Récit de la course : Championnat de France de Trekking 2008 Sapeurs-Pompiers 2008, par Cédric74

L'auteur : Cédric74

La course : Championnat de France de Trekking 2008 Sapeurs-Pompiers

Date : 4/7/2008

Lieu : Corte (Haute-Corse)

Affichage : 1965 vues

Distance : 60km

Objectif : Objectif majeur

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Halala, sacrés corses !!!

Un récit pour cette course ???

Que dire. Pleins de choses en fait.

L'organisation.
Un très gros travail que d'acceuillir 87 équipes de 4 personnes, soit près de 350 personnes, plus les accompagnants. Et force est de constater que peu de choses peuvent être reprochés de ce coté là. Un acceuil super sympa par l'organisateur en personne (Pascal, toujours présent et disponible). Les locaux du CROUS de Corte, permettant aux équipes d'avoir 4 chambres individuelles avec
même un frigo (détail qui n'en est pas un en Corse en juillet!). Les JSP, toujours dispo et volontaire, une équipe d'organisation présente et réactive. Des personnes pour les massages présentes matin et soir, et très efficace. Et j'en oublie!
(la couverture médiatique, la sympathie corse, ...). On pourrait bien reprocher 2/3 petites choses (le petit déjeuner tout juste suffisant, le T-shirt cadeau un peu "léger"...) mais bon, on chipoterait.

Le parcours.
Ouch! C'est là que le bat blesse. Le tracé du premier jour: une tuerie (certain dirait une boucherie, spéciale dédicace...) pour une grosse partie des équipes engagées. Imaginez plutôt: un parcours sur des sentiers pas toujours existant (voir dans le maquis pur et dur), une descente franchement dangereuse dans le lit d'une rivière, peu tracé, avec des pavasses qui partent en permanence (bilan: une jambe cassée pour un concurrent et c'est un miracle qu'il n'y ai pas eue plus grave). Et au bout de 4h30 d'efforts, 50 équipes sur les 87 engagées ne rentrent pas dans la 1ère barrière horaire, pourtant repoussée d'une heure. Cherchez l'erreur !!! Et quelle est notre surprise d'apprendre que les vraies difficultés commençaient après ... A voir la tête et l'état des équipes qui auront pu faire le tracé intégral de cette 1ère journée, on imagine à peine ce qu'ils ont vécu!
Ajoutez à cela des incohérences entre le tracé annoncé en briefing la veille (3600D+) et celui réellement effectué (2500D+ au max) et de l'avis même de certains locaux et autres professionnels de la montagne, le peu d'intérêt du tracé et son coté "paumatoire", on peut franchement s'interroger sur l'intérêt de cette journée, qui a laissé à beaucoup un gout de frustration, d'inachevé et beaucoup de questions.
1er Jour: Corte(395m)-Punta di Zormulu(936m)-Punta a u Finellu(1565m)-Torrent de Bernereccia-Point 701-Crête du Monte Corbaia( 880m)-Punta di a Gianfena(1408m)-Corte(395m).


Heureusement, le second jour est venu sauver ce 6ème championnat de trekking SP. Fort de l'expérience douloureuse de la veille, les organisateurs racourcissent le parcours de 10kms et 500D+. Et là, c'est un vrai bonheur.
Les participants ont enfin put se donner physiquement à 100%, sur un parcours certes qui avait perdu tout caractère d'orientation et de recherche d'itinéraires, mais après l'expérience de la veille, peu s'en sont plaint.
2ème jour: Corte(395m)-Calvaire(1195m)-Bergerie de Conia(1595m)-Point 760-Corte(395)

La course.
Les corses l'avaient annoncé dès l'an dernier: ils gagneraient sur leurs terres. Et force est de constaté que rien ni personne n'a pu remettre en cause leur domination. Durant la 1ère journée, l'équipe du SDIS2B et l'équipe du GMSP74 feront course roue dans roue, jusqu'à l'attaque de la dernière descente où ayant fait des choix de tracés différents, les 4 du SDIS2B passeront la ligne d'arrivée avec plus d'1h10 d'avance sur leurs poursuivants directs.
Le second jour, ils ne se contenteront pas de gérer leur avance et les deux équipes joueront encore des coudes toute la course pour que finalement l'équipe du GMSP74 s'impose avec qques minutes d'avances.
Au final, Victoire de l'équipe corse du SDIS2B devant les montagnards du GMSP74 et en troisième position l'équipe du Val d'Arly. Encore bravo à l'équipe corse qui a été impériale et très sympa.

Notre course.
Pour nous, l'affaire est toute autre. Partit avec comme objectif de faire aussi bien que l'an passé (22e au général et 7e en mixte), la première journée est une douche froide.
Une grosse erreur d'orientation (de votre serviteur, merci pour lui) et nous voilà à crapahuter dans une terrain à peine praticable pour des chêvres. Et la catastrophe au 1er PC: 77ème! La remontée de l'arête est un moment de doutes, ponctué par une grosse hypo pour un des membres de l'équipe, qui serrera les dents et suivra toujours malgré tout (bravo, T le meilleur). Et au 2nd PC: on a gagné presque 30 places! On est content.
C'était sans compter cette descente "canyon" qui nous prendra un temps et une énergie folle et au bout du compte, arrivée au 3ème PC 42ème! Mais 7 minutes en retard sur la barrière horaire. Arrêt obligatoire (comme 50 autres équipes) et grosse frustration.
Le 2ème jour, on donnera tout ce qu'on peut pour conserver notre place et tenter d'en grapiller d'autres. On parviendra à sauver notre 5ème place mixte (à 8 minutes des 4ème) au prix d'une course où on donnera tout ce qu'on a pu. Une grosse montée, une descente
assez rapide (trop peut être, une entorse pour Titèle à la clef) et un retour sur Corte par le Mare à Mare difficile pour moi (coup de chaleur et grosse baisse de forme). Cette 2ème journée nous laissera de beaux souvenirs d'équipe, sans doutes parmi les meilleurs
partagés ensemble. Bilan: 5e en mixte et 34e au scratch.

Au final, une belle édition, qui aurait pu être encore plus belle, mais qui laissera des souvenirs à la pelle et des étoiles plein les yeux. Vivement l'an prochain.

PS: Un coup de gueule toutefois contre la généralisation des équipes qui ne semble pas avoir compris le principe même de l'épreuve. Il s'agit d'une course EN EQUIPE, et je trouve plus que dommageable de voir se généraliser des comportements d'abandon d'équipiers parcequ'ils ne sont pas assez rapide au gout de certains membres de l'équipe... Est ce là les valeurs sur lequels nous nous appuyons nous autres, sapeurs-pompiers ??? Je ne crois pas, ou alors c'est très dommage pour l'évolution de nos activités et de notre corporation.
A méditer.

2 commentaires

Commentaire de lulu posté le 08-07-2008 à 21:07:00

Eh ben alors apparemment c'était dur !!!!!
Je devais y aller ( pour la 3ème fois )mais je n'ai pas pu trouver l'équipe souhaitée..

En tout cas, bravo pour votre perf !

Commentaire de christophe74 posté le 21-07-2008 à 18:53:00

Très bon compte-rendu de cette course, ça m’a déjà rappelé de bons souvenirs … (rien à voir avec celui de boud74 sur son blog, sans commentaires …….) et félicitations pour le résultat global de l’épreuve.

J’ai participé moi aussi à ce championnat de France pour la 5° fois avec l’équipe de Passy et on doit terminer 28° mais j’ai quelques doutes sur le classement.

D’accord avec toi sur l’organisation et l’hébergement, c’était le top de pouvoir se doucher tranquillement et avec de l’eau chaude, quant à la course …… épique et pique !!!

Le premier jour, montée sans problèmes jusqu’au PC1 puis PC2 hormis peut être la première bifurcation ou ça s’est divisé en 2 (est- ce la que vous avez perdu l’itinéraire ?) Pour la descente, on a plutôt choisi de rejoindre le sentier Mare a Mare, ça passait très bien. On a atteint le PC3 dans les délais et on a donc pu continuer pour l’AVENTURE !!

D’abord un sentier puis la foret à l’ombre et le long de ruisseaux agréables pour se rafraîchir et boire puis plus trop de sentier, le maquis, le soleil, la recherche d’un itinéraire, une montée de 400m bien raide, des vaches dans les rochers ( !), on avance plus et on fini par atteindre le PC4 après plus de 5h de montée depuis le PC3 pour 1200m de dénivelé !! Nous sommes évidements délestés après 9h22 de course avec 2 autres équipes, nous sommes 32° et il reste 5 équipes en perdition que l’EC 145 du PGHM tente de localiser. On nous annonce une heure de descente pour rejoindre une route et un véhicule, on en mettra 2 en marchant lentement épuisement oblige de certains … Nous arrivons à Corte vers 20 heures, les dernières équipes non délestées ne sont pas encore arrivées !!!! Au bilan, ces équipes auront mis plus de 12h pour faire la boucle et nous délestés le même temps avec la pénalité (cherchez l’erreur). Notre classement est 28° en 12h22 !!! Le règlement et l’application des pénalités sont-elle juste ???

De plus le lendemain nous partirons derrière des équipes arrivées avant nous au PC4 !!



Le deuxième jour, beau circuit de trekking conventionnel, très belle montée à l’arche et long retour sous le cagnard dans les gorges du Tavignano.



Notre équipe a très bien résisté malgré la souffrance pour 2 des nôtres mais la gestion d’équipe ça marche : tous les ans partir à 4 et surtout rester à 4 tout le temps et d’accord avec toi sur le comportement d’abandon d’équipier qui augmente chaque année. C’est fort dommage et pourquoi pas le pénaliser à l’avenir dans le règlement ?


A l’an prochain peut-être …


Amicalement de la part des SP de Passy



PS : j’ai eu le temps de faire pas mal de photos si ça t’intéresse …..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran