Récit de la course : Semi-Marathon de Paris 2008, par hellaumax

L'auteur : hellaumax

La course : Semi-Marathon de Paris

Date : 2/3/2008

Lieu : Paris 12 (Paris)

Affichage : 1170 vues

Distance : 21.1km

Matos : NB 1061

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Retour aux sources

 

En mars 2007, le semi-marathon de Paris fut ma première course. Pas ma première course de l’année, ma première course tout court. En tout cas depuis que j’avais repris un semblant d’activité sportive, c'est-à-dire depuis mai 2006. Avant, doit falloir remonter à 1988 pour trouver quelque chose d’autres qu’une partie de foot entre potes, histoire de regretter les deux paquets de gauloises quotidiens et ma jeunesse révolue.

A l’époque, je découvrais tout : la puce à fixer à la chaussure, les sas de départ, les ravitaillements, le fait de courir au milieu de 20 000 personnes (d’autant que j’étais parti du fond du dernier sas pour finalement terminer en un peu plus de 1h46, soit aux alentours de la 7000ème place, j’en ai donc vu du monde).
J’avais pris surtout un plaisir énorme sur ce parcours, le temps était magnifique, et l’ambiance m’avait laissé un excellent souvenir.

J’avais donc franchement envie de refaire cette course, même si les données ont quelque peu changées depuis.
D’une part, je suis descendu en novembre à 1h36 sur semi et surtout cette année, le semi de Paris n’est qu’une étape dans ma préparation au grand rendez-vous du Marathon en Avril, où j’espère passer sous les 3h30.

C’est donc sereinement que j’abordais cette édition 2008, avec un objectif d’environ 1h42 et un moral que ne pouvait altérer ni une douleur lancinante au genou gauche depuis 4/5 jours, ni une mauvaise nuit passée à avoir ou trop chaud ou trop froid,  ni même le temps maussade, qui avait découragé ma femme et mon petit dernier à venir m’encourager sur le bord de la route. 

 J’ai croisé Kikival, toujours aussi souriant, au niveau des vestiaires, puis j’ai retrouvé mon copain Antoine à l’entrée du Parc Floral. Je ne me suis sans doute pas suffisamment échauffé, mais j’ai fait les étirements qu’il fallait (merci Kiki pour le psoas). En rejoignant les sas, j’ai rencontré Laurent, plus connu sous son pseudo de Bagnard, je n’ai pas vu Bambi (j’ai appris depuis qu’elle était au contrôle du sas élite, alors forcément), et j’ai laissé mon pote Antoine regagner son sas jaune pendant que j’entrais dans le bleu.

L’attente pour le départ a été relativement longue, d’autant qu’il ne faisait quand même pas très chaud. Et puis c’est parti. 

Et là, au bout de quelques hectomètres, il m’est arrivé un truc qui ne m’était encore jamais arrivé : la grosse envie de pipi. Mais vraiment grosse, du genre si je ne m’arrête pas tout de suite, il va se passer quelque chose de terrible ! J’attends quand même qu’il y ait un peu moins de public le long de la route, je repère un arbre accueillant, je fais ma petite commission,  et je réintègre le peloton où je retrouve le Bagnard pour quelques foulées partagées.
A cause de ce petit arrêt technique, je ne vais atteindre le 1er km qu’après 5’30. Le second petit incident de course va se produire entre le 3ème et le 4ème, avec un lacet défait. Sur le coup, je me suis « tant pis, je continue » ; mais bon, il restait plus de 17km ! Petit arrêt le long du trottoir et un 4ème kilomètre parcouru en plus de 5’, alors que j’avais repris un rythme de 4’45.
Grâce à ma connaissance de parcours, je n’ai pas raté le ravito Place de la Nation, puis j’ai filé vers Bastille et Châtelet puis retour vers Bastille sur un rythme oscillant entre 4’45 à 4’55 au kilomètre et j’ai un peu fléchi après Bastille, en tournant en 5’10 pendant 4km.  J’ai relancé un peu pour revenir à un rythme de 4’55, le relief aidant, puis réalisant que les 1h42 s’éloignaient, j’ai accéléré pour parcourir le 17ème en 4’40. 

Mais il ne me restait que 17 minutes pour les 4,1 km restants. C’était mort pour 1h42, alors j’ai levé le pied, un peu aussi par la force des choses, car je commençais vraiment à me sentir fatigué. Globalement, j’ai un souvenir assez négatif de mon passage dans le Bois, surtout le début de la route de la Pyramide.

Finalement, j’ai relancé une dernière fois sur le dernier kilomètre, un peu comme tout le monde (4’40) et j’ai bouclé ce semi en 1h45’31, soit ma meilleure performance sur ce parcours (il faut positiver !) 

Je n’étais pas vraiment bien à l’arrivée, crevé, et surtout transi. J’ai été récupéré mes affaires et je me suis empressé de rentrer chez moi pour me réchauffer, en sautant la case « étirements », ce que je vais regretter une partie de la semaine.

Mon genou gauche n’a pas trop apprécié la journée (j’ai consulté, c’est une petite tendinite, que je traite par anti-inflammatoire et en ménageant l’articulation avec un assez bon résultat à l’heure où j’écris ce CR – vendredi 7 mars). 

J’ai fait une petite sieste en rentrant, puis j’ai consulté les résultats. J’ai vu que Kikival avait bien assuré en 1h26, et que mon pote Antoine, parti devant moi, a terminé derrière, ce qui va me permettre de le chambrer gentiment. 

 Ce semi, s’il m’a apporté moins de plaisir que celui de 2007, m’a sans doute apporter plus d’enseignements, notamment le fait d’avoir, sur le même parcours, à temps quasiment comparable, gagné 10 pulsations en fréquence cardiaque moyenne et 15 en fréquence maximum par rapport à l’édition 2007.

Maintenant, même si je trouve que le temps passe trop vite, j’ai hâte d’être au 6 Avril.

6 commentaires

Commentaire de l'ourson posté le 07-03-2008 à 19:57:00

Bravo Hellaumax et bonne prépa pour Paris :-)
L'Ourson_ki_y_sera_aussi_(si ma tendinite me fout la paix d'ici là !!..)

Commentaire de agnès78 posté le 08-03-2008 à 14:00:00

coucou même si les 1h42 escomptées ne sont pas affichées ce beau chrono est de très bonne augure pour le marathon du 6 avril. Bonne récup et à bientôt
bises
agnès

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 08-03-2008 à 16:27:00

Tu nous feras encore mieux au MDP ! Bravo pour ton semi que tu n'as pas fait à demi !

Commentaire de LtBlueb posté le 08-03-2008 à 23:28:00

merci pour ton sympathique récit et bon courage pour le 6 avril (paris je présume...) je me permettrai juste un p'tit conseil : si c'est ton 1er marathon, corrige peut etre ton objectif de 10' (3h40) ; ceci peut t'éviter une fin de course un peu galère . bonne récup coté genou

Commentaire de Bambi posté le 09-03-2008 à 22:45:00

Bravo Hellaumx, dommage qu'on se raté. On fer mieux l prochine fois. Tu as bien fait de lever du pied avec ta douleur u genou, l'objectif reste le MdF. Bon entrainement !

Commentaire de Yannael posté le 12-03-2008 à 10:13:00

Bon courage pour la récupération et les dernières semaines d'entraînement en vue de ton MDP. Et profites-en bien : un Marathon, c'est bien plus intense que deux semis !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran