Récit de la course : Saintélyon 2007, par Stéphanos

L'auteur : Stéphanos

La course : Saintélyon

Date : 2/12/2007

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 2813 vues

Distance : 69km

Objectif : Battre un record

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Saintélyon 2007 : sentiment mitigé

 

 

En m’inscrivant à cette épreuve, j’en avais fait avec le marathon de lyon, un  objectif principal. Cet été, en entraînement, j’ai gravi le mont Ventoux puis l’alpe d’Huez, poursuivant une longue préparation dans le but d’améliorer ma performance de l’an dernier, qui je le savais était tout de même assez grandiose pour moi.

Je vais vous faire partager ma Saintélyon 2007 :

A 45 mns du départ, le temps étant clément et doux, je sors trottiner et me placer sur la ligne de départ. Nous sommes 3 ou 4 à bavarder en attendant le coup de feu.

00H : C’est parti pour 69 bornes. 9 Kms de bitume pour commencer, nous sommes tous encouragés par un public stéphanois assez important pour cette heure tardive, des gens aux fenêtres nous acclame, j’apprécie…Sorti de st  Etienne : 1ère bosse, je me rend compte assez rapidement que devant ça va très vite. Il va falloir que je les oublie afin de ne pas me griller pour avoir une fin de course plus facile que l’an dernier, où de sévères crampes me firent très mal. Je respecte ma stratégie de ne pas forcer mon allure dans les parties difficiles. Une demi-heure après St Christo, partie très boueuse, passage obligatoire dans une mare. Quelques coureurs essayent de la contourner en passant dans le champ, ils se retrouvent dans 20 cms de boue, il y  a même un malheureux qui  y laissa sa chaussure !la galère…

Donc, à peine deux heures de course, les pieds trempés ! Tout va bien, malgré tout…

Je passe st Christo et Ste Catherine dans des temps équivalents à l’an passé, je suis bien.

Arrive la grande descente après Ste Catherine, ou je m’étais vautré sans bobo. Cette année, je l’ai trouvé hyper dangereuse par le manque de visibilité. L’an passé les coureurs du relais étaient partis avant nous, ainsi nous étions plus nombreux et donc mieux éclairés sur cette partie du parcours. Petite différence qui a son importance vu la configuration du terrain. Je décide de ne pas suivre 3 ou 4 artiste qui dévalent la pente à toute allure, descendant déjà bien assez vite, je me dit quand même qu’ils frôlent l’inconscience. Je ne peux que les féliciter car il faut le voir pour le croire. Ce sont des équilibristes, bon vous avez compris, j’ai joué la prudence.

J’arrive à Soucieu en 3H50, 10 mns de plus que l’an passé, normal. Satisfait d’en être arrivé là sans encombre et ne me sentant pas trop mal, je pense alors pouvoir rattraper ces dix minutes sur les 24 derniers kms. Malheureusement, ce ne sera pas le cas, car les 15 derniers furent un peu difficiles, n’ayant plus de jus, je me traîne à 10 kms pour arriver sans panache à la Doua en 6H16, 25 mns de plus que mon objectif !

Aujourd’hui, 3 jours ont passé, j’analyse et relativise quand même. La fin du parcours était différente de l’an passé, plus longue, plus difficile avec des portions en pavés. (il ne manquait plus que les pavés sur la Saintélyon !Maintenant c’est fait). Même les leaders ont craqué, il n’y a que 2752 classés sur les 4400 partants. Il doit y avoir beaucoup de malheureux avec des chevilles, genoux…en souffrance. J’ai entendu parlé de plusieurs fractures : les chiffres parlent d’eux même. Cette Sainté ne fait pas parti des plus faciles malgré un temps idéal pour la saison.

Je souhaite à tous ces malheureux un prompt rétablissement et à tous les finishers de savourer car cet ultra reste un truc de malade.

Bonne continuation à tous et rendez-vous aux 24H de Crest

6 commentaires

Commentaire de vial posté le 04-12-2007 à 23:09:00

tu avais mis la barre très haute, avec une solide préparation. Le chrono est tout à fait honorable, sachant que, comme tu l'indiques, il y a un paquet de monde qui ne l'ont pas franchie, cette fameurse ligne des finischers.....

Commentaire de sarajevo posté le 05-12-2007 à 08:38:00

ben dis donc .... tuserais pas un avion de chasse toi ? en tout cas félicitations !!!!!
a+
pierre

Commentaire de Khanardô posté le 05-12-2007 à 12:32:00

C'est toujours sympa d'avoir un récit de la tête de la course. On voit bien que les préoccupations sont les mêmes que pour nous autres, le commun des mortels !
Récupère bien et à samedi alors !

Commentaire de blob posté le 05-12-2007 à 22:51:00

6h16 ! Tu as fait combien au marathon de Lyon, ton autre objectif de l'année si j'ai bien compris ?

Commentaire de Gibus posté le 12-12-2007 à 21:03:00

C'est vrai, t'as raison, on avait eu le brouillard, la neige mais pas encore ces chkreugneugneu de pavés.
Beau chrono.

Commentaire de Jerome_I posté le 17-12-2007 à 13:59:00

Salut,

bravo pour ta course et ton CR. Oui la descente du bois d'Arfeuille je l'ai aussi prise en assurant alors que certains m'ont doublés à fond... Mais au moins j'ai fini cette année. C'est toi que j'ai doublé en bas de la descente de Ste Foy?

Jérome

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran