Récit de la course : Saintélyon 2007, par timoca

L'auteur : timoca

La course : Saintélyon

Date : 2/12/2007

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 2608 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Pour moi cette course par sa particularité d'un départ à minuit et par son organisation a débuté bien plutot dans la journée; je m'explique il faut gérer tranquillement pour ne pas arriver trop fatigué avant de commencer: dabord se convoyer à Lyon puis prendre la navette pour St Etienne en fin d'après midi sous un petit crachin assez peu engageant.

Arrivée dans un grand hall qui parait surdimensionné , froid , peu chaleureux au premier abord et donc déroutant; on récupère son dossard facilement grace à une bonne organisation.Quelques stands au milieu et des gens qui cherchent à se réchauffer dans leur coin ca reste pas très euphorisant , bref ambiance assez étrange...

Heureusement il y a l'organisaton des kikoureurs avec le resto trouvé par Golum non loin ou je peux enfin mettre quelques visages sur les pseudo du forum en effet c'est un 1ère rencontre pour moi; bonne ambiance bien décontractée où nous partageons notre passion commune et les pates qui vont s'avérer bien utiles pour la suite!!, de plus queLques conseils judicieux pour le matériel , les chaussures notamment de la part de Debizej.

Retour vers 22 h dans le hall de départ où l'ambiance a bien évoluée : que de monde !! plein de groupes ; des personnes qui se reposent d'autresqui naviguent et qui se motivent bref chacun tue le temps et son stress comme il peut.

Pour ma part avec ma douce on essaie de se reposer puis on va vers la ligne de départ , la c'est sympa on se dit qu'on y est que le entrainements nocturnes vont etre récompensés , il parait qu'on est plus de 4000 fous furieux quel bon moment!!! . Petite musique de départ on piétinne un peu et c'est parti .

On est noyé au milieu du peloton  ça commence assez rapide même si je sais qu'il faut partir prudemment ; on traverse les faubourgs de St Etienne ça double de tous les cotés mais les avenues sont larges et bien éclairées, il est difficile de trouver le bon rythme de plus je m'apercois rapidement que je me suis habillé un peu chaud m'enfin on verra bien

Après 8 km on se retrouve dans un chemin plus étroit dans le noir avec de la boue rapidement on monte peu à peu jusqu'au 1er ravito cest un peu la foire il y a du monde partout il faut faire attention où on met ses pieds et à ne géner personne mais tout le monde semble prudent de toute façon à mon niveau l'essentiel n'est pas le chrono ou le classement mais de se faire plaisir avant tout du moins c'est ce que je crois à ce moment de la course!!!

Je passe en 1h45 environ il y a baucoup de monde au 1er ravito donc je ne m'éternise pas ; la suite reste obscure avec de longues portions de chemins plus ou moins boueux; je retiens quelques belles images comme le cordon lumineux des frontales sous un ciel étoilé  devant et derrière moi , et le contraste entre le calme relatif et l'illumination des villes dans la vallée...

J'en arrive au ravitaillement de st Catherine vers 3h , là il y a du monde pour nous encourager; le village tout entier semble réveillé (enfin vu l'animation ça devait etre dur de dormir) pas trop de problème il fait un temps idéal pour courir et on aborde la partie la plus technique parait il avec la descente du bois d 'Arfeuille mais je dois commencer à ne pas etre très lucide car je ne m'en apercois pas trop occupé à ne pas me casser la figure dans la boue et puis la nuit au bout d'un certain temps tout se ressemble!!!

Des relais me dépassent , c'est un peu difficile pour eux et moi tellement le rythme est différent c'est enfin Soucieux en jarrest vers 5 h du matin je commence à en avoir plein les bottes ,la longue descente m'a bien entamé et mes cuisses commencent à manifester leur déplaisir et ce n'est que le début.

La suite devient de plus en plus lente je traverse quelques villages endormis  et je me surprend à me demander si il n'aurait pas été plus raisonnable d'être sous la couette plutot que de ramer (ramper me parait plus exact)

Passage à Beaunant après 1h30 de plus c'est de la route en majorité et je commence à apprécier d'avoir pris des chaussures amortissantes plutot que des trails car même les passages boueux ne m'ont pas parus très techniques ( peut etre car j'étais pas trop réveillé!!) ; le ravito est le bienvenu

J'aborde la dernière côte avec d'autres rescapés les relais me semblent aller de plus en plus vite; ça repose de marcher même si la cote a un bon pourcentage; puis je bascule dans la descente sur Lyon je passe sur les douleurs et mon rythme de tortue et j'apprécie le passage sur la Saone mais nettement moins les pavés qui suivent , seule consolation je ne suis pas le seul!!

Place Bellecour vers 7h30 et j'ai le droit à la photo de Badgonemerci ça me redonne du courage .

Le jour se lève et moi je m'éteins peu à peu sur les bords duRhone d'ailleurs bien aménagés ; j'arrive enfin en 8h13 fatigué mais heureux d'avoir vécu cette expérience unique , un seul regret le cadre de l'arrivée n'est pas terrible mais on ne peux pas tout avoir; un peu après ma douce arrive quel bonheur

Pour finir un grand MERCI à tous les bénévoles qui ont un sacré mérite et de la patience et bravo à tous les kikoureurs qui ont participé ou encouragé

Un grand bravo aux autres kikoureurs auteurs et notamment les photographes et vidéastes qui permettent de partager et de ressentir encore mieux cette course, chaque point de vue reste enrichissant. 

5 commentaires

Commentaire de mokujin13 posté le 08-12-2007 à 11:35:00

félicitation pour le temps et le récit qui décrit parfaitement la course(c'est vrai que l'arrivée manquait un peu de chaleur)

Commentaire de vial posté le 09-12-2007 à 04:20:00

Vichy ? Tu aurais presque pu venir au départ à pied en passant les monts de la Madeleine: enéchauffement c'était top!!
Je vois que tu as apprécié l'arrivée sur Lyon, pour ces vues et non pour ses pavés. Mais on dit bien sous les pavés la plage. A Lyon c'est plutôt après les pavés la plage, puisque le nouvel amémagement des berges du rhône s'utilisent en plage l'été
C'est vrai qu'en hiver, malgré notre état, on hésitait à faire trempette, même pas le bout du pied bravo pour le finisher

Commentaire de Gibus posté le 13-12-2007 à 14:46:00

Cette farandole de lucioles dans la nuit valait vraiment le coup d'oeil
Bravo d'avoir fini, t'as du me doubler sur la fin.

Commentaire de LtBlueb posté le 13-12-2007 à 21:58:00

Bravo pour cette course bien menée . Je n'étais pas très loin derrière ! . L'Blueb

Commentaire de Jerome_I posté le 22-12-2007 à 22:26:00

bravo cajumo pour ta course et ton compte rendu. Tu vois que la solution running était bon... J'avais aussi le short ce qui permettait de ne pas trop transpirer car cette saintélyon était vraiment belle sous les étoiles...

Jérome

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran