Récit de la course : Les Foulées de la Forêt d'Othe 2008, par tribob

L'auteur : tribob

La course : Les Foulées de la Forêt d'Othe

Date : 30/3/2008

Lieu : Joigny (Yonne)

Affichage : 1061 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TRAIL LES FOULEES DE LA FORET D'OTHE



Dimanche 30 mars 2008, direction la ville de Joigny dans l'Yonne, pour participer à la 2ème édition du Trail les foulées de la forêt d'Othe.

J'ai décidé de participer au dernier moment à cette course.

Au départ, j'avais prévue de me rendre en Bourgogne, à Dijon, afin de courir le trail de La Transmontagne.



 


J'ai préféré ne pas faire cette course pour plusieurs raisons à savoir :
 - les problèmes liés au trajet en train (le tarif et les horaires),
- mon fils avait une compétition de Judo l'après-midi et je voulais l'encourager,
- et il n'aurait pas été très sérieux de courir une course de 25 kms une semaine avant le Trail de la Vallée de Chevreuse (TVC).


Dans la semaine, j'ai proposé à un copain de venir courir avec moi. Il participait à son premier trail.


 


Nous partons donc en co-voiturage, à 8h00, heure d'été, pour un départ dans l'inconnu.

En effet, cette course n'est pas référencée dans les magasines de courses, ni sur internet. J'ai pu avoir quelques infos par le biais des organisateurs (merci à eux).
En cours de route, Stephane m'annonce qu'il a trouvé des résultats de l'année 2007, il y avait 22 concurrents sur la liste...nous sommes un peu inquiets de ce que nous allons trouvé sur place.
A Joigny, nous prenons la direction du stade de la madelaine. Ouf, il y a pas mal de voitures sur le parking.
8h50, nous récupérons nos dossards (31 et 32...).
Nous étudions le tracé, il y a 10 km 700 sur une boucle, puis on reprend les premiers kilomètres pour terminer l'épreuve.

9h10, il y a pas mal de concurrents qui arrivent, on sera au moins une centaine, pas mal pour un trail.

9h30, nous nous équipons, je prends un porte ceinture pour le tester pendant l'échauffement : il retournera directement dans le coffre de la voiture, car il n'arrêtait pas de bouger. Je ne dois pas être fais pour courir avec une ceinture porte bidon. Je prends 2 gels que je glisse dans la poche de ma veste.
Nous courons sur les premiers mètres du tracé : la mise en bouche est sympa, ça grimpe.


9h55, nous nous dirigeons sur la ligne de départ.

10h00, coup de pistolet, en avant vers la forêt d'Othe.
200 mètres de parcourus et direct,  des escaliers à monter, puis pendant 5 km 300 on ne fait que monter : 900 mètres sur le bitume, on bifurque à gauche et on retrouve uniquement des chemins herbeux et  boueux. Je vais mettre 25'30 pour cette partie.

Ensuite, pendant 2 km 150, nous allons descendre (entrecoupé de 2 côtes) sur des sentiers variant entre boue, flaques, herbes humides, soit 8'10 de zizag.

Ensuite, un joli mur va s'offrir à nous, rien de tel pour se casser les pattes : 1 km 200 de montée après le 8ème kilomètre, 6'32 d'alternance entre marche et course.

Le classement de la course est déjà établi : le premier je ne le vois plus, le deuxième je l'aperçois parfois au loin, le troisième et quatrième sont visibles, et le cinquième à porté de mes baskets. Je suis 6ème....derrière, un concurrent me rattrape au fur et à mesure des kilomètres. Le reste, je ne regarde pas.
 
 
 
On retrouve un peu de "plat" sur 1 km 400. On arrive au kilomètre 10,250 et on reprend l'itinéraire du début pour la descente finale.

Je sens que le coureur derrière moi me rattrape facilement. Une côte se profile, je décide d'augmenter le rythme, rien n'y fais. On reprend la descente tambour battant, tout le monde crie "Dominique" le gars est du coin...

A ce moment là, mes pulsations vont faire un gros pic : 204 bpm de moyenne pour 1 km 140 !!!!

D'habitude, je me fiche complétement de me faire doubler, mais là j'ai fais la course tout le temps tout seul, personne ne m'a doubler (d'ailleurs je n'ai doublé personne), je ne vais pas lâcher le morceau.

Pour franchir la ligne d'arrivée, il faut faire un tour de piste de 400... A l'entrée du stade, je laisse "Dominique" me doubler. Au fond de moi, je me dis qu'il ne va pas tomber dans le panneau. Et bien si, il prend l'allure, pensant peut-être que j'étais cramé. J'attends les 150 derniers mètres, accèlere et le laisse sur place. J'aime pas faire ça, mais je pense avoir mériter ma place.

Je stop le chrono : 59'17, 6ème place.

Stéphane réalise la course en 1h09, pas mal pour une première.






Pour ceux et celles qui veulent récupérer le fichier gpx de la course (garmin, sporttracks) : Lien.

Bilan de la course :

59'17 (162 bpm) pour 15 kms de Trail avec 455 mètres de dénivellé positif et un sol boueux et humide, je suis satisfait de résultat.
De bonne augure pour le TVC de la semaine prochaine.

Points positifs :

- un tarif intéressant (6 euros) pour une organisation sans faille : sécurité, ravitaillement, loterie à la fin de course (83 lots pour 116 coureurs...).
- un tracé agréable.
- accès au douche et vestiaire.

Points négatifs :

- pas assez de publicité (au moins sur internet pour les gens extérieurs à la région).

Pour la suite :

6 avril 2008, le Trail de la Vallée de Chevreuse........je suis pressé de participer à cette épreuve. Il va falloir que je gére correctement la course afin de ne pas me cramer les ailes. CR de ce Trail à l'issu de l'épreuve, si je suis encore entier...



 

3 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 30-03-2008 à 18:02:00

à bientôt, donc! en espérant un peu de soleil au TVC,,,,,

Commentaire de titifb posté le 30-03-2008 à 19:52:00

Bravo TRIBOB ! Ca c'est du chrono pour quelqu'un qui compte pas forcer...
Bonne chance pour ton objectif !

Commentaire de eric41 posté le 31-03-2008 à 14:02:00

Bravo Tribob tu as l'air d'avoir la forme.
J'espère te saluer à Auffargis dimanche avant la course car je risque de ne pas trop voir ton short pendant la course.
A dimanche.
Eric

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran