est superbe .

Commentaire de maudymaud posté le 17-07-2008 à 23:58:00

Heureusement que tu t'es montre plus resistant que ton appareil photo! Bravo!

Commentaire de seb42 posté le 18-07-2008 à 23:20:00

Bravo pour le CR. J'étais quelques mètres derrière toi tant que tu faisais les poses photos, puis je t'ai perdu, la faute à ton appareil HS ;)
Je finis 5 min derrière toi, bien mouillé mais content.
Une course qui gagne à être connue. A l'année prochaine peut être.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran