Récit de la course : Le Défi de l'Oisans 2007, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Le Défi de l'Oisans

Date : 28/7/2007

Lieu : Les Deux Alpes (Isère)

Affichage : 1873 vues

Distance : 200km

Objectif : Terminer

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Courant mars, après pas mal d’hésitations, je décide de m’inscrire pour le Défi de l’Oisans.

Suite à ma participation à l’UTMB 2003 (et arrêt à Courmayeur), j’avais reçu un numéro d’Ultrafondu avec un récit du Défi… depuis une petite idée de participation me trottait dans la tête…

Et hop cette année je saute sur l’occasion, mon été pouvant être consacré sans remord à la course à pied, à la montagne… 

Samedi 9 juin : Trail de Faverges.. tout se passe super bien , beau résultat pour moi… Tout s’annonce sous les meilleurs hospices !!

Dimanche 10 juin : histoire d’en profiter un max, j’ai décidé de faire un tournoi de volley 3x3 à Grenoble avec mes 2 Didier… Dur mais la journée se passe super bien !!! 

Jeudi 14 juin : je pars courir, histoire de reprendre l’entraînement et de compenser par avance le we qui se profile consacrer à de la Via Ferrata avec des amis du côté d’Aussois… Au retour une petite douleur au genou aurait du me mettre la puce à l’oreille…

Vendredi 15 juin : la météo n’étant pas très clémente, je décide de quand même partir courir au lieu de faire du vélo… Je ne sais pas trop pourquoi je décide de faire de la route (alors que je n’en fais jamais sur une séance complété)… Je me rentre même un peu dedans dans la descente… A peine arriver, je sens que quelque chose ne va pas, j’ai du mal à plier le genou droit complètement… Bon je verrais bien après le we Via Ferrata… 

Lundi 18 juin : je vais voir mon généraliste qui m’oriente vers un spécialiste… 

Mercredi 20 juin : Pour le spécialiste : y a un problème : soit au ménisque soit au cartilage. Direction Scanner et radio… et surtout mieux vaut ne pas trop forcer sur le genou…. Boum badaboum… Tout mon été semble compromis… gros coup au moral… il faut attendre les examens (le 11 juillet)… 

Le 1er juillet : j’annule le TGV… la mort dans l’âme…. Heureusement j’ai le « droit » de faire du vélo : j’arrive à me faire deux « gros » we avec pas mal de bornes et du dénivelé… Mais quelque chose me manque

 Le 11 juillet : examen, radio, scanner… y a rien.. quoi ? Y a rien !!! Ben non y a rien Mais, mais alors ça va être bon pour le Défi ?!? Je me laisse encore une semaine pour récupérer (l’injection dans le genou m’a quand même bien « torpillé » le genou) et je me lance un dernier test pour savoir… 

Samedi 21 juillet : direction la Tournette, Chalet de l’Aup : j’enquille une première fois la montée : 1H03… Hmm bien, je redescend, le genou tient et c’est partie pour une deuxième fournée : 1H10..Nickel et le genou tient impec (avec une bande de maintien de la rotule qui a l’air bien mieux adapté que ma sempiternelle genouillère)…

Bilan 16 km avec 2000 m de D+/D- en courant en tout et pour tout pour le mois de juillet mais je sens que mon corps me donne le feu vert.. 

Mercredi 24 juillet : Rendez vous chez l’osthéo, histoire de tout remettre dans le bon ordre…  

Et enfin...

LE DEFI DE L’OISANS

 

Samedi 28 août :

Ca y est c’est le départ pour les 2 Alpes. Voyage tranquillou en voiture. Arrivée, 1er contact, cadeaux de courses, cartes, road book… l’après midi se passe tranquillement entre quelques discussions avec les coureurs présents. J’en profite pour féliciter Arnaud pour le blog du Défi sur lequel il a pas mal bosser. Repas du soir, présentation de la course, de l’étape du lendemain, des coureurs, et direction les chambres pour la première nuit. 

Dimanche 29 juillet :

Lever, déjeuner, dernier préparatifs, peaufinage de sacs et c’est le départ 

Etape 1 : Les 2 Alpes – Cluy /14 km – 758 m D+ - 656m D-

           

Etape de liaison non chronométré

Ca papote à tous les niveaux et ça avance tranquillou. Arrivée à Cluy, on s’arrête environ 1 heure, ravito et… 

Etape 2 : Cluy – Le Chazelet / 28 km – 1900 m D+ - 1730 m D-

Là ça y est, c’est vraiment parti !!! Je pars très très tranquillement en marchant… avec Brigitte et Michel, on passe le col de Cluy, puis le Col de Sarenne… rien de très méchant. Je reste avec Brigitte et Michel toute la descente et on attaque la remontée vers le col du Souchet. On passe le ravito de l’Hôtel Alpin (avec tarte à la myrtille… que je ne touche pas.. trop peur que ça ne passe pas !!). Puis on repart, la montée se faisant plus raide, Brigitte est un poil moins à l’aise donc je continue tranquillement mon petit chemin avec la zique dans les oreilles…

Et là je savoure ce moment, je suis en course, tout va bien, j’ai pu prendre le départ, tout est beau… bref je savoure à fond !!!Je rejoins en cours de route un autre Philippe avec qui on discute... UTMB, puis je continue tranquillement vers le Col du Souchet. Et c’est parti pour la descente qui nous amène au Chazelet…

Les jambes commence à fatiguer, et même les crampes ne me semblent pas trop trop loin, mais ça passe. Moins 2 je me casse lamentablement la figure devant un couple de marcheurs en voulant photographier un aigle qui nous survole tout en continuant de courir… Ouille ça faillit faire !!

En fin de descente je récupère un concurrent et finit l’étape après un petit coup de cul pour rejoindre le village.

4 H 28 et 23eme.

Nickel, ravito, douche, massage, repas et dodo.

Lundi 30 juillet :

Lever, déjeuner, et départ pour un petit parcours de liaison jusqu’ à la Grave 

Etape 3 : La Grave – Villard d’Arêne / 3.8 km – 340 m D+ - 180 m D-           

Etape de contre la montre

Les départs se font échelonné toutes les 30 secondes : du plus lent de l’étape d’hier jusqu’au plus rapide.

Je pars tranquillement, récupère assez rapidement les personnes partis devant moi. Je continue à courir tranquille sur un chemin qui monte gentiment sans me mettre dans le rouge. Je continue à remonter du monde. Puis le chemin se fait plus raide, je continue en marchant et finit par rejoindre Brigitte et Michel juste en haut de la montée. J’en profite pour prendre leur roue dans la descente et finit quelques mètres devant eux dans le dernier coup de cul pour arriver à Villard d’Arêne.

27 min 20 et 17eme temps

On prépare les sacs pour l’étape de l’aprem, on mange à l’auberge, petit repos au pied du monument aux morts avant de nous faire « sortir » par une « ancienne » un peu remontée !! 

Etape 4 : Villard d’Arêne – Le Lauzet / 22 km – 880 m D+ - 1090 m D-

Comme le contre la montre c’est bien passé et que je me sens un peu plus en jambe que la veille, je décide de partir un poil plus vite. Tout se passe bien , je rejoins Dominique au refuge – ravito de l’Alpe, continue au même rythme pour basculer devant lui le Col d’Arsine. Et continue tout seul dans la descente en profitant des paysages, du cadre, et du torrent magnifique que l’on longe.

Ravito au Casset, il reste alors 3 km en bon faux plat montant pour voir l’arrivée. Sur cette portion, je me mets dans ma casquette, réfléchit pas trop et j’essaie de na pas fléchir. L’arrivée finit par arriver : content de cette journée !

2 H 44 et 17eme temps.

Je me retrouve 20eme au général. Le soir au refuge du Lautaret avec un très bon accueil !!! Et toujours les massages !!! 

Mardi 31 juillet :

Etape 5 : Refuge du Lautaret – Vallouise / 3 + 20 km – 1270 m D+ - 1560 m D-

 

Etape de récupération non chronométrée

 

Aujourd’hui j’essaie vraiment de récupérer à fond, donc je vais marcher toute la journée et vraiment super tranquille. On finit l’étape à 5 après avoir bu un coup en cours de route et avec Coralie qui ne sent pas super bien (grosse chaleur, pas assez bu + douleur genou)

 

Massage, repas et coucher tôt pour la grosse étape du lendemain !!! 

 

Mercredi 1er août :

 

Etape 6 : Vallouise – La Chapelle en Valgaudemar / 55 km – 3100 m D+ - 3170 m D-

Départ échelonné, je pars avec Dominique juste le groupe avant les meilleurs.

Tout de suite 2 sous groupes : ceux qui courent tout le long sur le bitume et puis ceux avec Dominique et moi qui alternent marche et course.

Enfin au bout de 7 km, ravito et on quitte la route pour attaquer le chemin qui va nous mener au Col de l’Aup Martin.

Après le passage au ravito, Dominique est devant moi, je le passe, continue un moment seul. Je rejoins Coralie qui va tranquillou suite à son coup de moins bien d’hier et en profite pour lui filer mes gants car elle a l’onglet.

Du coup Dominique me rejoins à la faveur d’une coupe sauvage. On continue donc ensemble. L’arrivée au Col est somptueuse, c’est magnifique, quelques photos, puis les premiers pointent leur nez en bas de le pente finale du Col.

Avec Dominique on décide de tracer jusqu'au Pas de la Cavale pour voir par où coupent les premiers

En allant au Pas de la Cavale, petite pensée à mon papa et à une photo faites à cet endroit qui m’est très chère...

Et puis pensée à mes 2 Didiers du volley: Le Pas de la Cavale, c'est notre nom d'équipe lors des tournois de volley!!!

Quelques photos et les premiers déboulent, on regarde passer et on en profite pour essayer de repérer les passages. Du coup on attaque la descente sur un bon rythme, les jambes sont là et j’en profite bien et Dominique se retrouve décroché.

2, 3 km avant le refuge de Pré Chaumette, Loïc me rattrape : j’en profite pour me relancer et le suivre jusqu’au refuge.

Je ravitaille puis c’est partit pour la 2eme grosse difficulté du jour le Col de la Vallette avec presque 900 m de D+. Tous les voyants sont au vert, je me fais plaisir et enquille la montée.

Je passe à mi pente Brigitte et Michel, on s’encourage et je continue mon effort. Sous le col je rejoins Alain, un Belge qui est devant moi au général (à 55 min), on bascule ensemble et je profite de la descente pour prendre un peu le large.

Direction le Col de Gouiran, 100 m à monter, tout va toujours impec, je bois, m’alimente, tout roule, sous le col, j’aperçois Laura qui se trouve à mi pente.

Je profite de passer un groupe de randonneur pour que le premier du groupe m’attrape une bouteille dans une poche de mon sac et que le dernier me la range. Super sympa !!

Hop le Col est passé. Dans la descente je passe Laura, petit coucou et je continue mon effort

Direction Col de Vallompierre, 210 m env. à remonter. Je continue à ma main, puis bascule (avec un dernier regard sur les cols passés dans la journée) pour enchaîner avec la descente qui va nous amener jusqu’à La Chapelle en Valgaudemar soit 1510 m de D- env. Je continue à bien descendre et finit par rejoindre au refuge ravito de Vallompierre, Etienne un 2eme belge toujours devant moi au général à 53 min.

Je continue ma descente et rejoins le dernier ravito du refuge Xavier Blanc en même temps qu’Ellen, la 2eme féminine. On continue un moment jusqu’au bitume… 6 km de bitume pour arriver jusqu’à la Chapelle en Valgaudemar…

Je suis un moment Ellen mais ça va trop vite pour moi, j’explose, je calme le jeu, et finit un peu plus tranquillement.

Super heureux de cet étape, des sensations, des paysages…

7 H 27 et 15eme temps 

Après midi douche, massage, bière… Le lendemain de nouveau départ échelonné avec encore du bitume (3 km) au départ.

Jeudi 2 août :

Etape 7 : La Chapelle en Valgaudemar – Valsenestre / 31 km – 2780 m D+ - 2580 m D-

Ce matin départ avec Dominique toujours juste le groupe avant les meilleurs. Et tout de suite, on est largué sur le bitume. Le petit dej a du mal à passer..

Mais aujourd’hui il n’ y a que 5 km de bitume en profil descendant et du coup après le ravito quand on attaque la montée au Col de la Vaurze, on voit encore ceux qui sont devant nous. Dès les premiers mètres de montée, Dominique est moins bien et du coup je file. Je passe Etienne, puis reviens sur Ellen et Alain. Sous le refuge des Souffles, je les passe et continue à bien monter. Après m’être fait passer par les premiers, je finis par rejoindre Marco (largement devant moi au général). On finit la montée du Col avec Marco dans ma roue et je passe le Col avec Marco et Cyril… j’hallucine…Qu’est ce que je fais là ?!?

Bon dans la descente, Cyril nous mets un trou d’air mais je m’accroche à Marco… Après 1250 m de descente, on passe le ravito du Désert en Valjouffrey. J’essaie de suivre Marco, mais j’ai donné dans la descente et je n’arrive pas à repartir assez bien pour le suivre dans la montée du Col de Côte Belle (1035 m de D+). Tant pis je continue en me calant sur mon rythme. Je bascule le col puis continue dans la descente vers Valsenestre (995 m de D-) pour finir en 5 H 03 et 14eme temps.

Super content de l’étape même si j’ai un peu explosé dans le 2eme col mais bien satisfait de la journée.Massage, apéro, bière, repas et dodo pour être fin prêt pour la dernière étape du lendemain.

Vendredi 3 août :

Etape 8 : Valsenestre – Les 2 Alpes / 18 km – 2150 m D+ - 1800 m D-

 

C’est parti pour le col de la Murzelle, je me retrouve avec Dominique dans le dernier groupe à partir….

Et ça part fort, j’essaie de ne pas trop prendre au départ, et je réussis à coller à Marco. Dominique est décroché.

Bon pour ce col, je vais regarder les baskets de Marco pendant toute la montée, je veux pas décrocher, je reste bien derrière lui. Etienne s’accroche aussi. On passe Ellen, puis Alain peu avant le Col.

 

Somptueux, mais je ne veux pas m’y attarder.

 

Hier en discutant avec Martine, elle m’a dis que ça passe on peut tracer droit.

Je me lance, ça passe, du coup je trace fort et je lâche Marco, Etienne et Alain. Je pense que Marco me rattrapera dans le reste de la descente.

Après le ravito du refuge de la Murzelle, je continue à faire une belle descente et finit par doubler Laura à mi descente, puis Brigitte et Michel juste avant d’arriver au ravito de Venosc.

Je bois 3 verres de coca puis repart tout de suite. Allez, c’est la dernière faut y aller. Je pars bien, sur quelques lacets je vois Sonia la première féminine devant moi, mais je coince un peu.

Tant pis je finis avec la tête, je reprend un dernier concurrent juste avant l’arrivée…

Voilà c’est fait

3 H 24 et 13eme temps

 Petit à petit tout le monde va arriver, tout le monde se félicite, Marco arrive derrière Ellen, Etienne et Alain, alors qu’il était devant eux dans la montée, juste derrière moi mais il a "décidé" de faire du rab dans les 2 Alpes, Brigitte super contente, Laura un peu furax contre ses bâtons qui l’ont laché dans la dernière montée, Dominique pas dans un très grand jour… et tout le reste de la troupe… 

Direction la douche à l’hôtel, le dernier massage, les podiums, quelques bières, les premiers départs, le dernier repas et la fête jusqu’au bout de la nuit pour bien se finir…

Je finis finalement 17eme en 23 H 35, j’échoue dans ma « chasse » derrière Etienne et Alain (pour 11 min 44 sur Alain) mais tout ça dans un super esprit, en se tirant la bourre juste pour le plaisir, en se régalant.

Je finis sur 3 dernières journées géantes dans mes souvenirs de coureurs...

 Quel pied ! Quel pied ! Vraiment quel pied ! 

Vivement l’année prochaine, j’ai déjà envie de repartir !!! 

Quelle semaine : superbe au niveau paysage, parcours, météo,…Organisation nickel, kinés terribles, un groupe vraiment agréable… Mille mercis à tous 

Voilà la semaine est finis, je crois que j’y ais trouvé tout ce que je venais chercher (et que je vais continuer à chercher) : de beaux moments personnels, la montagne, des rencontres, des paysages, des sensations, de la solitude, du partage….

 

7 commentaires

Commentaire de L'Castor Junior posté le 07-08-2007 à 15:46:00

Merci Philippe pour ce CR.
Comme quoi, il ne faut jamais désespérer, même avec des petits bobos qui contraignent à zapper certaines courses...
Quel terrain de jeu en tout cas !
La perf, réelle, en est presque accessoire.
Bravo tout de même, et au plaisir de se croiser un de ces quatre !

Commentaire de may posté le 07-08-2007 à 17:49:00

Bonjour Philippe,
merci pour ton CR qui donne vraiment envie... aië aië aië... et avec tout ça, tu enchaînes sur l'utmb?????!!!! t'es vraiment trop fort!!!!!! au plaisir de se croiser, sûrement, là haut!
biz
may

Commentaire de Arno_SMAG posté le 07-08-2007 à 18:28:00

te lire me donne deja envie de repartir ... Que de beaux souvenirs !! a bientot !

Commentaire de Arno_SMAG posté le 08-08-2007 à 20:30:00

ravi qu'on ne se soit pas décarcassé pour rien, et que tu aies pris du plaisir. Patoche.

Commentaire de EtienneB posté le 08-08-2007 à 22:23:00

bonjour Philippe,

merci pour ton récit qui m'a fait revivre cette semaine de course grandiose. Des paysages superbes, un course très dure pour moi mais oh combien exaltante, une ambiance super conviviale. Des partenaires de course comme toi on en veut tout les jours!

Encore bonne m. pour l'UTMB
Etienne

Commentaire de patoche-smag posté le 09-08-2007 à 08:46:00

cet animal de arno avait pris mon PC pendant le Défi, et mes commentaires sont signés sous son pseudo. Je viens de rectifier ce crime de lèse majesté!! Non mais! :-)
Les coureurs ont été contents de ce 16éme Défi, j'ai bcp de retours hyper flatteurs, je ne vous dis pas l'état de mes chevilles. Une ambiance, c'est une équipe au service des coureurs certes, mais c'est aussi les coureurs qui la font, et cette fois ci ce fut le top.
Patoche

Commentaire de Say posté le 13-08-2007 à 00:18:00

Chalut Phil'


Je suis super content pour toi que tu n'aies rien. Tant pis pour le TGV, tu y seras une autre fois. En tout cas, c'est une sacrée course que tu as faite là! Au moins, maintenant, on est sûr que tu es d'attaque.

Merci pour ton récit vivant et précis.

A peluche

Coli

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran