Récit de la course : 20 km du Grand Fond Bressan 2005, par L'Squick

L'auteur : L'Squick

La course : 20 km du Grand Fond Bressan

Date : 19/2/2005

Lieu : Revonnas (Ain)

Affichage : 2189 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Samedi, 19 février 2005, c’est le traditionnel 20 Km du Grand Fond Bressan à Revonnas dans l’Ain. C’est un parcours assez vallonné sur route, pas très propice à la performance, mais très agréable surtout ce week-end enneigé.
Inscrit d’avance, je suis très surpris en me levant samedi matin de voir pas mal de neige sur Mâcon, environ 10 cm. Je m’inquiète donc de savoir si la course aura toujours lieu. Une dame bien aimable me dit au téléphone que son mari est parti baliser le parcours donc celui-ci aura bien lieu, super…
Deuxième bonne nouvelle, je devrais revoir l’hérisson qui a une revanche à prendre. En consultant mes mails celui-ci me donne même rendez-vous chez lui pour me présenter la hérisson’s family, une aab est même envisagée après la course, alors là, c’est une belle journée qui s’annonce. Madame Squick et les p’tits Squicks sont aussi de la partie !!
Nous arrivons donc chez l’hérisson, on fait les présentations, on se boit un p’tit thé, on se chambre un peu et on se décide à prendre la route. On laisse les femmes à la maison avec les enfants, elles vont pouvoir parler des exploits de leur mari.
Vu l’état des routes, déneigées, mais pas toutes, j’opte pour les chaussues de trail, un cuissard et un maillot manches longues. J’emporte aussi une ceinture porte bidon pour gagner un peu de temps au ravito et puis je teste mon matériel pour les triathlons.
Après un léger échauffement, le départ est donné à 14h30 devant l’église de Revonnas. On est environ 200 au départ pour les deux courses 10 et 20 kils, 106 sur le 20 et 80-90 sur le 10 bornes.
Jusqu’à mi- course je suis avec mon ami l’hérisson et on a une bonne allure car on passe la pancarte des 10 bornes en 40’45 soit du 15km/h et vu le profil , c’est pas mal, on est peut-être parti un peu vite, la deuxième partie va être dure !!
Je sens l’hérisson en forme, plusieurs fois je suis distancé de 2 ou 3 mètres, je m’éfforce de ne pas décrocher, cette fois le bougre tient sa revanche.
Arrive un ravito, l’hérisson se laisse tenter, j’en profite pour me faire la malle !!! Je sers les dents en essayant de suivre un concurrent devant moi qui a mis le turbo, et puis je me dis ne lâche pas l’hérisson arrive à grand pas. Je souffre de contractures au mollet gauche, j’ai la jambe raide, ça ne m’empêche pas de courir, mais ça fait mal. Je ne pense qu’à une chose c’est arriver, on emprunte un chemin enneigé, c’est dur, les appuis sont fuyants, je pioche.
Je suis persuadé qu’hérisson n’est pas loin et je me dis qu’on pourrait même passer le ligne d’arrivée ensemble, ça serait sympa.
Un concurrent essaie de me doubler dans le dernier kilomètre, j’accélère, je suis un battant, je garde ma place et passe la ligne d’arrivée en 1h23’30s à mon chrono.
Je me retourne et attend l’arrivée de mon pote, personne n’arrive…Peu de temps après il m’apprendra qu’il a du s’arrêter pour maux de ventre. Je suis un peu déçu ou plutôt triste qu’il n’ai pas pu terminer dans de bonnes conditions mais c’est ainsi..
On assiste à la remise des récompenses puis nous rentrons rejoindre nos épouses et nos bambins.
Tout à l’air de s’être bien passé, les enfants fatigués commencent à se faire entendre. Hérisson m’offre une bière puis une deuxième, je ne peux pas refuser , c’est trop bon…… pour les crampes.
Madame hérisson nous prépare un repas gargantuesque, nous sommes aux anges.
Le repas terminé, il faut déjà penser à rentrer, on était bien chez la famille hérisson, merci à eux.
Ma femme, mes enfants et moi avons passé une excellente journée avec nos nouveaux amis, c’est ça aussi le Zoo.
L'Squick.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran