Récit de la course : Les Aventuriers du Bout de Drôme 2008, par Khanardô

L'auteur : Khanardô

La course : Les Aventuriers du Bout de Drôme

Date : 10/5/2008

Lieu : Crest (Drôme)

Affichage : 2938 vues

Distance : 100km

Matos : Sandwiches au jambon et Primpéran

Objectif : Faire un temps

28 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Heroes

Vous faites comme vous voulez, mais si vous le souhaitez, et la maison ne reculant devant aucun sacrifice, vous pouvez écouter ça en lisant le récit. Ca a été mon ambiance à un moment important de la montée aux Trois Becs, lorsque j'ai appris que des kikous étaient en train de descendre à ma rencontre...

Pour ce qui concerne les photos, je me suis pas mal servi dans vos différents albums... merci à tous !

 

Le 100 de la Drôme, ça a commencé dès le jeudi, avec des rencontres que l'on attendait depuis si longtemp, des mois !

Le matin, tout d'abord, avec Tazounette et le Gros Camion qui viennent boire un café avant de rejoindre Hémé et Caro... Pas mal, pour un café, on va rester près de deux heures ensemble, à discuter comme si on s'était vus la veille ! L'effet magique de Kikourou, qui nous permet de nous rencontrer comme de vieux amis, avec tellement de souvenirs en commun, déjà...

Puis en fin d'après midi, l'arrivée du Lutin, du Mustang et de leurs Josette et Mireille.

La rencontre se fait sur la terrasse, autour des cadeaux apportés par les Normands: cidre, calva, pommeau, Livarot, Camembert, pommes, biscuits de la Mère Poulard... et trois CD « Lutin's Production » de musique ancienne !

Nous dînons d'un barbecue, et de pâtes, eh oui il faut faire le plein de sucres ! Pour l'occasion, nous ouvrons un Blanc du Tricastin, une cuvée 91 de chez Mazurd et un AOC 2006 de la frangine, pas Françoise, la petite, celle qui « vigneronne » !

Quelle ambiance,  nous ne sommes pas loin de réunir là deux des kikous les plus éloignés à ce jour (770 km de route quand-même !). Ca rigole bien, ça discute, ça échange, bref, super journée que ce jeudi de l'Ascension !

Le vendredi, par contre, c'est un peu moins cool, pour moi surtout vu que je bosse ! Parce que pour les Normands, eh bien, le programme c'est rando à Pierregourde ! Je reçois au boulot une photo de Thierry, ils ont l'air en forme et contents d'être là en tout cas, eux !

Je passe par l'usine histoire de faire le plein de compotes et de confitures, et j'arrive à Crest en fin d'après-midi. Pas mal de monde déjà au retrait des doss', Mathieu et Maria qui sont bénévoles cette année, Petit Jean, Patrick, Béné... Les gens arrivent, les kikous sont vraiment en force cette fois-ci, plus de 10% des inscrits sur le 100 !

Je suis à la bourre, il faut encore que je prépare le sac ; Béné rigole en me voyant faire, ça promet pour l'UTMB : je deviens de plus en plus bordélique, et de moins en moins « pointu » sur le matos, va falloir recadrer tout ça... J'ai oublié la casquette, alors Maria me prête la sienne, celle de winner 2007 !

Une grande tablée nous est réservée, il y a du vin, bref, tout va bien !

On essaye de se coucher pas trop tard ; je ronfle , c'est étonnant ça, et Petit Jean doit migrer dans un coin plus calme de la salle...

Réveil en douceur, Béné est bien obligée de suivre le mouvement (lumière, bruits...) Je me prend un petit coup de chaud car je ne retrouve plus mon short, et vas-y que ça continue d'être le foutoir... Toutes mes affaires sont en vrac que c'en est une horreur . Enfin, bref, arrivent le petit déj et Domi/Sandrine qui sont venus nous encourager au départ, merci pour votre effort si matinal !

Jack nous fait un petit topo de la course, contrôle le contenu des sacs, et c'est le départ. Comme en 2007 on est sur les bases d'un 10 kils, alors je me cale loin derrière, avec Domi, et je passe bon dernier devant Jack, c'est vraiment parti maintenant.

 

Il fait nuit, il fait beau, il fait frais, un vrai plaisir. Premier coup de fil du Castor, très matinal lui aussi, qui va se rendre aujourd'hui à l'Obiwak.

Les premiers kils s'enchainent assez facilement, le début est très roulant, Vaunaveys, Ourches...

Avec Xavier, nous avons une heure d'avance sur 2007 en arrivant à Barcelonne, tout va bien, on fait le yoyo au gré des ravitaillements et des pauses pipi.

La montée au pylône, première grosse côte est beaucoup plus raide que l'an passé. Un sentier de chasseurs à travers les buis monte droit dans le pentu, et je manque m'assommer avec un arbre couché en travers du sentier. Rhhhhaaaa ça va pas commencer, non ?

Sur les crêtes, Xavier mitraille, les paysages et les vues sur le Vercors et la vallée du Rhône sont réellement magnifiques .

 

Descente du pylône, sur Cobonne, j'accélère un peu car ces grosses pistes sont pleines de cailloux. Un gars est là, la cheville un peu en vrac, il descend doucement, je le reverrai à Saillans, où je crois qu'il abandonnera. Arrivée à Cobonne, public clairsemé mais très chaleureux, je ne m'attarde pas, nous en sommes au 40ème, la course ne commence qu'à Saillans, prochain ravito, à Mirabel...

Sur les conseils de Badgone, j'avais fait l'acquisition d'un petit robinet chou comme tout pour ma poche à eau (je peux pas « mordre » dans une pipette classique). Et bien entendu, le petit robinet se fait la malle. Rhhhhaaaaaa bordel , j'ai de l'eau partout, je remonte en cavalant pour chercher ce p#!# de truc, Xavier et Sandy le retrouvent et me l'amènent. Un truc à prévoir pour l'UTMB : un collier de serrage !

Françoise a du mal, derrière, au ras des barrières horaires, de plus elle est fatiguée, je trouve que ça ne s'annonce pas très bien . Sandy, après un peu de moins bien est de nouveau là.

A Mirabel, moins de casse qu'en 2007, il fait un peu moins chaud. Je m'arrête peu là aussi, je sais pouvoir gagner du temps aux ravitos. Ce qui ne m'empêche pas de faire le con, et mon intéressant, avec les bénévoles.

 

La section Mirabel-Saillans est assez dure, en particulier la montée sur les balcons de la Drôme (plus de déniv' qu'en 2007). Je commence à avoir du mal à boire et à manger. Les Nuts et autres Lions me sortent par les trous de nez ; il va me falloir revoir mes méthodes d'alimentation, Béné va avoir du boulot pour me conseiller... Je me rend compte que les sandwiches au jambon ne passent plus, et que les fruits secs, c'est le bordel pour les attraper. Je monte quand-même, mais le rythme baisse .

Sandy me rattrape au bon moment : je suis à la dérive, je m'écroule à l'ombre (y'en a pas énormément à cet endroit, coup de pot de trouver un arbre) à deux doigts de tomber dans les pommes : sueur froide, mal au ventre, nausées, frissons et chaud à la fois, cloches dans les oreilles ouh là...

 

Prise par Sandy une minute avant le crash

Sandy reste avec moi, face aux Trois Becs, je comate 10 minutes, prends un Primpéran, avant de repartir douuuuuucement.



Avant Saillans j'enlève le slip, désolé pour les détails, mais j'ai l'entrejambe (entrecouilles ?) en feu

Saillans... son ravito, sa fontaine, sa podologue, son osthéo...

En fait tout va bien du côté des jambes et des pieds, Isabelle me masse, mais il n'y a rien à soigner ! Je reste une demi heure (trop long, mais bon...), en zappant la Saint Yorre que m'a laissé Samontetro au frais dans la fontaine. Je suis con, je suis con.

Petit Jean arrive, avec un bon souci à la cheville, il dévore une banane pendant que l'osthéo s'occupe de son cas. Une banane... tiens c'est une idée ça... Yes, je peux la manger sans la vomir  !

Yes, je peux boire aussi ! Alors je mets la zique en marche , et on décolle ensemble avec Oxalix.

D'emblée je me retrouve avec Bowie (Heroes), autant dire que je me mets à grimper comme un furieux (enfin, toutes proportions gardées !) Je dépose Oxalix  car Béné et les Normands viennent de m'informer qu'ils vont m'attendre avant la montée de la Motte ! Ils sont montés en rando ce matin et attaquent la descente, on va donc se croiser !

Prince, immense petit bonhomme me transporte sous Purple Rain, je monte de plus en plus vite (enfin, à mon niveau, hein, je vais quand-même mettre deux heures de Saillans au Pas de la Motte...)

Les textos arrivent à un rythme soutenu, je sais que Michel Vial assure le suivi sur le forum, c'est chouette quand on est en pleine « montagne » de savoir que des copains sont là, à parler de nous...

Et arrive le moment de la jonction, Domi et le Mustang, puis les trois autres Normands et Béné, quelle joie de se revoir ! Oui, ils ont été au sommet de la Pelle, oui ils ont vu Maria et Mathieu, oui c'est beau, vraiment très beau la Khanardie !


Alors ils remontent avec moi, les trois fous, Domi, le Lutin et le Mustang repartent en sens inverse, vers le haut, vers ce Pas de la Motte où Matthieu nous attend et nous accueillera.

Je parle peu à cause de la fatigue et surtout pour ne pas faire du Khanardô-vomito, mais vous savez combien votre présence m'a aidé, distrait, durant cette austère montée que je connais si bien et que je n'ai jamais golgothasée aussi lentement...


Domi voudrait bien continuer jusqu'au niveau de Maria, mais ça ne serait pas raisonnable, une bonne préparation de crash exige qu'il descende le plus vite possible, pour aller maintenant manger une immense tartine de houblon !


Alors... merci les gars... et à tout à l'heure !

Je continue seul, prochaine « étape » : Maria. Que je suis content de la voir ! L'orage menace, mais elle prend le temps de me masser (en fait les jambes vont bien), et moi je dégueu... Bref, ça fait un petit peu Bérézina tout ça !

Salut Maria, à tout de suite, il me reste juste un gros semi à boucler... !

La Combe, la Combe du Diable... Je te connais aussi, toi, saloperie de combe pleine de pièges et de pierres. Il y a quinze jours nous sommes passés là, avec SuperStéf et ses jambes pleines d'un 24h00, et May aussi en 2007, toute seule dans la nuit noire...

Je descend avec ACDC (Highway to Hell), Téléphone (Ex Robin des Bois), Bowie (Diamond dogs), mais aussi B. Marley, Dutronc... que du vieux, que du bon !

Une heure quand même, prudent le garçon, ce n'est pas le moment de s'en mettre une. La sortie de la Combe, l'accueil des bénévoles et la soupe (froide, mais qui a l'avantage de pouvoir « entrer ») et du SAUCISSON ! Wouah, la régalade .

Plus j'avance, plus ça va. J'appelle Béné, ça ne passe pas, je voudrais tant les prévenir que ça y est, que je vais arriver, dans deux heures au plus tard... tant pis ; alors je pousse sur les bâtons, la montée du Pas du Faucon, toi aussi je te connais. J'ai coupé la musique, je profite à fond de la nuit qui est tombée, des bruits, des ombres d'animaux, deux cochons, un renard, une effraie...

La descente est hyper raide, m'en fous, je cours. La lampe m'éclaire bien, Béné a changé les piles hier. Sans déc', c'est vraiment très raide, comme au Pic, mais avec de la terre !

La piste est large, je cours , Manu et Céline m'appellent, ils viendront l'an prochain, et je serai là pour eux, comme Béné sera là pour moi en août, la magie encore une fois... Je me remets à courir, Patrick me tope à 8 bornes de l'arrivée, il m'indique les passages, je ne me perdrai pas, pas cette année !

Je rattrape un coureur dans la descente, puis deux nanas à quatre bornes de l'arrivée. Il y a là Sylvie Popeye, qui a gagné un 100 il y a 15 jours. Deux belle nanas, avec beaucoup de panache et de classe, je voudrais bien rester, les accompagner, mais j'ai trop hâte de retrouver les autres, alors je me mets vraiment à courir. Je veux dire, je trottinais, là je cours.

Et c'est comme ça que je tombe littéralement sur et dans les bras de Béné, Sandrine, Domi, Patrick qui sont venus à ma rencontre !  Les frontales dansent de joie, Domi (il sort de table et a couru et marché toute la journée) reste avec moi et on court, on court comme des fous, j'aurais jamais pensé pouvoir finir un ultra comme ça, moi ! Il s'efface à l'arrivée, quoi ? Ben oui, c'est l'arrivée, t'es arrivé mon gars ! Deux heures et demi de moins qu'en 2007 ! Pour moi c'est énorme, c'est moins de 20 heures, je viens de passer mon premier test UTMB !

Et ils sont tous là, je termine dans les derniers, et c'est moi qu'on applaudit ! Je suis un imposteur  ! Tous au pied de l'estrade, photos, embrassades, tapes dans le dos, il faut essayer d'imaginer ce que cela peut représenter pour un gars comme moi, qui termine en 19 heures, d'être félicité par les flèches, les Pio, Stéphane (42.195), Maria (dont le record n'est pas tombé cette année !), Patrick , Manu (Ampoule31)...

Et Xavier et Sandy, arrivés depuis une heure, regardez cette photo, là, si ça c'est pas de la joie... ?

 

Je n'arrive pas à redescendre, il me faut une douche froide, Xavier me prête serviette et savon, car bien sûr je ne retrouve rien, encore un truc bien préparé par moi, ça...

La chorba peine à descendre ; on discute, on parle, on n'a pas envie d'aller se coucher, on attend Petit Jean. Il arrive, il est souriant, détendu, malgré une cheville très douloureuse. Petit Jean, mon acolyte en Vercors, vivement qu'on s'y retrouve, hein ? !

Allez, il faut vraiment aller dormir maintenant...

 

Dimanche

Réveil assez matinal, j'ai envie de partir courir le semi avec Béné, mais est-ce bien raisonnable ? Je suis rassuré par Domi qui me dit vouloir l'accompagner, alors je choisis d'aller au ravito du 5ème les voir passer. Ce ravito, c'est aussi celui du 20ème kilo du marathon. Mais quand on arrive avec Manu, Martine et Bertrand sont déjà passés. On voit arriver Le Lutin, il est à fond, le Mustang, Diag' et Dacoury, Béné et Domi.

Sandrine et Romain assurent derrière le stand, Maria nous laisse avec Claude, son « petit mari ».

Une fois tout le monde passé, on plie le stand et on retourne à Crest. Les remises de coupes commencent par celles du 100, il y en a des kikous sur le podium !

Puis les arrivées des marathoniens, des coureurs du semi... Je vois arriver un gars bien sympa, instit' à Aubenasson (sous les 3 Becs), dont j'ai fait la connaissance aux 24h00 de Crest. Il dédie sa course à un ami qui vient de disparaître...


Franck (Franki07) est littéralement habité  ! Il a fait toute la descente avec Diag', à fond, à fond. Ils arrivent ensemble, quel souvenir !


A ce sujet, Diag' est très photographié, hein !


Après la remise des trophées, Jack nous remet la coupe du club le plus représenté, il me passe le micro. Déjà, quand je prépare un peu quelque chose, c'est le bordel (matériel, entrainement...), alors là, un micro à la main... Bref je fais au mieux, je parle de Kikourou, des Kikoureurs, de Laurence bien sûr, on s'embrasse avec Jack, beaucoup d'émotion...



Photos... Repas... Divers délires...

  Béné, ma coach, eh oui !

 Avec Maria, elle aussi elle est immense.

 Patrick Grand Machin Samontetro

Les orages se mettent en place, le barbecue de ce soir est compromis, pas grave, nous irons à l'auberge de Rotisson !

 

Après une pause à la maison  un petit apéro nous requinque, puis on se dirige en convoi vers la colline, l'orage ne fera que renforcer l'impression du « on est bien tous ensemble, bien à l'abri en pleine forêt, hein ? ! »


Le Lutin et le Mustang nous font des sketches de folie, ces deux gars-là sont complètement cintrés, moi je vous l'dis !

Voilà, c'est la fin d'un week-end magnifique à tous points de vue. Domi et Sandrine restent encore une petite nuit, un bon petit déj' (merci encore pour les croissants !), voilà, tout le monde est parti...

Rendez-vous en 2009, on peut compter sur l'ami Jack pour créer à nouveau cette ambiance si particulière. Vous avez dit magie ?

Merci, merci à tous, et bravo. Vous êtes de formidables coureurs, de magnifiques bénévoles et de merveilleux amis.

28 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 20-05-2008 à 11:00:00

Alain...
Depuis ce jeudi matin, depuis ce virage menant chez toi, où nous guettions ton sourire, jusqu'au lundi matin, où nous te disions aurevoir..tout n'a été que magie !!!

Notre rencontre a été telle que nous l'imaginions, une belle amitié pré-installée...
Merci pour cet accueil, à toi et Pascale, merci pour ta gentillesse, merci pour tout...!!!

Nous avons passé un merveilleux week end dans cette belle famille de Kikourou...

J'ai adoré venir à ta rencontre dans cette nuit où tu finisais ton cent bornes....c'était énorme !!!

Bisousssssssssssss

Taz

Commentaire de ema posté le 20-05-2008 à 11:14:00

que dire???????
t'es un grand "mon canard"
bisous-maria

Commentaire de Françoise 84 posté le 20-05-2008 à 11:16:00

Et bien , voilà un beau récit qui raconte bien l'ambiance de ce WE si spécial!! L'année prochaine, on vise 100% de kikous sur le 100?!!!

Commentaire de agnès78 posté le 20-05-2008 à 12:16:00

merci pour ce superbe récit... BRAVO pour la grosse performance sur ce 100kils... De très bonne augure pour la suite.
Bises et à très bientôt j'espère
agnès

Commentaire de Tamiou posté le 20-05-2008 à 12:42:00

Bravo canard, bravo pour tout, ta perf, ton réçit, on y es en le lisant et on a envie d'y retourner. Quelle belle équipe de Kikous !!!

Quel idiot je fais pour ne pas avoir fait le viaduc entre l'Ardechois et la Drôme alors que c'était si proche...

Quand je vais faire lire ça à Tamiou junior, il va regretter d'avoir fait sa fénéasse.

A bientôt

Commentaire de millénium posté le 20-05-2008 à 12:44:00

et ben !!!
C'est pas demain que je vais t'imiter !!Quelle course , quel récit...
Merci,pour ton accueil , toujours impec...
Bises a la petite famille

Commentaire de eric41 posté le 20-05-2008 à 13:19:00

Bravo Alain pour ta course.Tu as su être patient avec tes problèmes gastriques et çà à payer.
De bon augure pour l'UTMB.
Eric

Commentaire de Mustang posté le 20-05-2008 à 13:29:00

Bravo khanardo pour ton récit!! un grand merci pour ton accueil!! que de souvenirs!!!

une vraie épopée que ce week-end!! à rééditer ici ou ailleurs!!!

Commentaire de vial posté le 20-05-2008 à 15:34:00

MDR pour la prépa, la prochaine fois dort tout vêtu
MDR pour ta galère avec le coup du robinet
Après c'est plutôt l'émotion à lire ton récit, te suivre dans ta dérive, et terminer dans la joie
Inquiet durant l'après-midi suite à des nouvelles "alarmantes" sur le live, je comprends un peu plus ton silence-radio à mes appels phone
Toi mon canard tu nous as envoyé un sacré signe, ou Cygne ?
michel

Commentaire de _azerty posté le 20-05-2008 à 16:13:00

courir comme des fous ?!!

Parle pour toi !! moi j'ai juste essayé de te suivre.

Je pense que malgré le petit coup de moins bien, tu as très bien géré ton affaire et c'est de bon augure pour la suite de tes aventures.

Merci de votre accueil et de ces nombreux beaux souvenirs que nous avons en tête et qui y resteront.

Domi


Commentaire de Lolarun posté le 20-05-2008 à 17:06:00

Superbe idée que cet accompagnement musical, quel beau moment je viens de passer là en me laissant porter par la description de ton sens de l'organisation ;) , de ton effort, de cette course au kilométrage d'extraterrestre vu de mon petit monde, de ton amour de la famille kikou et de sa façon si chaleureuse de bien te le rendre.

super récit Monsieur Ardèche, bravo pour tout

lola

Commentaire de laurent05 posté le 20-05-2008 à 17:31:00

bravo alain pour ta course et ce magnifique récit
de ce beau weekend
bonne prépa pour l'UTMB je pense que tu as pris la coach qu'il fallait.
à bientôt
laurent

Commentaire de ptijean posté le 20-05-2008 à 19:14:00

Encore un grand bravo pour ta course(et ton organisation) .Avec tous mes regrets de ne pas etre venu finir la soirée avec vous.
A+ Ptijean

Commentaire de titifb posté le 20-05-2008 à 20:40:00

Un régal : un super CR d'un super kikou. Formidable, comme d'habitude. Excellente l'idée de la musique de fond pour la lecture...

Commentaire de JLW posté le 20-05-2008 à 22:14:00

Maic comment ca se fait que j'avais pas encore mis Purple Rain dans mon Shuffle ? Faut que je le mette tt de suite pour ma sortie longue de demain matin et je pourrai revivre ton récit super sympa. Merci Alain et à Cham fin Aout.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 20-05-2008 à 22:17:00

Tout a été dit sur ce formidable week-end. Nous sommes partis mais le lien n'a pas été coupé. J'ai fait la pub du 100km auprès de mes amis d'Ecouves et l'eau leur monte à la bouche. S'ils viennent un jour, vous verrez vraiment ce que sont de vrais cinglés ! En ce qui concerne le Mustang, je peux dire que le 100 le gratte déjà ! A plus, mon Khanard.

Commentaire de béné38 posté le 20-05-2008 à 22:27:00

Ta coach ?? n'exagérons rien mon Khanard! J'essayerai juste de mettre un peu d'ordre dans ton sac :-)et d'être là pour te pompoculthéraper. Pour le reste tu te débrouilles très bien tout seul.
Juste un petit truc pour l'UTMB : tu devrais peut-être investir dans un cuissard...
Récupères bien avant un autre week-end de foulie !
Bises - Béné

Commentaire de bibiche posté le 20-05-2008 à 22:43:00

merci pour ce récit avec l'émotion et la musique
qui font un tout agréable à lire
bravo pour ton courage et ta motivation malgré les soucis
nous méritons tous une belle arrivée
et pour moi c'est toujours un plaisir d'applaudir les autres concurrents d'autant plus des gars comme toi simple dévoué généreux
merci encore pour l'accueil dans ta maison
et au St MIchel

Commentaire de LtBlueb posté le 20-05-2008 à 22:52:00

une fois de plus alain, je me suis régalé à te lire , à vivre ta course comme si j'étais à tes cotés , à ressentir les émotions que tu retranscris si bien . ce week-end a été formidable et je ne peux que regretter de ne pas avoir été parmi vous ... bravo pour ta course et merci pour tout !

Commentaire de eve posté le 20-05-2008 à 23:37:00

superbe récit, richement illustré....


ça donnerait presque envie de faire une telle course, tant on sent de bonheur à l'issue de l'épreuve.....mais que ça a l'air dur, tout de même, vécu de l'intérieur!!!!!


une bien belle aventure !

Commentaire de le_kéké posté le 21-05-2008 à 12:13:00

Bravo Alain, encore une course et surtout un récit très réussi, un vrai régal.
Vous allez finir par me donner envie d'aller faire un tour du coté de Crest l'année prochaine.

A bientôt ...

Philpppe

Commentaire de Jerome_I posté le 21-05-2008 à 13:39:00

salut alain,

super course et super CR. Je me suis régalé. Bravo surtout d'avoir fini. L'année dérnière j'avais abandonné au gran trail valdigne après une grosse déconvenue comme celle ci. Mais une sieste sous un arbre et une banane et ca repart...

Pour l'UTMB regarde mon CR 2008 pour l'organisation du sac... ;-)

Et on va devoir regarder aussi de plus pret l'alimentation. On a fait beaucoup d'essais ce weekend au off dans le pilat, mais surtout en ce qui concerne le repas d'après course!

A bientot

Jérome

Commentaire de Stéphanos posté le 21-05-2008 à 18:10:00

Grand Merci pour ton récit, tant attendu,(pas que par moi!il n'y a qu'à regarder le nombre impressionnant de coms!)Tu nous fais revivre un super week end.Pour ta course:ta perséverance et énorme volonté ont payées, car c'est beaucoup plus dur de finir une courses quant on est mal que lorsque tout va bien...BRAVO

Commentaire de ampoule31 posté le 21-05-2008 à 21:22:00

Superbe Alain, vraiment heureux pour toi que tu es fait mieux que l'année passée et avec le sourire, pour l'année prochaine il y a des chances pour que je participe le dimanche soir histoire de bien me réhydrater, à plus et le plus tôt possible, et merci pour ta bonne humeur.

Commentaire de gdraid posté le 22-05-2008 à 08:56:00

Merci Khanardo, de savoir mener aussi passionnément un récit d'un bout à l'autre, d'une course aussi difficile, avec tant de détails trop drole, et de belles photos.
Bravo pour cette formidable réunion de Kikous de partout. Meme les Normands, en croisade dans la Drome ...
JC

Commentaire de hagendaz posté le 23-05-2008 à 07:45:00

que de plaisir de te lire!!!
ton récit a vraiment quelquechose
bravo à toi
et vive la khanardie!

Commentaire de chtigrincheux posté le 23-05-2008 à 08:09:00

Je manque au tableau, drôle d’impression étrange et agréable à la fois .La barre est haute et je ne sais si j’arriverai à la relever pour 2009 cette épreuve en sont intégralité …..
Prend soins de toi

Commentaire de jymm posté le 23-05-2008 à 19:07:00

bravo à toi !!!
un bisou de sylvie en passant ....

oxalix déposé dans les 3becs

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran