Récit de la course : Marathon d'Annecy 2008, par Squaw Rebelle

L'auteur : Squaw Rebelle

La course : Marathon d'Annecy

Date : 13/4/2008

Lieu : Annecy (Haute-Savoie)

Affichage : 982 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon 1er Marathon

Ce dimanche 13 Avril 2008, j'ai couru Mon 1er Marathon avec mes coéquipiers dan la belle ville d'Annecy.

Très beau cadre,  temps super pour courir, beaucoup d'émotion.

4 commentaires

Commentaire de L'Dingo posté le 19-04-2008 à 12:24:00

Hugh!!!

Bravo, mais dis nous en plus.

Le marathon de paris fut l'occasion pour une certain nombre de kikoues de vaincre également ce premier défi de 42km.

cela a donné de fort belles histoires, car pour tous le 1er marathon est un amas de souvenirs très vivaces.

au plaisir de lire donc tes doutes et joies au mong du parcours, si bien sûr tu souhaites le faire partager.

L'dingo_ki_se_rappelle_encore_de_son_1er_MdsP

Commentaire de Squaw Rebelle posté le 25-11-2012 à 12:13:52

Bon L'Dingo comme tu vois je me suis replongée dans ma mémoire et raconté ma course. Si tu as l'occasion de me relire.
;-)

Commentaire de Squaw Rebelle posté le 05-10-2008 à 19:20:00


Salut L'Dingo!

Oui c'est vrai ke c' toujours émouvant le 1er Marathon!
Pour ma part j'ai eu Une super Bonne préparation pendant les 2mois avant la Course que c'était agréable d'aller jusqu'au bout de ces 42.195km. Je revoyais juste durant la course toutes les personnes ki m'ont données des conseils & m'ont racontées leur course!!
C'est Chouette quand même de savoir & de voir Tout ce dont Un être est capable de faire!! Avec de la Volonté & Une Bonne Prépa!!

Merci pour ton message!

_________________
I love Athlé!!!!!!!!!!

Commentaire de Squaw Rebelle posté le 25-11-2012 à 12:07:26

Je me rappelle toute l'effervescence des coureurs avant la course... On a l'impression de ressentir tous les cœurs de tous les coureurs autour de soi battre... Aussi vite le notre.
Le trac, l'attente du départ, je regarde la ligne de départ, mes copains de club autour de moi... Sachant bien qu'on va se perdre chacun courant à son rythme, chacun dans sa bulle.

Je me rappelle avoir regardé ma montre aux 1er km pour ne pas justement partir trop vite et avoir une référence temps... En même temps les 5 premiers km on est un peu collé les uns à côté des autres.

Je n'ai pas vu les 10 premiers km passé. J'étais régulière et en super forme
Mon expression fétiche durant mon Marathon: "qui peut le + peu le moins". J'avais à mon actif plusieurs 10km et semi pour référence .
Du coup je n'attendais qu'une chose c'était d'arriver au semi pour voir mon temps de passage.
Si j'ai bonne mémoire, juste avant l'atteinte du semi je voyais les "pumas "Africains et Européens courir dans le sens inverse ... vers l'arrivée donc à très vive allure! Je les ai applaudi les félicitant. Pinèze j'avais trop la forme!!!
La course repartait dans l'autre sens vers le 25eme km. Je me suis arrêté à quelques ravitos , vers le 34eme km j'entendais les récits que des marathoniens confirmé du club me racontaient sur le "fameux MUR " du 33, 34eme km. Ou tu te sens tellement bien que tu ne te sens pas partir à une allure + poussée, à te griller les cartouches...
Du coup, je suis à l'écoute de mon corps, de mon souffle... Je vois quelqu'un courir à bonne allure devant moi et j'essaie de maintenir le rythme et me caler sur son allure.
Je lis les panneaux d'indication km, regarde ma montre et fais des calculs dans ma tête sur ma vitesse, le temps qu'il me reste à courir, le temps que je m'était fixé... Quelques moments de ras le bol, de doute... Je regarde le beau Lac d'Annecy et ce beau ciel bleu... J'avale les km.

Je reconnais le parcours du début de course, c'est bientôt fini... Je depass, me fais dépassé.
Allez c'est Bon, je m'approche du But...
Je retrouve une copine qui s'était fixé un temps inférieur à moi, je cours avec elle ... en dessous de mon rythme ... car j'en ai encore sous le pieds pour faire un bon Finish. Elle le sent et me dit vas-y on se retrouve à l'arrivée.

Et hop, j'accélère je crois voit le SAS d'arrivée alors je donne tout. Toutes les secondes sont bonnes à prendre... Mes copains qui n'ont pas couru sont là et me disent :" Non c'est pas là l'arrivée c'est 100m + loin ralentis un peu"
Grrrr je vous jure c'était les 100m les + énervant et long que j'ai eu à courir... J'étais énervée!!! Je n'étais pas la seule à avoir brûlé ses cartouches pensant que c'était l'arrivée... Mes jambes je les sentaient à nouveau, lourdes... Je passe la ligne d'arrivée, La vraie! Je m'écroule, rejoint par ma copine et entourée et félicitée par les copains à l'arrivée.

On a mis du temps à se relever... Mais alors j'étais Fière de moi 4h11min... Je suis rentrée dans le cercle des Marathoniens! YEAH!!! Je suis allée au bout de mon Objectif!!! YEAH!!!

C'est Bon ça !!!


Bon les jours d'après c'était courbatures+++ To BAD!!! Surtout dans les descentes d'escaliers... Mais les entraînements et courses après le Marathon sont d'une facilité! ;-) Oh. Yeah!!!

Voilà mon Histoire!!! C'est Fou comme les Détails des Événements marquant de Nos Vies restent dans Notre Mémoire.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran