Récit de la course : Trail de Vulcain - 55 km 2008, par JLW

L'auteur : JLW

La course : Trail de Vulcain - 55 km

Date : 2/3/2008

Lieu : Volvic (Puy-de-Dôme)

Affichage : 3668 vues

Distance : 55km

Matos : Chaussures trail Asics 2120, bas Booster, camel back, buff kikourou, ipod shuffle.

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Ce CR devait être publié le lundi 10 Mars, jour de la disparition de Laurence (Moicélolo)

 

Je dédie le récit de ce trail à sa mémoire, elle qui aurait certainement appréciée y participer.

 

Son dernier message sur Kikourou était le suivant à propos du Trail du Vulcain:  

 

 

 

 

 

Mon 1èr Trail de la saison 2008 !

C'est également ma 1ère étape en vue de l'objectif majeur de cette année, la CCC. D'ici là il y a encore un peu de boulot ...

 

Pasta party  très sympa au pied du Puy de Dôme avec l'équipe d'Everest en Sable, tous des baroudeurs aguerris et pour qui le Vulcain est également une préparation mais en vue du GRR ... A chacun ses objectifs ! Laurent et son épouse accueillent toute cette joyeuse équipe et malgré la bonne ambiance on ne s'attardera pas trop tard.

 

Le départ est donné à Volvic, assez tardif pour ce genre d'épreuves, 8h30.  La météo s'avère radieuse, ensoleillée, nous l'avons échappé belle après une semaine de gel, redoux et de  pluie. De belles rafales de vent les jours précédant auront comme effet bénéfique d'assécher les chemins et sentiers. Et dire que certains regrettent le manque de neige !

 

Petites photos souvenirs sans oublier les nombreux kikourous qui sont bien représentés. J'en ai compté 35 sur l'ensemble des courses du week end (12, 32 et 55km)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    
    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après vérification du matériel obligatoire (sifflet, couverture de survie et au moins 0,75l d'eau) nous sommes parkés dans le sas en attendant le coup de feu libératoire.

 

  

 

 

Rapidement nous serons dans une pente assez facile en ce début de course mais néanmoins assez traître car les 32k et 55k partent ensemble et un rythme trop rapide, entraîné par les concurrents du parcours « court »  peut s'avérer catastrophique pour la suite.

  

 

 

Des spectateurs (ou sont-ce des bénévoles ?) arborant de belles casquettes rouges apparaissent par ci par là ...

 


 

 

 

 

 

 

Après une partie boisée nous débouchons dans une prairie qui nous offre enfin la vue sur l'étape importante du jour, j'ai nommé le Puy du Dôme.  Oh qu'il est loin le Puy ... Ah mais pourquoi on part à droite ? Le Puy est de l'autre côté ; c'est vrai qu'avec 55 bornes on peut se permettre quelques détours par les différents Puys.

  

 

 

 

 

 

Justement on aborde la première vraie difficulté avec le Puy de Louchadière où se situe

 le premier contrôle. Un petit coup de feutre sur le dossard et on redescend par un chemin très technique, les jambes ont beaux encore être assez fraîches, on dénombre déjà quelques entorses plus ou moins graves, notamment celle de Sébastien.

 

 

 

 
Suit un sentier plat (si si ils savent faire aussi mais à mon avis la partie la moins agréable du parcours) qui me permet d'essayer mon nouveau petit joujou mp3. Et ça marche, cela rompt la monotonie, et ca me booste même un peu !! J'arrive au ravitaillement du km19 (Vulcania) en bonne forme et de bonne humeur. J'y rencontre le Castor Junior un peu étonné de me voir là ... Serai-je parti un peu vite ... ? En tout cas c'est ce que je lui réponds.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je repars avec Jean-Marc,  sans hésiter sur le choix du parcours (on n'a quand même pas fait 400 bornes en voiture pour se contenter de 32 km, non mais) et ce sera une partie assez agréable fait de chemins en lisière de forêt et de prairies asséchées avant de déboucher devant l'imposant Volcan.

 

 

Petite photo obligatoire, que dis-je historique, n'ayons pas peur des mots.

 

 

 

 

 

 

Il parait si près et pourtant, quelques méandres du parcours semblent à nouveau vouloir nous en éloigner, finalement un dernier virage nous fait aborder une pente douce qui devient de moins en moins douce et de plus en plus dure. Mais le moral est bon. On est venu, enfin je suis venu pour ça, faire du dénivelé, j'en redemande et je monte très confiant, en silence quand même.

 

 

 


 

 

 

Ce n'est pas le cas de nos 2 poursuivants. La voix me parait familière mais je n'ai pas pour habitude de me retourner en course. En tout cas ils ont la langue bien pendue ces deux là. ... C'est là que Matthias me dépasse presque en courant ... C'est vrai qu'il ne fait pas la course (mais pourquoi il courre alors ?) suivi par Cédric qui visiblement n'a pas le même rythme que moi en montée.  Je le vois partir tout là-haut et je ne le reverrai plus, même pas à l'arrivée !!

 

 

 

La montée aborde ensuite les fameux escaliers dont j'avais entendu parler pour la première fois la veille.

  

 

 

 

 

 

 

Ces escaliers débouchent sur une route jusqu'au sommet. Inutile de dire que la vue est magnifique,  donc je ne le dis pas !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au sommet je reconnais Régine, qui terminera 3ème féminine V1 comme au dernier Trail des Moulins lors duquel  nous avions déjà fait un petit bout de chemin ensemble. Un bénévole nous accueille par un sympathique : « Bravo, le plus difficile est derrière vous ». « Euh, vous en êtes bien sûr ? » ...

 

 

 

 

 

 

 

Petit tour du sommet avec une belle vue panoramique avant de plonger dans le sentier des muletiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je devrai dire le fameux sentier dont j'ai également découvert l'existence la veille (comme quoi les pasta party ont leur utilité) fameux car la pente y est raide de chez « Raid ». Comme je ne suis pas très à l'aise dans ces pentes fortes je n'essaye même pas de suivre Jean-Marc que je retrouverai au ravitaillement suivant au moment où il en repart.

 


 

 

 

 

 

 

Il me dit partir doucement, que je le rattraperai, ce sera effectivement le cas mais au dernier ravito environ 7 km plus loin. Je repars après m'être rassasié copieusement de salé et de thé chaud mais sans recharger mon camel back qui est encore bien rempli.

  

Ce tronçon s'avère assez agréable par son environnement mais les kilomètres commencent à se faire sentir, ou plutôt les dénivelés en ce qui me concerne. Malgré tout j'avance raisonnablement dans les parties roulantes et descend très prudemment dans les parties accidentées. Au détour d'un petit col on plonge sur une agréable pente de « sable noir ». Des restes de l'époque volcanique j'imagine. C'est là que je comprends l'utilité des guêtres que je n'ai pas. Une petite expérience de plus pour les prochains trails.

 

 

 

J'atteins le dernier ravitaillement, Km 42, au bout de 5h30 de course environ. Jean-Marc repars doucement comme précédemment mais je m'attarde finalement assez longtemps, suffisamment pour ne plus le revoir avant l'arrivée.  

Cette dernière partie, environ 15km selon les GPS, je m'en méfiais depuis le départ. En effet le profil semble plus facile par rapport aux difficultés passées mais avec la fatigue accumulée ce ne sera pas forcément une partie de plaisir.  («  le plus dur est fait ... ? »)

 

 

 

Ma petite expérience me donne raison, ajoutée à cela mon dégoût du sucré, et même du salé font que je ne m'alimente plus guère dans cette dernière portion du parcours. Les montées sont maintenant lentes, voire très lentes. Je ne me fais pas vraiment doublé pour autant, 2 coureurs en tout si j'ai bien compté. Les descentes elles, sont pires, mes jambes me font souffrir, je suis même obligé de m'arrêter pour les reposer dans une partie trop piégeuse à mon goût .

 

Dans ces cas là, il faut prendre son mal en patience, remettre un peu de musique et attendre que cela se passe. Au bout d'une petite dizaine de kilomètres nous retrouvons le parcours du matin (que j'ai un peu de mal à reconnaître)  avec des pentes plus à mon goût. Je recommence à « dérouler » et oh surprise, j'arrive à gagner quelques petites places avant d'aborder la partie finale dans Volvic et son macadam assassin après plus de 50 bornes.

 

 

 

 

 

 

On l'accepte d'autant plus volontiers que la banderole « Arrivée»  nous attend avec quelques irréductibles bénévoles et spectateurs qui ont eut la grande patience de nous attendre.

 

 

 

 

Bilan : 7h28mn57s, 131ème sur 254 arrivants, 16ème dans ma « nouvelle » catégorie vétéran sur les 47  V2s participants. J'avais misé entre 7h et 8h ... pas trop mal comme pronostic, non ?.

 

Pour Jean-Marc, 7h12mn07s, 105ème et 51ème V1 sur les 104 arrivants de sa catégorie. Cela explique pourquoi il a eu le temps de me prendre en photo à l'arrivée ....  Pas trop frais, je confirme.

 

  

Je suis cependant globalement satisfait de ce trail de préparation. Je connais maintenant, ou plutôt je confirme mes pistes de progrès à accomplir en vue de l'objectif précité ...

 

En résumé, un très beau parcours,  des bénévoles au petit soin, une organisation au top, des ravitaillements simples mais suffisants, des récompenses très sympathiques (camel bag).  A recommander pour tout amateur de trail.

 

Cela dit, sous la neige ... ce serait une toute autre histoire  ... Et le lendemain il a neigé ...

 

 

                                                                                 Jean-Luc

 

Quelques photos supplémentaires:

 http://www.kikourou.net/calendrier/galerie.php?galerie=350

16 commentaires

Commentaire de bzh67 posté le 13-03-2008 à 01:16:00

Merci Jean Luc pour ce CR d'un trail qui m'a l'air vraiment sympa.
Bon courage pour ta prépa CCC

Commentaire de titifb posté le 13-03-2008 à 06:44:00

Merci JLW pour ce CR ainsi que pour l'avoir dédié à Lolo...La vie continue ! Bravo en tout cas pour ta course.

Commentaire de la panthère posté le 13-03-2008 à 07:53:00

superbe récit!!! bonne récup! merci pour ton récit et tes photos!

Commentaire de astra wally posté le 13-03-2008 à 08:13:00

Hello Jean-Luc ! Très joli trail en effet servi par un temps magnifique. Le contemplatif que je suis en reste bouche bée devant ces paysages ! Bravo pour ta course et ton chrono. Récupère bien et au plaisir de lire tes prochains récits.
Laurent

Commentaire de gdraid posté le 13-03-2008 à 08:58:00

Merci Jean-Luc pour ce bon récit, précis et
bien illustré.
Merci pour ta dédicace à notre championne disparue "Moicelolo"
Bravo pour ta course bien gérée, dans la fourchette de temps idéale pour tes objectifs à venir.
A + peut-être, bientôt à Milly, Maisse ou Cerny ...
JC

Commentaire de akunamatata posté le 13-03-2008 à 12:28:00

très bien le récit, on se laisse porter par les images et le texte, l'imagination fait le reste..

Commentaire de eric41 posté le 13-03-2008 à 16:43:00

Belle course Jean-Luc et merci pour les photos qui illustrent à merveille ce magnifique weekend.
A+
Eric

Commentaire de calimero posté le 13-03-2008 à 19:29:00

Belle préparation pour une course qui s'annonce grandiose!
La CCC c'est quoi? A peine 30kms de plus!!

Sympa le clin d'oeil à Lolo!

Commentaire de phil77 posté le 14-03-2008 à 12:25:00

Merci pour ce CR agrémenté comme chaque fois par de superbes photos.
Bravo pour votre course à Jean-Marc et toi.
Belle perf ! qui en augure pleins d'autres notamment prochainement au MDP.

Philippe

Commentaire de mickou posté le 14-03-2008 à 19:00:00

super cr et bravo.

Commentaire de testudo42 posté le 14-03-2008 à 20:40:00

bravo pour cette course bien gérée et ce super CR.
A bientôt j'espère.
Jean-Louis

Commentaire de jeje77 posté le 15-03-2008 à 09:03:00

Super couse JLW bien géré et tout...
Une de mes courses pour 2009 je pense, en tout cas ton cr m'en donne l'envie.
Jdecool

Commentaire de zakkarri posté le 15-03-2008 à 09:53:00

Un JLW toujours aussi impréssionnant à ce que je vois ... chapeau pour cette course couru avec un pied de maître ...

@+

Commentaire de rapace74 posté le 16-03-2008 à 08:20:00

bravo pour ta gestion de course et merci pour ce CR plein de photos
au plaisir de se recroiser

manu

Commentaire de moumie posté le 16-03-2008 à 17:02:00

merci pour ce sympathique récit et ces belles photos.

Tu as su très bien géré ta course, vu que tu es arrivé dans tes pronostics

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-03-2008 à 19:43:00

J'apprécie ta perf pour avoir connu ce trail et m'être crashé dessus il y a quelques années quand il se situait en janvier. Il faut dire qu'on avait eu du moins quinze à certains endroits.Vraiment bravo pour ce que tu as fait, ce trail est vraiment dur !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran