Récit de la course : La Montée de Saint-Nizier - 13.5 km 2008, par brague spirit

L'auteur : brague spirit

La course : La Montée de Saint-Nizier - 13.5 km

Date : 15/6/2008

Lieu : Seyssins (Isère)

Affichage : 1332 vues

Distance : 13.5km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Championnat de france montagne SEYSSINS- St NIZIER 2008

A la base,c'est plus pour faire plaisir à notre coach Raymond,que pour un interet prononcé pour ce genre de course,que je me rends sur ce championnat,mais au final,je ne le regrette pas,si ce n'est de n'avoir pas rencontrer réellement de kikoureurs.

Cela commence donc,par un RDV,au siège du club ASPTT NICE,pour un regroupement des protagonistes,Arnaud,Jean Bernard,Karel et moi,le 5eme élement,mais pièce majeur du quintet,Antonio,ayant pris la route de l'Isere en famille,lieu de villégiature pour sa semaine de congés.Prise de possesion du traffic,et en route,pour un trajet par les chemins de traverse,direction Grenoble,par les routes sinueuses de nos beaux départements alpins,avec en point d'orgue,un champ au couleur kikourou,des coquelicots,du coté de Chateau Arnoux.Arrivée sur Grenoble,la citée qui à emporté Laurence et pour qui j'ai une pensée,meme si je n'ai eu le plaisir de la rencontrer.

Après un peu de tourne vire pour stationner le véhicule(les parkings souterrains sont ainsi fait,qu'un véhicule utilitaire,ne peut acceder).Nous deposons nos affaires à l'hotel Ibis et sortons nous dégourdir les jambes,après 6H00 de route.Meme si,la température est un peu fraiche,les rues sont animées et assez juvéniles,comparé à la Cote d'Azur.Au hasard,de nos déhenbulations,nous "tombons" sur un lieu tenu par un kikou,OIZO,je ne ferai le rapprochement que rétrospectivement,mais,je ne peux que me féliciter de cette rencontre,car l'acceuil est agréable,et au final l'achat d'une paire de Mizuno wave ascend 3,une première sur cette marque,j'espere ne pas etre déçu.Info pour les locaux,c'est les soldes avant l'heure.A l'heure de l'apero,un petit arret,dans un lieu qui doit etre un QG,des kikous Isérois,les murs sont tapissés de portrait du Ché,Lénine,Mao,Karl Marx.Puis nous traversons l'Isère,pour nous restaurer,à la Crepe Cuisinée,autre lieu ou le rapport qualité prix est plus que correct.23H00,extinction des feux.

6H00,réveil,douche.6H45,petit déj en commun.7H45,départ pour Seyssins,avec un peu de visite de la rocade Sud,ce qui aura le don de faire monter la pression à JB,avant de trouver le Prisme.Il est 8H30,nous retrouvons Tonio,allons retirer les dossards,accompagné d'un TS technique.Puis nous nous changeons,déposons notre change à la consigne des bus,et allons nous échauffer dans le beau parc communal,au son d'un orchestre jazzi.Quelques infos,sur la course féminine,partie dès 9H30,pour un parcours réduit,8,5km,et c'est Costance Devilliers qui l'emporte devant Isabelle Guillot.

10h00,pétante,c'est parti,pour une traversée du parc,en cote,serpentant entre les rubalises,à la façon d'un cross.Petit replat,virage à droite et premier mur sur une voie asphaltée,ou il faut trouver la bonne carburation.Après 2km,je retrouve JB,à l'arret,face à moi,il est asphixié,sans doute surpris,et pas préparé pour ce type d'épreuve,lui le routard,mais pas habitué au dénivelé.Je le reboste,et finalement,il repart,ce disant,que nous n'avons pas fait tout ce chemin pour rien,et aussi pour l'esprit d'équipe.Nous retrouvons un cour moment le bitume,avant d'aborder la premiere descente,ou en tournant la tete,nous avons vue sur la citée et au loin,le massif de Belledone ou les sommets sont encore enneigés.Retour à la course,le chemin,non pas de croix,mais pas de tout repos se poursuit,avec de nombreux maillots fluo,estampillé CMI,ravito,ancienne voie de tram,ou les apppuis ne sont pas évidents,avec cette herbe, qui masquent ces pierres.Traversée de tunnel,éclairé par un halo de lumière ,et ou les maillots cimistes,telles les lucioles,ne gligotent pas dans la nuit.Le monte cale se poursuit,avec  des chassés-croisés avec les autres "concurrents" qui m'entourent.Dernier ravito,il reste 2km,le tremplin est en vue,et les cris qui poussent les champions qui me précedent retentissent.Un grand cimiste me dépasse,je pense que c'est Régis,alias Orisonic sans sa pulka rouge.Un peu plus loin,je vais pouvoir exprimer mes talents de grimpeur pur,et au train lacher toutes ces personnes,avec qui j'avais joué au yoyo jusque là.Dernier tunel,nous passons sous le tremplin,petite ligne droite,telle une piste de stade,puis quart de tour,et face à nous les escaliers ou ce n'est pas l'Alpe d'Huez,mais les supporters spectateurs,sont massés à cet endroit,ou certains concurrents sont à l'arret,ce qui m'oblige à des dépassements,par la prairie,et casse le rythme.Arrivée en haut,une casquette kikou,un salut rapide,sans doute Cyril.Derniere grimpette,avant la bascule sur le final,tout d'abord par une monotrace,puis suit une piste forestiere,qui nous permet de voir l'arche d'arrivée,et enfin dernier virage à droite,le bonheur est dans le pré,avant de retrouver un morceau de bitume,ou je "fume" au sprint un concurrent,qui ne semble pas avoir apprécier,lorsque je lui tend la main,la dure loi de sport.Je récupére ma consigne,et ensuite retrouve mes équipiers qui ont tous terminer devant moi,mais de cela ,je n'en doutais pas avant le départ.Au final,203eme,en 1H23mn34s,65eme V1.Petite photo,JB,le réunionais nicois,fier de saluer la victoire de R Fontaine,qui boucle le parcours en moins d'une heure,tout comme les 2 autres courreurs qui complétent le podium.

Retour au prisme,grace à la navette,mise en place par une organisation sans faille,le seul soucis aura été le choix du plat proposé,faire cuire des ravioles pour 800 personnes.Il aurait été préferable de préparer,non pas une salade niçoise,mais peut etre une bonne salade de pate,inspiré par la recette de Lolo.

Après la mise en bouche des ravioles,manger deux bières locale,et écouter la Marseillaise,nous rentrons sur Nice,par un trajet plus rapide,mais moins bucolique,l'autoroute.

Voilà,c'est fini.Si vous appréciez ou non cette lecture,merci de laisser un commentaire,pour m'encourager,voir à me corriger, à vous faire vivre mes courses. 

 

6 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 16-06-2008 à 11:10:00

Belle course, bravo à toi

J'ai du arriver juste après toi

A plus dans notre belle région

adrien

Commentaire de golf 38 posté le 16-06-2008 à 12:13:00

Merci d'être venu participer à ce championnat de France ! on a essayé de le rendre le plus convivial possible, loin de l'esprit un peu carcan des épreuves officiels de la Fédé !!
Concernant les ravioles, franchement, on ne pensait pas avoir autant de monde pour le repas !!! et on voulait proposer un plat régional aux coureurs !! en plus, les premières navettes ont été un peu longue à se remplir, les coureurs prenant un peu leur temps à Saint Nizier (ce que je comprend, je suis moi même coureur) ce qui a amené à l'engorgement constaté pour le repas ....
Il aurait peut être fallu imposé un retour automatique pour les arrivants ( style Montée du Nid d'Aigle)...
J'espère que vous garderez un bon souvenir de votre venue en Isère et bravo pour votre courage pour le bien de l'équipe !!! Golf 38 organisateur du Championnat mais aussi vétéran-coureur (quand je n'ai pas la course à organiser, car ma forme en a pris un coup !!!)

Commentaire de coach38 posté le 16-06-2008 à 18:22:00

Et non ce n'etait pas Cyril mais Coach38. J'etais poste en haut des marches pour motiver mes gars (les CMI au maillots fluos) a ne rien lacher dans se passge tres difficile. Peut etre a l'annee prochaine sur Nice pour le semi marathon.

Commentaire de laurent05 posté le 17-06-2008 à 11:08:00

bravo jean michel pour ta perf
c'est sur que c'est beaucoup plus facile de courir
en bord de mer
à bientôt
laurent

Commentaire de Coach Cyril posté le 17-06-2008 à 11:20:00

bravo pour ton CR !!

nan je n'étais pas au sommet des marches mais juste en bas de la descente au moment de rejoindre la piste forestiere !

Mais j'ai du voir passer 3/4 kikous entre le buff et la caskete !!

++

Commentaire de agnès78 posté le 24-07-2008 à 11:43:00

mince alors! Moi qui adore les courses de montagne, j'étais passé au travers ce beau récit! Alors un grand BRAVO un peu en retard (oups) pour ta course et merci pour ce récit façon "comme si on y était"... je comprends maintenant que Fred aime crapahuter avec toi sur les collines ;-)
bises et au plaisir de se rencontrer dans le sud
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran