Récit de la course : 6 heures de Loos 2008, par MARC78

L'auteur : MARC78

La course : 6 heures de Loos

Date : 13/4/2008

Lieu : Loos (Nord)

Affichage : 633 vues

Distance : 0km

Matos : NIKE AIR ZOOM VOMARO

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les 6 heures de Loos dimanche 13 avril 2008

Ou l’art et la manière de « griller » sa course malgré son expérience …

La fête et le sport ne font pas bon ménage !

 

Invité le samedi soir à un anniversaire, je n’ai pas décliné. C’est une excellente amie. Si je n’ai bu que 3 coupes de champagne, et mangé plus que raisonnablement, je suis resté jusqu’au bout (dans le genre traquenard…) et rentré chez moi à 4h15 du matin.

J’ai juste eu le temps me mettre en tenue et de préparer « un sac » et je prends la route à 5h15, direction Loos près de Lille.

A 5h45, arrêt sur une aire de l’autoroute, pour un somme de 45mn, histoire de repartir quand le jour se lève.

6h30 je repars … pour arriver à Loos, quelques 250km plus loin, à 8h30.

 

Je vais chercher mon dossard, et je m’assoupis 30mn dans la voiture.

 

Le « réveil » est douloureux mais le soleil est présent et c’est de bon augure.

 

9h45, je me dirige vers la ligne de départ, je retrouve Nadine et Jean-Luc (organisateurs des 24h de Villennes …). Nadine coure, c’est grâce à elle que j’ai battu mes 2 précédents records sur 6 heures à Moÿ de l’Aisne (60,1km) et à La Gorgue (62,136km).

 

10h00 … coup de trompe, c’est le départ sous un magnifique soleil !

 

Je pars prudemment, malheureusement pas de temps intermédiaires avec nos résultats …

 

Les premières 2heures ne se passent pas trop mal, le temps est clément, mais signe inquiétant, je regarde très fréquemment le compte à rebours de ma montre qui semble figé.

Idem pour le chrono, à la tente de comptage des tours, où le temps semble lui aussi être arrêté ou tourne au ralenti.

En fait non, c’est moi qui tourne au ralenti !

 

2h30 de course … plusieurs coureurs me doublent et me disent que je suis pâle comme un mort … puis Nadine arrive et me double aussi en me faisant le même réflexion … Ah là, ça craint un max, comme dirait mon fils !

 

Au passage au départ où il y a toute l’organisation, Jean-Luc me dit de stopper et de manger du pain Essène qu’il me donne gentiment, et de boire … c’est Nadine qui l’a prévenu de mon état … Encore merci à eux .. que ce soit pour battre un record ou en cas de difficultés, ils sont toujours là !

 

J’en profite pour retourner à ma voiture et changer de chaussures et de chaussettes, remettre de la crème anti-friction sur les pieds …

 

Et je repars … encore moins vite … si si c’est possible !!!

 

Point de repère : vers 4h15 de course, je m’arrête au ravito et prends le temps d’aller voir les résultats affichés à chaque heure : je tourne à 7,5km/h de moyenne au bout de 4heures de course!!!! Ah la belle galère !!!

 

Reste moins de 2heures, il faut que je passe à la vitesse supérieure, enfin … si on peut dire.

Dans un premier temps j’alterne course et marche (méthode Cyrano), 10mn de course et 1mn de marche.

Et sur la dernière heure je décide de ne plus m’arrêter du tout si je peux, histoire de remonter la moyenne.

En plus le soleil est toujours de la partie même si de gros nuages font leur apparition et que l’air devient nettement plus frais.

Il reste 4mn, juste le temps de finir mon tour, et je n’irais pas plus loin …

Ligne d’arrivée passée !!! La trompe des 6 heures retentit !! C’est fini !!! Fin du calvaire !

 

Je suis au ravito ! Du coup je serais crédité de 40m supplémentaires à la roue à mesurer !

 

J’ai froid, je retourne à ma voiture mettre quelques couches en plus … et je reviens assister à la remise des récompenses, car ici à Loos, tout le monde est récompensé et a le droit d’être cité, de recevoir une récompense sous les applaudissements du public, du dernier au premier !

 

Le verdict tombe :  54,236km soit 9,04km/h de moyenne, 19ème sur 27 masculins et 38ème au scratch sur 55 (équipes et individuels compris) …

 

Je reprends la route à 17h30 avec 2 serviettes de toilettes « SNCF », une pochette « SCNF », 1 tee-shirts des 6 heures et 1 litre de bière du Nord. (Course organisée par une association de cheminots de Nord-Pas-de-Calais) mais surtout avec un grand sentiment de gâchis et une mauvaise expérience, à 20 jours de mes 100km de Vendée, le moral est un peu dans les talons …

 Bravo à Nadine 1ère Féminine, à Embrunman pour sa brillante 5ème place, et à Yakoo 1er marcheur !!

3 commentaires

Commentaire de yakoo posté le 17-04-2008 à 16:18:00

Salut Marc

Merci pour ce récit.

J'ai bien vu que tu étais au plus mal mais tu as tenu bon, c'est bien...

Ne perds pas courage pour tes prochaines épreuves.

Yakoo (le vainqueur de la catégorie marche).

Commentaire de hagendaz posté le 18-04-2008 à 09:20:00

pas de gachis , de l'expérience uniquement, tu verras tout se passera bien aux 100kms

Commentaire de Manuwak59 posté le 19-04-2008 à 13:40:00

Merci pour tes encouragements. A bientôt sur un 6 heures et bon 100 bornes !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran