Récit de la course : La Montée d'Ezy 2008, par Génep

L'auteur : Génep

La course : La Montée d'Ezy

Date : 25/5/2008

Lieu : Noyarey (Isère)

Affichage : 1895 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Montée d'Ezy

Montée d'Ezy (10,4 km et 620 D+)

Je devais me rendre le samedi avec Renaud à Lamastre pour la course de montagne Lamastre Nozières mais à la vue des caprices de Dame nature (particulièrement sur les Cévennes !), je décide de changer le programme pour me rabattre sur la Montée d’Ezy bien plus près de chez moi.

Tant pis pour Lamastre, ça sera pour une autre fois, l’envie de goûter à l’ambiance ardéchoise est là !

Rendez-vous donc dimanche à 8h 15 à Noyarey où la course s’élancera. Je retrouve Renaud, Bernard, Rémi et Régis.

Echauffement tranquille, je suis là pour préparer les France de Montagne dans trois semaines près d’ici. Ce sera un bon entraînement

La semaine a été chargée avec d’excellentes sensations et le VTT s’est emballé hier

9h, pan c’est parti pour 4 km de plat, les fusées sont lancées devant avec notamment Ludovic Pelle et Bruno Brugnacchi (qui va s’imposer devant ce premier) mais aussi Coach Rémi qui est parti très fort.

Je prends un départ prudent, l’idée est de faire la montée comme une bonne séance.

On grimpe enfin et je commence à me mettre gentiment dans le rythme en assurant la transition plat/côte.

Au programme, désormais 6,4 et 620 m de D+ soit 10% de moyenne.

La côte est régulière, je remonte doucement mais sûrement, je laisse mes compagnons du plat derrière moi, je vois Rémi, je le passe à mi parcours, il semble bien mais ne s’accroche pas.

J’adore ces montées où l’on peut courir !

Je vois deux nouveaux concurrents, je reviens là aussi petit à petit, le cardio est bon et les jambes aussi.

Je passe le premier, le second s’accroche (il est 4ième) alors qu’il semble bien cuit.

On discute 2 secondes pour se motiver et relancer, il reste 2 km.

Je passe devant lui, j’entends son souffle fort derrière moi, je le tire franchement mais il est costaud !

A 1,5 km de l’arrivée, soudain je suis pris d’une envie de vomir, je tousse alors que je suis toujours bien et prêt à accélérer.

Je suis bloqué par cette toux sèche, rrr ! Il me passe durant ce laps de temps.

 Plus que quelques centaines de mètres, je me fais violence, je passe la ligne en 50 min 14 s et en 5ième place. Premier podium sénior

 Par contre, je dois m’écrouler sur les barrières pour satisfaire mon « vomi » alors que les jambes sont parfaites.

 

Content de ma course, la forme est là. Dommage pour ces « nausées » (j’ai insuffisamment déjeuner et beaucoup trop tard).

 

Rémi suit 1 min plus tard (St Ni*** t'attends ) puis Renaud qui réalise une super course tout comme Régis (qui revient bien) et Bernard qui finit second V2.

 
Pas de photos mais le CR du cardio : (on voit le coup de mou de la fin)

 

3 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-05-2008 à 19:09:00

Super récit, très agréable à lire, merci à toi !

Bravo à toi, surtout vu la santé en haut !! Ah ah ah !

Si tu chopes les résultats quelque part je veux bien !

A bientôt

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 26-05-2008 à 09:09:00

Bravo à toi

Belle course, chapeau

Commentaire de pedro38 posté le 26-05-2008 à 10:41:00

Où va-t'on t'arrêter, Genep???
Ton vomito est dû à l'effort violent sur le moment. C'est le marqueur d'une limite. En réduisant un poil, tu ne l'aurais pas eu.
Bravo en tout cas. Si Coach avait été courageux, vous auriez pu faire une belle paire à St-Nizier...
Pedro38

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran