Récit de la course : Trail du Camp de César 2008, par Yorick30

L'auteur : Yorick30

La course : Trail du Camp de César

Date : 25/5/2008

Lieu : Orsan (Gard)

Affichage : 1321 vues

Distance : 26km

Matos : Diosaz Raid 10
Maillot MC
Cuissard Gore
Asics Torana que j'Aime :)

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail d'Orsan Ou Comment Finir Trempé Mais Heureux!

Après le Pont du Gard, on peut pas dire que j'étais pleinement en confiance

 

Du coup, après une semaine complète de coupure, je me décide à m'inscrire au Trail d'Orsan

Coup de fil à l'organisateur histoire d'avoir une petite idée du parcours

Et, hop, bulletin d'inscription envoyé!

 

Le lundi précédant la course, entraînement nature d'1h15 histoire de retrouver des sensations

Et, surtout d'éliminer l'alcool restant dans mon sang suite à un super week-end à Lyon...

Le jeudi, jogging vite fait sur route: le changement de chaussures se fait sentir!

Vite, dimanche que je renfile mes Trails!

 

Nous voilà donc en ce "beau" dimanche 25 Mai 2008, jour de Fête des Mères!

Réveil 7h

Il pleut à verses sur Alès...

J'y vais, j'y vais pas?

Bon, douche et gaz!

 

26kms pour 1300m D+ annoncés...

 

J'arrive sur place, je récupère mon dossard puis, je croise les têtes habituelles, je papote

Comme d'hab!

On me propose même ma licence à Sommières Athlétisme!

Ok Pierre, prends mon numéro, j'attends ton appel ;D

 

Puis, 9h arrive, le départ avec et, la pluie, discrète jusqu'à lors qui se met à tomber un poil plus fort!

 

Ca part gentiment dans les rues du village puis ça grimpe par des escaliers en béton où ça embouteille

(Je suis parti derrière vu qu'il n'y a pas @lex pour me tirer)

Arrivé en haut, on attaque un DFCI, ça double pas mal

Puis, seul problème du parcours, petit souci de balisage

On se rajoute 400m avec une paire de coureurs mais je pense pas que ça ait beaucoup joué sur notre classement général!

 

Bref, nous revoilà sur le bon tracé et c'est parti pour du vrai trail!

 

Grosse montée en monotrace pendant une paire de kilomètres pour atterrir sur un chemin longeant une falaise, tout en balcons!

Magnifique!

 

Puis, du plat où ça déroule assez vite

 

Pour une descente où ça coince sévère!

Pareil qu'à Lédenon la descente mais sans les cordes pour s'aider!

Aïe!

Bref, arrivé en bas, je relance fort pour dépasser les coureurs repris dans la descente!

 

Puis, ça remonte sec

 

D'ailleurs, c'est là que commence une longue histoire d'Amour entre un V2 d'Avignon, deux mecs de Chusclan et moi

En descente, le V2 et moi, on est plus vite, sur le plat, on se tient tout les quatre, mais, alors, en montée, qu'est ce qu'ils nous mettent!

 

Donc, en haut, on relance sur le plat, on reprend nos collègues, on court ensemble

 

Et, ça redescend

 

Et, ça remonte!

 

;D

 

Il plouvine toujours un peu mais rien de trop gênant à part dans les descentes où ça glisse très beaucoup!

 

Bref, je sais plus trop à quel endroit on passe au ravitaillement eau

J'ai tout ce qu'il me faut sur moi alors, c'est rapide, je chope une bouteille et je trace!

Session aspergeage de flotte in the face

Tiens, c'est marrant, elle est salée leur eau!

Ah, non, c'est moi qui transpire...

 

Nous voilà donc toujours sur une sympathique alternance de monotraces et de pistes un poil plus large

Relançant comme des porcs dés qu'on le peut pour ne pas se laisser distancer par les mecs de Chusclan!

 

Bon, ça remonte encore, je sais plus où j'en suis mais j'ai de pures sensations donc tout va bien!

 

Puis, hop, ça redescend et là, c'est Maximum Attack façon Groupe B ;D

C'est large, c'est roulant, y a pas trop de caillasses et ça glisse à peine...

Arrivé en bas avec mon copain le V2, on trouve nos potes de Chusclan arrêté au second ravito

Nous, on a du jus donc on continue

A plus les gars!

 

Là, on prend une longue portion de plat où ça déroule

Mon V2 préféré commence à en chier, il me dit de continuer

Bon...

 

Deux kilomètres plus loin il est à peine 100 mètres derrière moi!

 

Puis, dernière grosse montée pour atteindre le camp de César...

J'arrive en haut plus que mort

Les organisateurs sont, eux, morts, mais, de rire

"Tout à l'heure, tu allais plus vite

Ouais, mais, putain, ça montait pas tant!"

 

Allé, vas y relance!

 

Passage dans le camp de César, je reprends encore un coureur

(Mentalement, très bon trail, je n'ai fais que doubler, sauf un mec qui m'a repris puis que j'ai repassé pendant le dernier kilomètre!

C'est ça l'avantage de partir loin!)

C'est super beau ce site!

Faudra revenir avec le beau temps!

Bref, on fait le tour puis, on arrive au fameux passage du Loup

Y a deux rochers et on doit passer entre...

Le sac frotte, c'est rigolo!

En dessous, un organisateur m'annonce que la descente est glissante et technique...

Ah...

 

Effectivement, y a de la pente et ça glisse sec!

 

Arrivé en bas, ça relance sur un monotrace en léger dévers au bout duquel nous attend un "franchissement" de côte

(3m de long pour 2m D+ ;D)

 

Derrière, faut encore relancer et nous voilà enfin à l'endroit où on s'est planté au départ!

 

L'arrivée est proche me direz vous!

 

Bah, non, 100m plus loin, on part à droite au lieu de rentrer gentiment par la gauche!

 

Allé, vas-y, relance!

Bon, au bout, ça descend dans de l'herbe, c'est souple et les jambes tiennent!

 

Puis, asphalte...

 

J'avais oublié que, souvent, en trail, départ et arrivée sont sur l'asphalte...

 

J'ai un mec pas loin derrière mais, surtout, deux devant

Le premier, en perdition, je le reprends assez facilement

Le second, il a fallu que je quiche mais, j'y tenais, c'est celui qui m'avait doublé juste avant le passage du Loup!

 

Bref, y a des gens un peu partout, c'est sympa!

 

Allé, dernière équerre, on évite les petits qui traînent au milieu et hop, arrivée!

 

2h51min39sec, 56ème sur 138classés, 2ème Espoir sur 2 (comme d'hab!)

 

Vraiment le pied ce trail, du début à la fin!

 

Très bonne session d'entraînement pour l'Aigoual où le seul objectif sera de terminer!

 

4 commentaires

Commentaire de cedre posté le 26-05-2008 à 14:42:00

Bravo, belle course.
Tu avais l'air plus en jambe qu'à Lédenon : tu progresses c'est sympa !!!!

Commentaire de Ben64 posté le 26-05-2008 à 21:32:00

Sympa ton récit. Mais il y a un truc que j'ai pas compris : tu dis "ça glissait sec"! Si c'était sec c'était pas mouillé, donc il pleuvait pas alors comment tu faisais pour glisser??

Ok je sors...

Commentaire de shunga posté le 26-05-2008 à 21:32:00

Yep. Bien raconté et même rigolé.
Bravo !

Commentaire de . posté le 31-05-2008 à 19:13:00

J'y étais, tout au moins au début car moi je l'ai fait l'erreur (je pense au même endroit que toi) mais comme je suis têtu, je suis revenu au départ et puis pfft.. l'envie est partie donc moi aussi.
Bravo, belle course, tu sembles trés lucide du début à la fin.
A une prochaine.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran