Récit de la course : Trail du Ventoux - 22 km 2008, par Pascaline

L'auteur : Pascaline

La course : Trail du Ventoux - 22 km

Date : 23/3/2008

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 3385 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TRAIL DU VENTOUX AVEC LOLO DANS LE COEUR

VOUS ETES A BEDOIN, JOLI PETIT VILLAGE DE PROVENCE QUI NOUS ACCUEILLE POUR LE TRAIL DU VENTOUX....

Arrivée la veille, nous prenons nos appartements dans le domaine de Bélizy, petit chalet en bois à deux pas du départ, impeccable nous pourrons dormir un peu plus demain matin...

  

 Nous partons pour le village récupérer nos dossards , je retrouve Françoise qui s'affaire pour organiser l'hommage qui sera donné demain pour notre Lolo ...

La soirée se passe tranquillou, repas sportif, pates complètes.....on ne va pas se coucher trop tard, il faut prendre des forces pour ce qui nous attend demain. 

Lever difficile comme toujours pour moi, mes douleurs ont un peu disparu, je prends quand même des antiinflammatoires pour prévenir mes maux...Je prépare mon sac, on ne sait pas trop comment s'habiller, il y a du soleil mais il annonce du vent et du froid sur le haut...j'ai toujours peur d'avoir trop chaud...je prendrai juste un coupe vent dans le sac, des gels que Badgone m'a conseillé, de l'eau et des cachets en prévision... 

 j'emporte La photo de Lolo sur mon dos...

 



Je rejoint les kikous pour la photo, je suis un peu à la bourre, j'ai raté les premières photos mais on en refait quelques unes....

Moment émouvant que l'hommage rendu à Lolo, de la part de tous les participants......pincement au coeur, qui ravive la blessure..

Le départ est donné, je pars vite, Lolo me donne des ailes, ...Martinev m'avait conseillé de le faire pour ne pas me

retrouver coincée dans les premiers goulets...ça a marché,  mon groupe n'a pas bouchonné...

Je suis bien sur le bas, on passe dans de merveilleux paysages d'ocre où je prends ma première gamelle, presque

piétinée par mes poursuivants, sans mal... 

 

 

L'ascension est moins vaillante, avec d'un côté mon genou gauche qui fatigue et du côté droit ma tendinite au  tendon d'achille qui se ravive...les cuisses commence à chauffer aussi,

Je boit régulièrement, je mange un peu mais je n'arrive pas à me refaire la cerise, j'ai les jambes qui durcissent, mais je m'accroche, ..je pensais arriver à la bifurcation en 1h30, ça fait deux heures qu'on monte et toujours pas là, je me dis que je suis vraiment à la ramasse...

j'avais doublé  Khanardo sur le bas, le pauvre était mal en point, mais dans la montée il m'a rattrappé, on s'est retrouvé au ravitaillement, je le sentais indécis quant à la suite de son parcours, un message de Béné sur le portable l'a motivé pour continuer sur le grand parcours, mais vraiment respect à toi alain...

 

 

 

Sur le haut du parcours 42 km, la neige est là, on se croirait presque à un trail balnc... 

c'est là que je me rends compte qu'avec toutes mes douleurs je ne pourrais plus  m'aligner sur les grandes distances, j'ai trop mal...

J'aborde la descente prudemment, je clopine, je fais quelques embardées, je me rattrape toujours je ne sais comment, je ne voudrais pas me blessée plus que ce que je suis....non merci, épargné moi !!!! 

Arrivée sur les derniers kms, je me sens mieux j'ai du prendre un antiiflammatoire pour me soulager, je reprends un peu de vigueur j'arrive à courrir dans les petites bosses, j'ai fait le plus dur, il faut tenir jusqu'au bout...je ne regarde plus ma montre depuis un bon bout de temps, de toute façon cette course je la fais pour Laurence, je doit finir...

Enfin j'entends le micro du podium je ne suis plus qu'a 1 km de l'arrivée et relachant ma vigilance je trébuche
 et cette fois ne pouvant me rattraper je pars en roulé boulé avant avec roulade arrière et hop sur les deux pieds,
 même pas fait mal, un spectateur me regarde ahuri me demandant si je ne me suis pas fait mal 
et moi.... non non, ça va, je repars à fond vers la ligne d'arrivée, contente d'en finir ....
11e femme , 5e V1 , j'apprends par la suite que le parcours faisait en fait 26km 500 je comprends mieux mon 
temps, je suis contente de moi pour une vieille éclopée....c'est pas si mal ,
Vive l'année prochaine pour ma 1er Année de V2 ...
Maintenant je vais me refaire une santé...
 

En tout cas, j'ai passé une super journée avec vous tous, contente d'avoir fait la connaissance de certains

Kikous, et fier de vous tous,  pour vos performances, votre générosité et tout ce déploiement d'énergie dirigé vers

un seul et même objectif, ...

 

tout donner pour faire vivre encore et toujours notre LOLO...

 

PS: merci à Elisabeth, ma copine d'Orléans pour toutes ces belles photos ...

 

9 commentaires

Commentaire de titifb posté le 26-03-2008 à 21:04:00

Merci Pascale pour ton CR émouvant et drolatique...Oui, méfie-toi du Kanardhô : en montée il est sans pitié (même pour sa douleur !). J'en fais l'amère expérience dès que la pente s'élève sous le château de monsieur du côté de Pierregourde !
Bravo à toi d'avoir pris le départ avec ton cortège de douleurs et de doutes...Lolo était avec toi sur les pentes du Géant de Provence. A refaire en Off ensemble un de ces jours ?

Commentaire de Xavhië posté le 27-03-2008 à 01:20:00

Bravo à toi pour ta perf malgré les douleurs, et CR bien agréable! Mais t'en fait pas pour le Khanard, même avec du plomb dans l'aile il continue, increvable: l'année dernière à Crest il était mal en point au 70ème km, mais quand même toujours à l'arrivée 6 heures et Trois Becs (normal pour un palmipède) plus loin.
Chapeau bas pour votre volonté!

Commentaire de gdraid posté le 27-03-2008 à 10:42:00

Merci pour ton bon récit Pascaline !
C'est vrai les photos sont superbes.
Bravo pour ta course au mental, sur ce 22km théoqrique, mais beaucoup plus long au final...
JC

Commentaire de seapen posté le 27-03-2008 à 17:06:00

bravo pour ta course difficile sur la fin. à signaler que les figures techniques pour épater le jury, roulé boulés n'apportent pas de secondes de bonification. Dans ta malchance tu as eu de la chance car une telle chute se termine rarement sans conséquence. Salutations sportives.

Commentaire de Gazel posté le 27-03-2008 à 21:26:00

Bravo pour ta course : ton récit nous replonge dans cette belle journée au pied du Ventoux
On a du se croiser au moins au départ, mais comme je n'ai pas encore de buff de kikou...
Est-ce un organisateur qui t'a indiqué que la course ne faisait pas 22, mais 26km ?
A bientot !

Commentaire de kikidrome posté le 28-03-2008 à 07:24:00

Bravo Pascaline ! et merci pour ce super récit... Une course au mental ;-)

Commentaire de millénium posté le 29-03-2008 à 04:42:00

bravo pascaline !!!
Beaucoup de mental , ça promet...Soigne bien tout ça , nous avons des RV à venir !
bises

Commentaire de Mamanpat posté le 30-03-2008 à 16:05:00

Que c'est bon de lire ces CR ou le mental finit toujours pas l'emporter sur tout le reste et où surtout c'est toujours joie et satisfaction qui sont les grandes gagnantes !!!

Bravo !

Pat

Commentaire de Griniette posté le 31-03-2008 à 18:13:00

Bravo Pascale pour ce beau récit et ta performance malgré la douleur, j'attendais de tes nouvelles avec impatience (tu sais pourquoi)... A défaut de pouvoir poser des messages sur les récits de Lolo, si tu veux bien, je viendrai désormais les poser sur les tiens. Lolo avait créé mon adresse kikourou pour que je puisse suivre à distance ce qu'elle faisait. Depuis le 10 mars, je consulte inlassablement le site... Je t'embrasse. Gri.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran