Récit de la course : Semi-Marathon de la Coulée Verte - 21,1 km 2007, par jordy17

L'auteur : jordy17

La course : Semi-Marathon de la Coulée Verte - 21,1 km

Date : 21/10/2007

Lieu : Niort (Deux-Sèvres)

Affichage : 1232 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le semi de la couléee verte

Le soleil est au rendez vous cette année sur la coulée verte à Niort.

 J'ai d'abord commencé ma journée à encourager ma femme et mon fils qui participaient au 7 km : sous le soleil également avec une fort nombre de participants.

 A 13h00 c'est le départ, je commence prudemment car deux ans de coupure et la reprise de la course à pied 1 moi et 1/2 auparavant. J'accompagne donc un collègue en lui garantissant une certaine régularité et effectivement nous faison la petite boucle (9 km) à l'allure de 5'30"/1000.

A ce moment, passage en centre-ville, le public très nombreux qui nous encourage, la forme olympique : je salue jean-louis et j'accélère l'allure. Plus que 12 km. La chaleur commence à se faire sentir (ou la t° augmente du fait que je suis passé à environ 4'45"/1000) bref je me ravitaille en eau. A noter que les ravito se font en petites bouteilles peu adaptées à un raffraichissement : résultat, la plupart boivent une gorgée et jettent leur bouteille à moitié pleine sur la chaussée qui en est recouverte (eh oui je suis loin des premiers : il y a du monde avant moi). Moi je garde la mienne à la main à cause de la chaleur qui commence à se faire sentir sérieusement et m'hydrater par petites gorgées régulièrement.

Je parviens à maintenir l'allure, notamment grâce au secours du public et ses encouragements tout le long et les flons-flons des quelques musicos. Parcours un peu vallonné, un peu de vent, mais beaucoup de plat. Je m'accroche à mes 4'45" mais à 2 km de l'arrivée (en quittant la rocade qu'on enprunte brièvement) la longue ligne droite le long de la Sèvre met à mal mon moral et mes dernières forces. Bref je termine comme je peux. heureusement que le dernier km se fait au milieu d'une foule dense, les dernières centaines de mètres seul un passage est laissé libre au milieu de la route par le public : on se croirait à l'arrivée du Tour de France dans l'Alpe d'Huez : Malgré mon temps très modeste (1h50) je termine avec les sensations d'un champion terminant le sprint victorieux sous les houras de la foule. C'est plutôt grisant et aide assurément à terminer cette course où les 200 derniers mètres sont en légère montée casse pattes.

Course sympathique, bien organisée, public nombreux et sympa, plusieurs orchestres pour mettre l'ambiance : Course festive et agréable.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran