Récit de la course : Trail de Moncontour - 24,9 km 2007, par Obéron

L'auteur : Obéron

La course : Trail de Moncontour - 24,9 km

Date : 2/12/2007

Lieu : Moncontour (Côtes-d'Armor)

Affichage : 1582 vues

Distance : 24.9km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Moncontour

Une fois de plus je me demande pourquoi je me lève un dimanche matin à 6h30 pour affronter les éléments déchainés de dame nature (vent à 120km/h et grosse pluie). Pourtant je n'hésite pas une seconde, c'est plus fort que moi... pourquoi? J'en sais rien!!

Petit déj engloutit je jette un coup d'oeil sur le net pour voir si la course est maintenue... Ouai, ouf!! Je vais pouvoir me défouler.

Après une heure de route j'arrive à Moncontour, petite cité cernée de remparts et entourée de monts. En suivant les panneaux indicateurs je croise un fondu d'ultra (partie à 7h du mat pour 46km) les yeux agards, dévalant les rues abrupts à grandes foulées.

Enfin je peux me garer. Il ya pas mal de monde, quelques part ça me rassure, je me dis que je ne suis pas le seul cinglé!!! Vient ensuite le petit rituel du dossard et celui du choix de la tenue. Comment m'habiller? Je préfère assurer en m'équipant d'un collant et d'un chasuble doublé.  

Petit échauffement vite fait et déja les traileurs s'amassent sur la ligne de départ. Ca y est c'est parti! Mon début de course est prudent (3 premiers KM), je me fixe à 160-165 puls. Le peloton est déja très étiré. Après avoir avalé la partie asphalté, nous nous dirigeons vers les sous-bois. Le terrain est très gras. Je double quelques coureurs qui patinent avec leurs chaussures de route inadaptées. Je commence à chauffer sous mon chasuble et je regrette presque de m'être habillé de la sorte...

Première montée le palpitant oscille entre 170-175, ce sera mon rythme de croisière pour le reste de la course. Premier ravito (7/8 Km), je remplis une gourde et continue sans perdre de temps. Je suis esseulé, devant un petit groupe de 4/5 coureurs s'est constitué. J'hésite à accélérer pour rentrer, je préfère ne pas me mettre dans le rouge.

Sur les hauteurs le vent souffle très fort et la pluie redouble d'intensité, finalement je ne regrette pas mon chasuble. Traversées de prairies boueuses (de la boue jusqu'aux genoux), montées en dévers, le trail est vraiment technique.  

Je profite du 2éme ravito (15km) pour repartir avec le petit groupe. Une petite douleur à l'abducteur se fait sentir lors d'une descente où les muscles sont mis à rude épreuve. Nous ne sommes plus que deux. Il commence à avoir des crampes et je le distance. Au loin j'aperçois le clocher, je ne suis plus tès loin. Les rues de Moncontour sont très pentues et le palpitant s'emballe 180-185, je rattrape un concurrent qui marche dans la dernière montée. J'entend le speaker, cette fois ci c'est bon, un dernier talus, un ruisseau et... Grosse gamèle!!! Sûrement le relâchement dû à la proximité de l'arrivée. Je passe la ligne couvert de boue... Mais très heureux.

Petit ravito et une bonne douche... froide (apparement s'est bon pour la récup, vasoconstriction!!)

@ + (surtout s'il ya de la boue!!!)

 Obéron

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran