Récit de la course : Marathon de Bessans 2008, par Davidou le minou

L'auteur : Davidou le minou

La course : Marathon de Bessans

Date : 13/1/2008

Lieu : Bessans (Savoie)

Affichage : 2074 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Bessans 2008

Allez, premier récit de 2008 ... malheureusement pas glorieux

Lever 6h30, petit déj (tiens, ça fait tôt quand même pour un départ à 10h30, faudra que je pense à remanger quelquechose dans la voiture). Mon dos, qui me fait souffrir depuis 2 semaines a l'air de s'être calmé, j'espère que ça va durer et que ma semaine de repos n'aura pas de conséquence sur mon entrainement.

A Aiguebelle, je ramasse mes parents, mon père faisant la course avec moi, et c'est parti. De la neige sur la route, les montagnes blanches, un ciel bleu, voilà une journée qui s'annonce bien. Arrivée et retrait des dossards : Super, j'ai gagné par tirage au sort du fart et des attaches de ski (pour une fois que je gagne ), ça fait un beau cadeau pour mon Papa.

Puis échauffement très rapide, mise en place pour essayer d'être devant, mais y a déjà beaucoup de monde, c'est que cette année, avec mes résultats encourageants en course à pied, j'espère bien assurer. Y a aussi mon oncle (excellent skieur) au départ, cette année j'espère le battre. Bessans est réputé pour être un parcours roulant, je souhaite donc faire autour de 2 h : c'est que je suis, "enfin, étais avant mon probème de dos", en forme .

 

Pan !! Le départ !! je pars vite et laisse mon père derrière, j'essaye de me faufiler : le but gagner le plus de places possibles pour ne pas être bloqué dans les premières montées et ne pas subir la neige explosée par la masse de coureurs qui sont devants. J'y arrive assez bien, mais je suis à fond, c'est fou ce qu'il faut pousser ! Tiens, une petite descente, je vais en profiter pour doubler encore... zut j'y arrive pas, c'est même l'inverse..en fait j'ai aucune glisse, je suis donc encore obligé de pousser, mais ça fait un moment que mon cardio est haut, il serait temps de rétablire.... Et puis la tendance s'inverse, j'ai beau être à fond, je me fait doubler à droite, à gauche... J'arrive à accrocher personne, et je suis toujours à fond. Ralentir pour récupérer ?? mais je peux pas, ce serait pire ... Je suis paumé, comment il peut y avoir une telle différence...Et la faim commence à me prendre en plus : Et oui, j'ai oublié de grignoter un truc.... je pousse encore mais finis par me décider à m'enfiler un gel, tant pis si je perds encore des places, de toute façon, j'en ai déjà perdues des tonnes. Et là mon père me rattrape et me double. Je finis mon gel et m'applique à le rattraper, je donne de très gros efforts, mais pourtant je le vois s'éloigner lentement... et pendant 1h20, des tas de gens me doubleront, je suis cuit, qu'est-ce que je fais là ??? Non David, faut pas abandonner, ton dos ne te gêne pas alors range ta fierté dans un coin et termine. En plus de n'être capable de n'accrocher aucun skieur, mon moral commence donc à prendre un sérieux coup aussi. Je me met à penser à plein de choses, et même à ce récit . Les gens passent, la tenue et le matériel des skieurs se font de plus en plus amateurs... Tant pis, tous mes beaux objectifs, j'en suis vraiment loin, mais si je veux assurer aux autres courses de l'hiver, ça me fait un bon entrainement, je continu donc sur ma lancée (si je peux l'appeler comme ça ).

 

Et puis je passe le panneau 20 km en 1h20... pfff, seulement la moitié, je suis parti pour 2h40, c'est que l'air de rien je suis vraiment au taquet depuis le début. J'attendais quelques encouragements de ma Maman, mais l'importance de cette course et le nombre de coureurs font qu'elle n'arrivait pas à me trouver. Heureusement, j'ai eu le droit à un encouragement d'une personne à 2 reprises : "allez Kikouroù !!" pffutain, il est trop bien ce buff (d'ailleurs la personne me faisait penser, physiquement, à la personne qui parlait dans le micro au départ de la ronde du Furon, à Lans...). Pour en revenir à la course, passé les 20 km je commence enfin à tenir quelqu'un puis même à le doubler... puis j'ai doublé pas mal de gens jusqu'à l'arrivée, je pense que mon corps venait de digérer mes gels et autres fruits secs chopés aux ravitos (auxquels je m'arrête normalement jamais), et donc malgré ma glisse défavorable, je parviens à remonter encore et encore des petits groupes jusqu'à l'arrivée. J'aurais quand même, lors de mon passage près du village vers 30 km, pu assister à l'arrivée des 2 héros de cette course grâce aux hauts parleurs qui commentent la course.

 

Je finis complètement explosé mais moral en meilleure forme de part le nombre de coureurs remontés et des encouragements de ma Maman que j'aurais fini par croiser sur la fin. 2h40 et environ 240e (j'ai pas les classements encore). Mon père est loin devant en 2h29 (et je crois 150e...) et mon oncle encore devant en 2h22. Bravo papounet , t'es vraiment trop fort, j'avais pourtant juré que tu me rebattrais plus jamais, ma vengeance sera terrible .

 

Bilan : à priori très négatif car ARCHI loin de mes objectifs que j'associe aux raisons suivantes :

       - pas assez mangé

       - une très mauvaise glisse qui me demandait 2x plus d'efforts qu'un autre pour la même vitesse et ne me permettait aucun repos

       - et je pense que ma semaine de repos avait déjà des répercussions sur ma forme

Mais je retire quelques point positifs  :

            - je suis fier de ne pas avoir abandonné, et d'avoir su mettre ma fierté au placard et d'assumer un temps/classement pourri plutôt que de me cacher derrière un abandon.

         - Mon dos ne ma pas gêné, je vais peut-être pouvoir reprendre l'entrainement demain.

         - 2h40 à quasi 170 de pulsations de moyenne : voilà qui m'aura bien préparé pour la suite

 

Allez, on se retrouve la semaine prochaine pour le récit du raid hiver ESC, j'espère que ce sera plus positif

 

PS : si la personne qui m'a encouragé lit se récit, encore merci à elle.

Et puis, se faire prendre quasi une heure sur une course de 2h40, même par un des meilleurs mondiaux... ça remet en place

Chérie, j'ai besoin des tes encouragements, sinon t'as vu, je vaux rien !!

8 commentaires

Commentaire de tindUp posté le 13-01-2008 à 19:07:00

Salut David,

déjà tu sembles avoir tiré les enseignements de ta course et son bilan n'est jamais négatif... même si tu reconnais une mauvaise prépa de tes skis ! Félicitations, bonne chance pour la suite et merci de nous faire partager ton aventure !
@+ Pierre

Commentaire de le_kéké posté le 13-01-2008 à 19:55:00

Bien ce récit Davidou.
Et oui en ski de fond la forme ne suffit pas. On se serait pas un peu planté de fartage ??? Trop dur de trouver le bon mélange et il ya toujours les vieux briscarts qui semblent avancer sans forcer, ça fout trop les boules. Le résultat n'est quand même pas si mauvais que ça compte tenu des circonstances. Bon maintenant faut plus rigoler c'est bientôt la transju et les premiers il devrait te mettre plus qu'une haure et toi tu devrais nous coler aussi bien plus qu'une heure, sauf si par hasard on trouve le mélange parfait de rose, jaune, bleu HF ...

Philippe_ça_se_rapproche

Commentaire de agnès78 posté le 14-01-2008 à 09:44:00

Merci pour ce récit d'une discipline que j'admire... repose-toi bien pour la prochaine course! Bises agnès

Commentaire de vial posté le 14-01-2008 à 21:12:00

Présent la semaine sur Méribel, j'aurais pu être avec toi, mais pas de prépa et de grosses chutes de neige le samedi m'ont engagé....à ne pas m'engager!!
Bon c'et le début de saison et peut être un peu de difficulté à trouver le bon fartage!!Bravo pour ta persévérance

Commentaire de gdraid posté le 15-01-2008 à 18:28:00

Merci pour ce récit exaltant Davidou le minou.
Bravo pour ta course, et pour les enseignements que tu sais en tirer.
Chapeau aux anciens !
Ils ont encore beaucoup à t'apprendre :lol:
JC

Commentaire de lulu posté le 16-01-2008 à 16:58:00

Bravo pour ton récit et ton courage lors de la course !
C'est vrai qu'on apprend énormément lors qu'on arrive à finir des épreuves galères comme t'as connu !!
En tout cas, FELICITATIONS.

PS : Au fait avais tu bien déjeuné ?

Commentaire de flapi38 posté le 16-01-2008 à 22:57:00

Ah quand ca veut pas le faire....

Une bonne préparation pour la transju quand même.

Récupère bien et bon courage pour ce week-end;

Commentaire de GBABY posté le 21-01-2008 à 22:53:00

Tiens tiens, je le connais Davidou le Minou !! :o)
Félicitations, en tout cas, je comprends pourquoi ta cherie est fiere de toi et je me joins a elle pour t'applaudir !! Biz, Gwen

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran