Récit de la course : La Comba 2007, par flapi38

L'auteur : flapi38

La course : La Comba

Date : 4/11/2007

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 895 vues

Distance : 17km

Objectif : Terminer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Pas trop décidé à sortir du lit ce matin, pourtant il faut bien. Aujourd'hui au programme une petite sortie de 17 kms avec 844m D+/D-, une broutille.......

Je me suis bien préparé (comme le coach) j'ai pris un camel back des enfants (c'est moins lourd) avec la petite poudre aux fruits rouges du raid Orient'alp, deux petits gels, et deux barres de céréales, et c'est parti.

Direction La Combe de Lancey.... Je me goure un peu sur la direction, et du coup j'arrive un peu tard a mon gout. A toute vitesse, je vais m'inscrire, me changer, m'échauffer, et c'est déjà le départ. Je me suis mis un peu derrière pour me pas me faire écrabouiller par le troupeau comme à mon habitude, et je prends mon petit trot. Cette année, on n'a pas trop de bol au niveau du temps, car le brouillard est là et bien là. D'ailleurs, il se lèvera un peu en fin de matinée, mais on ne verra pas le soleil. Dommage, car la ballade est sympa.

Donc, ça commence par une bonne grimpette, étonnant non ?!!! J'ai pris mon rythme, et ça va pas trop mal. Je galope derrière un petit groupe, que j'arrive à garder en ligne de mire. On se tape un peu la bourre avec 2-3 gars, mais je fais attention à ne pas tout donner dès le départ.

Aujourd'hui, l'objectif c'est de finir en dessous des 2h00, ce qui vu mon petit niveau me conviendrait assez bien. J'ai vu le profil, ça grimpe fort dès le départ sur une bonne moitié du parcours, puis descente, un dernier raidillon et descente. Ça baigne, comme je bourre pas mal en descente, ça devrait me permettre de bien terminer.

Les grimpettes suivent les grimpettes avec de temps en temps un peu de plat, voire une petite descente. J'en profite pour boire un max, comme dit le coach. Je tiens bien mon rythme, le souffle va bien, un vrai bonheur. A chaque croisement, les bénévoles lâchent des encouragements et des indications sur la suite du parcours. Ça fait chaud au cœur, et maintient le moral, vraiment trop sympa.

J'ai bien fait de ne pas prendre mes chaussures de trail. On cours quand même souvent sur la route. Voila déjà le premier ravitaillement. J'applique ma stratégie hamster, un carré de chocolat à gauche, et un bout de 4 quart à droite, et c'est reparti. J'aurai du m'arrêter un peu plus longtemps et boire un ou deux verres, mais bon une erreur de débutant de plus, je ne suis pas à cela près.

Et c'est reparti dans la foret. Ça grimpe bien, et je me suis fait lourder par le groupe que je suivait. Un bénévole annonce une pente à 30% sur 500m, donc j'applique bien sagement la technique du coach (nicnic38, mon p'tit frere), je marche, et c'est vrai que c'est raide, donc j'aurai pas pu courir. Comme j'ai de grandes jambes (merci papa et maman), je finis par doubler deux concurrents dont un bien cramé, et à recoller avec le groupe qui me précèdait. Ce sera de courte durée, car peu de temps après qu'on se remette à courir, ils vont me lâcher définitivement.  Décidément, j'ai bien des problèmes dans les montées, ce qui plutot genant, car j'aime trop le trail, la course dans les petits chemins, tout ça tout ça....

Bon, ça n'en finit pas de monter, et je commence à en avoir un peu plein les jambes, car je me traine. Je suis bien motivé, car il y a un mec qui me revient dessus depuis un petit moment: eh oui, on se motive comme on peut. Il finit par me doubler, mais je m'accroche.
Encore un bon raidillon, et on arrive sur le 2ème ravito. Je prends un peu mon temps, papote 2 minutes avec les charmantes bénévoles. Le calvaire est terminév(sur le papier), après c'est la descente.

Enfin, la descente!!! il y a quelques passages bien raides dans les sous-bois, mais c'est un vrai bonheur. J'ai bien bosser le planté de talon, et je déroule bien à fond. Ça glisse un peu, mais j'assure comme une bête. Je finis même par rattraper mon comparse, qui a l'air de craindre un peu le dénivelé négatif. On en papotera un peu à l'arrivée, il a pris une gamelle sur une course, et depuis il se méfie a mort. Le mec doit avoir la soixantaine, chapeau la santé.

Je le laisse sur place, et en profite pour mettre le maximum de distance entre nous avant le raidillon final, car il gaze bien mieux que moi dans les cotes. La descente dans les sous bois est trop belle, mais trop courte, et on récupère bien vite la route. Le parcours est bien moins pentu, alors j'essaie d'agrandir un peu la foulée. Au bout d'un moment, c'est le calme plat, plus personne devant, plus personne derrière. J'ai carrément l'impression de m'être perdu, les boules.....
Je finis par rattraper des randonneurs à qui je demande mon chemin. Pas de problèmes, ils ont été doublés par des coureurs. La visibilité ne dépasse pas les 100m, je suis à moitié rassuré sur le chemin, quand enfin, je croise une charmante bénévole (y avait que ça tout le long).

Et c'est parti pour le raidillon final. J'ai un peu du mal, à changer de rythme, et je finis par marcher (arghhh) pour reprendre mon souffle. J'ai bien bu tout au long du parcours, et le camel est vide. J'aurais peut être du prendre le mien, plutôt que celui de ma fille. On récupère la route un peu plus loin, alors je relance, car ça grimpe moins fort au moins au debut. Mais la pente s'accentue et je vais de moins en moins vite. Mon comparse de tout a l'heure me poudre sur place, non mais quelle énergie !!!! Je suis littéralement scotché sur place. Mais, c'est pas grave, je me dis que je le reprendrai dans la descente plus loin.

Et alors là, c'est le drame......les crampes. Je sens les mollets qui me vrillent l'un après l'autre, juste en fin de cote et avant les 1-2 kms de la dernière descente, les boules. Je m'arrête un peu pour m'étirer les muscles, et c'est reparti. Petit single dans les sous-bois, je laisse glisser en faisant bosser un maximum les cuisses, et ça passe. Je reviens fort sur mon papy, plus que quelques mètres......On en restera là, ça me vrille de plus en plus, et je préfère assurer l'arrivée debout, qu'en rampant.

C'est un peu rageant, mais bon...Je jette un coup d'œil au chrono 1h58m...Plus que 2 minutes, et je suis encore dans les temps. Je relance doucement, puis de plus en plus, ça vrille, mais ça tient, alors je continue, je veux mes 2 heures. L'arrivée n'est plus très loin, encore un ou deux lacets et ça y est.

Enfin, l'arrivée, en plein milieu de la course des enfants, sous les applaudissements, ça fait bien plaisir, il faudra que j'essaie de gagner une course un jour pour voir ce que ça fait...;-)

Vite, vite, vite, je vais me changer, car ça pèle fort, et je retourne à la remise des récompenses. C'est Seb, un copain a Nico, qui l'emporte en 1h14m...trop fort. Je passe lui faire un petit coucou et le féliciter. Il s'est levé en retard lui aussi, et est arrivé 10mn avant le départ de l'épreuve. Heureusement, qu'il n'est pas arrivé plus tard, sinon en plus il m'enrhumait.......

Et retour, à la maison. Trop content, comme d'hab c'est toujours trop long au début, et on en redemande à la fin. Bon, le temps était bien moyen, je re-signe pour l'année prochaine. Un grand merci à l'organisation, et aux bénévoles....Franchement à mettre à son calendrier.

4 commentaires

Commentaire de Moicélolo posté le 04-11-2007 à 22:26:00

Bienvenue à toi dans le village Kikourou ! J'aurai vraiment du aller à la Comba, y avait plein de kikoux !Bravo pour ta course et ton récit. Soigne bien tes mollets et à bientôt sur une course avec Nico.

Commentaire de nicnic38 posté le 05-11-2007 à 00:48:00

joli gamin!

c'est dur mais tu progresses!

tip top!

les PPs peuvent commencer a pleurer pour 2008!!!

Commentaire de Davidou le minou posté le 05-11-2007 à 13:03:00

Bravo pour la force morale, tu t'es accroché juqu'au bout, malgré les crampes. Merci pour le récit, je vois que je suis pas le seul ce matin là à avoir hésité à sortir du lit :-)

Commentaire de Loopinette posté le 09-11-2007 à 20:58:00

Bravo !
Super 1er CR et une bien belle course pas mal gérée apparemment !
A bientôt
Loop

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran