Récit de la course : Trail des Cerfs - 35 km 2008, par chris78

L'auteur : chris78

La course : Trail des Cerfs - 35 km

Date : 25/5/2008

Lieu : La Queue Lez Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1991 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Cerfs

Le trail des cerfs 2008 !!! Enfin une nouvelle course !!! 

 

Depuis le MDP2008 (le 06 Avril) le moral est au plus bas. J’ai besoin de courir, d’avoir un plan d’entraînement, avoir une course à préparer. Plus d’objectif, obliger de courir « light » pour récupérer… la déprime est proche, j’ai besoin d’un nouvel objectif CAP !!

 

Il y a 3 parcours au choix : 50Km…. Beaucoup trop long pour moi, 20Km… pas assez long. Reste le 35Km. J’y vais j’y vais pas

j’ai longtemps hésité. La distance me fait un peu peur, le MDP2008 est un peu proche et j’ai peur de réveiller des lésions cachées.

 

Suite au MDP2008, j’ai fais 2 semaines sans sport, puis  semaine suivante 2 sorties endurance, puis ensuite j’ai repris mon rythme de croisière, 4 sorties : 2 fractionnés (VMA long + court) + une sortie endurance d’1h + une sortie longue de 2h (environ 20Km). Je n’ai pas tenu longtemps ce rythme, j’ai du mal à faire 2 fractionnés par semaine. Des douleurs se réveillent.

Je suis à 1 semaine du trail des cerfs, j’ai mal près de la cheville (tendinite ??). Je fais une semaine hyper « light » juste une heure endurance super cool. Moral super bas, je me dit que le trail va m’achever !!

 

Jour J-1, je prépare des crêpes pour les enfants… et des pâtes pour moi (ENCORE des pâtes !!).

Jour J, je me réveille à 6h, englouti mon ½ gâteau sport (un peu trop vite, j’ai l’impression d’avoir avalé une enclume !… j’espère que je ne vais pas le regretter d’ici 2 heures ..), me prépare à toute vitesse.

 

J’ai RdV à 6h45 à la mare aux canards à Chevreuse où m’attend mon ami Patrick. Un peu en retard, je roule à fond, pas de souci, à part les chats à cette heure là, un dimanche matin, il n’y a personne… Nous partons ensemble pour La Queue-Lez-Yvelines… C’est ni trop loin ni trop près… n’empêche qu’on est à deux doigts de se perdre… mais ça y est, on y est, on se gare !! Il fait beau, c’est super.

 

On va chercher notre dossard dans le gymnase. Peu de monde (nous sommes 217 coureurs pour le 35Km). Je fais un tour de stade pour m’échauffer et voir l’effet que ça fait de courir avec 2 litres d’eau dans le dos… ça va. 10mn de débriefing, pour nous dire que cette année le parcours s’effectue à l’envers, qu’il y a beaucoup de boue, que nous allons croiser une course de vélo, que nous allons avoir une averse d’ici 1h30, que le premier ravito est à 21km et le suivant 29Km… que du bonheur !! 8h00 top départ.

 

Nous formons une longue file de coureur très compacte. Nous quittons le village,  remontons une route puis devons prendre un étroit sentier qui s‘enfonce dans la forêt. Là, 1er arrêt, il faut attendre son tour. Nous nous suivons en file indienne. Bien regarder au sol pour éviter les pierres, les troncs, la boue. Bien regarder devant soi pour éviter les branches !

 

Le parcours est super sympa, peu de routes traversées, peu de champs également. Essentiellement des sentiers tantôt larges, tantôt très étroits. Des passages plats, une succession de montées, de descentes. Des chemins de terre, de boue, de sable. Une petite échelle en bois à grimper, un petit pont de bois à passer. Des sentiers qui traversent de hautes fougères… bonjour les tiques !!!

 

 

Côté course, je pars tranquille. Tout va bien. Au bout de 30mn, je fixe mon rythme sur un joggeur qui court à un rythme similaire au mien. Il va me servir de « lièvre ». Ca me donne la pêche et je me dit que ça va m’aider à garder une bonne cadence. Aïe par moment il accélère, double des joggeurs. J’accélère mon rythme, je ne veux pas le perdre. Au bout d’un moment il décélère, je le double, il me redouble peu de temps après, je le redouble ensuite. Bon, je me fixe sur un autre joggeur. Mais finalement, je le perd. J’ai un coup de moins bien, j’ai fais à peine 13 bornes. Moral dans les baskets, je me dit que j’aurais du m’inscrire aux 20Km !!

 

Je bois, avale mes gels et marche dans les montées. Un moment j’ai la tête dans les nuages et heureusement une joggeuse derrière moi m’appelle, je n’avais pas vu la balise et ne prenais pas le bon sentier.

 

21Km, le premier ravito. Je bois un verre de coca. Remet de l’eau dans mon Camelbak. J’ai si chaud que j’ai bu quasiment 2 litres d’eau !!  Je discute 2 mn avec une amie de mon club qui est blessée et abandonne.

 

Je repars, Je suis seule pendant quelques kilomètres. Je fais hyper attention aux balises. Mais tout est bien organisé, des balises partout, pas mal de bénévoles également, impossible de se perdre. Côté moral, la seconde partie me semble beaucoup plus facile. Je me dit que l’arrivée est pour bientôt. Physiquement, c’est dur. Après 3 heures de course, j’ai les jambes lourdes. Je marche dans les montées et j’ai de plus en plus de mal ensuite pour « relancer la mécanique » .

 

Au 2nd ravito, je ne m’arrête pas. Je suis au 29ième Km, j’avale mon 4ième gel et cours jusqu’à l’arrivée. Le chemin de terre jusqu’au village ainsi que le tour de stade m’ont paru horriblement long !!!

 

Au final 3h47.

Je suis contente je ne mettais pas fixé de temps, je pensais faire 4h ou 4h30.

Côté météo, le temps était génial, L’averse promise n’est pas arrivée !

 

A l’arrivée j’ai rejoins mes amis de mon club J’ai cherché en vain des maillots de kikou, mais je n’en ai vu aucun. Moi j’avais le mien, ce qui à permis de faire la connaissance de Wendy.

Je garderai un super souvenir de cette course. Peut-être qu’un jour je ferai le 55Kms ??

 

.

  

6 commentaires

Commentaire de Akran posté le 27-05-2008 à 00:31:00

Félicitations pour ta course, finalement 35 km en nature ce n'est (presque) rien ! Et 50 km ce n'est jamais que 15 km de plus, soit quasiment rien :)
Je pense t'avoir aperçue fugitivement vers les résultats (en tout cas j'ai vu une fille de dos avec un maillot kikourou, il ne devait pas y en avoir des dizaines !) mais le temps que j'arrive pfuitt plus de maillot rouge ^^ En tout cas, bonne continuation sur les trails :)

Commentaire de Rem posté le 27-05-2008 à 13:21:00

Bravo pour cette course et beau CR.
Je pourrais faire plus ou moins le même, j'y etait aussi :)
Je pense t'avoir croisé d'ailleurs au cour d'une montée vers les 2 tiers du parcours. J'ai voulu t'encourager en criant,à la vue du T-shirt rouge, "Allez kikourou" , resté sans reponse, la pente etait raide il est vrai ;)

Bonnes courses futures

Commentaire de chris78 posté le 27-05-2008 à 13:21:00

Merci AKHARAN pour ton commentaire.
FELICITATION à toi pour ta première place sur le podium pour le 55km du trail des cerfs !!
Christine

Commentaire de desmaousses posté le 29-05-2008 à 14:05:00

hello!!
bravo pour ta course, pas mal aaux chevilles ?
Mon chéri qui a fait le 35 comme toi a eu plein de piqûres sur les mollets et avant-bras..je lui ai dit que ce n'était pas les orties (car il y en avait aussi) car cela se serait vu aussitôt!!
merci de l'info des tiques!!!
j'espère que sur ton 35km il y avait un peu moins de cons que sur le 20 (dans les 2 premiers km, un "jeune" crétin accompagné d'un acolyte m'a demandé combien de flotte je trimballais dans mon camel back, et après m'avoir dépassé a rajouté "t'enfonce pas de trop", drôle, non ?).
Je crois que ce trail roulant n'est pas a proprement dit un trail (je parle du 20km), car dus gus dans ce genre, je n'en ai pas vu souvent sur les "petits trails" que je fais, heureusement, non ?

Commentaire de francois 91410 posté le 29-05-2008 à 14:44:00

Salut,
mais où s'arrêtera t-elle ?!!!
Pour un coureuse "novice" en course longue, je suis très admiratif !
Félicitations pour cette performance, en attendant les 55km l'année prochaine.....
A+

Commentaire de wendy78 posté le 03-07-2008 à 23:25:00

Coucou Christine,

merci pour le récit que je viens de trouver....mieux tard que jamais, et bravo pour ta course!

RDV pour le 50km en 2009:-)
Bises,
Wendy

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran