Récit de la course : Trail du Chenaillet - 15 km 2007, par DJ Gombert

L'auteur : DJ Gombert

La course : Trail du Chenaillet - 15 km

Date : 12/8/2007

Lieu : Montgenevre (Hautes-Alpes)

Affichage : 3424 vues

Distance : 15km

Matos : Chaussures Mizuno Ascend 2,
short et tee-shirt gore running wear, camel back Lafuma

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Rencontre avec Dawa Sherpa ...

Me voilà parti, pour mes 15 jours traditionnels de vacances estivales à Puy Saint Vincent dans le Pays des Ecrins. Et justement histoire de préparer mes 17 kms de Château Gombert à la rentrée, j’ai repéré le Trail du Chenaillet en version « courte » : 15 km avec 1040 m de dénivelé entre … 1600 m et 2600 m, une bonne oxygénation en perspective, avec un joli panorama et surtout ma rencontre fortuite avec Dawa Sherpa.

Bon nous voilà le jour de la course, réveil réglementaire à 5H30 pour manger mon plat de pâtes, petit somme, et en voiture ! direction Montgenèvre, pour retirer le dossard à L’Office du Tourisme. Dossard 555, facile à retenir, cela augure d’un bon trail .

 

 Dans mon package de course, je récupère un joli tee-shirt noir en coton fêtant les 100 ans de ski à Montgenèvre (ola ! la tête que vas faire la famille de Puy Saint Vincent …), je dépose le tout à la voiture et part m’échauffer et surtout reconnaître le départ de la course vers l’Eglise.

 

Après mon échauffement, je suis tranquillement à coté de la fontaine à observer les quelques traileurs présents. L’un d’entre eux, de type népalais, s’approche de moi, pour me saluer (me confondrait-il avec quelqu’un ? à moins que ce ne soit nos couleurs ? je suis en orange comme lui, qui porte des vêtements Quechua. Je ne savais pas que Quechua pouvait habiller des traileurs ! je trouve même étrange de courir en Quechua, et je me dit qu’il n’a pas forcément les moyens de s’habiller en Lafuma, North face, etc., mais que bon il fort sympathique, et avenant, …., je sais, je sais, ne me jetez pas la pierre, je suis tout nouveau dans le monde du trail, et j’ai encore beaucoup énormément de choses à apprendre , notamment qu’il existe un team Quechua, etc.) . Il  me demande quel parcours, j’allais faire : le 15 ou le 27 km ? Je lui dit que c’était le 15 km car je n’avais pas trop l’habitude des courses au delà de 12 km, surtout en altitude. Lui partira sur le 27 km, et me dit que le parcours et très joli, et qu’il a déjà fait la course l’an dernier. Il est venu cette semaine sur Montgenèvre s’entraîner (200 km courus en une semaine, autant que moi en …2 mois), car d’habitude il habite en Suisse. Justement son visage me dit quelque chose, il respire la sérénité des moines bouddhistes que j’avais rencontré au Ladakh (Région des contreforts de l’Himalaya dans le Nord de l’Inde), mais il me semble aussi l’avoir vu dans les photos sur le trail du Mont Ventoux. Je lui demande s’il a fait ? Il me répond que oui, et qu’il l’a fini en 5ieme position, …., hum, hum, pas mal ! chers kikouroux, vous avez compris, j’étais entrain de discuter avec Dawa Sherpa sans le savoir, …, je ne connaîtrai son nom qu’à la remise des récompenses,  …., c’est vrai que j’étais étonné de voir certains traileurs se faire prendre en photos avec lui, … c’est vrai qu’il était charismatique, mais de là à se faire prendre en photos comme si c’était une star !

 

Nous nous souhaitons une bonne course, car l’organisation nous appelle pour le brief de course.

 

Bon revenons, justement à cette course, petit brief sur les courses 15 et 27 km, et top départ !

Fidèle à mon habitude, je me suis placé en fond de peloton, … tranquille …, car à 1600 m, il va falloir bien gérer les efforts, même si cela fait 15 jours que je cours à 1400 m d’altitude. Nous sortons du village et première difficulté. Un chemin qui monte dans la pente du domaine skiable, pour nous élever très rapidement au-dessus de la station, traversée d’un sous-bois et arrivée sur la haute vallée qui mène au Col de la Lause, une vue magnifique mais rude, car du fond de cette haute vallée nous pouvons voir le long ruban des coureurs, dont les premiers sont déjà sur la ligne des crêtes qui conduit jusqu’au Grand Chalvet.

 

La beauté est minérale, car à cette altitude il n’y a plus aucun arbre.

 

Le souffle se fait cours, et je me mets à marcher, pour gravir cette longue ligne de côte, lentement, en respirant calmement. C’est étrange mais le cardio reste bas aux alentours de 170, je marche lentement, et puis enfin la ligne de crêtes arrive. Nous sommes à 2600 m, et malgré le soleil du mois d’août, il fait frais, très frais,  mais que la vue est magnifique : au loin le massif des Ecrins, majestueux et en bas la vallée de Névache.

 

La ligne de crête est longue, 2 ou 3 km. Puis nous commençons à descendre dans un immense terrier, où le seul chemin consiste à notre mono-trace horizontale.

 

Mon ami Dawa Sherpa, déjà en tete de la course depuis un moment....

 

Par moment, les franchissements sont délicats, et quelques pierres dégringolent vers le fond de la vallée.

 

Le chemin nous ramène , cependant vers Montgenèvre, où nous retrouvons, la végétation et un sous-bois qui nous fait descendre vers la station. Que cette descente est longue, avec ses lacets qui n’en finissent plus. Plus nous descendons, plus la chaleur augmente, et les odeurs se font plus fortes. Ca y est nous arrivons à la station, et je retrouve le goudron sur lequel mes pieds s’écrasent lourdement. Je commence à accuser sérieusement le parcours, cela fait plus de 2heures que je cours. Je ralentis, et me pousse à mettre un pied devant l’autre. Je sais que chaque pas me rapproche de l’arrivée. Ca y est c’est la dernière descente.

 

NB : Autre champion du trail  habillé en orange, dont ont peut admiré la foulée toute aérienne ...

 

Je distingue au loin les silhouettes de mes deux filles, ma foulée s’allonge et  s’allège, … je leur fait un coucou en passant à leur niveau et … franchi la ligne d’arrivée en 2h19, je suis 54e sur 68 entrants.

 

J’ai le regard dans le vide, mais … heureux.

 

 

 

C’est en mangeant mes premières pâtes de fruit, que j’entends comme dans un rêve l’arrivée de Dawa Sherpa qui vient de remporter les … 27 km, …, en 2h41, … frais comme un gardon ! Je le félicite, et lui fait remarquer que je suis quand même arrivé avant lui .

Voilà quelques mois, que cette course est achevée et je garde le réel  plaisir d’avoir discuter avec Dawa, j’en ai été gêné, car j’ai eu l’impression qu’il me confondait avec quelqu’un, mais maintenant que je suis mieux averti, je pense que sa popularité parmi nous, c’est que Dawa symbolise à merveille l’esprit Trail : convivialité, simplicité et partage. C’est vrai qu’il ai resté manger avec les traileurs, alors que moi, en super-performer du trail, je faisais un pique-nique château gonfable avec mes filles 

 Je ne peux résister au plaisir de rajouter le commentaire reçu ce matin (05/03/2008) de Dawa, que du (pur) bonheur ! :
"Bonjour Christophe,

Christian Lefèvre m'a fait parvenir le petit mot que vous avez mis sur kikourou , sur moi, et j'en suis trés touché, je vous remercie , mais je suis trés content, si je peux apporter de la joie aux gens et que l'on puisse courir ensembles, je suis comme tout le monde ,et j'ai autant de respect pour les coureurs ,qui ne sont pas dans la top dix,que les autres, alors la prochaine fois que vous me voyait n'hésitez pas à venir parler, moi j'ai plus de peine à reconnaitre les gens, avec toute mon amitié, et que le bonheur vous accompagne.

Dawa"

Que le bonheur t'accompagne aussi, Dawa, et que ta gentilesse continue à illuminer nos trails. 

6 commentaires

Commentaire de moumie posté le 25-02-2008 à 21:55:00

bravo pour ta course et sympa ta conversation fortuite :-)

Les photos sont magnifiques

Commentaire de millénium posté le 27-02-2008 à 07:25:00

pas grand chose a ajouter...C'est super ce récit...et cette rencontre.
Au plaisir de te croiser.

Commentaire de millénium posté le 27-02-2008 à 07:26:00

ps : je me permets de transmettre ton récit a dawa

Commentaire de Gibus posté le 27-02-2008 à 22:30:00

Bravo et superbes photos.

Commentaire de riri51 posté le 28-02-2008 à 07:14:00

merçi pour ce cr très agréable à lire, autant pour la rencontre "collector" que pour le parcours visiblement superbe!

Commentaire de mauringuay posté le 06-03-2008 à 00:05:00

la 2e photos est à couper le soufle !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran