Récit de la course : Off hivernal Kikourou en Ardèche 2008, par paspeur

L'auteur : paspeur

La course : Off hivernal Kikourou en Ardèche

Date : 16/2/2008

Lieu : Beauchastel (Ardèche)

Affichage : 484 vues

Distance : 30km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Un forum sur la course à pied, je visite, çà a l’air sympa, je m’intéresse, je m’inscris.je deviens Kikourien. Quelques échanges via le clavier et je fais connaissance avec  certains membres du forum. Mais tout çà c’est virtuel, il manque la vrai vie. Je fais quelques courses, rencontre quelques Kikous, mais quelle frustration, 3 mots avant le départ, 5 – 6 après l’arrivée et salut. Il me manque quelque chose.

Un off Kikourou ? Pourquoi pas.

16 et 17 févr.-08, un off en Ardèche chez  Khanardô  , je m’inscris. C’est pas gagné, je regarde le profil des autres participants, qu’est-ce-que je vais faire avec eux ? Je pars dans une galère !!!!

 

Samedi matin, départ 10 H., 10 minutes de route, demi-tour j’ai oublié ma casquette Kikou, le week-end commence fort. Nous passons par Grenoble pour  un covoiturage avec une petite nouvelle kikoureuse (Pascaline), nous devions emmener aussi (Moicélolo), malheureusement pour elle, la grippe l’a clouée au lit.

Nous arrivons à BEAUCHASTEL à 14 H., prise de contact avec le groupe et nous nous préparons pour la 1ère course. Catherine (Mme paspeur) angoisse, elle ne court pas très vite et en plus elle est malade.

Le parcours dessiné par Khanardô commence par une montée  régulière en forêt, je découvre, j’ai les yeux grands ouvert, un relief que je ne connais pas, la flore qui n’est pas du tout la même  qu’en Savoie, je me sens bien.

L’esprit de groupe prend tout son sens, les plus rapides redescendent accompagner les derniers (Catherine), tout le parcours se fera dans cet esprit.

Qui ne connait pas l’Ardèche ? C’est un enchevêtrement de collines, en plus de la brume dans les vallées, le spectacle est superbe.

Nous montons jusqu’au château de PIERREGOURDE, j’avais promis de jouer la gagne, j’arrive au sommet 1er savoyard (chacun ses références). Incroyable Belet, il nous sort de son sac des crêpes !!!  Excellentes  d’ailleurs. Nous sommes au Km. 5, c’est ici que le groupe se sépare, un parcours de 10 Km., et un autre de 15 Km.  Je pars sur le long, une bonne rampe droit dans la pente et après, que de la descente. Il est presque 17H.,  la luminosité donne de belles couleurs. Que de beaux  paysages au dessus de  BEAUCHASTEL. Nous traversons  le village en courant et rentrons à la maison pour l’apéro.

L’apéro, c’est le moment  de faire d’avantage connaissance avec tous. BADGONE et martinev en profitent pour distribuer des cadeaux au tirage au sort. Je ne gagne jamais rien, et bien là, j’ai gagné une porte clef Asics, je ne suis pas près de m’en séparer.

Un cortège de voitures Kikourienne se déplace pour aller en pleine forêt  rejoindre le restaurant. Vous connaissez le repas du sportif, et bien ce n’était pas çà, c’était beaucoup mieux.


Voici le menu spécial Kikous

Charcuterie de pays et crudités
*****
Cuisses de grenouilles provençale
ou
Filet de merlu à l'américaine
*****
Cuisse de canard forestière
ou
Civet de sanglier
*****
Gratin dauphinois
*****
Fromage blanc ou sec
*****
Dessert glacé

3 H. après la charcuterie, nous quittons les lieux. Changement de programme pour Catherine et moi, nous devions héberger chez steph42.195, nous irons chez ptijean et ptitjeanne, bon plan pour demain, nous serons plus près pour rejoindre le départ du trail.

 

Dimanche matin, 10 H.30 nouveaux départ mais cette fois nous sommes dans la Drome au pied du Vercors. Le décor  est complètement différant. Les parcours sont dessinés par  ptijean. 2 parcours, 1 trail et une randonnée de 8 Km.  pour ptitjeanne et Catherine.

Le trail : 1ère montée en forêt de 350 D+ et légère descente dans un petit vallon, nous arrivons au 6ème Km. , le paysage est déjà différent, la grande falaise du Vercors se dresse devant nous et ptijean nous explique que pour monter là haut il faudra passer le col devant nous redescendre derrière et là on commencera à monter. 9ème Km. , nous sommes au pied du mur, Pascaline pause la question qui fait réfléchir sur le rythme à prendre: « combien de temps pour aller là haut ? »

1H.30 réponds ptijean.

Le départ,  bonne montée, pas trop raide, pour nous rassurer, ptijean  nous préviens : plus on approche de la falaise, plus le pourcentage augmente.  A mi pente, une pause pour tous. C’est dans ces moment là que souvent, les gens ce confis ; nous apprenons  que Alain a des problèmes avec une partie de son anatomie les jours de mistral. Pour ne choquer personne et par pudeur, je n’en dirai pas plus.

(Désolé Alain, il ne fallait pas dire que mes lunettes étaient des culs de bouteilles).

Reprenons notre montée, effectivement le pourcentage et de plus en plus  fort, et arrivée au sommet, un petit vent nous oblige à remettre quelques polaires  et coupe-vent. Nous marchons sur l’arrête  qui ne présente aucun danger, et nous nous arrêtons au soleil pour casser une croute. Je n’avais pas prévus çà, par contre,  martinev avait prévu la rosette. Le soleil étant très chaud, nous mettons gangs et bonnets repartons.

Le début de la descente, des cailloux bien roulants sous les pieds, des petits lacets bien dans la pente et puis plus calme, beau chemin jusqu’à la sortie de la forêt. Regroupement de la troupe, et nous irons jusqu'à l’arrivée  tous ensemble. A 2 Km. de la fin, nous voyons la voiture de nos 2 randonneuses, pas de doute, elles se sont paumées. Elles devaient faire le tour en +- 2H.30, voilà plus de 4H.  qu’elles sont parties.  Téléphone,  ptijean   les localisent, elles ne sont pas loin, nos randonneuses auront fait  +- 15 Km.

5 H. après le départ, nous voilà rendus. Bière, panache, vin pour la boisson ; quiche, salade de pates, tropézienne, panetttone, crêpes et petits sablés.

Merci Alain pour l’organisation.

Merci à Pascale de ton hospitalité.

Merci Stéphane pour ta proposition d’hébergement.

Merci Jean-François et Myriam pour l’hébergement.

Merci à tous.

Si je dois choisir entre une course  et un off kikourou, j’ai choisis

 le off, c’est trop bon.

5 commentaires

Commentaire de millénium posté le 18-02-2008 à 19:55:00

génial ce récit. Plein de fraicheur (d'ailleurs de la fraicheur , y en avait !). Ta vision est originale.
BRAVO
Je me permets d'ajouter que j'ai jamais eu l'impression que tu "découvrais" un off tellement tu as semblé "à l'aise".
Et puis , en descente , tu "envois" ! D'oû le pseudo je pense !
Au plaisir de te (vous) revoir. Mme "paspeur" étant bien sympa également ! Au prochain off , elle fera tout le parcours avec nous...

Commentaire de Jerome_I posté le 19-02-2008 à 10:39:00

bravo paspeur,

je sais que toi aussi organise des OFF, n'oublie pas de venir à celui de Bardonecchia le 3Aout, c'est pas loin de chez toi...

Jérome

Commentaire de Françoise 84 posté le 19-02-2008 à 10:46:00

Ton CR nous replonge dans ce week-end de "ouf"!! ( heureusement qu'il y a la semaine au boulot pour se reposer après ça!!). C'était vraiment sympa de vous rencontrer tous les deux. Gros bisous et au prochain!!

Commentaire de Khanardô posté le 19-02-2008 à 11:05:00

Bon, ben maintenant y'a plus qu'à penser au prochain, pas vrai ?
En tout cas, je suis très content d'avoir fait ta connaissance ainsi que celle de Catherine ; merci encore pour les pâtes et pour ta bonne humeur !
A bientôt

Commentaire de titifb posté le 19-02-2008 à 20:39:00

Ca a été un véritable plaisir de te rencontrer Denis_pas_peur ! Merci pour ton humour et ta gentillesse. Tu gagnes vraiment à être connu.
A un prochain off du côté de Bardonnecchia ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran