Récit de la course : Trail des Corniches 2008, par bruno12

L'auteur : bruno12

La course : Trail des Corniches

Date : 18/5/2008

Lieu : Millau-La Salvage (Aveyron)

Affichage : 983 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un trail en solitaire.

Le Trail des Corniches, l'année dernière c'était mon tout premier vrai trail après 1 an de course à Pieds. Je l'avais fait avec mes copains de club beaucoup plus expérimentés que moi en trail, nous avions fini à 4 en 2h53.

Cette année on prend les même et on recommence. Sauf que comme je me sent bien, j'avais annoncé dès le départ que j'allais appuyer un peu.

Comme à mon habitude pour ces petites courses, je me place à 5m derrière la ligne de départ histoire de laisser la place aux cadors devant. Mais la bizarre, personne ne vient devant moi, tous restent derrière. Alors 5,4,3,2...1 c'est parti et je suis tout seul devant, franchement surpris d'être là, ca me fait beaucoup rire.

Visiblement les costauds préfèrent s'observer un peu au départ et ne se lancent pas très vite. Je fais donc les premières centaines de mètres devant (pourtant pas super vite à environ 13km/h). Je connais le parcours et je sais qu'assez vite on tourne à droite sur un chemin étroit et je ne veux pas être devant la bas pour ne pas gêner alors j'attends un peu de me faire doubler par une 15aine de coureurs.

Ca part assez fort dans les premiers chemins, toujours dans le but de ne pas trop gêner ceux qui sont derrière, je passe assez vite les premières bosses et m'essoufle pas mal, sans pour autant me mettre dans le rouge. Je redouble quelques coureurs partis vraiement au dessus de leur capacité (comme d'hab) et assez vite je me retrouve tout seul. Les 4 courreurs devant moi sont assez loin et surement bien plus forts (j'en connais un d'entre eux). Et derrière il n'y a déjà plus grand monde (un seul coureur à 50m puis plus personne).

J'aime bien les descentes alors j'attaque assez fort dans la première grand descente qui mènera au premier ravitallement avec certain kilomètres à près de 15km/h. L'année dernière je m'étais pris une gamelle sur une large pierre plate. Cette année je suis passé a côté de cette meme pierre en lui disant : tu ne m'auras pas ce coup-ci. Je ne vois plus personne devant et n'entend plus la respiration forte de celui qui me suivait.

Le balisage est vraiment impec. Chaque fois que je lève le nez en me demandant où aller, je vois une rubalise. Vraiment chapeau aux organisateurs.

Au premier ravito, je prends un verre de coca, le bénévole me propose tout une panoplie d'aliments et boissons mais pas le temps de pique niquer. Je repars immédiatement. Un peu après le ravito, un spectateur m'indique que je suis en 11ème position a 45s environ de ceux qui me précèdent. Cool ! J'ai fait cette première heure à plus de 12km/h de moyenne, mais bon, ce n'étaient que les hors d'oeuvre la vrai course commence.

On attaque la grosse montée. Je suis pas super bon en montée alors j'insiste pas. Je fais ca à mon rythme (plus de 17min pour 1km). Je me fait doublé par le coureur qui me suivait. Il est très impressionnant et me laisse sur place. Je ne le reverrai plus. Un vrai traileur. Arrivé en haut je relance tout de suite, les jambes sont bien car je n'ai pas trop forcé dans la montée. Bon maintenant je suis 12ème c'est bien. On va essayer de rester là. Je relance assez fort et honte à moi je m'apercoit meme pas de la vue qui se présente en haut du plateau, trop concentré à savoir ou je mets les pieds (merci à Francis pour la photo, comme ca j'aurai au moins vu ;) )

Après une partie assez plate, on attaque la seconde grande descente. Et la je tombe sur les randonneurs. Ils ne s'apercoivent pas toujours assez vite que j'arrive derrière et ca passe parfois tout juste. Un peu plus bas, un autre groupe un peu plus important et mauvais reflexe du randonneur qui se décale au dernier moment pour me laisser passer alors que j'avais déjà prévu ma trajectoire sur le coté. J'arrive droit dessus. Heureusement, j'arrive à m'arreter à temps juste en mettant mes mains sur ses épaules. Ensuite je fais un peu plus attention et hurle 'chaud devant' dès que j'approche des randonneurs. Du coup ca devient assez amusant et j'en remet une couche, avec quelque lignes droite à plus de 18km/h, je m'éclate vraiment.

Dernier ravito (tien il est déjà là, l'année dernière cela m'avais paru plus long), je connais la fin et je sais que bien gérée on peu y faire une grosse difference en courant d'un bout à l'autre. Je démarre donc très doucement dans le faux plat. Aux deux tiers de la montée je vois le coureur que je connaissait qui était devant (il m'avait mis plus de 40min aux templiers). Et je le rattrape. En arrivant à ses coté je lui propose de s'accrocher pour que l'on finisse ensembles mais il ne peut plus. Je continue toujours au meme rythme et vois encore un autre coureur devant qui visiblement va aussi moins vite que moi. Je le rattrape mais il essaye de résister. Alors au bluf, je cours en continue quitte à me mettre dans le rouge. Au deuxième essai, ca marche, il met le clignotant et me laisse passer à 10mètres du haut de la montée.

On arrive sur le chemin du haut et je suis surpris qu'il ne reste plus que 200 ou 300m. Je me dis que celui que je viens de passer et qui avait tenter de résister va surement tenter de tout lacher pour revenir dans les 10 premiers. Alors j'envoie tout ce qui me reste et termine en 10ème place en 2h27'30.

Super content de cette course. J'ai vraiment eu des sensation excellentes et contrairement à l'année dernière ou j'avais marché toute la fin, cette fois j'avais encore bien du jus.

Bon évidemment j'ai cassé un peu de fibres et deux jours après j'ai encore quelques petites courbatures (rien de méchant). Maintenant une semaine de récup avec seulement quelques petits footing (prévue dans mon plan) et on attaque pour la dernière ligne droite de prépa pour l'Ultra Aubrac.

 

3 commentaires

Commentaire de Snoopy05 posté le 20-05-2008 à 20:39:00

Bravo pour cette belle course... quelle pêche !
Dommage qu'on ne se soit pas vu... au départ, parce que sur la course, on joue pas dans la même cour !

Commentaire de fretless posté le 20-05-2008 à 23:34:00

Bravo Bruno
et j'espère qu'on se croisera sur une course en Aveyron.
(voir forum Trail et tourisme en sud aveyron)
et encore bravo pour cette magnifique dernière montée (elle m'en a fait c.... y a 2 ans)
A bientôt

Commentaire de Francis31 posté le 21-05-2008 à 08:06:00

Super gesion de course pour une belle perf à l'arrivée...On se croisera certainement au départ d'un prochain trail, au départ car pour la suite, comme le dit Snoopy05, on ne joue pas dans la même cour..

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran