Récit de la course : Jogg'iles - 31 km 2007, par tounik

L'auteur : tounik

La course : Jogg'iles - 31 km

Date : 18/11/2007

Lieu : Miribel (Ain)

Affichage : 2716 vues

Distance : 31km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Il est 7H15 et il fait très froid ce matin. Je serais bien resté au lit mais la perspective d'une petite sortie avec d'autres Kikoureuses et Kikeureurs l'emporte sur l'option grâce matinée.


Après une inscription rapide je recherche les bonnets oranges et casquettes rouges, signe de ralliement Kikouresque. Rapidement le petit groupe se forme et chacun discute de ces objectifs. Entre les doutes de ceux qui découvrent la distance (Nono, davidou sur le 30 et rapacette sur le 15) , la recherche de certitude pour ceux qui termine une préparation pour la SaintéLyon.


Pour moi, il s'agit juste de terminer ma semaine de préparation (en vue de l'Origole) par une sortie longue en endurance. 30 km en 2H45 me conviendraient tout à fait, comme c'est l'objectif affiché de moicélolo cela me permettra de ne pas courir seul. Surtout qu'aujourd'hui, avec le brouillard, le paysage va être monotone. Une fois le principe acquis, Laurence m'annonce qu'en fait elle part sur un objectif de 2H30, elle m'apprend que cela devient également mon objectif. J'essaie de me défiler (12 Km/Heure sur 30 Km pour moi c'est pas de l'endurance), je propose de l'accompagner jusqu'au 20 Km mais rien à faire, je suis réquisitionné.


Encore quelques photos et les derniers préparatifs avant de rejoindre la ligne de départ le plus tard possible pour ne pas trop subir le froid. Pas besoin d'échauffement, on fera ça sur les premiers Km, d'accord Lolo, on part tranquille. Le départ est donné, petite descente, puis goulet d'étranglement mais tout est fluide, un peu rapide mais je pense que c'est juste pour ce placer après 300 mètres on prendra le rythme de croisière.


Bon là ça fait 300 mètres et un coup d'oeil à ma montre indique un petit problème, c'est sûrement l'accéléromètre qui ne supporte pas le froid. Finalement Lolo se cale derrière deux autres filles, il fallait le dire que tu cherchais des copines. La pause ne dure pas longtemps, cadrage débordement et nous repartons. J'ose aborder le sujet d'une vitesse qui me paraît excessive et j'apprends qu'en fait on s'assure juste que les deux filles ne s'accrochent pas et après on reprendra le bon rythme. Me voilà rassuré.


Nous continuons donc - l'accéléromètre déconne toujours, faudra sûrement que je refasse l'étalonnage – un petit virage à droite et, elle fait quoi ??? elle me tasse dans le virage !!! je passe sur le bas coté en écartant les branches d'arbres et retour sur le chemin... Mais oui, trop gentil Lolo elle affine ma préparation pour le trail, c'est vrai, ces chemin trop roulant c'est pas idéal pour une bonne préparation, alors elle fait l'effort de couper tout les virages pour m'obliger à monter sur le talus. Vraiment j'ai de la chance et même beaucoup de chance, c'est un entraînement intensif, a chaque virage petit passage sur le bas coté, ou dans les buissons quand c'est possible, et retour sur le chemin.


De talus en buisson nous arrivons au 10ème Km, un bénévole annonce 3ème féminine à notre passage. Se sont certainement des paroles magiques car nous gagnons encore un peu de vitesse. On parle de podium, c'est plus de la rigolade, c'est sérieux on va voir de quel bois elle se chauffe Lolo, elle va les éparpiller façon puzzle, on va en retrouver au quatre coins de Miribel.


Heureusement pour moi nous sommes rejoint par un coureur qui se plaint de crampes. Compétitrice mais femme avant tout, en plus l'animal est blessé, j'ai enfin le temps d'admirer le paysage pendant que Lolo entreprend sa fameuse parade de séduction, elle a pas de bonbons mais de la sporténine fera l'affaire. Cela me laisse un moment de répit, malheureusement de courte durée. Au ravitaillement, un moment d'inattention et la proie a disparue. La compétitrice reprend le dessus.


A l'approche du Km 20 nous rejoignons le tracé du 15 Km, ne pas se laisser embarquer par leur rythme, surtout que Lolo a un petit coup de moins bien. C'est le moment que choisie une coureuse pour nous doubler, c'est bien une concurrente du 30 mais elle passe trop vite pour que nous puissions nous accrocher. Nous la rejoindrons un moment à la faveur du ravitaillement mais impossible de lui emboîter le pas. C'est pas grave, de toute façon c'est une course de préparation, l'objectif principal est dans 2 semaines et nous somme largement dans le tempo de 2H30, alors tout va bien.


Lolo, elle est d'accord avec moi, on fait une belle course, mais bon 'tu peux pas te retourner pour voir si une autre coureuse remonte'. C'est vrai avec un peu de chance on aura le temps de lui tendre un piège, on creuse un trou et on le recouvre de branchages. Je m'exécute mais avec le mélange des courses difficile de repérer le danger. Mais bon c'est pas grave de toute façon on fais une belle course, hein Lolo.


Nous continuons sur un bon rythme en attendant un éventuel second souffle nous permettant de remonter sur la troisième. L'espoir revient, Lolo plaque une accélération au moment ou deux coureuses nous doublent, elle les poursuit, elle va les mordre au mollet. Mais non, elle est gentille Lolo, juste un coup d'oeil sur le dossard et elle revient à mes cotés 'elles ne sont pas sur le 30'.


Nous approchons de l'arrivée, moitié en marche avant et moitié en marche arrière pour moi - on se garde la possibilité de creuser le trou avec les branches - une pause pour la photo et les derniers hectomètre sous les encouragement des enfants de Lolo, une petite accélération dans la dernière bosse et la ligne d'arrivée, 2H25.


Impeccable, une préparation idéale pour la SaintéLyon (pour suivre l'arrivée de Lolo, il faudra mettre le réveil à 5H), du froid, un rythme soutenu et régulier. Petite déception, il manque le podium, dommage mais la troisième est à 3mn et il reste le podium des V1 - non elle est pas vieille Lolo. Pour moi une bonne préparation trail - buissons, talus – sous la direction de coach Lolo.


Nous rejoignons les autres, beaucoup de très bon résultats - Oizo, davidou, cyrile – nous attendons l'arrivée de tous le monde, il fait très froid alors je propose d'allée faire l'AAB à la maison, bien au chaud. Nono arrive, un peu démoralisé alors qu'elle vient de finir sont premier 30 Km, chacun la réconforte, il reste du temps pour préparer le MDP, dans quelques mois tout se passera bien. Finalement les filles partent à la douche et, a leur retour, nous raconte une histoire d'homme nu. Elles ont de ces fantasmes.


Tout le monde est là, il faut organiser le transfert chez moi. Comme chacun est garé dans un endroit différent, je propose de se donner rendez-vous au rond-point à la sortie du parc. On sent une forme d'incrédulité chez les filles, une rond-point ? OU ? À droite en sortant ? Mais quand je sort du parking c'est à droite ou à gauche ? Et si on se donnait rendez-vous devant Promod ou un petit magasin Nocibé ? Bon le problème c'est qu'on est au parc de Miribel alors il n'y a pas leurs repères habituels.


Nono paraît particulièrement désemparé et semble préférer un pique nique sur place par -5 à l'idée, particulièrement saugrenue d'un rendez-vous sur un rond-point. il faut la rassurer et avec un peu de patience et la perspective d'un repas autour d'une table dans une pièce chauffée à 20° nous réussissons à la convaincre.


AAB classique, à boire - un peu, à manger – beaucoup, on parle de course, de SaintéLyon qui approche, du MDP pour Nono (ça va bien se passé, il reste du temps pour la préparation). Un seul évènement mérite d'être raconté. Pour vous mettre dans l'ambiance, essayez d'imaginer un concert de Tokio Hotel (c'est un peu difficile mais il faut faire l'effort) une bouche en acier entourée d'acné qui hurle davidououououou il est trop mignon.


Les filles nous font un petit retour en pré-adolescence, Davidououou, au ouiiiii, il est vraiment trop mignon ( pour juger, voir les photos c'est le petit jeune au look de surfeur). Pour les ramener à la raison, nous leur rappelons qu'il pourrait être leur fils (qui a dit petit-fils ??). Le calme fini par revenir, c'est l'heure du départ, chacun regroupe ces affaires, on se donne rendez-vous sur la prochaine course.


J'espère que ce petit CR permettra de découvrir un certains nombre d'évènements soigneusement cachés et de rétablir un peu la réalité de cette formidable journée. D'aucun diront que j'ai volontairement grossi le trait c'est possible mais pas tant que cela, à chacun de juger !!!

11 commentaires

Commentaire de Coach Cyril posté le 24-11-2007 à 11:31:00

Super récit et bonne course a toi !!
Tu dois etre fin pret pour l'Origole !!

et pis je ne dirais pas ki a Soufler "Davidou il est trop mignon" !! (parcequ'en plus elles étaient plusieurs !!) mdr !!!

a + et au plaisir.
Encore merci pour l'AAB

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 24-11-2007 à 11:37:00

Didier... merci de nous replonger dans l'ambiance de ce week end,
qui, malgré le brouillard, fut très beau ! Merci pour ce récit
d'une course effreinée avec LoLo... Mais, quand même, cette histoire
de Davidou... Béné va t'en vouloir à mort d'avoir révélé ses propos... ;-)

Bises - L'esc@rgot

Commentaire de le_kéké posté le 24-11-2007 à 12:44:00

Excellent ce récit, j'ai bien rigolé ...
Philippe

Commentaire de oizo posté le 24-11-2007 à 18:16:00

Trop bon ...

Commentaire de béné38 posté le 24-11-2007 à 20:25:00

Je m'inscris en faux sur les propos de NoNo, nous étions toutes d'accord.
Super belle course Didier avec une sparing partner de choc ! Je revois son post, j'irai tranquilou en 2h45, pour prendre mon rythme pour la Sainté... pfff... on t'avait pas dit que Lolo elle court toujours à fond ? Ah non ? Ah ben on a dû oublier ce détail alors :-)
Merci pour ce récit fort sympathique qui nous replonge dans le brouillard de Miribel, et la chaleur de votre accueil à Nathalie et à toi. C'était en fait une très bonne idée.
Bises
Béné

Commentaire de eric41 posté le 24-11-2007 à 21:37:00

Didier,le coureur au grand coeur.
Après avoir secouru un coureur au templiers tu fais le lièvre sur cette course.
Tu mérites à être connu.
Bravo et merci pour ce CR.
A+
Eric

Commentaire de Moicélolo posté le 25-11-2007 à 13:44:00

Merci Didier pour ce CR pleins d'anecdotes !!! Quand je cours je suis sun peu dans ma bulle et en fait y'a pleins d'trucs que je ne vois pas !!!! Du style les virages coupés !!!!

Merci encore beaucoup pour m'avoir accompagnée... aujourd'hui je suis blessée mais je me suis bien régalée de courir avec toi et de lire ton cr aussi !

Encore merci à Nathalie de nous avoir reçus... pas facile toute une bande de kikoux déchainés à écouter parler càp pendant tout un repas.

A bientôt j'espère, on fera peut-être une voiture pour la remise des récompenses et on passera vous voir. Bises.
Lolo_tendinite_à_la_patte_d'oie

Commentaire de Khanardô posté le 25-11-2007 à 14:17:00

Merci Didier pour ce récit plein d'humour, je me suis bien marré en le lisant !
A bientôt de te revoir !

Alain

Commentaire de Davidou le minou posté le 25-11-2007 à 19:09:00

Tu vas me faire rougir Tounik :-) !! C'est grace au tout nouveau buff kikourou, je le conseille à tous les messieurs de ce site :-D

En tout cas merci pour ce récit vraiment plein d'humour. Tu as fait preuve de beaucoup de patience pour supporter la Lolo jusqu' à la fin ;-).

Lolo, j'espère que ta blessure ne trainera pas, ce serait dommage pour la STL :-(

A +

David.

Commentaire de agnès78 posté le 26-11-2007 à 14:38:00

merci de m'avoir fait passé un si bon moment à la lecture de ce récit plein d'humour et de bonne humeur!
Au plaisir de te lire à nouveau!
bises
agnès

Commentaire de Gibus posté le 28-11-2007 à 14:20:00

Bravo Tounik pour ta course avec Lolo
Récit très drôle.
A bientôt sur une autre aventure.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran