Récit de la course : Le Défi de l'Oisans 2007, par Arno_SMAG

L'auteur : Arno_SMAG

La course : Le Défi de l'Oisans

Date : 28/7/2007

Lieu : Les Deux Alpes (Isère)

Affichage : 3950 vues

Distance : 200km

Objectif : Objectif majeur

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Compte rendu Défi de l’Oisans

Juillet 2006 : je pense à m’inscrire pour la prochaine édition avec Monique.

Décembre 2006 : ca se précise …

Janvier 2007 : c’est décidé !

Un peu plus tard … Monique arrive à Grenoble jeudi 26 juillet 2007. Pour se mettre dans le bain, nous allons faire un petit tour du coté du refuge du marais dans le massif de Belledonne.

Vendredi 27 juillet : direction le Grand Colon en rando-course depuis les 4 chemins et en redescendant par le refuge de la Pra et le lac du Crozet.

Samedi 28 juillet : direction les 2 Alpes. Repos complet. Je découvre tout le groupe et l’organisation, très sympa !! J’ai hâte de commencer !

Dimanche 29 juillet matin : étape 1 non chronométrée. On rejoint la chapelle de Cluy sur les hauteurs d’Auris en Oisans. Pendant la rando, on discute ensemble, on parle matos.


Dimanche 29 juillet après midi : étape 2 le vrai départ (enfin !!). 11h30 c’est parti pour 28 kms avec 1800m de dénivelé = Cluy – Le Chazelet. Dès le départ je pars en musique pour ne pas être influencé par le rythme des autres concurrents. Après quelques minutes de montée vers le col de Cluy, les groupes sont déjà faits : les meilleurs sont loin devant et je fais route commune avec Sonia et Marc. Nous cheminons tranquillement vers le col de Sarenne sur un large chemin sans difficultés. Voilà la première descente technique au départ puis plus roulante ensuite pour rejoindre Clavans le Haut puis Clavans le Bas. Les sensations sont très bonnes avant d’attaquer la première vraie difficulté : 7 kms environ pour 1000 m de D+ pour rejoindre Besse puis le Col du Souchet qui débouche sur le plateau d’Emparis façe au massif de la Meije. Nous passons à un rythme de marche assez soutenu. Tout se passe très bien et j’attaque la dernière descente en direction du Chazelet avec beaucoup d’entrain. 3h26 pour cette première étape, le 9ème temps. Je partais dans l’inconnu et je suis très satisfait … Direction la douche et le massage. Prêt à repartir pour le lendemain !!

 

Juste avant Besse, avec Sonia première féminine 

La Meije 


Lundi 30 juillet matin : étape 3 : le contre la montre entre la Grave et Villard d’Arène. 4 kms et 300 m de D+. C’est le sprint du défi !! Le départ des concurrents s’effectue en ordre inverse du classement général avec 1 départ toutes les 30 secondes. Ca commence par une descente puis un faux plat montant puis une montée bien raide et enfin la descente vers Villard d’Arène et une dernière bosse pour rejoindre le village. C’est très sympa puisque on double les concurrents partis avant et on se fait doubler par les meilleurs !!! 24min29, 8ème temps.


Lundi 30 juillet après midi : étape 4 : Villard d’Arène – le Lauzet par le col d’Arsine. 21,5 kms avec 950 m de D+. Cette étape est relativement courte donc très nerveuse … Les premiers kilomètres sont en faux plat descendant donc très rapides. Je laisse partir les premiers et je me cale à mon rythme. Je fais un effort assez violent dans la première montée raide pour rejoindre le plateau où se trouve le refuge de l’Alpe. Je refais un peu mon retard mais je ne peux pas relancer correctement en haut ! Je passe au refuge sans me ravitailler et j’attaque la montée au col d’Arsine la tête dans le guidon. C’est d’autant plus motivant qu’il y a des amis qui m’attendent au Col ! Une petite pause de 15 secondes au col pour les saluer et j’attaque la descente qui est assez roulante. En 35 minutes me voilà au parking et direction le Lauzet soit 4 kilomètres de faux plat montant, très dur !! J’arrive au Lauzet en 2h20 et en 9ème position. Douche, massage, glace et bière. C’est bon pour la récup !!

un peu avant le col d'Arsine 

Le Col d'Arsine


Mardi 31 juillet : étape de récupération. Paradoxalement, j’ai mal aux jambes surtout les mollets. On prend tout notre temps pour rallier Vallouise. 6 heures de marche tout de même. Idem douche, massage, glace et tourmente au génépy …

Mercredi 1er août : c’est la grande étape : Vallouise – La Chapelle en Valgaudemar : 50 kms et 3000 m de D+ = tout est dit !! Les départs sont échelonnés de 4h30 à 7h00 suivant les niveaux. Je pars dans l’avant dernier groupe à 6 heures. Le début de l’étape est relativement roulant avec 8 kms de faux plat montant pour rejoindre le bout de la route en 50 min environ. Nous entrons ensuite dans le long vallon qui mène au Col de L’Aup Martin. Le début est plaisant, je suis en compagnie de Marc et nous pouvons courir le plus souvent et nous marchons quand la pente se relève. Nous commençons à doubler les concurrents qui sont partis avant nous et nous nous encourageons mutuellement. La pente terminale sous le col est bien plus raide, nous marchons vite, nous arrivons au col en 2h30, altitude 2780 m. A ce moment là j’ai rejoins l’ensemble des concurrents partis avant moi et je bascule donc en tête de cette étape. J’entame seul la descente et 40 min plus tard j’arrive au refuge de Pré Chaumette où se trouve un ravito avec Jean-Pierre qui est chargé de pointer les coureurs et de vérifier notre « état ». Pour moi tout va bien et j’entame la longue montée au col de la Vallette. Sensation bizarre et très agréable : je suis tout seul, je ne vois personne … Enfin je reviens sur des groupes de randonneurs qui m’encourage. C’est très marrant car ils pensent que je suis premier alors que les meilleurs sont partis 1 heure après moi. Les encouragements me font beaucoup de bien. J’arrive au col de Vallette en 4h15 environ et je vois devant moi le prochain col : le col de Gouiran, il y a juste 100 m de dénivelé à gravir. Je ne vois toujours pas les premiers revenir sur moi. En avant pour le dernier col de la journée : le col de Vallonpierre 250 m de dénivelé assez raide. Cet enchaînement de cols depuis l’Aup Martin est magnifique, très minéral, mon plus beau souvenir du Défi. Je bascule au col en 4h50 et je vois enfin les 3 premiers qui attaquent le début de la montée. Je descends vers le refuge de Vallonpierre où se trouve un autre ravito : un bout de fromage et de saucisson et c’est reparti. Peu de temps après Es Tresidder me double en prenant tout droit dans les lacets sous le refuge. Puis c’est au tour de Don Naylor de revenir sur moi au Refuge Xavier Blanc. Les 6 derniers kilomètres de l’étape sont en faux plats descendants sur une petite route. Je regarde mon GPS et je suis tout content de courir à 12 km/h après 6 heures de course. Benoît revient sur moi 2 kms avant la Chapelle en Valgaudemar, je cours 100 m avec lui à 15 ou 16 km/h … trop vite pour moi !! 1 km avant l’arrivée Patrick (organisateur du Défi et père de Benoît) nous encourage et m’accompagne jusqu’à l’arrivée. J’arrive sans douleurs musculaire et frais. Nickel !! 6h27 et 9ème temps ! J’ai toute l’après midi pour récupérer (c’est parfait), je mange, je me douche puis direction les kinés, une bonne sieste d’1h30, une bonne bière, un bon repas et un sommeil réparateur jusqu’au lendemain matin…

au Col de L'Aup Martin 

Sous le refuge de Vallonpierre


Jeudi 2 août : grosse étape (encore !!) = La Chapelle en Valgaudemar – Valsenetre = 29 kms avec 2600 m de D+. Les départs sont encore échelonnés de 7h à 9h30. Je suis dans le dernier groupe avec les premiers du classement. Le départ est très rapide (4 kms de faux plat descendant). Je ne suis pas les premiers et je me cale avec Thierry qui est 8ème au classement 20 min devant moi. Nous attaquons la très longue montée vers le col de Vaurze, je suis légèrement devant Thierry et déjà nous ne voyons plus les premiers. Le début de la « bosse » est assez roulant et nous pouvons alterner marche et course. Une grande traversée à gauche nous amène sous le Col de Vaurze et nous commençons à apercevoir les coureurs partis avant nous. Le pierrier final sous le col est plus raide et nous perdons un peu de temps à cause d’un raccourci mal négocié !! Enfin le col en 2h20. Thierry est un très bon descendeur et je parviens à le suivre dans le schiste (c’est « facile » les descentes au Défi de L’Oisans = c’est tout droit !!, c’est beaucoup moins cool pour les chaussures = semelles arrachées !!). Nous faisons une grosse descente ensemble jusqu’au Désert où se trouve un ravito (2h52). Nous attaquons ensuite la montée de Côte Belle. Le début est assez difficile pour moi car je manque de rythme, Thierry passe devant, je m’alimente, ca va mieux. Nous attaquons des lacets serrés, nous accélérons pour revenir sur les coureurs partis avant nous. Ce col est long … nous arrivons au sommet en 4h03. Et en avant dans la descente. Très grosse descente peu technique. Nous allons vite dans les derniers lacets bien roulants et sur la route forestière qui mène à Valsenetre. 4h33 et 8ème temps avec Thierry. Cette étape a été très soutenue avec beaucoup de relance. Idem douche, massage, bière …

 Au col de côte Belle avec Thierry



Vendredi 3 août : dernière étape Valsenetre – Les deux Alpes 18 kms avec 2100 m de D+. Je prends un départ rapide pour ce dernier jour. Beaucoup de relance, les pulsations cardiaques sont hautes. Le Col de la Muzelle se profile avec sa pente terminale très raide. J’arrive au col en 1h20 (1300 m de D+). Tout droit dans la descente, je suis la trace des premiers qui ne sont pas très loin. J’arrive au refuge de la Muzelle en compagnie de Guillaume qui est 4ème au général. J’en profite pour le suivre dans les raccourcis sous le refuge. Je fais cette dernière descente à fond. Les randonneurs que nous croisons doivent vraiment nous prendre pour des fous !! J’arrive à Venosc où il faut remonter aux Deux Alpes : 800 m de D+. J’essaie de prendre le bon rythme dès le début. Cette dernière montée n’est pas facile, c’est raide et en plein soleil… Je vois enfin la gare d’arrivée du téléphérique, ca me motive encore plus. Enfin j’arrive aux Deux Alpes. Marie est venue me voir à l’arrivée elle court les derniers 100 mètres avec moi. Dernière journée réussie : 7ème temps en 3h07.

Au Col de la Muzelle 

 



 

C’est fini ! La pression redescend et la fatigue est quand même là !! Je profite pleinement de l’après-midi et de la soirée en compagnie des autres coureurs et l’organisation. Vivement l’année prochaine.

Dimanche 5 août = Bilan : Géant, Super, Magnifique. L’organisation est exceptionnelle. J’ai apprécié énormément le partage d’expérience et les conseils échangés avec les autres coureurs …

Classement général : 9ème place en 20h16 et 24 secondes.

Le blog du défi de l'Oisans avec les résultats, les photos, le parcours .... : http://smag.over-blog.com/

Le Roman photo du défi de l'Oisans 2007 : http://smag.over-blog.com/article-11740475.html

  

 

9 commentaires

Commentaire de JLW posté le 05-08-2007 à 16:13:00

Eh bien tout simplement bravo pour cette belle perf, tres tres bien gérée visiblement puique tu fais une très belle place et que tu termines apparemment en bonne forme. Vivement les photos.

Commentaire de Vizcacha posté le 05-08-2007 à 18:54:00

Bravo pur ta course et ton CR
Vivement la rentrée pour causer de nos ballades estivales

Commentaire de L'Castor Junior posté le 06-08-2007 à 11:41:00

Superbe perf !!!
Monter la Muselle en 1h220' me laisse rêveur...
Bravo Champion, et merci pour le CR !

Commentaire de le_kéké posté le 06-08-2007 à 16:45:00

Bien joué Arno, super course mais j'etais pas trop inquiet pour toi.
C'est marrant comme une fois les positions établies le classement reste à peu prêt toujours le même.
j'attends avec impatience les photos ...

A+ Philippe

Commentaire de Philippe8474 posté le 07-08-2007 à 14:30:00

Salut Arnaud,
Quel plaisir de lire ton CR... je me suis replongé dans cette superbe semaine. Bon c'est sur on ne vit pas la course à la même allure, mais Dieu que c'était bon!!!
Et je suis comme toi, j'espère bien être de nouveau présent au départ l'année prochaine, c'était vraiment trop bon.
Au plaisir de se recroiser un de ces 4

Philippe

Commentaire de Génep posté le 07-08-2007 à 19:56:00

Salut Arno,

superbe récit qui donne vraiment envie de se lancer dans le défi.
Je crois que je vais le cocher pour 2008 :)

Pour connaître le secteur, vous avez du en prendre plein les yeux !

Commentaire de Arno_SMAG posté le 08-08-2007 à 20:33:00

Arno, il est sympa, il est calme, il court bien, il est force de propositions (cf le blog du Défi), et.............il adore le surlignage en jaune, il m'en fout partout dans le blog du Défi.
amitiés et merci pour ton aide. Patoche

Commentaire de patoche-smag posté le 09-08-2007 à 08:54:00

j'oubliais, Arno, en plus du reste, c'est un filou! il a usurpé mon identité en squattant mon ordi pendant le Défi, ce qui fait que mon commentaire précédent porte sa signature. Il y en a qui sont allés en taule pour moins que ça! Une heure de pénalité pour le Défi 2008 môssieur Arnaud! na!

Commentaire de Régis Cahn posté le 03-09-2007 à 13:29:00

Bravo !
Qu'est ce que c'est beau...
Va falloir s'entrainer pour te suivre maintenant.
Et monsieur va s'aligner sur le Sancy...
On ne l'arretes plus !

RPM alias ORISONIC

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran