Récit de la course : La Course des Terrils - 22.8 km 2007, par laurent-trail

L'auteur : laurent-trail

La course : La Course des Terrils - 22.8 km

Date : 30/9/2007

Lieu : Raismes (Nord)

Affichage : 3364 vues

Distance : 22.8km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

des terril, mais pas que cela

Gamelle trophy (23 septembre)

À la vue des faits, l'on ne nous avait pas menti. C'est bien organisé, il y a du monde, beaucoup de monde et la bonne humeur règne.

La Gamelle c'est  une des manifestations clef du monde du VTT. Un VTT qui ne fait pas de nombrilisme. Celui, ou celle, qui vient "se la jouer" tombe plus ou moins sur un os car il y a des parcours pour les tout petits, les grands, les plus grands, les très grands... Et même les compétiteurs. Alors mon gas si tu te la joues ; vas jouer dans ta cours et laisse nous nous amuser.

En plus le temps est clément, ce qui semble habituel d'après le commentateur. Quand au parcours il est sympathique, le plus souvent sous les ombrages, parfois accompagné d'un point de vue reposant, technique juste ce qu'il faut par moments. Certes, même sur le parcours rando de 50km, c'est le lieu de s'amuser, pas celui des exploits acrobatiques. De toutes façons avec le grand nombre de participants(es), et autant de paires  de roues, l'itinéraire ne peut avoir les "subtilités" techniques ou acrobatiques d'une sortie en petit nombre. Là comme ailleurs l'avantage du nombre est de n'être jamais isolé, l'inconvénient est d'être confronté à des goulots d'étranglement : pieds à terre.

Autre particularité intéressante de la Gamelle : le samedi un trail est organisé sur le même site. Nous ne l'avons pas fait cette année, mais quelle aubaine : trail le samedi & enchaînement VTT le dimanche. Il y a de très grandes chances que cela soit au programme de 2008.

Nous en arrivons à la Course des Terrils (30 septembre)

Comme le VTT est notre discipline complémentaire nous sommes sur un terrain plus familier à Raismes (59) pour la course des terrils. Là aussi organisation irréprochable. Cela en dehors de quelques détails montés en épingle par des esprits grincheux, l'histoire de montrer leur incapacité structurelle à être aimable et à respecter l'équipe d'organisation.

L'intéressant c'est les parcours. Il y en a pour tous les goûts. Le menu est simple : deux, trois ou quatre terrils. En prime pour le quatre terrils (23 km) un détour par la planète lune, dans le "désert anthracite". Une étendue particulière, une perspective surprenante, un ailleurs : c'est à voir !

Un terril c'est  un terril, faut pas en faire une montagne. Il faut seulement le grimper comme une montagne, avec respect et modération. Dans le cas contraire il vous vous marque dans le rouge, vous oblige à vous concentrer sur votre foulée et vous prive de contempler le paysage.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran