Récit de la course : L'O'Rigole - 71 km 2007, par Piloumontagne

L'auteur : Piloumontagne

La course : L'O'Rigole - 71 km

Date : 9/12/2007

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 2138 vues

Distance : 71km

Matos : Entrainement de nuit Raid 28, baton sur la 2ème boucle

Objectif : Se dépenser

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail O'Rigole 07 : La Nuit nous appartient

 

Ce dimanche 9 décembre 2007, après les Monts Lyonnais du week-end passé, c'est le Massif Forestier de Rambouillet qui est au programme. Lieu de rendez vous : Perray en Yvelines, ce charmant village illuminé aux couleurs de Noël. Je cours ce trail de 71 km et 1700 m+ avec Frank, dans la perspective de notre participation au Raid 28 en janvier 2008.

 

Dimanche, Place de la Mairie, 00h00. Départ de l'aventure. Le parcours de l'O'RIGOLE est basé sur la fleur du logo du Téléthon et comprend trois boucles nature qui partent et reviennent en un point central situé au centre du Perray en Yvelines.

La boucle du Coupe Gorge : bains de boue à volonté

Après une petit tour dans le village pour saluer les nombreux supporters, nous partons pour cette boucle de 25 km longeant les étangs de Perray, du Gruyer et du Coupe Gorge. L'ambiance est formidable. Beaucoup de cohésion et de solidarité entre les traileurs. En forêt, chacun alerte les autres des dangers : branche, tronc, trou, pierre, rocher, souche… et bien sûr, les fameuses rigoles. Enfin, on pourrait parler de ruisseaux, vu le débit d'eau.

Le parcours est très agréable. Nous progressons avec un petit groupe d'une quinzaine de traileurs dont une traileuse, qui se défend vraiment bien. C'est son premier trail nocturne. Je la surnomme « Tom Tom bis », les initiés comprendront. Au bout d'à peine 30 mn, je m'enfonce jusqu'au nombril dans une rigole que j'ai voulu traverser avec un peu trop d'enthousiasme. Ça surprend sur le coup, et bien vite, l'eau s'évacue. Personne ne rigole, tant mieux

Le balisage est nickel, la petite troupe se débrouille très bien. Il y a bien quelques erreurs d'aiguillage, mais tout est bien vite corrigé. Frank est en forme, moi aussi. Bientôt, la première boucle est bouclée et nous arrivons à la salle de sport sous de nombreux encouragements. Nous nous ravitaillons copieusement, car la prochaine portion s'annonce « dantesque » aux dires de l'organisateur et des bénévoles. Nous prenons même les bâtons.

La boucle de l'Artoire : les montagnes russes

Là, c'est le gros morceau du trail. Cette boucle de 25 km concentre la majorité du dénivelé et s'annonce difficile. Je connais un peu le coin, ayant déjà couru le Trail de la Vallée de la Chevreuse, qui part d'Auffargis. En plus des côtes, la boue s'est invitée.

Nous quittons la salle de sport prudemment, en direction de la gare. Passage sous le tunnel, ça me rappelle un peu une des CO d'O'Tomne en Savoie. Nous longeons ensuite l'Etang du Perray, pour rejoindre les Vaux de Cernay.

La progression se déroule super bien jusqu'à l'approche des montagnes russes au dessus d'Auffargis. Là, ça se corse franchement. Et heureusement que nous avons chacun un bâton, car les montées sont… glissantes. Il faut être extrêmement vigilent et prudent. Cela s'applique également aux descentes qui se révèlent piégeuses. De nombreuses chutes, sans gravité, mais pas de preuves à l'appui... sauf un bâton qui a dégusté !

Les chemins en devers exigent beaucoup d'attention. Nous sommes très attentifs au balisage. Maintenant, nous sommes seuls tous les deux dans cette superbe forêt. Il fait doux. Nous ne rencontrons ni biches, ni cerfs, ni sangliers… malheureusement… ou heureusement pour nous ?

A 3h30, mon portable sonne. C'est Martxel ! Il tient à nous encourager ne pouvant être des nôtres lors de cet entraînement nocturne. Ça aurait été bien sympa de courir ce trail avec le chevreau basque.

Ce petit échange avec Martxel nous donne du baume au cœur. Sentiment de courte durée. Une bovinante nous attend. Sincèrement, nous commençons tous les deux à en avoir marre de monter ces côtes, pour redescendre aussi sec (c'est d'à propos…).

Les lumières du village nous indiquent que cette boucle va bientôt prendre fin… enfin !

La boucle d'Orlande : des petits cailloux…

Je profite du ravitaillement pour changer les piles de ma Petzl. Elles ont fait la SaintéLyon et commencent à montrer des signes de faiblesse. Comme moi un peu plus tard dans cette troisième et dernière boucle. 23 km et ce sera la fin de ce périple nocturne. Une très belle expérience de course de nuit, mais aussi un trail extrêmement exigeant et difficile. Les conditions météo n'aidant pas. Vetchard, Taz et Le Bagnard nous encouragent chaleureusement. Vetchard termine 4ème féminine du 25 km, la miss a le sourire jusqu'aux oreilles. Le Bagnard n'a pas coulé avec son boulet, bonne nouvelle !

Pour rejoindre les étangs de Hollande, la progression est fastidieuse. C'est long et monotone. Un large chemin sans intérêt, entrecoupé de route. Je pense bien que le traceur aurait souhaité autre chose, mais il faut bien faire avec les contingences du terrain.

Nous arrivons bientôt en forêt. Une très belle forêt. Nous avons encore 300 m de dénivelé. On hésite pas à marcher, car la fatigue est là maintenant. Plus de 7 heures de course, bientôt l'aurore et ses effets dévastateurs sur l'organisme : l'envie de s'assoupir. A un croisement, un chemin descend et un autre reste sur la ligne de côte. Les deux sont balisés. Nous hésitions et optons pour celui restant à flanc. Pendant 15 mn, nous sommes dans l'incertitude. Sommes nous sur le bon chemin ? Avec le recul, cela témoigne bien de notre manque de lucidité à ce moment là. Y aurait pas des petits cailloux blancs par hasard ?

Le gars qui était arrivé peu de temps après nous au dernier ravito nous remonte et nous double. Pour une fois, je suis content d'être doublé… Au cœur du Domaine de Plainvaux et de ses fougères, nous continuons notre chemin. Rapidement, deux sympas gentils organisateurs nous indiquent qu'il reste 4 km. Nous les avalons à notre rythme et après 8h50 d'efforts, nous entrons dans la salle de sport de Perray en Yvelines. Applaudissements chaleureux. Taz et Monstertruck nous félicitent pour nos 14 et 15ème place.

TRAIL, ces 5 lettres en majuscules ont pris tout leur sens, comme l'a exprimé son organisateur, lors de ce Trail de l'O'Rigole 2007. Ce périple nocturne de 71 km et 1700 m d+ au coeur du Massif Forestier de Rambouillet en aura marqué plus d'un, avec seulement 40 % de finishers.

Nous sommes ravis d'en avoir terminé. Ce Trail de l'O'Rigole est un sacré morceau. Pour moi, le dernier Trail de cette année 2007.

Récit complet sur mon blog http://piloumontagne.blog4ever.com

 

11 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 09-12-2007 à 22:17:00

Bravo Piloumontagne et Frank pour cette difficile épreuve nocturne, réalisée par un temps "humide", à ne pas mettre un chien dehors !
Par contre un traileur ...
Merci Piloumontagne pour ce récit sobre, complet, et bien imagé pour une lecture captivante.
JC

Commentaire de Mustang posté le 10-12-2007 à 08:01:00

Bravo pour cette belle équipée hydro-nocturne !

Commentaire de frankek posté le 10-12-2007 à 12:09:00

MERCI PILOU!!!
bonne sortie nocture en vue du raid28!!
dans des conditions plus que difficiles!!!
merçi pour ton soutien!! sur la fin j'avoue que j'étais un peu cuit!!!

Commentaire de la panthère posté le 10-12-2007 à 12:22:00

bravo!!! ça promet pour le raid 28... j'ai été ravie de te rencontrer, la surprise dans le gymnase, quand j'ai entendu une voix " c'est vetchar?" comme quoi kikourou est bien un créateur de liens amicaux...vous formiez une belle équipe dimanche, palme d'or du sourire et de la gentillesse...mais j'arrête... encore bravo!

Commentaire de corto posté le 10-12-2007 à 12:34:00

Bravo pour ta perf.
Je t'envis car c'est une course superbe, que j'ai pas pu terminer cette année pour ma seconde participation.

Bonne récupération et merci pour ce CR.

Commentaire de Grain de sel posté le 10-12-2007 à 13:15:00

Bravo Pilou et Frank !
Vous formez vraiment un super duo... vous êtes trop fort !
Il faut me croire quand je dis ça... Frank me crois pas trop j'ai l'impression. ;-)
Vous en connaissez beaucoup des p'tits gars qui vont courir, nager, faire des bains de boue... de nuit dans la forêt ?

Lolotte admirative !

Commentaire de Le_lombric posté le 10-12-2007 à 13:20:00

A la lecture de ton CR on ne sent pas toute la difficulté de l'épreuve.
Tu le souligne à peine, alors que c'est Hyper dur !

En tout cas bravo à vous deux !

Commentaire de Le Bagnard posté le 10-12-2007 à 16:53:00

Bravo pour votre performance et ton récit !!
et cette bière a l'arrivée été bien mérité :-)
ô plaisirs de vous croisez au RAID28

Commentaire de _azerty posté le 10-12-2007 à 18:52:00

nous avions juste un message de retard, Dommage !!!

Bravo d'avoir boucler ce trail "humide". Il faut l'avouer, nous allons vous surveiller dans quelques semaines :-)

A bientôt
Domi

Commentaire de taz28 posté le 10-12-2007 à 20:30:00

Enfin j'ai fait ta connaissance, et je n'ai pas été déçue !!
Tu es un sacré champion au sourire contagieux !!
Bravo à toi et à ton binôme pour votre course superbe, et votre bonne humeur même pas altérée après autant de difficultés sur cette Origole.

Bisous

Taz

Commentaire de agnès78 posté le 10-12-2007 à 20:47:00

BRAVO!!! pour cette belle "balade" en foret de rambouillet et en Vallée de chevreuse! Bonne récup pour le raid 28!
bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran