Récit de la course : Trail du Petit Ballon 2008, par vai_lay

L'auteur : vai_lay

La course : Trail du Petit Ballon

Date : 16/3/2008

Lieu : Rouffach (Haut-Rhin)

Affichage : 1012 vues

Distance : 45km

Matos : CamelBak

Objectif : Se dépenser

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon trail du Petit Ballon

Oulala, premier trail de ma vie entirèe, et pas le plus petit !!!
 

C'est donc un peu sur un coup de tête que je m'inscrit au trail du petit ballon aux environs du 10 mars... la course se déroule trois semaines avant le marathon de Paris, j'ai longtemps hésité mais je me sens tellement bien après mes deux longues sorties de plus de 30 kil dans les vosges ces dernières semaines que je me dis : "Et pourquoi pas ??"

Alors c'est parti !! En plus pas de remords pour Edwige, elle n'est pas là ce week end là alors j'ai le champ libre... ben oui, je me voyais mal lui dire, "Tu viens avec moi à Rouffach t tu m'y attend pendant 6heures..." alors bon, c'est muieux comme ça.

Nous voilà le 16 mars, 4h30, le réveil sonne, et merde, j'avais oublié de changer l'heure, il sonne comme en semaine...., bon tant pis, réveillé pour réveillé... je me lève, me douche, vais un peu sur kikourou voir les dernières instructions pour retrouver quelques kikous... et hop dans la voiture à 7h !!

Arrivée sur place à 8h10, je me gare un peu à l'écart de manière à éviter un peu le bordel que ca à l'air d'être pour ceux qui veulent à tout pris de garer tout près... et me voilà parti pour le retrait des dossards. La vache, ca caille !!!! heureusement je suis pas encore en tenue, j'ai préféré me couvrir avant la course pour ne pas rester dans des vetements de course tout froid pendant deux heures avant le départ...

Remise des dossards, pas encore trop de monde, on récolte une bonne bouteille de crémant, un met alsacien relativement délicieux...

Hop, je suis le 437 !!

Je repars à la voiture, chercher l'appareil photo, en revenant vers le retrait des dossard, je croise Tabuki "Tiens bonjour !! comment ca va ??", on papote un petit peu, et on se sépare, elle retourne à sa voiture quelques instants.

Me voilà parti à la recherche de toilettes, chose qui logiquement ne doit pas être complique, mais je me rend compte qu'en suivant les panneau je m'éloigne de plus en plus du départ.... ouai, no comment, c'est dans une salle au fin fond d'un chemin... enfin bref, peut être 4 toilettes pour tout le monde... no comment

Me revoilà presque au retrait des dossard, un coup de téléphone plyus tard et me voilà en compagnie de quelques kikous, j'ai nommé Davis, Stéphane, Marie Claire, et pius aussi Tabuki.

Nous accompagnons Tabuki au départ de sa course, elle est très tendue dis donc.... hop départ donné, un peloton qui part !!!

Bon, ben c'est pas tout ca mais je vais aller me changer !!!

Hop, c'est fait !!!

Nous voilà à 9h50, je me présente dans le sas de départ, mince j'ai raté la photo... tant pis, la prochaine fois...

Bref, on croise encore d'autres Kikous... c'est sympa tout ça...

Hop c'est le départ !!!

C'est parti pour 45kil et 1800D+ !!!

Longue ligne droite pour commencé, ensuite on part un peu dans le village, puis dans les vignes, ca commence tout doucement à être valloné... tranquille émile !!!

Puis après un petit plat le long d'une vigne, paf ! le chien !! enfin paf un joli chemin viticole en forme de pente super raide !!! ben ca s'annonce bien tout ca, déjà pour beaucoup c'est la marche.

Perso, je ne vise pas un chrono extraordinaire alors je compte marcher sur les pentes raide, sans trop forcer. Et ralier l'arriver en 6h si possible.

Une fois le chemin fini on est sur les heuteur de rouffach et déjà le paysage n'est pas dégueulasse....

Enfin, ca continue à être valloné pendant quelques kil puis arrive la 10ème,  1h02, ben dis donc, c'est pas mal du tout, je suis dans les temps que j'espérais faire, niquel.

Le premier ravito, sympa, ya du gruyère !!! et puis aussi pleins d'autres bonnes choses !!!

On repars, c'est de nouveau valloné quelques kil puis commence réellement l'ascension du petit ballon.

Maintenant pendant quasiment 10 kil c'est presque que de la montée, autant dire que j'ai beaucoup marché, je me fais doublé, puis je double et encore et encore, et puis ca monte, encore et encore... et puis tiens, un plat, alors je cours, et puis ca remonte, alors je marche... doucement mais surement je rallie le 20ème en 2h21 !! toujours dans les temps !! impec !!

Puis là on vois le petit ballon qui nous nargue juste au dessus, 3kil et 400D+ plus loin !!

Petit ravito juste avant la montée finale et hop c'est parti sur un sentier super boueux au départ puis il s'élargis et devient plus dur et caillouteux...

Je monte en compagnie de deux gars super sympa avec qui je vais converser pendant tout le reste de la montée.

Arrive le 22kil500.... la on prend à gauche le vent commence à se faire sentir, quelques flocons.... et le monsieur en orange qui nous montre le chemin nous préviens "Il fait pas chaud la-haut les gars, couvrez vous !!".... ohohoh... ca promets..

Enfin, dernier sentier dans la forêt qui grimpe qui grimpe, toute le monde marche depuis 3kil maintenant..... et on sort tout doucement de la forêt, de la neige apparaît sur le sentier très boueux, des arbustes très piquants font leur apparition sur le bord du chemin, le vent se fait de plus en plus violent, vient s’ajouter la grèle…. En gros, une arrivée au sommet du petit ballon limite apocalyptique…. Deux bénévoles sont courageusement au sommet pour nous indiquer le chemin, je tente de protéger mon visage des grélons….. en vain, j’ai les genous tout rouges d’être fouétés par le vent et la grèle, le visage on en parle même pas…. Le vent encore le vent…. Même pas le temps de regarder le paysage je suis deux trois gars et hop, le sommet est maintenant dépassé, on se lance dans la descente.

Pleine de trous la descente, garre aux chevilles ! ! ! Hop, je passe un trou, on voit pas trop ou on va, je suis les petits drapeaux tant bien que mal, et paf ! ! je me tord la cheville….. je m’arrête deux minutes, continue à descendre en marchant, je ressent une petite douleur, mais qui va en s’estompant…. alors je me remets tout doucement à courir… la descente continue toujours abrupte… puis une petite remontée et on repasse sur les sentier de montagne. Il était temps ! ! !

Hop, là commence la redescente vers le dernier ravito avant la montée, 3kil de sentiers bien descendant mais aussi bien technique ! ! alors garre aux chevilles ! !

Bon une fois cela fait, quelques concurrents doublés arrive ce fameux ravito, hop un bout de gruyère, un verre d’eau et ce repart ! !

On descent dans la forêt, c’en est interminable, quelques replats et cotes viennent agrémenter tout ca avec de la marche par ci par la… mais ne moyenne 10km/h du 26 au 30ème kil, puis du plus ou moins plat pendant 4 – 5 kil, une nouvelle coté, puis de la descente encore et encore j’alterne, marche dans les cotes et course dans les descente, comme a peu près tout le monde que je croise sur le parcours….

Puis l’un des derniers ravitos dans la forêt, après une belle accélération de ma part, on est au 38ème il reste 7kil et se dresse devant nous un horrible sentier qui grimpe bien dur bien sec, la vache, et dire qu’on voyais en contrebas la vallée ou je pensais arriver rapidement…. Crotte ! !

Hop, un peu de pain d’épices, et on repart, en marchant bien sur… puis vient la fin du sentier, on repasse sur du sentier plutôt descendant que plat mais bien plat quand même, on voit rouffach en contrebas, je suis motivé comme jamais, j’accélère un peu double quelques concurrents, qui m’avait doublé dans les montées précédentes… puis on arrive enfin dans les vignes, une dernière côte, je remarche un peu, puis virage à droite et je cours jusqu’à la fin, on arrive dans rouffach, enfin…, et là bizarrement les jambes ne font plus mal, panneau 1kil ! ! je rattrape un gars avec qui je vais finir et franchir la ligne d’arrivée, il me dit qu’il a une tendinite, pas de bol… enfin, on passe la ligne ensemble, une grande joie m’envahie, j’avoue que je réalise pas trop sue le moment, mais je viens de boucler mon premier trail, et aussi mon premier ultra, premiers d’une longue série ! ! 
5h50 à mon chrono, je suis content, j’avais dis 6h…

Tiens qui vois-je, mais ce sont des kikoureurs assis sur un banc, il ont l’air souriant… je vais les rejoindre, j’apprend leurs temps, et je me dis que finalement j’étais pas si loin 5h30 pour la plupart qui étaient encore là… je pensais mieux… encourageant pour moi… surtout que je trouve que je fini cette course plutôt bien, et j’en ai encore dans les jambes ! ! hihi De bonnes augures pour le Marathon de Paris dans trois semaines et le grand défi des Vosges dans 5 ! !

Voili voilà, alors a très bientôt pour de nouvelles aventures ! ! !
 

2 commentaires

Commentaire de espace_marathon88 posté le 23-03-2008 à 09:58:00

Salut,

Bravo pour ton premier gros trail que tu as su bien geré et terminé avec encore des ressources.
J'espere que la recuperation fut bonne.
Bonne chance desormais pour le marathon de Paris.
Et peut etre rendez vous au grand defi des vosges.
a+

Commentaire de tabuki posté le 05-04-2008 à 21:54:00

je profite du MDP pour te souhaiter une bonne course et pour te feliciter pour ton temps sur ce 1° trail.
A bientôt

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran