Récit de la course : Gruissan Phoebus Trail - 47 km 2008, par luis ocana

L'auteur : luis ocana

La course : Gruissan Phoebus Trail - 47 km

Date : 10/2/2008

Lieu : Gruissan (Aude)

Affichage : 2327 vues

Distance : 49km

Matos : camel back 1.2 l d eau + un bidon d isostar long energy + comprimés anti crampes isostar + nourritures

Objectif : Terminer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Gruissan Phoebus Trail: épisode III

Aprés une nuit plus ou moins agitée.....réveil 5h25 ! Oula.....premieres impressions négatives petites douleurs aux lombaires.....spa bon ça !! aprés m'avoir recupéré, Franck (2°à gauche sur la photo, alias Kozo) charge Henri (1° à droite, alias Chapi Chapo) et Véro (alias...Véro le boulet.....mais euh.....les temps ont bien changé depuis ce baptême!) départ de Bram 6h20......nom de Zeus!! mon certificat médical ! retour case départ ...Récuperation du precieux sésame et cette fois ci c'est la bonne!! direction la playa ! arrivés à Gruissan nous récuperons nos dossards......et tentons de boire un café.....sans gobelet !! kézakel bourdel ? plus de gobelets ???? oula..et rien a becqueter ? ben alors les gars ? ou est passé l esprit convivial des premiers Phoebus ? 2° mauvaise impression....ça se "dégaye" comme on dit ici....certes y a du monde mais si c'est pour perdre l'âme a quoi bon ? bref.....Henri et moi partons magré tout nous préparer dans la bonne humeur pour le 48,5 km......tandis que les juniors Véro et Franck attendront 1/2h aprés nous pour partir sur le 18 km....8h15 le départ est donné.....le soleil est levé et le temps s'annonce au beau fixe.....pas un nuage a l horizon. Aprés 2 km nous attaquons la 1° difficulté...un petit raidillon tracé au bulldozer !! merveilleux.....nous passons devant le chantier d'un château d'eau parait il pour ensuite vraiment se retrouver dans la Clape. Les premiers kms sont faits sans problemes......comme d'hab à une allure de sénateur...Henri et moi sommes dans un petit groupe qui accélère la cadence à partir du km5 .....nous entrons dans les premiers passages techniques......c'est un peu humide et les rochers glissent.....attention aux chevilles.....km10 nous rattrapons Philippe l'infirmier de l'EFS (don du sang) spécialiste des marathons sur le plat mais peu à l aise sur ce terrain piegeux......pas le temps d échanger des impressions le rythme est soutenu (environ 6' au km) au km12 je glisse sur un cailloux ma cheville gauche se dérobe et ma jambe se vrille légerement, grosse frayeur mais ce n est rien (enfin.....tout du moins je le pense..) bientot la vigie en vue......Henri est étonnement silencieux.....lui l'animateur des courses est assez calme ce matin......un Henri tellement calme qu'une Maryse en aurait des doutes !!! dans la montée de la vigie j ai une petite pointe de douleur au genou gauche......qué pasa ? aie !! le cauchemard des citadelles 2004 me revient en mémoire.....j'avais fait les 12 derniers kms de la course sur une guibole !! j'essaye de gérer au mieux mes appuis et petit à petit la douleur disparait...à la vigie Henri est un peu distancé...je suis dans une bonne passe je maintiens mon rythme......guère élevé mais il me convient...je passe la chapelle des Auzils......puis l'enfilade casse gueule qui méne a la corde,2 km aprés ça sera ravito au km32 (environ !)...tiens tiens le circuit a été rallongé...je m'arrête........refais le plein de ma gourde avec de l'isostar...prends mes pastilles anti-crampes...(isostar aussi trés efficaces!) réajuste mon camel back boit une soupe...soulage ma vessie et me voila reparti dans une forme olympique !! à ma grande surprise j'ai de bonnes sensations, pas de douleurs...pas de crampes...le cardio pépère...je maintiens un rythme potable (environ 5'40" sur le plat) j'en profite d'ailleurs pour regarder le paysage: taureaux, chevaux, flamands roses.......qui cette année sont moins indifferents que l'an passé (voir récit 2007!)!! l'île Saint Martin est en vue........nous attaquons alors un petit sentier qui remonte la petite colline que nous avons contournée depuis le ravito et à nouveau j'ai une pointe dans le genou .......qui ne va cesser de grandir jusqu'à l'arrivée ! En effet, en abordant l'île Saint Martin, mon genou me fait de plus en plus souffrir...chaque appui devient difficile à negocier et les descentes traumatisantes, j'ai l impression qu'à chaque foulée mon genou se dérobe ! j'essaye de garder un peu de rythme mais j'ai nettement faibli. Je cours à présent en 7' au km...malgré tout je double des coureurs en souffrance, je n'ai qu'une idée en tête: sortir de la caillasse !! la plante des pieds me fait mal aussi: j'ai l'impression d'avoir un chalumeau dans les chaussures tellement la brulure des cailloux s'amplifie à chaque foulée!! Enfin la plage ! le 2° et dernier ravito est en vue.......c'est interminable...les galets me font souffrir, je n'ai pas de bons appuis, je serre les dents et je passe le ravito sans m'arreter pour en finir avec la derniere partie caillouteuse de la journée...3km de caillasse en guise de cerise sur le gateau...mon genou est trop douloureux et je marche dans ttes les petites cotes, j'essaye de gérer au mieux afin de ne pas arriver en vrac !! la derniere descente qui mène aux escaliers (de secours !!!!) est en vue........j'en pousse un ouf de soulagement et les encouragements d'un groupe de bénevoles me vont droit au coeur et me donnent du peps pour oublier mon genou l'instant de la descente que je fais sur une jambe tel un vieux marin (Long John !!) avec sa jambe en bois!! La derniere partie plate est avalée sans problème. Franck me rejoint et me pousse avec ses encouragements jusqu'à la ligne d'arrivée...que je passe aprés 5h46 d'effort......coup d oeil au GPS Timex Ironman (fournisseur: Boutique Albert à Carcassonne!!): 49,3 km...bigre de bigre...800 m de plus qu'annoncé ! je vais arrondir a 49km pour mon kikourou...mais attention le Timex n'a pas bcp de marge d erreur !! et en principe sa précision est correcte..la puce enlevée, je me réfugie dans un coin pour me mettre à l aise...je n'ai mal nulle part.......pas de crampes...juste le genou gauche douloureux...qui a dû me faire perdre 10 à 15 mn mais bon......je ne me plains pas je ne suis pas du tout entamé et je sais que ma récup sera rapide, je file au massage réparateur...Henri arrive à son rythme frais comme un gardon !! et au grand dam de Maryse...on est pas prés d arreter de courir !!!  !! une gentille masseuse (oulaaaaaaa !!!) le remet en état de repartir attaquer directement le cassoulet vu que les douches....sont froides arghhhhhh !! (les puristes du cassoulet que nous sommes, originaires du Lauragais oblige...le trouveront trés moyen...no comment)

Cela dit, malgré de minimes imperfections, le Trail du Phoebus reste une épreuve magique....les circuits sont trés exigeants et il faut être bien préparé pour profiter pleinement des paysages à couper le souffle, des odeurs des plantes aromatiques, et du spectacle des animaux présents sur les étangs ou dans les enclos au bord du tracé sans trop subir physiquement. Comme d'habitude un grand coup de chapeau aux bénévoles nombreux et trés gentils qui sans cesse vous encouragent...un grand merci à eux.......... mais gare à la dérive commerciale (33€ l'inscription pour ma part...avec des prestations décevantes cette année)....il ne faudrait pas que le Phoebus Trail de Gruissan devienne une épreuve de masse sans âme ni convivialité....le majestueux massif de la Clape ne mérite pas çà...

Adessias pla....et à l'an prochain !!!

9 commentaires

Commentaire de Kiki14 posté le 12-02-2008 à 09:25:00

Merci pour ton CR et Bravo luis ocana pour ton courage et ta volonté...courir tous ces kilomètres même avec un mal au genou et sous les pieds et continuer quand même ... c'est GRAND ....vive le Trail ...

Commentaire de bigout66 posté le 12-02-2008 à 13:01:00

Bravo pour avoir osé le grand parcours et l'avoir fini dans un état de fraicheur bien conservée.
Pour ma part j'ai fais le petit joueur en faisant le 23km.

En revanche je n'ai pas trop ressenti les petits couacs que tu as soulevés et le prix me semble quand même assez raisonnable au vue de la qualité de l'organisation, de la beauté du parcours et le T shirt technique (même s'ils ne leur coûte rien vu qu'ils sont offert pas Adiddas)
On va être obligé d'y retourner l'an prochain pour vérifier si la qualité baisse ou si ce n'est qu'une impression.

En tout cas comme tu le dis si bien un très grand bravo aux bénévoles irréprochables et qui avaient toujours un mot gentil à l'attentin des coureurs.

@+ ;-)

Commentaire de luis ocana posté le 12-02-2008 à 14:44:00

je te rassure bigout.....on rale juste un peu pour la forme.....on est trop mal habitué !!
;-)

Commentaire de moumie posté le 12-02-2008 à 21:22:00

Salut,

Bravo pour ta course malgré ta douleur au genou. J'espère pour toi que ce n'est rien de grave.

Je suis d'accord avec toi que le parcours est magnifique, bien que je n'ai fait que le 18kms.

A l'année prochaine :-)
Moumie

Commentaire de luis ocana posté le 12-02-2008 à 22:53:00

je rassure tout le monde.....mon genou va bien, j ai trés bien récupéré, je pète la forme quoi !!
;-)

Commentaire de Chapi-Chapo posté le 14-02-2008 à 21:40:00

Même pô une crampe !
Je deviens un pro de l'économie dans les montées, dans les descentes ... et depuis dimanche dans l'économie de la douche à l'arrivée !
Et quand je suis en séance de massage on est prié de respecter mon instant de sérénité et de calme en tête à tête avec ma gentille masseuse.

Sérieusement, bravo à tous ces bénévoles qui campent toute une journée en pleine pampa pour voir passer des fêlés trop pressés ou trop fatigués pour leur dire bonjour ou merci.

La Clape pourra t'elle supporter longtemps le passage simultané de 1500 coureurs ? Si on veut conserver le caractère convivial (qui n'est déjà plus celui des débuts) et l'esprit trail nature il va falloir fixer des limites avant que cette entreprise ne devienne que purement commerciale.
Chapi-Chapo

Commentaire de luis ocana posté le 14-02-2008 à 22:31:00

bien vu Henri et d'accord avec toi !!

Commentaire de Kozo posté le 16-02-2008 à 21:02:00

Un grand bravo pour ton courage et ta ténacité, peut être un jour serons nous aussi(Véro11 et moi) sur le 47 avec nos 2 trailers fous (Luis et Chapi) ... il ne faut pas désespérer.
Mis à part ce petit gout de trop peu du trailhounet, on a passé une super journée, c'est le principal, vive l'esprit trail, vive le TCP!

Commentaire de luis ocana posté le 17-02-2008 à 23:38:00

alléluiah !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran