Récit de la course : Cross du CE de la RATP - 3.5 km 2007, par Antoine3.14

L'auteur : Antoine3.14

La course : Cross du CE de la RATP - 3.5 km

Date : 18/11/2007

Lieu : Fontenay Les Briis (Essonne)

Affichage : 1098 vues

Distance : 13.01km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un millésime très particulier

Un millésime tout à fait particulier pour ce cross de la  RATP qui a eu lieu en plein dans une semaine de grèves intenses à la RATP et la SNCF. Dans ce contexte, la plus grosse difficulté fut d'atteindre le chateau du CE à Fontenay les Briis.

Samedi soir, ca s'annonçait très mal. Après avoir longtemps cru que mon frère viendrait, (et pourrait me servir de chauffeur accessoirement), sa motivation est tombée à zéro quand il s'est rendu compte qu'il lui fallait un certificat médical, que le cross était à 9h00, qu'il fallait donc se lever vers les 7h00 un dimanche matin, que son entrainement lui laisser présager au mieux un temps d'une heure vingt et beaucoup de courbatures.  Et surtout, le concept de payer pour aller courir très tôt le matin dans la boue et le froid lui reste encore assez étranger.

Bref, il est samedi matin, le reveil sonne, il est 5h50... Je suis jeune, ça doit expliquer qu'à ce moment là j'étais encore plein d'optimisme et d'espoir, et que je crois encore que je vais pouvoir avoir un RER B un dimanche matin,à 6h00, à Chatelet. Internet, les serveurs téléphoniques annoncent un trafic très perturbé. Très perturbé en fait, ca veut dire nul de chez nul. Là, l'abattement commence à se faire grand.

Sans la motivation d'un copain qui faisait le trajet depuis Orléans, je retournais dans mon lit. Mais là, il me propose de venir me chercher à Porte d'Italie! Je retourne chez moi, j'enfourche mon vélo et je me paie une ballade matinale dans Paris. Je tiens à souligner d'ailleurs la vigilance des policiers qui continuent encore à cette heure si matinale, à éduquer les cyclistes qui grillent les feux rouges, à 7h un dimanche matin dans des rues désertes, et ce pendant les grèves.
Une fois dans la voiture, tout se déroule sans aucun problème. Forcément, la voie est libre, et on arrive tranquiles vers les 8h. Le village est pris d'assaut par les voitures, et la gendarmerie veille à ce que personne ne stationne en centre ville, donc il faut aller se garer assez loin du centre. Par contre, ce qu'on n'a pas du tout aimé, c'est qu'à 8h, la gendarmerie autorise les voitures à se garer sur certains accotements, mais qu'à 10h30, ils passent pour verbaliser!

Mais bon, après tout ce chemin, c'est plus très important. Maintenant, on peut profiter du cross, de l'ambiance, du parc, de la température...
Les conditions sont bonnes, c'est un cross, un vrai de vrai : un froid de canard, un terrain gelé, un parcours très chouette en trois boucles, empruntant de belles allées forestières dans le parc, avec deux petits monticules bien raides à passer, un peu de relief, et quelques faux plats. Le seul truc qui manque pour que ce soit un authentique cross de la RATP c'est 20cm de boue: on n'a eu droit qu'à quelques flaques, et les plus importantes recouvertes de pailles.

L'ambiance est très bonne. Les bénévoles et organisateurs sont sympa, (même si on en veut un peu à ceux qu'on suspecte de faire grève), que ce soit ceux qui gèrent la circulation dans le village, qui font les inscriptions, qui modifient le parcours pour chaque boucle, et notre copine de la barraque à frite, qui nous a offert un rab de frites et de pains au chocolat...
Et il y avait une bonne ambiance avec les autres coureurs : pas trop nombreux, on est environ 560 à la fin du maxi cross (13.01km), mais on a l'occasion de rigoler et de papoter avec quelques voisins, et de souffrir avec eux dans les coups de cul du parcours. Et puis, pour la dernière course de la saison et mon premier cross, je suis bien content d'avoir bouclé le parcours en 58'01, soit du 13.45km/h, j'en suis encore tout épaté!
A noter également l'apparition très remarqué de Dark Vador en costume intégral, casque et sabre laser qui a connu son heure de gloire au moins sur les premières centaines de mètres en prenant la tête de la course, dès le départ, et de son copain, un Sith/Diable rouge feu. D'ailleurs, si quelqu'un sait ce qu'ils ont fait comme temps, ça m'interesse.

La course finie, il manquait un peu de ravitaillement à vrai dire, car une fois avalée la pomme du sac remis à l'arrivée avec la bouteillette d'eau, on avait besoin de plus costaud. Dans ces conditions et ce froid, la buvette avec sa chaleur relative, ses cafés chauds, et ses saucisses frites apparaissent comme un vrai havre de paix et de repos, où on peut papoter tranquilement avec les familles assises à côté.

Bref une course dont on a pu bien profiter, et qui me laisse une grande satisfaction, compte tenu des embuches de parcours, qui ont commencé bien en amont de la course!!

N'empeche, C'est assez curieux comme idée, d'organiser un cross pendant les grèves (ou le contraire). C'est un peu comme se tirer une balle dans le pied : ça fait pas du bien pour la course à pied!

2 commentaires

Commentaire de JLW posté le 19-11-2007 à 11:08:00

Alors Dark Vador il a fait 56:05 et finit 76ème. Pas mal le bougre et le Sith/Diable rouge en 57:47 (109ème) fort honorable tous les deux.
Vous pouvez voir plein de photos sur le site d'elan91:
http://www.elan91.org/index.htm

Bravo pour ta persévérance à venir sur le site.

Commentaire de agnès78 posté le 19-11-2007 à 11:48:00

Merci pour le récit! Il a l'aire très sympa comme cross! J'espère que le retour s'est bien passé!
Bonne récup
Bises
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran