Récit de la course : Courons Ensemble plus Vite que la Maladie 2008, par kikidrome

L'auteur : kikidrome

La course : Courons Ensemble plus Vite que la Maladie

Date : 6/4/2008

Lieu : Montelimar (Drôme)

Affichage : 534 vues

Distance : 12km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Courir plus vite que la maladie : mission accomplie

Les motivations sont nombreuses au départ de ce 8 km. C’est une course organisée pour récolter des fonds pour la lutte contre le cancer. Cette maladie, je la hais. Elle m’a pris mon père, mon oncle, mon cousin, elle a attaqué ma mère. C’est donc pour eux et pour tous ceux qui souffrent que je vais courir aujourd’hui, même si ce n’est pas la grande forme au réveil. J’ai l’impression que ma fille m’a refilé ses virus… Tant pis, je dois y aller, je veux lui montrer à cette putain de maladie qu’on ne baissera jamais les bras et qu’un jour, on la vaincra. Autre motivation : la libération d'Ingrid Bétancourt. De nombreuses marches balnches sotn organisées aujourd'hui. Je décide de porter un tee-shirt avec le portrait d'Ingrid.

 

Retrouvailles chaleureuses avec les kikous de la Garde Adhémar : Titifb, Defi Franck, Crapahut26, Véro26 et première rencontre avec Lola qui est venue avec sa p’tite sœur depuis Die. On n’a pas eu le temps de parler de la clairette cette fois ci, mais c’est sûr qu’on se reverra car Lola, elle est super sympa. Promis Lola, on se fera un Off pour découvrir Justin un de ces jours.

 

Les copains de mon club sont divisés aujourd’hui en deux catégories : les bénévoles et les coureurs. C’est avec ma copine et voisine Jojo que je me lance au départ du 8km (qui était censé en faire 6,8). La première partie est cool, on longe une rivière sur un sentier, je double un coureur de l’ASPTT de Valence et je le remercie d’être venu (j’avais mis un message sur leur blog pour les inviter à venir courir ce matin). Je vois au loin Defi Franck qui allonge la foulée car il veut sa revanche du Ventoux où j’ai terminé devant lui. Je me mets à accélérer, je me sens étonnamment bien. J’essaie de lever les genoux comme me l’a dit le coach lors du stage que nous avons fait à Istres avec le club. C’est vrai que ma foulée parait plus efficace. Et puis, je me perds dans mes pensées, je vois mon père malade, je pense à ma copine Gege dont la petite sœur est lourdement touchée par le cancer, je pense au fils d’une copine qui a passé une année entière à l’hôpital alors qu’il avait 2 ans pour y subir des traitements de chimio. Je me dis que nous tous qui courons, nous avons de la chance d’être en bonne santé.

 

Les kilomètres passent, l’arrivée approche, j'aperçois Kiki le coach de mon club de triathlon, il m'encourage. Ca fait du bien. Les triathlètes sont venus nombreux ce matin. J’allonge la foulée pour terminer en moins de 40 mn. Je suis épatée, je n’avais jamais fait une aussi bonne moyenne, même sur un 5 km. Defi Franck m’attend avec un verre d’eau. Accolade chaleureuse. La famille Kikourou est vraiment belle.

 

Quelques minutes après, je vais accueillir Lola et sa petite sœur qui sont accompagnées par Titifb. 

 

Je ne reste pas pour applaudir les filles de la Foulée Lagardienne sur le podium : ce n’est pas parce que je suis triste de terminer au pied du podium (4ème…), non, en fait, c’est parce que je dois aller acheter le gâteau d’anniversaire de ma petite maman et aussi parce que je ne me sens pas très bien…

 

L’après midi sera difficile pour moi, mal de tête, fièvre, nausées, mal partout… Lundi, le médecin me confirme ce que je craignais : « on pensait que la grippe était terminée… »

 

La course a été une réussite même si on espérait un peu plus de monde. Venez encore plus nombreux l’an prochain !

4 commentaires

Commentaire de Lolarun posté le 08-04-2008 à 15:31:00

Oh oui il faut venir sur cette course les kikous ! D’ailleurs nous, on reviendra ! La performance sur cette course là est dans cet unique objectif : espérer voir de jour en jour de moins en moins de nos proches décimés, attaqués, fragilisés par ce crabe. Au delà de cet espoir de voir nos foulées dégommer la maladie, bravo à toi pour ta belle course. Et merci beaucoup Kiki de nous avoir invitées sur cette très belle initiative, à bientôt pour parler clairette, et même mieux pour en boire... pas en montant à Justin certes mais en en revenant ;-).

Bisous de Lola et Nanou. Bon rétablissement à toi.

Commentaire de titifb posté le 08-04-2008 à 20:11:00

Merci Kiki pour ce récit personnel, poignant. Courons, battons-nous contre cette terrible maladie. Donnons-nous rendez-vous encore plus nombreux l'an prochain. L'espoir doit animer ceux qui souffrent, ce qui en ont souffert, ceux qui demain seront frappés à leur tour. Merci Kiki pour cet élan de solidarité, pour la générosité qui te caractérise. T'es une fille bien.

Commentaire de Khanardô posté le 08-04-2008 à 22:27:00

Merci Christine, et bravo à tous !
On avait des copains à la maison, mais sinon ça aurait été jouable (mes parents habitent à Montélimar, je pouvais faire d'une pierre deux coups). Alors à l'année prochaine probablement.
Biz
Alain

Commentaire de Kiki14 posté le 14-04-2008 à 08:47:00

oui merci pour ton récit a l'intro si poignante....c'est bien ce que vous faites....quand tu liras ces mots j'espère que tu seras guérie....et bravo pour ta course et ta hargne

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran