Récit de la course : L'Enduro pédestre de Camargue 2005, par calimero

L'auteur : calimero

La course : L'Enduro pédestre de Camargue

Date : 19/3/2005

Lieu : Le Grau Du Roi (Gard)

Affichage : 1018 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Samedi 19 mars, nous arrivons, ma femme, mon fils et moi sur les plages de l'espiguette bien vides (cela surprends surtout par rapport à l'été!!!)il est 13h30, encore près de 2h à attendre, j'ai été pessimiste par rapport à l'heure de départ de la maison.Peu de personnes sont là et il est très facile d'aller s'inscrire.8€, le tarif est normal, d'autant plus qu'il nous est remis un bon d'achat de la même somme a aller déduire dans plusieurs restaurants de la ville, sympa!!!
Le temps de partir sur la plage et là, faute du soleil de la veille et avec une température un peu fraîche 10/12° pas question de se baigner.
Le parcours est très bien balisé.Première remarque, le long de l'eau çà va mais plus à l'intérieur c'est plûtot dur.Après avoir discuté avec une collègue du clus d'Arles qui l'a faite plusieurs fois, faire attention de ne pas partir trop vite car le retour sur les 3 ou 4 derniers kilomètres est très difficile à cause des dunes.J'ai bien pris note de ses remarques pour ne pas faire comme le week-end dernier à Nages (30) où je suis parti comme un fou, 3'40 sur les 2 premiers kilo pour finir à la ramasse après plusieurs passages en côtes très dures).
15h15, départ; bizzarement, il me semble que c'est tout le peloton qui va piano!!même si cette portion est sur du dur pendant environ 1km.Au virage, le sable est là, en plus c'est un goulot d'étranglement entre 2 gros rochers, heureusement tout se passe bien.Là, il est évident qu'il faut rester sur la partie du bord de mer où l'eau fait des allers retours et laisse le sable dur.Fin du 1er tour avec quelques petites dunettes pour finir et l'on repart pour le grand parcours.déjà, je m'aperçois rapidement que le passage de tous les conccurents a fait des dégats et il est cette fois encore inutile de faire autre chose que de rester au bord voire dans l'eau.Une fois passé ce long parcours le long de la plage, les premiers indicateurs kilométriques apparaîssent.Je me suis fait surprendre, je l'avoue car les kilos sont ceux qui restent à faire et non ceux que l'on a déjà fait, ouf, j'ai eu peur!!!
Le retour est terrible pour mes jambes, impossible de trouver une trajectoire idéale, bonjour le champ de labour, je pense aux suivants pour qui çà sera de plus en plus difficile.3kms,2kms,1km, un bénévole me crie que c'est bientôt fini.500m(c'est en mètres maintenant c'est dire comme çà avance vite..)Maintenant çà monte raide, une fois, deux fois, heureusement derrière le sol redevient dur, un concurrent m'attaque..sprint sur 200m, je serai battu sur la ligne, pas grave c'était un jeune.61éme, 15 éme V1 en 43'58''Je suis content, je reviendrai.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran