Récit de la course : Les Aventuriers du Bout de Drôme 2008, par bibiche

L'auteur : bibiche

La course : Les Aventuriers du Bout de Drôme

Date : 10/5/2008

Lieu : Crest (Drôme)

Affichage : 2039 vues

Distance : 100km

Matos : sac quechua 17l
salomon wings
tee shirt et manchettes cyclistes
tykka xp
et bâtons recyclables ;)

Objectif : Pas d'objectif

22 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

bibiche parmi les aventuriers drômois

 
 Retour sur ce magnifique we riche en émotions partagées

 Tout commence mercredi avec un mp à Jack26 pour baculer mon dossard du marathon vers le 100km ( ne pouvant pas me rendre au grand raid 73 ).
Aucun souci : c'est parti pour le régime à base de pâtes, riz et les patates...
Vendredi soir, la préparation du sac s'avère un peu plus longue que d'habitude avec la liste de matos obligatoire : bande élastoplast, couverture de survie, piles de rechanges, eau, bouffe,...
 
 Le stress n'est pas au rendez-vous bizarre ? ( vous avez dit bizarre   aux cinéphiles ) . 1h30 samedi matin : le réveil sonne ( enfin 3 réveils ) sonne(nt).
 2h la voiture file et arrive sur crest vers 3h30
 Ca y est : le grand bain  je retrouve tous les kikous cent-bornards et encore de nouveaux visages sur les pseudos.
Rapide briefing de Jack et contrôle des sacs


 Une de famille pour tous les kikous et nous rattrapons la troupe de raideurs déjà partis (oh les méchants  ils nous ont attendus ! ) qui serpentent tranquillement les rues de crest en suivant jack. Premières montées  en marche pour rejoindre rapidement les crêtes environnantes. Malheureusement la nuit est encore trop présente pour profiter du panorama. Il faudra être patient : environ 2h avant le lever du soleil
 Les premiers kms sont en monotrace, permettant de se chauffer tranquillement
 de discuter et de faire connaissance avec les autres compagnons d'aventure. Jack nous laisse en nous souhaitant bonne chance : on se retrouve à l'arrivée. Première descente technique où les foulées sont encore balbutiantes, le temps de trouver ses appuis, d'assurer sa cheville.Le parcours devient plus roulant : l'occasion de croiser ampoule31 et de profiter du lever du jour progressif.
Après la traversée des premiers lieux-dits, le premier ravitaillement arrive.
Un peu de sucré un peu de salé, recharge du camel bag et nous voilà reparti avec step42.195. Nous passons devant une ruine, vestige, qui sert de fond de décor pour les photos de l'ami pascal alias PHOTOGONE. La kikou team forme un beau duo . Le terrain devient sec avec des allures de garrigue. Le commence à montrer le bout de son nez. Il est temps de baisser les manchettes de cycliste. L'allure va bon train, permettant de bonnes discussions tout en restant vigilant. Je savoure le bonheur d'être là, en tournant ma tête, de part et d'autre du sentier.


Mais déjà l'esprit me pousse à anticiper la première grosse difficulté de ce parcours : la montée au Pylone (800m D+ en 8km). L'alternance marche/course fonctionne à merveille lorsque l'on se retrouve dans un petit groupe. Mais l'arrivée au sommet est trompeuse car celle-ci s'effectue par paliers : on monte, on descend un peu en contrebas puis on remonte un peu plus haut
Argh ça y est je peux planter le drapeau KIKOUROU


Une vue magnifique sur la vallée avec loriol ...
Une longue descente nous emmène  sur cobonne : les cuisses sont encore bonnes. Heureusement, nous nous réservons car la course ne commence qu'au 60ème dixit les pionniers de l'an dernier (merci pour leurs conseils). Cobonne, joli village avec ses maisons en pierres apparentes est situé au marathon globalement et permet de se ravitailler. Une pause urgente et c'est reparti. Bien sûr jack nous fait alterner montées descentes avec une régularité.
J'arrive à Mirabel, point d'eau. Quelle belle surprise  de voir phildeval et d'entendre
Badgone au téléphone (ça fait chaud au cœur merci encore !!). Avec steph42.195, nous jouons au yoyo car chacun sa spécialité : lui dans les montées et moi dans les descentes.
Les sentiers sont plutôt roulants avec ces pistes forestières mais parfois aussi des passages dans les champs sous le soleil (ça ne tape pas trop encore mais je pense à ceux qui passeront dans 2-3h). Dernière descente avant Saillans : ouf le ravito ! l'eau commençait à manquer.
Quel bonheur de voir une fontaine puis martinev et badgone Coup de boost au moral . Pour les cuisses c'est possible s'il vous plaît ?
Je me soulage du sac car il commence à peser sur les épaules
Saucisson babybel figues ... même de la bière pour ceux qui voulait.
Je repars concentré avec un autre compagnon d'aventure car je sais que le gros morceau arrive : les Trois Becs (plus de 1000m en 8km).


La première partie de la montée alterne chemins et route bof . Puis nous quittons définitivement la route. Un dernier point d'eau avant un bon moment. J'attaque la VRAIE montée, chemin de randonnée droit dans la pente. Steph42.195 me dépose : bonne chance mon pote . Je progresse petit à petit avec quelques pauses. Je me récupère un bout de bois (qui ressemble plus à un gourdin) bien solide. Rien que lever la tête vers le chemin me donne mal au cou. Des randonneurs m'encouragent. On m'annonce alors 200m pour le sommet. Grosse déception finalement car la montée ne sembe pas prêt de finir. Quelle joie soudain d'apercevoir une tête seulement aperçue le matin à 4h (comme quoi j'étais réveillé) ! Thunder, bénévole pointe au Pas de la Motte. Il s'est fait son petit nid à l'ombre des arbres avec son mac pour écouter la musique.
5 min de discussion et je repars à la rencontre de ema qui nous attend encore un peu plus loin et un peu plus haut. Et oui, je cours marche sur les crêtes et prend un peu d'altitude 1300m : Saillans semble bien petit. Ces chemins sont incourables : des rochers tout en dévers. Je croise quelques kikous qui font la rando (merci pour les encouragements et les photos). Je retrouve ema qui me donne quelques conseils (merci maria) avant le début de la descente.
Un peu de piste forestière roulante et le virage du pré de l'ane pour arriver au sommet de la Combe. Ah la descente de la Combe !
Profitez de la vue, nous avait dit Jack26. Tu parles mouais
Avec tous ses rochers et ses feuilles impossible de regarder autre chose que ses pieds
Et encore entorses, foulures ne sont pas totalement évitées. Mes cuisses perdent leurs forces petit à petit. Le cerveau commence à déconnecter mais seulement il faut rester lucide et éviter la blessure de trop. Cette descente technique dure... même trop longtemps.. 6-7km sans répit. Enfin, je retrouve la piste forestière et quel bonheur de pouvoir un peu allonger la foulée et lever la tête.
1 groupe d'enfants m'encourage peu avant le ravitaillement ( de bons supporters car je les ai vus 5 fois sur le parcours ). Bananes, babybel, abricots me permettent de reprendre des forces. Je discute un peu avec les secouristes avant de repartir. Les forces se remotivent car il ne reste qu'une vingtaine de kms avec 600m D+ environ. Rien que ça me direz-vous !
Un peu de faux plat descendant permet de dérouler légèrement mais le sentier est découvert et chaud. Gros coup de bambou : je trouve un bout d'herbe à l'ombre et décide de m'allonger 5min. Court mais trop bon.  J'arrive à relancer la machine pour me préparer à la dernière grosse difficulté (enfin ce que je pensais). C'est parti pour 350m de montée en  2km. Je me trouve un bout de bois me faisant office de bâton (enfin de canne). L'allure est lente mais sûre au milieu de cette belle forêt ombragée. Arrivé au Pas du Faucon, je bascule dans la descente voyant Crest en point de mire. Ca y est je vais y arriver.
L'émotion monte, les yeux s'humidifient. Mais la concentration doit vite revenir car la descente est pire qu'une piste noire. On a l'impression de basculer en avant .Les cuisses ont trop de mal à soutenir cet effort et à retenir le corps contre la gravité : une envie de chialer ... et enfin la pente qui s'adoucit. Faux plats montants et faux plats descendants m'emmène jusqu'au dernier ravitaillement.
18h15 (13h45 de course) il me reste environ 8km. Je me motive pour tenter d'arriver à 19h : ben oui pour l'apéro ^^
La dernière montée semble longue sur le bitume avant la descente finale sur Crest. Le cœur commence à s'emballer, sentant la fin proche. Passage sous la route et les bénévoles m'annoncent 500m pour l'arrivée. Je déroule pour savourer ces derniers moments.
ET là comment dire ? Que de supporters m'encourageant m'applaudissant, mes amis Badgone et Martinev, la bande des kikous et l'arrivée dans la salle sur le podium au bout de 14h27 devant les marathoniens en pleine pasta party.
Une joie immense de faire partie des « aventuriers du bout de la Drôme »
D'avoir découvert des payages magnifiques
D'avoir couru avec une belle bande de kikous
D'avoir partagé des moments, rigolé  avec tous les kikous présents

Bravo à tous les finishers et à tous les coureurs du dimanche

à françoise84 on espère te revoir sur de belles courses 

Le we s'est poursuivi en assistant aux belles perfs le dimanche sur le semi et le marathon
Un bel hommage à moicèlolo avec la remise du trophée du club le plus représenté à KIKOUROU, trophée qui lui est dédié (merci Jack)
Et l'après-midi chez Khanardhô (merci alain pour ton accueil)
Lundi le retour sur Terre fut difficile avec de belles courbatures
Le repos du guerrier ...

Merci à Jack26 pour son organisation et son investissement
Merci aux bénévoles si nombreux et si disponibles
Merci aux kikous présents

 

22 commentaires

Commentaire de thunder posté le 14-05-2008 à 22:40:00

Tu as mené et géré cette course d'une main de maitre, j'ai adoré la façon dont tu évoque la descente de la combe, c'est vrai que Jack zappe parfois certains détails

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-05-2008 à 22:55:00

C'était colossal ! Je suis poutré de voir un jeune gars comme toi capable de faire de tels trucs ! Mais que vas-tu laisser à des vieux croûtons comme moi ?

Commentaire de jymm posté le 14-05-2008 à 23:26:00

sacré tempo!!!! j'en ai le souffle court ...merci pour ce CR!!

Commentaire de ptijean posté le 15-05-2008 à 08:51:00

bravo pour ta perf,moins de 15hrs de course ouha!!

A bientôt pour de nouvelles concentration de kikous

Ptijean

Commentaire de Jerome_I posté le 15-05-2008 à 09:55:00

14h27 pour le 100 bornes de Crest, bravo à toi, tu as vraiment carburé... Super résultat...

Jérome

Commentaire de blob posté le 15-05-2008 à 12:07:00

Quelle pêche ! Je pense qu'on n'a pas fini d'entendre parler de toi et de tes exploits !!!

Bonne récup

Commentaire de nono_la_robote07 posté le 15-05-2008 à 12:43:00

Bravo pour ta superbe course et ce beau récit.
A ton arrivée à Saillans tu semblais aussi bien qu'à l'arrivée d'une rando de 10km !!!
Bonne récup et à bientôt sur d'autres sentiers.
Caro_contente_d'avoir_rencontré_bibiche_ce_we

Commentaire de millénium posté le 15-05-2008 à 16:14:00

bravo gamin...
je vois que les entrainements du jeudi soir payent ! lol
Ca sent (très) bon pour cette fin de saison et crest 2009 !!!
Merci pour ce récit et encore chapeau

BADGONE_QUI_COMMENCE_A_S'HABITUER_A_TES_EXPLOITS

Commentaire de Françoise 84 posté le 15-05-2008 à 17:51:00

Encore bravo pour tes exploits, et en plus, avec le sourire tout le long!! A la prochaine( et là, je ne lâche pas!!). Gros bisous!

Commentaire de Mustang posté le 15-05-2008 à 18:15:00

Bravo gamin pour ce réel exploit! quel détermination! un récit superbe plein d'émotion!!!

Commentaire de Mustang posté le 15-05-2008 à 18:15:00

Bravo gamin pour ce réel exploit! quel détermination! un récit superbe plein d'émotion!!!

Commentaire de taz28 posté le 15-05-2008 à 19:58:00

Merci pour ce joli récit, et surtout bravo pour ton énorme course !!!!
Tu es encore si jeune, avec tant de ressources..ça promet !!!

Je suis ravie de t'avoir rencontré, et d'avoir partagé le ravito le lendemain avec toi

Bisous

Taz

Commentaire de béné38 posté le 15-05-2008 à 23:28:00

Comme les autres je suis bluffée par ta course.
Tu avais l'air bien après le pas de la Motte, frais à l'arrivée, et frais sur le ravito du semi.
T'as eu raison de changer d'avis 3 jours avant la course, pas de pression comme ça !
Récupères bien.
Bises - Béné

Commentaire de . posté le 16-05-2008 à 10:08:00

Tout nouveau Kikou, Tricycle te dit bravo, chapeau bas. J'y étais j'ai fini en 20h 45, je serai bien incapable de retracer le parcours comme tu le fait (si j'avais tout noté, j'y serai encore). A une prochaine.

Commentaire de Khanardô posté le 16-05-2008 à 13:25:00

Un super récit pour un super chrono, merci Romain !
Je reste bluffé par ton exploit, et aussi par ta simplicité et ta modestie, reviens quand tu veux dans le coin (coin coin) !
On t'embrasse et on te dit à bientôt.
Alain

Commentaire de martinev posté le 16-05-2008 à 19:33:00

Bravo Romain pour ton récit et surtout pour ta magnifique course.
Tu m'as aussi bluffé, tu as un vrai mental de champion et un potentiel extraordinaire. Tu sais rester simple et humble malgré ta performance. Continue à te faire plaisir. CHAPEAU

Commentaire de phildeval posté le 16-05-2008 à 20:09:00

A Tullins tu avais la pêche mais alors la , tu a été tout simplement époustouflant.
A bientôt sur une course

Commentaire de ampoule31 posté le 17-05-2008 à 01:28:00

Bravo Bibiche super perf, extremement content pour toi.
On se revoit l'année prochaine ?

Commentaire de kikidrome posté le 17-05-2008 à 07:34:00

Enorme... quel courage ! je suis admirative... moi qui ai tiré la langue sur le petit raidillon du semi ;-) A l'an prochain (j'essaierai de monter au 3 becs) ... pour ce qui est de la course, je reste sur semi ;-)
Encore bravo !

Commentaire de vial posté le 20-05-2008 à 15:48:00

superbe course Romain
une bonne gestion d'un coureur sachant profiter des conseils des anciens
l'avenir est radieux

Commentaire de totote01 posté le 21-05-2008 à 00:00:00

Chapeau bas Romain..
Pour un premier 100 bornes, c'est une course réussie. Tu as bien sû gérer la distance et les difficultés.
Bravo et bonne continuation, tous les chemins sont devant toi.
totote_contente_de_te_connaitre

Commentaire de Pegase posté le 21-05-2008 à 10:12:00

waouu, sublime course et quelle humilité face à un tel chrono.
Je suis très heureux de t' avoir rencontré au off du Pilat.
A très bientôt
Pégase

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran