Récit de la course : Saintélyon 2007, par toto38

L'auteur : toto38

La course : Saintélyon

Date : 2/12/2007

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 2754 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

12 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Attention, cela va être long; Attention, c'est parti:

 

La course a débuté en fait bien avant, par le repas avec nos kikoureurs. Quel plaisir de pouvoir mettre un visage sur tous ces pseudos ! On était tellement nombreux que malheureusement, je n’ai pas pu découvrir certaines têtes, mais déjà une bonne partie d’entre vous ne m’est plus inconnue…

La météo est vraiment clémente, je m’étais préparé à la pluie, la boue ou la neige. 15 jours avant il neigeait à pleins flocons, que je suis partie pour St Etienne, il pleuvait. Et là, surprise, le ciel est dégagé, on voit les étoiles. Je choisi le collant double et la veste thermique. Ce sera tout, si il pleut, la pluie sèchera et si il vente, le coupe-vent est dans le camel bag. Pas de bonnet, juste un couvre oreille…

Arrivé au stade, on s’est préparé et angoisse, je m’aperçois que j’ai oublié ma frontale : le NAZE !! Dire qu’avant, le speaker avait bien précisé qu’elle était obligatoire et je me disais qu’il fallait être stupide pour se présenter sans ladite lampe ! Je n’ai plus qu’une chose à faire, c’est d’en acheter une… Et bien m’en a fait car a peine achetée, j’ai retrouvé ma tite frontale au fond de mon sac !  Bernard le pirate m’a conseillé un truc excellent : c’est d’en mettre une au front (jusque là original le mec) et l’autre à la ceinture. Et ce truc m’a été d’un recours inestimable pour les descentes.  Après avoir discuté un peu avec tt le monde, je me dit qu’il faut que je parte pour 7h30. Mais il y a quand même le diplôme d’argent à 7h19. Alors ce sera entre 7h19 et 7h30. Bernard le pirate accepte bien que forcé un peu de me servir de lièvre, lui qui s’est donné 7h15. MA tactique est pourtant simple : marcher dans les bosses pour arriver frais à St genoux et attaquer après puisque ca descend et que j’aime trop les descentes, jouer l’autonomie totale sauf pour l’eau pour ne pas perdre de temps aux ravitos …

A minuit le départ est donné. On s’élance, je suit mon nouveau Dieu et il m’annonce tout de suite qu’on part trop fort , beaucoup trop fort et qu’on va le payer !! C’est vrai que j’ai tendance à accélérer et il me calme sacrément le bougre !

Les premières difficultés arrivent et on fini par rallier le premier ravito à Saint Christophe en 1h35 (km16). Déjà les premiers crevés s’arrêtent et un peu méchamment, je me dis que c’est toujours ça de gagné au général (désolé si certains d’entre vous en font partie). On continue notre route avec Bernard et peu après c’est la cata me concernant, je n’avais pas prévu cela mais il est passé où mon na-nard el piratos ??? Je m’arrête, fais marche arrière quelques mètres. Oui j’ai accélérer un peu dans la descente donc il doit être derrière. Non personne. J’appelle mais pas de Bernard qui répond. Et merde, il va falloir que je me gère tout seul !  Ce n’était pas prévu aussi tôt ! encore plus de 50 bornes à faire et il va falloir que je me concentre sur ma propre course sans repère, si ce n’est une montre qui me donnera le temps qui passe. Tous à la sensation comme je l’aime mais toujours pour rigoler.

Allez c’est reparti pour un long moment de solitude tout seul (ma phrase choc quand je m’ennui)… Arrivé au deuxième ravito (km20) je rempli le camel-bag et je repars. Et c’est là que Bernard me rattrape, il m’annonce que l’avance de 15mn est maintenu, et même mon super skynew, lmui qui a prévu de faire 8h est avec nous !! Incroyable ! on est 3 !!  Mais à nouveau, dès le premier goulet d’étranglement, je les reperds. Décidement, on ne va pas jouer au chat et à la souris pendant le reste de la course , tant pis, je pars, après tout Bernard est derrière, il ne compte pas sur moi, si il me rattrape, je saurais que je suis dans le timing des 7h15…

De mémoire, il me semblait que le plus dur était fait, qu’il ne restait plus que 3-4 belles côtes.  Ca va super aux jambes et maintenant je vais tout donner jusqu’à l’arrivée. C’est presque de la descente. Je tente alors le coup de la lampe et c’est révolutionnaire :  j’y vois comme en plein jour, le flux lumineux de la frontale au front éclaire loin et haut, le flux de la lampe à la ceinture est rasant et met en relief les pierres. Alors j’enchaine les descentes. Je me fais vraiment plaisir et je me concentre à fond pour ne pas ripper sur les caillasses.  Et c’est là où je double un paquet de coureurs ! Que c’est bon !!  J’étais persuadé que la course n’allait pas se jouer dans la montée mais à l’inverse dans les descentes et sur les 10 dernières bornes à Lyon. Et cela  à l’air de se vérifier… J’en vois qui sont vraiment dans la difficulté, les pauvres, qui se font mal et  il ne veulent pas recevoir l’aide qu’on leur propose. Tant pis pour eux mais je préviens quand même au ravito de Saint Genoux qu’il y en a un qui a la cheville dans le pâté ( si tu me lis tu me reconnaitras…). Après ce n’est qu’une multitude de faux plat descendant et de belles bosses où je marche.

Il faut avouer tout de même que malgré ce tableau idyllique, les jambes se sont quand même fait sentir à partir du km 48 et la difficulté à commencer. Et oui, à taper comme ça tu devait le payer mon gars ! Maintenant tu vas en chier pendant 20 bornes ! En effet, je n’ai plus rien dans les pattes et je ne sais pas du tout combien de temps je vais mettre ca fait 5h15 que je cours, 20 bornes à 10-11km, ca fait du 7h ! non pas possible, je suis sur ce rythme depuis le départ ! C’est chouette !!! Allez on s’accroche ! Mais c’est quand même long 20 bornes, d’autant plus que le sommeil se fait de plus en plus présent. Dans la bosse de Ste Foy, il ne reste plus que 10 bornes. Après un rapide calcul, à 6mn du kilo je peux peut-être encore les faire les 7h et ca fait même un tout petit peu mois !  mais il faut que je m’accroche. Mais la montée est raide, très raide, vraiment raide ! Ce qui me rassure c’est qu’on en chie tous, on est tous à la marche sauf ces relayeurs merveilleux qui trouvent l’énergie de courir dans une bosse pareille ! Et voici la merveilleuse pancarte annonçant l’arrivée à 9km. Ce n’est que de la descente.

On enroule mais ca ne suffit pas pour -de 7 h. Je vise maintenant le 2° objectif, le diplôme de bronze en – de 7h19. C’est jouable, je me retrouve à devoir faire 7mn du kilo mais c’est dur, vraiment dur le long des quais : c’est une grande ligne droite interminable, il n’y a personne pour nous booster et je n’en peux plus. Je calcule que si je marche 5 mn, je peux encore faire – de 7h19, c’est ce que je fait au kilo -5.   Mais c’est vraiment dur de jouer le chrono à ce stade. Et à 3 km de l’arrivée l’ objectif de 7h19 s’envole (il en a de la chance, lui). J’en peux plus ! je me fait doubler par des coureurs solo. Non ce n’est pas possible. Allez maintenant on s’accroche pour arriver. Ce n’est que 2 kilo c’est rien par rapport au reste. Je sais que je peux le faire. Finalement, j’arrive en 7h24, épuisé mais content. J’ai fait mieux que mon temps initialement prévu, moins bien que mon objectif de chrono mais pour une 1ere de nuit, c’est déjà pas mal…

Thunder est là et il m’accueille. C’est cool mais je suis dans un tel état de pression mentale et de fatigue physique que je pleure. En plus je n’arrive pas à avoir ma tite femme , mon portable est dans le même état que moi, mort…

Je vous ai cherché partout les kikoureurs et finalement, j’ai du manger tt seul, pour après partir. Je n’ai pas compris où vous étiez pour être avec vous, j’étais certainement trop naze pour vous voir !!!

Rentré à la maison, tte ma famille m’attendait et le pire, c’est que mon aîné de 3 ans voulait aller courir avec moi !!!!!!!!!!!!!!!!


C’est la 1ere fois que je courrais la nuit, sans sensation et obligé de gérer moi-même ma course sans l’aide de personne. Et maintenant je peux dire que c’est vraiment dur psychologiquement de jouer la montre.

J’ai trouvé les conditions optimales, moins de boue que je m’y attendais et  il ne faisait pas plus froid que ca. En plus il n’a pas plu une goutte.

Merci Bernard pour tes conseils pendant la course, tu a été d’une aide précieuse. Merci Thunder d’avoir été avec moi  qqe minutes après l’arrivée. C’est ça qui nous réconforte ! C’est le sourire et la gentillesse des accompagnateurs !

Toi, moicelolo, je te revaudrais cela, c’est un peu toi qui m’a lancé dedans, et je t’en remercie. C’est une expérience INOUBLIABLE ! Certainement je la referrai l’année prochaine !

En tous cas, je ne pensais pas qu’un organisme était capable de tenir 30 h sans fermer l’œil !

Pour les pros que cela pourrait intéresser, voici mes temps de passage :

St christo :1h35 – 823eme

Ste catherine : 2h53 – 691°

Soucieu: 4h45 – 544eme

Lyon: 7h24 – 459°

Merci de m’avoir lu

Théodore

 

12 commentaires

Commentaire de LtBlueb posté le 03-12-2007 à 23:07:00

bravo Toto pour ton récit et ta course ! à te lire, comme ca, on t'a senti facile :) en tout ca c'est une belle perf pour une première de nuit et sur cette course !

L'Blueb

Commentaire de béné38 posté le 03-12-2007 à 23:42:00

Super Toto, tu as très bien géré finalement et tout seul. Je ne t'ai vu qu'au resto, ensuite je ne t'ai jamais revu même pas à l'arrivée, j'ai dû arriver trop tard.
A+
Béné38

Commentaire de sarajevo posté le 04-12-2007 à 09:01:00

toto bravo pour ta perf et pour ton récit ... cette course c'est un "combat..."
pierre

Commentaire de Moicélolo posté le 04-12-2007 à 13:49:00

Super Toto, t'as vraiment bien tourné... bravo, bravo, bravo... dommage que tu sois resté seul. A bientôt.
Lolo

Commentaire de vial posté le 04-12-2007 à 23:57:00

non Toto t'es pas tout seul y'a 8000 pieds qui couraient avec toi....
après cette première il y aura la 2, puis la 3 puis.......
La stélyon
dans ses chemins
On y revient

Commentaire de pedro38 posté le 05-12-2007 à 11:02:00

alors là bravo, Toto, tu vas pouvoir te la pêter à l'entraînement le mercredi avec ton beau maillot finisher largement mérité!
C'est bien de suivre ta course à travers ton récit. On a l'impression d'y être, la fatigue en moins! J'espère que tu auras récupéré pour le jour de l'an, voir si tu es aussi fort sur la piste de danse!
Peut-être à ce soir à l'entraînement (pense aux bouteilles...)
En tout cas, les nouveaux cmistes, vous avez bien assuré à la STL, comme quoi, de nous côtoyer à l'entraînement, ça vous a bénéficié!
Pedro38

Commentaire de Zorg59 posté le 05-12-2007 à 17:39:00

Super RECIT TOTO
Lu de la 1ere lettre au dernier point
En avril Objectif MARATHON si il passe et suite à ce récit cela sera Objectif SAINTELYON

Merci pour ce RECIT

Zorg 59

Commentaire de blob posté le 05-12-2007 à 22:09:00

belle gestion de course

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 05-12-2007 à 23:33:00

Salut Théo ! Bravo pour ta course, à un poil près, c'était bon
pour le bronze... C'est un bon challenge pour l'an prochain !
Ravie d'avoir partagé le repas avec toi, et à la prochaine.

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de Fimbur posté le 06-12-2007 à 11:57:00

T'as bien d'avoir 2 frontales tout compte fait :o)
C'était bien marrant ta tête quand tu l'a retrouvé !
Bravo pour le temps ! 7h24 Yahooo ! Et 7h19, tu visais la Sainté D'argent,

A bientôt
Fimbur

Commentaire de Gibus posté le 08-12-2007 à 22:33:00

Salut j'suis 3 places devant toi (688°) à Ste Ca en 2h53 ma ta 2° partie est bien mieux gérée que la mienne : tu me mets une heure
super.
Tu l'as quand meme eu le diplome de bronze - de 8h20
- de 7h20 c'est celui d'argent

Belle course
a+

Commentaire de Jerome_I posté le 16-12-2007 à 19:35:00

Salut,

bravo pour ta première course de nuit. Dommage pour la sainté de bronze, si tu parts un peu plus doucement l'année prochaine tu seras mieux pour les 9 derniers km et tu gagneras facilement ces 4 minutes...

Jérome

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran