Récit de la course : Raid O'Bivwak - Ultra 2008, par nicnic38

L'auteur : nicnic38

La course : Raid O'Bivwak - Ultra

Date : 10/5/2008

Lieu : Hotonnes (Ain)

Affichage : 1222 vues

Distance : 75km

Matos : 2 cerveaux, enfin un chacun!

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Obiwak-circuit B : 10-11 mai 2008

RECIT DE FLAPY38 commentaires Nicnic38
 
jour 1
A la manière du Cid: "Nous partîmes 2 (ouais c'est peu, et alors) et par un prompt renfort, nous nous vimes 1400 sur le plateau du Retord"
Nicnic : vu comme c'est parti, va falloir que je le mette au taquet de suite, sinon ça va être théatre toute le WE
 
OK pour la touche culture, on va pouvoir entrer dans le vif du sujet. Seb nous avait conseillé d'attaquer le raid par une expérience sympa sur Obiwak. Les semaines précédentes furent donc dédiés à l'entrainement, et à la préparation de l'équipement (As Light As Possible) avec un repas briefing avec 3 coachs déjà bien revenu du Raid (avec un grand R).

Un petit peu d'entrainement sur la carte pour bosser la synchronisation pour le report de points, et nous voilà près pour la grande aventure. La veille, je récupère mon compère, et file déposer les enfants chez leurs grand-parents. Une bonne nuit de sommeil et nous voilà partis.

Une petite erreur d'aiguillage sur l'autoroute (un grand classique), et nous finissons par arriver.
Nicnic : j'adore que les plans qui se déroulent sans accrocs...
On va paisiblement retirer les dossards, se farcir une bonne platée de pâtes en contemplant ce que la nature fait de plus beau...

On prend le car pour le point de départ de la course. NicNic sent la pression qui monte. Moi ca va. Faut dire que c'est lui qui risque de nous perdre définitivement dans les bois, moi je me contente de courir comme je peux.
 
AU DEPART 
Samedi 10 Mai 2008: Obiwak Day 1

Arrivés dans la zone de départ, on récupère les cartes, et on prépare le quadrillage comme Seb nous avait expliqué. La seconde carte part au fond du sac. Je la sortirai plus tard pour bosser un peu mon orientation. Il fait beau, et on en aura une autre demain.

Précédé par les joliettes des jeunes du 92, nous prenons enfin le départ. J'essaye de rester dans les pas de Nico, car il y a quand même du monde. On arrive enfin à la distribution des définitions de poste. On trouve un petit coin tranquille, et c'est parti B34 560-990...y m'a coulé mon porte-avion....

On avait bien travaillé l'exercice, donc ca se passe vite et bien. On n'applique pas la stratégie de Seb le premier jour de ne reporter que la moitié des postes et de faire les autres en montée. On va déjà orienter tranquille le premier jour, on verra si on optimise demain.

Je sors ma carte pour suivre notre progression. Et c'est parti......

Jusqu'à la troisième balise, j'arriverai à suivre où je vais, mais après n'ayant pas les reports de points sur la carte, ce sera bien plus dur pour moi. Sûr que sans les points reporter sur la carte, c'est plus compliqué...
En plus, il faut penser à boire, à manger, à courir. Je suis vite dans le rouge, et je suis bêtement NicNic avec la confiance de l'agneau que l'on amène à l'abattoir. gnac gnac!
Du coup, il finit par tout faire dans l'équipe: orienter, donner les consignes de ravito, etc...un boulet je vous dit ;-) je suis sur qu'il me porterai s'il était sur d'aller plus vite...;-) oui mais là faut quand même pas pousser!
 
Nico oriente comme un chef, pourquoi devrais-je me faire du mouron ? Ca marche plutôt bien, et on court en chassé-croisé avec des amis de ski de rando à Nico. Il oriente un chouia mieux, mais on va bien moins vite à cause du boulet de service qui voudrait en garder un peu pour demain. C'est bien le jeune padawan ne s'enflamme pas et gère... preuve de maturité... ou de fatigue habilement dissimuler???
Finalement, on les laissera filer sur un poste bien caché dans une dépression, qu'on mettra un peu de temps à trouver. Un coup d'œil au GPS, déjà 20 kms de parcouru, j'ai un petit coup de mou moi...
Nico se ballade comme d'habitude, pas tant que ça... ça fait déjà un petit moment que je ne vois plus que ces mollets et mes chaussures, mais il paraitrait que le paysage était magnifique, si si...;-)

Enfin, on marche en montée, et on déroule sur le plat et les descentes, mais à petite vitesse, car je commence à être fatigué, mais arrivé sur la dernière balise, un sursaut d'orgueil pour ne pas me laisser doubler par un gamin me permet d'accélérer, et de couper l'arrivée genre en pleine forme sans avoir l'air de trop avoir forcé. C'est important de faire croire aux "ennemis" (comme dirait benji) qu'on en a encore sous le pied! Nous voilà enfin au bivouac, 4h50 pour 27,5 km et 1000m D+... Bon Ok on a fait un peu de rab. promis demain j'optimise!!
On file chercher un coin libre pour poser la tente, et on finit par trouver Souris, et un emplacement supplémentaire pour Mathias et le Castor. home sweat home
Petit étirement, nettoyage des pieds et des jambes (penser à prendre des lingettes) et nous prenons le petit gouter céréales+fructose+Blédina (pour le gout) avec un peu d'eau dans un sac ziplock. Je vous l'accorde, ce n'est guère ragoutant au premier abord, mais ça se mange bien, et avec entrain. top niveau le ravito... je me serai bien fait un second sac!!!

Je n'ai pas trop mal aux jambes. il fait beau. Trop content de cette première journée. En plus, nous sommes même 13ième sur 33 équipes hommes avec la 10ieme place à moins de 10 mn devant. On se prend à réver de faire le 1er tiers...;-)  13... c'est un chiffre spécial non? mais j'arrive pas a me souvenir pourquoi... on vera demain...

 
 
 
lo biwac
Bon, c'est pas tout, la journée a vite passé, on monte la tente et c'est déjà l'heure du repas. Nico sort la popote, et fais réchauffer un peu d'eau avec ces vieilles pastilles de carburant solide de l'armée. Perso, j'avais qu'une angoisse, c'est qu'elles soient périmées, mais ça marche bien, et la semoule+soupe est vite prête. C'est moins performant que le réchaud mais niveau poids c'est imbattable!!
Déjà bien calé par le gouter aux céréales, je mange sans trop d'envie en pensant à demain (c'est bon quand même). Le repas avec toute la bande est bien sympa, mais il faut déjà penser au lendemain. On prépare le petit déjeuner (vous vous souvenez céréales+fructose+blédina) miam miam!!! et on part faire la corvée d'eau.
 
Elle est pas belle not' maison???
Samedi 10 Mai 2008: Obiwak Night 1

Au passage, on croisera Hélène, qui avait essayé de nous joindre sur le bivouac en me laissant un message sur le portable et un SMS. Coup de bol, car je ne m'en apercevrai que de retour chez mes parents. sympa cette rencontre suprise!

Prêt du point d'eau, on croise Luc et ses copains, qui nous invitent à gouter un bout de jambon maison. Ils sont partis avec le ravitaillement complet (charcuterie, pain, fromage....), bien chargés par rapport à nous, mais on leur dira de revenir, et on ne prendra plus à manger...;-) le monde est petit!!!
 
Un petit coup d'œil aux résultats, et on retourne à la tente. serrein!

La fameuse tente light home WET home, que l'on a du poser non loin des toilettes, car il ne restait plus trop de places. L'épreuve de mise en sac se passe plutôt bien pourvu que l'on pense à passer chacun son tour. On rentre tous les deux et c'est l'essentiel, mais que c'est petit....

Bien entendu, le terrain est pourri, les voisins bruyants. Les BABs ne sont pas très efficaces et n'arrêtent pas de ressortir de mes oreilles. Résultat, j'ai entendu les portes des toilettes claquer toute la nuit, et le castor couiner à intervalles réguliers (suspect tout de même....). Faudra bien choisir nos voisins pour l'année prochaine... et éviter les toilettes

En plus, on est forcé de se retourner toute la nuit (sinon ça trop fait mal), ce qui a la fâcheuse tendance à réveiller l'autre. Bref, la nuit a plutôt été rude. Je pense avoir dormi quelques intervalles, mais finalement peu, ce qui ne m'enlèvera pas l'envie pour la suite. ben moi j'ai pas dormi du tout!! t'as trop bougé sans doute!!! j'aurai du te faire couiner un peu plus...non?
 
Globalement, peut-être qu'un petit bout de matelas serait envisageable pour la prochaine fois. L'idéal serait de trouver un matelas auto-gonflant pour personnes de petite taille (pour nain, quoi !) lol y a des demi matelat gonflable... ou un demi matelat en mousse comme font Mathias et Cédric...
 
jour 2
 
Ce matin, 1er réveil vers 3h40 et je n'arrive pas à me ré-endormir, du moins il me semble. Tiens, le castor ne couine plus, aurait-il été attrapé par le trappeur? ou une trappeuse!!!

Deuxième réveil vers 5H00 par la fanfare. C'est très stimulant, et on est vite d'attaque pour la journée d'enfer qui nous attend. Au vu des bons résultats d'hier, je suis bien motivé pour aller chercher cette 10ème place. Le sort en décidera autrement. a bon, on n'a pas pas une bonne journée alors.... elle va être quand même bien remplie, non???
 Bref, petite dégustation (céréales+fructose+blédina), rangement de la tente et des sacs, et nous voilà en paquet sur la ligne de départ. Ceux qui partent en chasse sont lachés en premier, suivi par tout le troupeau, qui s'élance à 6h30. BANZAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
Le chemin est en descente, alors je cours fort avec Nico dans le dos (j'suis prem's, j'suis prem's...;-) ), et on arrive rapidement à la distribution des définitions. On se pose, et commence le même boulot qu'hier, avec la même stratégie, on reporte tous les postes dès le départ, et on repart. Un peu moins efficace qu'hier... mais ça le fait...
Ce matin, j'ai directement mis la carte dans le sac, en me disant que Nico assure bien sans moi. Pauvre pomme, le gamin a encore plus mal dormi que moi cette nuit. Et comme il n'est pas encore affuté comme le vieux chasseur que je suis, il ne sera pas à 100% aujourd'hui, nous compliquant la tâche. ça aurait été trop facile... mais qui c'est qui oriente dans cette équipe...hein?? c'est pas toi aujourd'hui Flapy???
 
Bref, première balise, première balise ? PREMIERE BALISE !!! Ou es-tu ??? Je n'ai pas trop suivi le choix de Nico, mais nous vendangeons un gros moment cette balise. Jardiner est le terme technique de ce genre d'activité
On revient en arrière. On part à gauche, à droite. On finira par être remis sur le droit chemin par un autre binome. Nico est vert de rage. non non à peine!!! je suis ZENNNNNNNN J'essaie de le consoler un peu en lui disant qu'on va se refaire sur les autres, et tout et tout, et c'est reparti. ça c'est du bon coaching!!! et ça marche!
La seconde sera trouvé plus facilement grace à un point d'arrêt et un petit retour en arrière. Les suivantes se feront les doigts dans le nez. Yeepee, j'ai retrouvé mon Nico, on va se les faire. Ah, mais tu m'avais perdu en plus!!!

Jusqu'à la 11.....maudite 11, jamais trouvé la 11, saleté de 11... La balise 11 ou la balise maudite!!!
 
 
C'EST PAR LA...
Dimanche 11 Mai 2008: Obiwak Day 2: C'est en trébuchant....qu'on se casse la gueule ;-)
Et pourtant, on a tourné dans tous les sens, on est redescendu, puis remonté, j'en avais les jambes toutes flagada. On a ratissé à gauche, à droite (trop à droite). On s'est même perdu avec Nico pendant un grand moment, la cata complète, quoi.....une faille spatio temporaire où nous nous sommes engouffrée sans aucun doute... je ne vois pas d'autre explication... ah si... je suis une m...

On a fini par renoncer. Je pensais qu'on en serait quitte pour une pénalité (faudra que je lise le règlement un de ces jours, moi...), pas que ce serait éliminatoire, sinon on aurait insisté. Encore que au niveau des barrières horaires, on devait être à la limite, et ce sera le cas pour le reste des balises. Ô rage, ô desepoir... Tiens la fatalité a des effets étonnants sur le vocabulaire...
 
La suivante nous gonfle et très rapidement nous l'abandonnons à son triste sort. Le moral n'est plus trop là, Nico s'en veut beaucoup, mais ce n'est pas très grave, on savait que ce serait plus compliqué aujourd'hui. ben là j'avais vraiment le moral à zéro... Heureusement le frangin était tres tres comprehensif...

On tente de se remotiver sur les suivantes, mais le temps passe, et on est bientôt au dessus des barrières horaires des balises restantes, et la pluie fait son apparition. Quand ca veut pas..... comme je disais... Orage!

On aura même le droit à un petit orage de grêle. Nico nous ramène au point de départ en allant chercher la 19, mais sans plus de motivation, on ne la trouvera pas, pas plus que la 20. un vrai boulet de chez boulet, je vous dit!

Après 7h30 de course pour 35kms 1200D+, on passe la ligne d'arrivée, un peu déçu d'avoir bien merdé aujourd'hui. Pour le coup, on a presque fait la distance et le D+ des deux jours en un... Belle performence, non? OUps! c'était un CO et pas un trail... je m'ai trompé alors ;-) il vaut mieux en rire...
On prend un bon repas chaud, avant d'aller se changer. Puis, on va boire une boisson chaude avec les autres Kikoureurs, moment fort sympathique au chaud et au sec. ça remonte un peu le moral après une journée un peu gachée par de l'incompétence...
Retour à la voiture pour le retour vers Lyon. La grêle est tombée tellement fort, qu'a certain endroit, on a l'impression qu'il a neigé.

Bilan :

Rien à redire sur l'organisation, très bien fait. RAS
Au niveau du parcours, peut-être que le C, un peu plus court nous aurait mieux convenu (enfin je parle surtout pour moi), mais il faut toujours placer la barre haut, donc l'année prochaine, on se refait le B (ou on va gagner le Z ?? j'hésite ;-) ) non non on va faire le B the fingers in the nose!!! y a plus qu'a s'entrainer!!! ou changer d'orienteur!!!
Au niveau technique, il va falloir densifier l'entrainement pour arriver à faire tourner mon cerveau quand je cours avec Nico, afin d'arriver à le seconder en orientation (deux cartes c'est bien, mais pour les reports de poste...on ne le fait qu'une fois, à revoir). Il va falloir faire un peu plus d'orientation. y a plus qu'a... les cartes de CO de la région Grenobloise sont prête s a être utilisée... pour Chamrousse, on va attendre que la neige fonde!!
Super week-end avec plein de gens sympa à courir dans un coin magnifique, que demande le peuple... la balise 11, non???

Vivement l'année prochaine en Ardèche! YEP my brother!

1 commentaire

Commentaire de shunga posté le 01-06-2008 à 08:44:00

^^
bien joué !
on s'en fout de la balise 11 !
hein non ?
beh non :((

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran