Récit de la course : Marathon de Paris 2008, par romano76

L'auteur : romano76

La course : Marathon de Paris

Date : 6/4/2008

Lieu : Paris 16 (Paris)

Affichage : 1344 vues

Distance : 42.195km

Matos : asics gel nimbus9, decramp,

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

MON PREMIER MARATHON

OCTOBRE 2007...

MOI : "Chérie, je ferai bien le marathon de Paris au mois d'avril."

ELLE : " Si tu veux, mais dis toi bien que les jumelles arrivent mi-janvier "

MOI : " Oui,je sais mais quand même "

6 AVRIL 2008...

Le grand jour est enfin là, après avoir patienté des mois, a esqivé d'éventuelles tendinites, sciatique (surtout venant de mon travail ), le moral a toujours été là, même si parfois il se transformait en stress...

Donc, levé 4h45, le déjeuner, 1 thé, 2 biscottes beurrées, 1 riz cuit à l'eau sucré, et me voilà partit, jusqu'où, je ne sais m^me pas ou est ce que je vais prendre le RER, au final, ça sera, voiture, jusqu'au fort d'Aubervilliers puis metro,me voilà enfin en route pour le grand départ, la course de ma vie.

J'arrive sur place,il est 6h55, quasiment personne,on aurait dit une course de province,avec une dizaine de coureurs éparpillés. Je me rends vers mon sas, le jaune, un anglais me  demande dans la langue de shakespeare, si c'est mon premier marathon, je lui réponds que oui, assez fier.Le froid et la la légère brise, me poussent à m'échauffer doucement.Après un léger jog de chauffe et quelques étirements, 1 ou 2 pisses après, je me rends définitevement dans mon sas, et là, SURPRISE  y'a bien 10000,12000 personnes, ça ne ressemble plus trop à une course du fin fond de l'Oise.

8h25

Une file d'attente qui fait toute la largeur des champs Elysées attend pour acceder aux toilettes, le SAS est quasiment à son comble, pour passer le temps je discute avec un toulousain,(Thierry), une envie pressante d'uriner ce fait ressentir, besoin mutuel, nous saisissons chacun une bouteille, et nous laissons aller, quelques peu etonnés par ce manque de pudeur, devant nous pris dans le même désaroi, 2 femmes s'accroupissent et se laissent aller pudiquement protégées par leurs ponchos.QUEL COURAGE.                                               

8h43

Après avoir abandonné, un survet pas cher, et 2 vieux tee-shirt, je salue mon coéquipier de course, en lui souhaitant bonne chance, j'ajuste ma casquette, prépare mon cardio...

8h45

PAN! Le départ est lancé, j'enclanche mon TIME,Oui mais je n'ai pas encore passé la ligne de départ, tanpis je saurai que j'aurai deux minutes d'avance par rapport au temps officiel, je dévale, les champs élysées sereinement, c'est pas le moment de faire un chrono sur le 10 km du marathon, je me suis ecrit sur le bras mes differents temps de passage afin de ne pas me cramer inutilement.

La Clameur sur les champs est impressionnante, je suis venu en solo, dommage.

Mon premier pointage est plutôt correct au km5, 23"26 pour 23"37 prévu, super que 11 seconde d'avance, mon déroulé est parfait je suis dans le milieu des drapeaux jaunes,je commence à boire dès les premiers ravitos.

Arrivée dans le bois de vincennes, KM 10, 45"45, j'ai 1 min 30 d'avance, mais ca va plus que bien, et comme prévu le public se clairseme, ,en plus on court mieux, je vois 3 dossards rouges, (3h), en perdition, ils n'ont pas l'air de courir en négative split, mais bizarrement, on l'air cuit, plus tard dans le bois, je vois un élite francais, s'étirer, le marathon est fini pour lui.Et moi je cours encore, d'un coté ça rebooste., vers la fin du bois de vincennes des militants pro-Tibet, font leur petite fanfare.

En sortie de bois, je suis toujours entre les drapeaux jaunes, pour l'instant, je reussis mon objectif de 3h15, mon temps au semi,1"37"19, 2 minutes de moins par rapport à mes prévisions, attention quand même, je commence à m'alimenter à chaque ravito, maintenant, boire toujours par petites gorgées, j'ai une étonnante pèche, s'est peut être la malto-dextrine que je me tape depuis 3 jours...sais pas.Le semi est super encourageant car après le manque de public dans le bois de vincennes, d'un coup, ça repart de plus belle, le passage se fait plus étranglé, et les gens encouragent en criant des " ALLEZ ROMAIN ", les prénoms sont marqués sur les dossards, c'est génial.On a presque une boule d'émotion tellement ça fait plaisir, du coup on garde le rythme et on claque dans les mains des momes.

KILOMETRE 31 , je prends mon 2eme gel énergetique, devant moi un type en fait tomber, 3 d'un coup, il est vert, un autre laisse tomber 2 gourdes, mais ne s'en apercoit pas, je verifie les miennes sont toujours là.(J'en perdrais une mais dans le metro au retour...)+ que 11 km et c'est bon, comme prévu un flottement physique et mentale se fait ressentir, léger cependant, je ne peux pas parler de " MUR" mais mentalement, je commence à trouver ça monotone, c'est pas de la forêt c'est de la ville, c'est du paname. En plus, le long souterrain est déstabilisant, il est long et des gens gueulent, c'est chiant!!.

KILOMETRE 35, ça devient dur, mon time en a pris un coup dans la tete, je vois les drapeaux jaunes de fin de peloton et commence à voir un peu plus de dossard 3h30 me dépasser, 2"46"08, j'ai + de 3 minutes dans le bac et des crampes derrière les cuisses, j'essaie de respirer à fond pour réoxigéner tout ça, reste 7 kilometres, arrivé au ravito, je me prends la tete avec un espagnol, il me bouscule le type, pas content, je lui dis d'aller se faire EN****ça parle avec les mains pendant 10 secondes, surtout que je n'ai m^me pas ralenti au ravito.

Le passage dans le bois de boulogne est plus que diffcille pour moi, j'essaie d'accellerer mais je commence à avoir des crampes et comme le bois de vincennes le public est moins nombreux, on est face à soi-même, j'essaie de me raccrocher à 2, ou 3 meneurs perso, un mec avec un tee-shirt para de tarbes, un autre avec triathlon, sur les cotés des matelas ou se font masser des gens sont poser sur le sol, je ne regarde pas et reste concentré.

Lorsque je vois le portique 41 km, je sens le bonheur me submergé même si, je n'ai pas fait les 3h15 pronostiqués, je suis content de mon temps et comme pour chaque course que je fais, je finis en sprint, dans ma tête ma femme, mes filles, mon frère, ma famille, ces 3 moiis d'entrainements, je me dis t'es UN KENYAN BLANC, vas y lance le sprint, je lance un sprint sur des jambes de bois, certes mais je sents que j'accélère dans ces derniers 300 mêtres ou je redépasse des gens qui 5 minutes plus tôt m'avaient dépassés, j'adore ce moment, le public crie ALLEZ ROMAINj'arrive enfin, je suis rincé, et je commence à avoir froid, mais super content...

Je tente bien 2 ou 3 assouplissements en vain, peux pas, je bois et essaye de trouver des fruits secs, en trouve pas... je me calfeutre avec le poncho donné à l'arrivée, je caille, maintenant faux que je rentre chez moi. je regarde mon time, 3h28 et 32 secondes.

 

MES TEMPS :

KM 5  : 23"26

KM 10 : 45"45

KM 15 : 1"08"50

KM 21 : 1"37"19

KM 25 : 1"55"36

KM 30 : 2"19"59

KM 35 : 2"46 08

KM 42 : 3"27"08

JE DEDIE CE RECIT A MA FEMME, MES FILLES, MON FRERE, MA FAMILLE, ET REMERCIE RUNNING ATTITUDE, OLIVIER(pour les sons sur mon MP3) et tout ceux qui m'ont soutenus.

5 commentaires

Commentaire de hellaumax posté le 15-04-2008 à 15:34:00

Très belle course et quel chrono pour un premier marathon!

Commentaire de calimero posté le 15-04-2008 à 21:40:00

Effectivement 3h30 pour un premier çà en jette!!

On dit toujours le 1er c'est pour voir (et tu as bien vu!!) et les autres pour le chrono!

Alors les 3h15, c'est pour le prochain!

Commentaire de loicm posté le 15-04-2008 à 22:39:00

wouhaouuu !! pour un premier marathon c'est un temps canon !!
J'en suis loin avec nos 4h52 :-)

Bravo !!

Commentaire de wil14 posté le 15-04-2008 à 23:00:00

il ne manquait pas grand chose pour tenir le rythme de 3h15 jusqu'au bout, mais ce n'est que partie remise, au prochain ca devrait le faire!

Commentaire de KIKIVAL posté le 17-04-2008 à 14:34:00

bravo pour ton premier marathon -3h30 c'est même trés bien car je suppose qu'entre janvier et avril les nuits ont été courtes avec l'arrivée des jumelles n'est ce pas? ;-) donc ton marathon est encore plus grand... toute mes félicitations
bonne récup. et bravo à la maman aussi,bisous aux jumelles
kiki

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran