Récit de la course : Semi-Marathon des Lions 2008, par Bambi

L'auteur : Bambi

La course : Semi-Marathon des Lions

Date : 17/2/2008

Lieu : Bullion (Yvelines)

Affichage : 2106 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

http://bambi.kikourou.net/billet.php?idbillet=29

J'adore l'idée qu'une partie des frais d'inscriptions sont utilisés au profit d'un hôpital ; l'année dernière les dons collectés ont été utilisé pour créér un livret d'accueil pour les enfants malades. Courir pour une cause rend la course et l'effort moins futile. Merci aux Clubs Lions des Essarts le Roi, Neauphile le Chateau, Rambouillet et Plaisir Grignon et à tous les bénévoles pour cette belles initiative.

Réveil à 7h pile, petit déj pré-course habituel et hop hop dans la voiture avec mon équipe de choc : Tiga au volant, Bambi co-pilote essayant de lire le mappy et deux petits Garfield’s qui se collent contre le pare-brise. Il fait un froid glacial, le soleil brille et le ciel est d’un grand bleu.On découvre la troisième version de chemin pour se rendre à Chevreuse (énorme mappy, énorme !!!). On arrive à Bullion avec très peu de retard et essaie de se squeezer dans le Gymnase qui est rempli à fond de coureurs qui fuient le froid glacial. L’affichage des numéros des dossards des pré-inscrits est très bien fait (de grande taille pour être visible de loin) et je nécessite quelques instants pour récupérer mon dossard. Le t-shirt est bof, taille unique XL du genre coton beige course hors stade du 78, avec un joli insigne du Lions Club dans le dos. J’espère qu’ils n’ont pas utilisé les profits destinés aux enfant malades pour ce t-shirt.Par contre l’attente pour les deux toilettes est longues, normale : nous sommes plus de 1000 à participer à cette course et pas tous les messieurs vont dehors. J’attends exactement 17 minutes et il ne me reste que très peu de temps pour m’échauffer. Je fais quelques tours sur le stade à coté du gymnase et quelques éducatifs (titifb serait fière de moi) suivi par des étirements. Ah voilà : quelques kikous bien aimés : taz, nono, coli, monster et d’autres dont j’ai malheureusement pas retenu le nom (méa culpa). Quick bise. Tout va très vite, on est à quelques minutes du départ et je file direction départ. Ah l’angoisse, la route est étroite, impossible d’avancer vers le départ, trop de monde. Tant pis, j’y suis pour tester ma forme (suis-je capable de courir les 21km en 4min45 de moyenne sans exploser en vol?) et pour voir la progression.

Dans la foule je découvre marioune qui se dirige vers moi, elle est aussi grande et athlétique que moi, je me sens moins énorme immédiatement, on doit être les deux géantes du peloton. Le coup de départ est lâché (en fait c’est un coup de canon, très chouette). La foule bouge doucement, je mets deux minutes pour croiser la ligne de départ. Pas grave, il y a la puce me dis-je. Les deux premiers kilomètres sont laborieux, on avance difficilement. En plus je me rends compte qu’il n’y ai pas de puce, ben non. Bon, c’est cuit pour le chrono, ça me permettrait de courir à mon rythme sans me soucier de rattraper quoi que ce soit. Dès que ça se dégage je me lance tranquillou à mon rythme de course et suis le joli parcours qui nous fait visiter le beau pays de la vallée de Chevreuse. Il fait beau beau beau et le froid se fait plus ressentir. Ca grimpe, ça descend, je garde mon rythme à la seconde près. Quelques montées sont un peu casse-patte. Je cours en musique, meilleur moyen de me concentrer sur ma foulée, l’idée c’est de garder une foulée efficiente, contractée et légère. Au km 9 un accrorun m’accroche, il m’a reconnu, on papote et il me joint sur le reste de la course. Je bois un demi gobelet au 10km ravitaillement et on continue notre balade à deux. Je sais que ces les prochaines cinq kms vont me dire si mon entraînement à porté ses fruits. 11km tout va bien, 12km, j’accélère, on passe à 4min40. Je continue à foncer en gardant un œil sur le cardio, éviter à tout prix l’explosion. Une méga descente – on se fait ultra plaisir en accélérant, on double double double. Trop chouette, moi qui perdais tjrs des places dans la descente, je sens que l’effort fourni ces derniers mois paie. Les km13/14km sont fait à 4min35/40, le bonheur, je me fais vraiment plaisir, le stress tombe, je sais maintenant que je suis là où j’espérais être. C’est cool, je m’amuse. Dernier ravitaillement au 15km. Les derniers cinq km se passent dans l’euphorie générale même si les jambes s’alourdissent. Dernier km, on rentre dans Bullion, envie d’accélérer malgré la montée mais la route est complètement bouchée. Des voitures nous empêchent d’avancer vers l’arrivée. Quelle cata, on assiste à des scènes peu gracieuses : des coureurs excédés qui hurlent sur les conducteurs qui klaxonnent, des crachats sur les pare prises. Mon compagnon de course se fait mal au genou en slalomant, je passe par les trottoirs bouchés également, on perd du temps précis à 200m de l’arrivée. Rageant ce manquement de l’organisation. Du coup on pousse plus, l’arrivée se fait en demi teinte. Le chrono officielle ne veut rien dire, mais mon temps net me convient parfaitement étant donné le profil de la course. Bambi contente.

Apres la course je retrouve Tiga, petite photo, je tombe sur des copines du club d'athlé et on se dirige traquillou vers la voiture pour attendre l’arrivée des autres kikous. Je me change, Tiga les guette. Marioune réapparaît, d'autres kikous nous rejoignent, on prend du temps pour papoter et faire connaissance. Le kikougroupe avec taz, nono, monster et coli passe, Tiga fait des photos et on dit bye bye à tout le monde.

Résultats des courses : beau parcours, belles rencontres kikouesques, un bon chrono et une organisation améliorable.

 

Agnés du LC78

L'arrivée de Bambi et Yohann, Bambi post course

Nono, taz, monster, coli et al,    Marioune, Bambi et d'autre gentils kikous

 

 

 

11 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-02-2008 à 19:07:00

Merci pour la grosse police ! Je vois que malgré les voitures dans le milieu du passage, tu as effectué un bon chrono ... plus ou moins d'1h 30 ? Bravo pour ta course.

Commentaire de la panthère posté le 17-02-2008 à 19:48:00

on s'y croirait....le coup des toilettes, le départ prudent par obligation, pas facile à gérer tout ça, bravo pour ton chrono! (au fait, c'est combien?)
merci pour ton récit plein d'humour! si je vois une géante athlétique, c'est soit toi, soit marioune?

Commentaire de hellaumax posté le 17-02-2008 à 20:51:00

Chapeau Bambi ! belle course! C'est fou cette histoire de voitures qui bloquent l'arrivée... Je t'ai trouvée bien stoïque, sur ce coup là!

Commentaire de laurent05 posté le 17-02-2008 à 21:48:00

bravo bambi pour ta course
merci pour ce beau récit
à bientôt
laurent

Commentaire de chtigrincheux posté le 18-02-2008 à 09:58:00

17 mn d’attente pour les toilettes …. Fallait en profiter pour faire un échauffement dans les bois avoisinants et de rendre à dame nature ce que tu lui as gracieusement emprunté
Il faut faire preuve de tolérance pour les courses à but humanitaire, il est vrai que parfois les organisations pèchent un peu de professionnalisme mais sans eux l’égoïsme ferai des ravages.Un enfant malade qui te croiserait dans la rue avec le TS de la course aurait les yeux brillants d’admiration et de reconnaissance

Donner, offrir, sans rien espérer en retour c‘est s’enrichir de la plus belle des manières qui soit. En fond de course il est bon de s’y ressourcer cela nous rend plus fort, plus humble pour celles à venir .
Merci de tes mots ,de tes doutes,de tes réussittes.

Commentaire de Say posté le 18-02-2008 à 15:07:00

Je me disais bien : Bambi qui s'échauffe comme pas possible avant la course, brrr ça va déménager!!! A bientôt sur le MDP?

A peluche
Coli

Commentaire de Say posté le 18-02-2008 à 15:08:00

J'oubliais : les autres gentils kikoux étaient Mathias himself et la Souris ;-)

Commentaire de Bambi posté le 18-02-2008 à 16:46:00

merci coli pour les noms...en fait on papotait sans presentation préalable => le véritable esprit kikou !!

Commentaire de Lolarun posté le 18-02-2008 à 21:19:00

Un vrai bonheur de percevoir le tien à courir cette course Bambi ! cela malgré les bugs toilettes et voitures, rien n'a semblé pouvoir entamer ta joie à sentir comme le travail avait payé cette fois! on est loin de la grisaille au moral du début d'année et ça c'est une super nouvelle !!!! bravo pour ta course "petit" faon ! et super récit, il est très vivant, on est vraiment dedans.. me suis même cognée à une voiture à un moment je crois.. bises

Lola

Commentaire de KIKIVAL posté le 19-02-2008 à 15:23:00

tres bonne gestion de ta course, en plus tu as l'air d'avoir pris du plaisir a faire ce semi, l'entrainement commence a payer, bravo a toi, dommage pour c'est arrivée un peu bizarre!!!
kiki

Commentaire de gdraid posté le 20-02-2008 à 09:57:00

Bravo Bambi pour ta course rapide, sur les 21km de Bullion à Clairefontaine, aller - retour !
Comme pour un MDP en moins de 3h15' ...
Viserais-tu les 3h00 ?

Merci pour ton récit amical, où tu n'oublies personne, et surtout pas les Kikoux.

PS: 1 000 coureurs à Bullion !
Pas plus qu'à Nice sur la croisette, tu n'as de la chance avec les toilettes ;)
Au marathon de Paris, sur les Champs Elysées, vous serez 30 000 coureurs à faire la queue, pour faire pipi...Pense zi...
JC

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran