Récit de la course : La Montée pédestre de Belley-Parves 2008, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Montée pédestre de Belley-Parves

Date : 1/6/2008

Lieu : Parves (Ain)

Affichage : 1885 vues

Distance : 10.66km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

22 v'là Parves

 

22 v'là Parves 

 

La 22° montée de Parves démarre, depuis 2, 3 ans, de Virignin. Avant celle-ci partait de Belley, d'où l'appellation encore de Belley/Parves. Epreuve assez courte, dix kms et demi, mais bien pentue, c'est une course en ligne moitié route moitié chemin.

 

Nous faisons la queue pour retirer nos dossards avec Benjamin qui est venu manger de la côte. Sylvain est là. Les plaisanteries fusent. Tout le monde se prépare et je retrouve les gars d'Ambérieu marathon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous mettons les sacs dans la navette pour les retrouver à l'arrivée.

 

 

Le départ est bientôt donné près de l'église.

 

 

Cela part vite et au loin les coureurs virent déjà sur la gauche. Romuald le cadet est bien devant. Il démarre toujours trop fort. Nico est en 6°, 7° place.

 

La route laisse place au chemin qui est un peu boueux. Je suis avec Djamel, Sylvain, Xavier et Fabien. Le rythme est rapide et je me sens bien. Cela monte et Djamel met des mines. Je le rattrape à chaque fois au train. Fabien est parti devant. Cela monte et Djamel est maintenant derrière. J'ai de visu Xavier et Sylvain. Ca redescend et cela glisse. Les chaussures trail auraient été nécessaires. On est ici sur le même parcours que la course de l'été de Virignin début juillet.

 

Michel Champonet me dépasse. Allez Michel. Il me fait un signe de la main. Des secouristes sont là sur la gauche et le circuit s'enfonce dans un sous bois avec une grosse montée. Ca me rappelle l'entrainement de jeudi sur le parcours de la ronde des grangeons, course du mois de septembre organisée par mon club. Voila la pub est faite. Xavier cale complètement. Il est cuit à cause du tour du Jura couru cette semaine.

 

Nous sortons des bois dans une courbe de la route. Pierrot nous encourage.

 

C'est l'asphalte qui s'ouvre à nous sur 4 bornes. Cela monte doucement mais surement. Djamel et son copain me rattrape, je l'entends qui parle. Il me dépasse inexorablement.

 

La 1° féminine est derrière. "C'est Anne ?" Non, non ce n'est pas elle. Avec une bonne allure elle me mange également. Je me cale à sa foulée. C'est alors que la seconde arrive, toujours pas Anne  et tente de partir. Elles s'en vont toutes mes deux, mais la deuxième est plus forte et disparait de ma vue petit à petit. L'écart avec l'autre féminine va rester le même un bon moment. Je double Romuald qui souffre.

 

Un bon virage, Pierre me double en bagnole et m'encourage. Les marcheurs partent tout droit. Nous quittons la route plus loin par un espèce de pas japonais. Les traces de pieds sont peints en jaune sur la roche. Il faut s'accrocher pour ne pas marcher. Le gars et la fille devant moi alternent marche et course. Je n'arrive néanmoins pas à les rattraper. Le parcours redevient plus roulant mais ça monte encore. Avant le sommet Romuald me repasse et nous basculons sur la route.

 

Un coup d'œil derrière. Rémy est là bas en bas. Un coucou de la main. C'est mon futur coéquipier de galère sur les templiers en octobre. On partira ensemble et après on verra.

 

La descente sur la route est terrible pour les quadris. Un gars me double. On quitte (enfin) la route pour un chemin, mais ça redescend encore. Il faut rester concentrer car là c'est du cross.

 

Des gens nous prennent en photos. Nous virons à droite et j'aperçois Rémy derrière, on court à la même vitesse. Nous redescendons encore mais ça sent la fin. "Allez, au bout ya  boire" nous lancent des spectateurs. Le final annoncé terrible est là. 400 mètres de montée sur la route. Faut tirer sur les bras. Je double le gars qui alternait marche-course tout à l'heure, et franchit la ligne en 50'51. Je suis 37° sur 200 arrivants.

 

Je n'ai pas eu de très bonnes sensations sur ce parcours qui ne me convient pas trop. Mais je l'ai fini. Allez hop, ça, c'est fait.

 

Je redescends chercher Ben qui arrive un quart d'heure après.

 

Il est le seul junior mais en laisse pas mal derrière lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde récupère en retraçant la course.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nico est deuxième,

 

 

 

 

Seb 4°, Anne est troisème féminine.

 

 

 

 

 

 

 

Sylvain et Djamel se sont fait des politesses à l'arrivée en laissant passer quelques concurrents devant et ce dernier a raté le podium d'une place.

 

Jean Luc a son père qui a un chalet ici. Il nous invite à boire un coup avant la remise des récompenses. C'est déjà une belle récompense qu'il nous fait car les gâteaux et les boissons sont nombreux et quelques uns se lâchent d'ailleurs sur le blanc du pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'heure d'aller voir si c'est commencé. C'est avec regret que nous quittons cette bonne tablée.

 

La cérémonie commence est Ambérieu marathon rafle pas mal de prix. Il y a une coupe et un lot aux trois premiers de chaque catégorie (vachement rare) et en plus il défalque le podium sans cumul.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chalenge du nombre nous revient également car nous ne sommes pas loin d'une vingtaine.

 

 

Sébastien nous redescend au départ à Virignin. Une coupe de plus pour le fiston et une course de montagne de plus dans notre palmarès.

 

Nous quittons le bas Bugey, plein les pattes et avec encore pleins de choses à raconter.

 

3 commentaires

Commentaire de lulu posté le 16-06-2008 à 21:52:00

Encore un super CR Gibus.
Bravo pour ta course et BON COURAGE pour les Templiers !!!

Commentaire de franciss posté le 18-06-2008 à 21:29:00

Plutôt sympa comme course...à rapprocher de La Cascade de Ceyzériat et de Journans ?
En tout cas, pour quelqu'un qui n'avait pas de bonnes sensations...le résultat est honorable.
Quant au fiston, encore bravo à lui...va falloir bientôt s'accrocher pour le suivre !!!

Commentaire de agnès78 posté le 19-06-2008 à 12:07:00

mince mince et remince : j'avais loupé ce superbe récit!!! oups, j'suis désolée... Encore une belle course en famille... c'est génial de partager cette même passion... BRAVO pour votre course à tous les deux, récupérez bien
à très bientôt
bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran