Récit de la course : 24 heures de Brive 2008, par gdraid

L'auteur : gdraid

La course : 24 heures de Brive

Date : 1/5/2008

Lieu : Brive La Gaillarde (Corrèze)

Affichage : 1760 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon deuxième 24h00 ! Brive du 1er au 2 mai 2008

Mon deuxième 24h00 ! Brive du 1er au 2 mai 2008

C’est parti pour un deuxième 24h00, après celui de St Doulchard, en octobre dernier, où j’avais été heureux de boucler 122 km, pour un objectif de 120 ( avec mes bâtons de marche pour une bonne partie de la nuit).
Je bouclerai 126 km sur celui de Brive, comptant pour les championnats de France 2008, sans mes bâtons, interdits par les officiels de la FFA .

Départ de 91-Boutigny le 25 avril, avec Françoise mon épouse, jusqu’à sa maison de 04-Château Arnoux.
Dernières mises en forme, samedi et dimanche, sur le golf de 04-Digne avec mon ami Patrice, Kiné-Ostéo, dont je suis le "cadi d’occasions …" depuis de nombreuses années.

Départ de 04-Château, seul vers 19-Brive, pour 560km par les petites routes de montagnes … sous les pluies et orages du 30 avril.
Décors touristiques merveilleux, et crevants …

Le soleil est de retour en arrivant à Brive en fin de journée.

J’installe mon véhicule, sous le marché couvert, en bordure du circuit de 1023m de la course, juste à côté du camping car d’un couple charmant avec leurs 2 enfants.
Je saurai plus tard, qu’il s’agit de la très grande championne Karine HERRY.
(Simple, souriante, excellente mère de famille …)
Elle abandonnera la course, peu après le départ, au terme de 16km courus dans la douleur. Problème de bassin, dit la rumeur.
Elle restera sur le bord du circuit, avec sa petite famille durant les 24h00, encourageant tous et chacun.
Bravo Madame !

Après mon installation facile et rapide, je rejoins mes amis du Mondeville Trail Aventure, dont la famille DELHOTAL.

Le départ à 10h00, le jeudi matin 1er mai arrive très vite.
Le soleil est au rendez-vous. Il provoquera des dégâts gastriques chez certains (déshydratation), et des abandons.
Le courant d’air froid, sur les 130m du bord de la Corrèze, également, sera dévastateur dans la première heure, et surtout durant la nuit.
On dénombrera plus de 10 abandons !
Abandons des champions tels Véronique JEHANNO, Patrick BRUNETEAU, Pascal PELARDY, Patrick WANTIEZ, Alain RAVEAU, Alain PREVOST, Philippe LEGALL, Yves VALLÉE, Dominique PROVOST, Daniel CORDOS-DIAZ …

L’ambiance sur le terrain sera extraordinaire.
L’animation et les commentaires très encourageants et instructifs, de l’inépuisable Daniel ROBIN, présent et actif, durant 24h00 feront vivre la course d'une façon passionnante, pour tous !
Les tam-tams, du groupe d’enfants "les Djembés", et le groupe d’enfants des "Pom-Pom Babies", rythmerons nos foulées durant quelques heures sur la place surchauffée du 14 juillet, et lors des passages dans la salle Georges Brassens. Cette immense salle réunit, l’arche de pointage électronique, le ravitaillement des coureurs, les kinés-ostéos, le podium sur lequel des animations distrairons les uns et les autres.
Une chanteuse à la voix puissante et mélodieuse, en surprendra plus d’un par son talent.
Je regrette l’oubli de son nom …

Durant les 24h00, plus d’une douzaine de coureuses feront le "spectacle", et susciteront l’admiration par leur acharnement et leur courage et leur mental, à l’exemple de la normande Kora BOUFFLERT, championne de France 2008 de cette édition avec plus de 224km.
Le record précédant, de 235 km de Brigitte Bec, "bibi", présente en assistance de son mari "le Shadok", sera cependant loin d’être battu .
Chez les hommes, c’est l’attendu et fantastique Fabien HOBLEA, qui sera sacré champion de France 2008, avec plus de 251km.
UFO donnera très efficacement, tous les résultats et commentaires de la course, heure par heure.


L’après course et le podium seront à la hauteur de ce grand événement national.
La Marseillaise retentira 2 fois .
Pour Fabien et Kora, applaudis par un public nombreux.
Les notables régionaux, voire nationaux iront de leur petits discours, pour féliciter les champions, et les auteurs d’une si belle manifestation.
Parmi les notables, François HOLLANDE nous dira préférer, ce genre de 24h00 de Brive de course à pieds exemplaire pour tous, aux 24h du Mans des sports mécaniques, véritable gâchis en terme de coûts et de pollutions …

Dans notre groupe de 7 coureurs, de « Mondeville Trail Aventure », beaucoup de satisfactions, et de mal aux "pattes".
Stéphane, François , Laurent et Christian, boucleront leur premier 24h00, en respectivent 150, 142, 132, et 126km
Samia, capable de plus de 176km à St Doulchard, s’est endormie trop longtemps durant la nuit. Elle bouclera quand même 138km
Jean-Pierre , cet ancien grand champion, avec 254km sur 24h00, voulait accompagner ses 2 fils, pour leur faire découvrir pour la première fois, le vécu d’un 24h00.
Jean-Pierre bouclera avec moi, en marchant trop souvent, plus de 126 km.
Il sera aussi heureux que moi de ces 24h00 accomplies, mais pour d’autres raisons .
Il m’avoue cependant qu’il ne participera plus en marchant, à une telle épreuve, que tout champion, devrait normalement réaliser en courant …
Je l’écoute, respectueusement.
Son illustre passé le titille par moment !

Après les cérémonies, notre groupe MTA, rejoint à pieds un restaurant de Brive, avant les émouvantes séparations.
J’ai la chance d’être le seul à ne pas souffrir du « mal aux pattes », pour gravir les escaliers et autres trottoirs assassins durant le trajet à travers Brive.
Ce vrai repas gastronomique nous fait trop de bien.
Nous avons tous faim de bonnes choses, après avoir picoré durant 24h00.
Heure après heure, nous avons avalé méthodiqement, des morceaux de bananes, des abricots secs, des raisins secs, des bouts de chocolats, des cacahuètes, des bretzels, toutes ces victuailles étalées sur les tables de ravitaillement, et bu des gorgées d’eau plate, ou gazeuse, de boissons énergétiques, ou de coca...

Nous nous séparons après notre retour à l’hôtel Le Quercy, sur le quai de Tourny, qui offrait à tout coureur, la possibilité de la douche dans ses installations. Initiative géniale, et tellement reconstituante !

Vendredi vers 18h00, Je décide de reprendre tranquillement la route de retour vers 04-Château-Arnoux, mais cette fois, par l’autoroute via, Clermont Ferrand, St Etienne, Lyon, Grenoble ect…

A 30km de Brive, je m’endors au volant.
Coup de barre sur coup de barre.

Avant l’autoroute, je m’arrête dans un petit village, Gimel les Cascades, pour y chercher une chambre d’hôtes, faute d’hôtel sur cette route du retour.
A 20h00, Sophie m’accueille dans un merveilleux appartement de sa maison pittoresque des siècles passés, en plein cœur d’un lieu touristique merveilleux.
Elle me fournit un copieux petit déjeuner pour mon départ le lendemain matin de bonne heure.
Je me couche à 21h00 après avoir avalé un bol de lait chaud. Je sombre dans un sommeil profond jusqu’à 5 heures le samedi matin.
Je me lève à 6 heures, je me douche dans une magnifique salle de bain, bien chauffée, je déjeune d’un demi litre de café au lait, en y trempant mes tartines grillées, couvertes de beurre demi-sel, et de 4 sortes de confitures maison .
Un délice dont je ne laisserai aucun reste!
Je reprends la route, en pleine forme à 7 heures.
Cette aventure se termine le samedi , vers 13h00 après 600km d’autoroutes au soleil.

Françoise et moi , retournons dès le dimanche matin sur les 700km de retour par autoroute, vers 91-Boutigny.
Durant tout le voyage, mille détails de mes 24h00 de Brive occupent mon esprit.
Je ne vois pas les 7 heures passer.

Prochain rendez-vous de course à pieds, au Sanglier de 91-Cerny, où je retrouverai mes amis des courses vertes, dont JLW, Kikoureur, membre organisateur, auquel j’ai promis ma participation, si tout allait bien.

Et tout va bien !
JC

5 commentaires

Commentaire de calimero posté le 09-05-2008 à 16:38:00

Tu fais 1000 bornes pour aller courir, tu cours 126 kms en 20h puis tu refais 1000 bornes comme si de rien n'était!!
Bravo Champion, chapeau bas!!!

Commentaire de Say posté le 11-05-2008 à 23:37:00

Eh ben, que de progrès... Je me rappelle ton appréhension l'année dernière avant tes premiers 6 jours d'Antibes vis à vis des courses horaires. Depuis, tu as enchainé et très bien déroulé. Tu vas finir par me donner des idées! Bon, il faudra que tu me donnes des conseils encore une fois alors. Bravo JC.

Commentaire de LtBlueb posté le 12-05-2008 à 09:12:00

fichtre, quel périple, jean claude ! je suis estomaqué :))) en tout cas bravo notamment pour ta perf (sportive) et un grand merci à toi pour la facon dont tu as retranscrit cet événement, que j'ai suivi pour ma part sur le site UFO, connaissant Fabien depuis de nombreuses années !

Commentaire de JLW posté le 12-05-2008 à 21:59:00

"si tout allait bien" et "tout va bien". Bravo pour cet enchainement de kilomètres à 2 pattes et à 4 roues ... Ton récit fait plaisir à lire ainsi que le plaisir des joies simples qui semblent décuplées après une telle épreuve. Merci pour cette leçon d'humilité et de courage.

Commentaire de momoVH3 posté le 27-12-2008 à 23:47:00

BRAVO, belle perf, surtout en regardant tous les acôtés que tu as fait.
Peut être on se vera cette année à Brive.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran