Récit de la course : Semi-Marathon de Rambouillet 2008, par painlong

L'auteur : painlong

La course : Semi-Marathon de Rambouillet

Date : 16/3/2008

Lieu : Rambouillet (Yvelines)

Affichage : 848 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le plaisir avant tout.......

Objectif de cette course : se faire plaisir, on est là pour ça et pourquoi pas améliorer mon meilleur temps qui est celui de l’année dernière de 1h27m50.

 

Comme avant chaque course, je me fixe des résolutions que je ne tiendrai pas. Je me suis imposé de partir dans le sas le plus avancé possible (on verra par la suite cela à une importance ….) et de suivre un lièvre que je connais dont les temps sont justes un peu meilleurs que moi afin d’avoir une bonne locomotive.

  

Faisant partit d’un club, un rendez vous est donné à 7h30 à Longpont sur Orge. Nous sommes une petite dizaine au rendez vous et une quinzaine d’inscrits sur la course. Le temps de discuter un peu et de refaire le monde, nous partons en convoi à rambouillet. A notre arrivée au départ à 8h30, une belle file d’attente au retrait des dossards se dessine. Je décide d’aller me soulager en attendant que la file diminue, et là c’est pire. Pourquoi tout le mone à envie d'aller aux toilettes avant la course ? Certains restaient tellement longtemps au WC que des personnes de la file tapaient sur la porte pour les faire sortir ! C'est la première fois que j'attendais aussi longtemps ......Je sors des WC à 9h00. Le temps de retirer le dossard, il n’y a plus personne. C’est pile poil il est 9h15, il me reste 15 mn pour m’échauffer avant le départ.

 

Et là 2mn avant le départ, je me place honnêtement dans le sas des moins de 1h30, pensant pouvoir finir en 1h25 dans un bon jour. Le départ est donné, on l’entend à peine et là on marche un peu, on essaie de courir et enfin on court. Et là comme sur toutes les courses où l’on se place comme on veut, on double des personnes au bout de 3 ou 4  kilomètres qui n’avancent pas. Je n’ai pas osé me mettre dans le sas des moins 1h20 mais je pense que d’autres ont osé. Bref au bout de 5 km, et une minute de perdue, je me cale à 15 km/heure.

Les kilomètres défilent avec un paysage et surtout un parcours très agréable. Le temps est idéal, et mise à part les sas tout est super bien organisé. Du coup je n’ai pas pu suivre les 2 ou 3 lièvres que je pensais à cause du départ. Je passe en 41 mn au 10, 1h01 au 15 et je me dis que je faire un bon temps et je vais peut être assurer un peu en diminuant à peine le rythme afin d’être sur de finir en 1h26 au lieu de tenter 1h25 en prenant le risque d’une défaillance.

Je continue donc tranquille et sans m’en rendre compte j'ai trop diminué la cadence et je termine en 1h27m00.

 

Moralité, je finis comme d’habitude frais, je n’ai pas tout donné, je me suis mal placé au départ et je n’ai pas su suivre le bon lièvre.

 

Je suis quand même très content de cette course qui vaut vraiment le coup d’être courue, avec beaucoup de monde de tout niveau ou chacun trouve son plaisir ……………

  

2 commentaires

Commentaire de Pebbles posté le 19-03-2008 à 08:11:00

merci pour ton récit, partour le même problème : trop d'attente au pipiroom et des gens qui se surclassent dans les sas - le 1h25 est à ta portée, faut juste trouvé une course avec moins de monde !

Commentaire de tabuki posté le 19-03-2008 à 22:27:00

Bravo à toi pour ce temps. La stratégie du lièvre est pas mal.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran