Récit de la course : Les Templiers 2007, par cap opale

L'auteur : cap opale

La course : Les Templiers

Date : 28/10/2007

Lieu : Nant (Aveyron)

Affichage : 2849 vues

Distance : 67km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Recit de Mat - CALAIS (62)

    Enfin ! Le grand jour après 9 semaines de préparation et des sorties de rando-trail de 5h30, philippe et moi allons prendre le départ du trail le plus réputé , les Templiers. C’est une première pour moi et la 2° expérience pour Philippe qui avait réalisé 9h30 en 2006 mais sans préparation spécifique (il était là-bas pour accompagner des collègues pompiers). C’est justement d’autres collègues pompiers de la caserne de Desvres qui seront d’astreinte aux ravitaillements pour Philippe et moi, sympa ! Après une bonne nuit passée dans un hôtel tenu par un ancien habitant de Wimereux, le réveil sonne à 3h30 et nous prenons la route à 4h15 vers le village de Nant.  Arrivés là-bas, pas de problèmes pour se garer malgré les 3200 participants annoncés, l’organisation de l’épreuve est bien rodée. Nous enfilons les sacs et les poches à eau et allons partir avec des manches longues, 7°C au départ.    

    Nous nous plaçons sur la ligne pour éviter les bouchons habituels de la première montée du causse. Le départ fait frissonner : gros son (musique d’era), fumigènes et 3200 lampes frontales allumées, c’est magique !  Le top est donné à 5h30 et ça part à bloc devant ! Nous restons calmes et vigilants car les chemins sont piégeux dans l’obscurité et la brume matinale, dés les premiers kilomètres nous faisons la course avec une connaissance : Thomas Saint-Girons de l’équipe Lafuma que nous avions rencontré sur le raid de la Réunion. Au 7° km, aline et les pompiers Desvrois nous pointent vers la 80° position, tout va bien même si j’ai l’impression d’être parti un peu vite. A Sauclières (km14), des centaines de spectateurs sont déjà présents et nous pointons aux alentours de la 70° place. Nous empruntons alors un magnifique chemin sur les crêtes et sortons de la brume avec le lever de soleil sur le plateau, un paysage à couper le souffle ! Thomas nous lâche dans une descente et nous ne le reverrons plus (à juste titre car il termine 4° de la course !!!). Nous arrivons à St-Guiral (Alt.1366m), philippe est plus fort dans la montée mais je reviens dans la descente vertigineuse (700m-) vers Dourbies, 2° ravitaillement au km34. Nos supporters-ravitailleurs sont là et nous annoncent dans les 60 premiers. Nous repartons direct dans la terrible montée du Suquet ou phiphi me lâche facilement, j’ai un gros coup de moins bien alors je décide de gérer.  Phiphi est bien à ce moment de la course et il arrive au prochain ravitaillement (trêves –km47)  avec 9min d’avance sur moi ! Je passe à ce ravito avec une tête à faire peur, je manque de lucidité et commence à douter ! Bizarrement, je me refais une santé dans la montée vers La Roucarie et le moral revient, je ne suis plus qu’à 4 min de phiphi au dernier ravito (St Sulpice – km54). Phiphi passe ce ravito avec une forte envie de lâcher prise, mais  il sait que son pote d’entraînement est juste derrière et ses collègues sapeurs le poussent à continuer. Il est vrai qu’il ne reste –que- 13km, mais la fin de parcours est terrible : un faux-plat de 6km, la montée du roc nantais et la descente finale de 2km équipée de cordes, tellement la pente est rude et le sol glissant ! Philippe terminera sa course difficilement mais avec une superbe 50° place et un temps de 7H41, cerise sur le gâteau, il se classe 3° du championnat de France des pompiers et montera sur le podium ! Quant à moi, je reviens à 2min de philippe et me classe 54° en 7h43. La préparation a payé et nous retenterons probablement l’aventure un jour tant cette course est magnifique. Un grand merci encore à aline et aux pompiers desvrois pour leur soutien et leur dévouement lors des ravitos !

                                                                                                                                                             Mathieu

3 commentaires

Commentaire de LtBlueb posté le 01-11-2007 à 22:04:00

jolie perf , récit sympathique . bravo

Commentaire de marathman posté le 02-11-2007 à 11:20:00

Bravo les pimpoms.
Joli chrono pour une première incursion en terre aveyronnaise.
Fabien, ancien du BMP Marseille.

Commentaire de vial posté le 02-11-2007 à 11:24:00

Bravo les gars le sport quotidien ça paie
les pompiers ne ne déplacent rarement pour rien!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran