Récit de la course : La Corrida de Thiais 2004, par La Pluche

L'auteur : La Pluche

La course : La Corrida de Thiais

Date : 19/12/2004

Lieu : Thiais (Val-de-Marne)

Affichage : 2743 vues

Distance : 8.33km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Je reviens de la corrida de Thiais. Enfin pas tout à fait, car j'ai d'abord une douche ô combien réchauffante (hum que ça fait du bien !).

A 9h00 sur place le speaker prend la parole et se réjouit, car certes il fait un peu frisquet (mais on est en décembre quand même), mais il ne pleut pas. Enfin ... il a parlé un peu trop rapidemment, car à 9h20, les 1ères gouttes font leur apparition, espacées d'abord, nettement plus serrées ensuite. C'est que nous n'étions guère nombreux à nous échauffer sur le bitume, la majorité des concurrents préférant la chaleur du gymnase.

Après avoir longtemps hésité sur la tenue, (short ou cuissard ?, T-shirt long ou court ?), je garde finalement le collant et pour la 1ère en course je garderai mon coupe-vent.
10h, tous les concurents sont sur la ligne et s'impatientent : rarement troupe aura eu envie que le départ soit donné aussi vite que possible. Evidemment, il pleut toujours, un peu moins que lors de l'échauffement mais suffisamment pour laisser de bonnes grosses flaques d'eau sur le parcours, pour faire ruisseler sur le bitume l'eau qui n'arrive pas à s'écouler dans les caniveaux bouchés.

C'est la 1ère fois que je venais à Thiais, et le parcours n'a bien plu : une descente pour commencer, une sympathique montée ensuite, un peu de plat pour se refaire la chique ensuite, et un passage sur un chemin de terre étroit rendu légèrement (doux euphémisme ;-) boueux et humide par le temps. Pour finir la boucle, un passage sur une piste d'athlétisme. Et comme il y avait 2 tours à parcourir, on ressert les plats pour un 2ème passage.

Bien que je n'aime guère le court, je me suis bien amusé sur ce parcours un peu valloné (donc pas monotone) en dépit des conditions météo. J'ai bien pataugé dans les flaques d'eau, j'ai bien sali mes fringues dans la boue, j'ai fait une bonne séance de vitesse, et j'ai aimé affronter les éléments.

Par contre, je n'ai pas pu rester très longtemps après la course, car j'étais gelé. Même dans le gymnase, je claquais des dents. Et même après m'être changé dans la voiture (ouh que j'ai apprécié le T-shirt bien sec comme lot), j'avais encore froid. Alors j'ai préféré rentrer pour prendre une bonne douche et me réchauffer.

Mais je me suis bien amusé, c'est le principal.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran