Récit de la course : 24 heures de Saint-Doulchard 2007, par gdraid

L'auteur : gdraid

La course : 24 heures de Saint-Doulchard

Date : 13/10/2007

Lieu : Saint-Doulchard (Cher)

Affichage : 2108 vues

Distance : 123km

Matos : mon mental, comme en Mauritanie ...

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier 24heures, le dernier de Saint Doulchard !

24 heures du Cher 2007 à Saint Doulchard

Pour la première fois de ma vie, je participe à un 24H00 !
Ce sera dans le Cher, à 1 heure de chez mon Père.

Je m’invite chez lui, pour 5 jours, de jeudi à lundi…
Il en est trop heureux.
Il connaît et craint ma passion pour ce genre de défi .
Je rassure ce père de 85 ans, en lui certifiant que son fils de 62 ans, tentera si possible 120km, en marchant avec des bâtons de marche, non stop, jour et nuit.

Qui fut dit fut fait.
Dimanche matin après le deuxième coup de fusil de 11 heures passées, je terminais, fatigué mais heureux, avec 123 km et 86 mètres, huitième V3 en course sur onze, en sandwich entre les deux V4.
L’incroyable Gérard DEHU, 74 ans, à plus de 8 tours devant moi, et le méritant Claude VEILLET, 70 ans, à 1 tour derrière moi.

Aucune crampe, aucune ampoule, seule une douleur sur le devant du tibia droit, mais pas trop gênante.
Aucun arrêt de repos durant les 24 heures, avec ma casquette rouge de Kikourou vissée sur la tête.
Environ 130 arrêts d'une à deux minutes maximum, pour boire, manger, occuper les toilettes, vider les petits gravillons de mes chaussures, me vêtir ou me dévêtir suivant la température du moment,

Sur ce kilomètre de circuit, une foule de petits évènements se dérouleront durant les 24 heures.

Le décor, passe invariablement, de la piste gravillonnée de 400m autour du terrain de foot, à la voie goudronnée d’accès au trottoir de la rue sur 400m, avec retour sur une pente de 200 mètres, jusqu’au gymnase, pour le pointage automatique, pour le ravitaillement libre copieux et varié en boissons et nourritures, et pour les toilettes, douches, et repos sous les tribunes.

Les distractions ne manquent pas samedi de 11 heures, jusqu’à 23 heures.
Un courageux et rare spectateur, de la course, assis sur le trottoir dans la rue, avec sa canne blanche, et son poste de radio, nous tiendra informé sans relâche, des résultats but après but, du match de Foot, d’abord de la France contre des iles Férouet inconnues 6-0 …), puis du résultat point par point de la victoire incroyable de l’Angleterre 9-14…) Cette Angleterre , on la connaît trop ! Perfide Albion…

Tout au long de la nuit, sur ce kilomètre de Saint Doulchard, défilaient plus ou moins de coureurs, suivant les stratégies, ou les grands « coups de barres » de chacun.

L’electron, nous quitta subitement avant minuit. Michel fut-il tant déçu du résultat de notre équipe de rugby ?

Parfois la silhouette longue et fine d’Alexandre (Forest Alex) déambulait si lentement, que l’on aurait pu craindre qu’il reparte en marche arrière.
Parfois Alexandre semblait soutenu très tendrement, par la trop gentille May, durant quelques tours.
Parfois, l’un ou l’autre de ce couple attendrissant, repartait sur le circuit, dans un foulée aussi légère qu’efficace, pour permettre à May de terminer avec 142,429 km, et à Alexandre de terminer avec un tour de moins…

Bruno OLIVIER, 47 ans, sera un des rares coureurs à ne pas s’arrêter durant toute la course. Il tentait là son premier 24h00, et espérait réaliser 210 km. A sa grande surprise, cet aimable jeune barbu réalisera 230km. Il avoua avoir eu froid dans la nuit, et avoir connu des moments très difficiles vers 3 heures du matin. Il est un des rares coureurs à savoir partager des encouragements en cours d’épreuves. Je l’en remercie encore .
Yves CHOMONT, auteur de près de 642 km au 6 jours d’ Antibes en juin dernier, terminera deuxième, avec 201km.

Pour leur manifestations amicales , durant ces 24 heures, je remercie, les adorables May et Alexandre, et aussi Alain CHIFFOLEAU et son épouse, Yves CHOMONT, Andrée et Gérard DEHU, Pascal PELARDY et son épouse, Samia TIFEST et son compagnon Patrick CAILLAULT, Jean-Pierre et son fils Laurent DELHOTAL, Agnès et Jean-Claude BLUM, François NIVEAU, Peter KLUKA, Monique RAY, Françoise PATAS et son compagnon Pascal qui m’encouragea si souvent, et m’accompagna même durant la nuit froide, sur le circuit.
Mention spéciale, et bises à Martine NAPOLITANO, qui veilla jour et nuit sur chacun des coureurs de notre association de 91-Mondeville.

La 25ème heure de retour chez mon Père, m’a semblée, trop longue, ce dimanche entre 13 heures et 14 heures.
Le sommeil au volant m’accablait.
Plusieurs fois, je fus tenté de m’arrêter pour dormir sur le bord de la N76 en direction de Moulin.
Enfin j’arrivais à bon port. Quelle récompense, mon Père rayonnait de joie.
Je lui dédiai ma course, ainsi que le petit fromage de Chavignol, et le kilo de pommes du Berry, offerts à chaque coureur.
Cinq minutes plus tard , je sombrais dans un sommeil de 4 heures non stop !

Cette course de 24 heures, organisée pour la septième fois par le Comité du Cher d’Athlétisme, et sous le contrôle de la FFA, n’aura plus lieu, faute de bénévoles, écrit Jean-Marc DURET dans La Nouvelle République, journal offert à chacun des coureurs.

La FFA laisserait-elle tomber ainsi une si belle course ?

13 commentaires

Commentaire de corto posté le 16-10-2007 à 20:19:00

Salut Graid,

a chaque fois c'est emouvant tes CR. Ta complicité entre ton pere et toi me touche.

Et puis félicitation pour avoir participé à ce 24h.

Beaucoup de sensibilité dans tes propos. Concernant les autres coureurs et personnes de ce 24h.

BRAVO

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 16-10-2007 à 20:52:00

L'émotion contenue transparaît dans ton texte. Le 24h emmène le coureur au bout de lui-même.J'aurais aimé savoir ce qui trotte dans l'esprit du coureur aux moments les plus sombres comme à ceux les plus euphoriques. Mais tu as gardé cela pour toi car c'était à toi ...
Bravo et total respect de la part du Lutin.

Commentaire de espace_marathon88 posté le 16-10-2007 à 20:59:00

Bravo gdraid pour ton premier 24 heures. Super exemple de courage et de volonté pour boucler une telle epreuve sans faire de veritable pause!
J'en suis admiratif..

Repose toi bien et felicitation d'avoir inscrit ton nom à ce 24h00.

a+

Commentaire de JLW posté le 16-10-2007 à 21:46:00

Un récit tout en douceur et rempli de respect envers les autres et envers tes lecteurs attendris par tes propos. Bravo pour cette épreuve qui reste une course hors de portée pour moi et j'ai bien eu plaisir à lire tous tes remerciements envers des personnes qui me sont chers également.

Commentaire de titifb posté le 17-10-2007 à 06:50:00

Merci Gdraid pour ce CR rempli de tendresse.

24h ? Ca me fait penser au titre du livre de Stephen Zweig "24 h de la vie d'une femme". Là, avec ton CR...c'est "24 h de la vie d'un homme". La course est dure, longue, mais quelle satisfaction à l'arrivée :
"quelle récompense, mon Père rayonnait de joie.
Je lui dédiai ma course"...

Dans quelques années, tu te rappeleras de ce moment-là qui justifie bien des souffrances et magnifie les sacrifices que nous consentons quelquefois.

Merci JC

Commentaire de seapen posté le 17-10-2007 à 09:50:00

merci pour ce reportage passionnant par lequel transparait tes belles qualités humaines. et bravo pour ces 24 heures, quelle performance ! salut.

Commentaire de rapace74 posté le 17-10-2007 à 10:06:00

bravo pour ce CR toujours aussi prenant mais franchement tu aurais pu faire un effort d'arriver a 214km ;-)))))))))bravo pour ta course cela merite le respect parceque je suis incapable de faire cela
manu

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 17-10-2007 à 23:40:00

24h... 100 km... les 6 jours ... Pour moi, c'est tellement surréaliste...
J'ai un grand respect pour ceux qui participent à ce genre d'épreuve.
Bravo JC et respect, donc ! Félicitations pour cette perf hors du
commun, en tout cas dans mon monde d'escargot à moi ;-)
Au plaisir de te croiser... mais, sur une coursette de 10 ou 20 km !

NoNo_l'esc@rgot

Commentaire de laurent05 posté le 18-10-2007 à 09:55:00

bravo pour jean claude pour ce beau récit
félicitation pour ta performance
bonne recup
a+
laurent

Commentaire de lolo' posté le 18-10-2007 à 22:02:00

bravo pour ta course !!

Il est bien ce sport qui fait découvrir des premieres fois à tous age !

Je perds mon pucelage à Aulnat le 11 novembre prochain.

A bientot en Mauritanie

pace e salute
lolo

Commentaire de bigout66 posté le 19-10-2007 à 13:20:00

Merci pour nous livrer un si beau cr rempli d'émotions.
Les 24h c'est une disciplines que ne connais pas du tout etqui ne m'attire pas non plus...pour le moment, mais c'est avec plaisir que j'ai lu ton "périple".
123km en tout cas moi je te félicite car je me vois difficilement courir ou marcher pendant 24h sans véritable pause.
Pour quelqu'un de 62 ans tu pètes la forme et ça fait vraiment plaisir à voir.

@+ ;-)

Commentaire de agnès78 posté le 19-10-2007 à 14:52:00

Que d'émotions..
Un seul mot : MERCI Jean Claude!
Merci pour ton récit mais aussi pour ton amitié qui m'est très chère.
J'aurais tant aimé te retrouver en mauritanie!
Gros bisous
agnès

Commentaire de moumie posté le 21-10-2007 à 20:35:00

salut,

merci beaucoup de nous avoir fait partager cette course particulière.

24h non stop à courir ou marcher, pff ils en ont de ces idées les vétérans, je te jure :-)))

Toutes mes félicitations, je n'en ferai jamais autant

A bientôt
Moumie

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran