Récit de la course : Semi-Marathon Névache-Briancon 2007, par Snoopy05

L'auteur : Snoopy05

La course : Semi-Marathon Névache-Briancon

Date : 14/7/2007

Lieu : Briancon (Hautes-Alpes)

Affichage : 1050 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premier semi

N'ayant pas pu faire le trail des Cerces (Merell sky race), j'ai décidé de m'inscrire au semi-marathon
Névache-Briançon, histoire de quand même faire quelque chose...
Et puis, ça passe devant chez moi !!

Le départ est prévu à 18h30, en ce 14 juillet.
Grâce à ma Snoopynette d'amour, je peux m'éclipser du magasin vers 17h pour me rendre au départ
(nous sommes commerçants et la saison d'été est très importante pour nous).


Lorsque je ferme la voiture, le thermomètre indique 30°. Même à 1600m, il fait chaud !


Il y a environ 700 partants, dont beaucoup d'Italiens (on est tout proche de la frontière) et je m'échauffe
tranquillement après avoir salué M. le Maire...
Le départ est reporté d'un quart d'heure mais nous partons enfin... ça frotte un peu puis tout le monde prend sa place et rouve sa foulée.
C'est ma première course sur route, mais aussi premier départ en fin de journée.
Les premiers kms se passent plutôt bien mais malgré la casquette et une bonne hydratation, j'ai rapidement un
"coup de chaud". Pourtant, je suis un des seuls à avoir emmené un porte-bidon (habitude du trail), ce que je ne regrette pas.
Pas facile non plus de trouver son rythme, focément plus rapide qu'en trail, d'autant que le profil est globalement descendant.
Je coince un peu entre les kms 8 et 9 avec mal au ventre avant de m'arrêter quelques instants à une fontaine pour bien me rafraichir.
Pas évident de gérer l'alimentation pour un départ à cette heure là...


Je continue ma route, en appréciant la super ambiance à chaque traversée de village : tout le monde est dehors pour nous encourager, c'est super. Par contre je trouve l'ambiance entre les concurrents bien moins conviviale qu'en trail...
Ce qui change aussi, c'est les ravitos tous les 5kms, plus des stands éponges mouillées entre deux, ainsi que les panneaux à chaque kilomètre. Là, on sait où on en est...


Après la descente de cette magnifique vallée de la Clarée, nous arrivons en vue de Briançon.
Pour ceux qui ne connaissent pas, il y a à Briançon une "vieille ville" fortifiée (la cité Vauban) très pittoresque,
et qui surplombe la ville plus récente, où est située l'arrivée.
Pour le semi-marathon, le parcours emprunte dans la vieille ville la célèbre "gargouille", une rue pavée en forte pente, qui doit son nom à l'eau qui coule en son milieu dans une sorte de caniveau.
Le passage est un peu chaud en courant car la rue est étroite et on est au milieu des toursites qui remontent péniblement la pente en cherchant un restau...
Mais quel pied ! Oubliés les maux de ventre et le coup de chaud, je me lâche dans la descente et passe en trombe devant mon magasin et les voisins !!
La (forte) descente se poursuit jusqu'en bas de la ville et je suis ravi car mes genoux tiennent le coup, eux qui
m'avaient joués de bien vilains tours en début de saison...
Quelques centaines de mètres de plat en ville pour finir avant l'arrivée, où je retrouve ma Snoopynette ainsi que des amis.
Le temps est de 2h02, c'est pas très important pour moi.
Je suis content de cette expérience nouvelle, même si j'ai beaucoup de choses à améliorer, en particulier pour compte-tenu de cet horaire
de départ.
Ceci dit, je préfère nettement courir dans la nature... vive le trail !

Côté organisation, c'est plutôt carré : organisé par l'armée ! Une petite anecdote quand même, au retrait des dossards : je donne mon nom,

- n° de dossard ?

- Ben j'sais pas..

- allez voir sur la liste affichée là...

- mais... elle est pas classée par ordre alphabétique mais par n° de dossard précisément !

Un bon quart d'heure après, j'ai enfin déniché mon nom, qui était mal orthographié, au milieu des 700 autres !

Ceci dit, merci à tous, et un grand bravo pour le nettoyage de la route après les ravitos... il faut préserver notre belle vallée !!

 

5 commentaires

Commentaire de gdraid posté le 16-07-2007 à 10:55:00

Très sympa ta course Snoopy05.
Merci pour ton CR, qui rappelle entre autre, si justement cette magnifique vallée de la Clarée, et Neuvache, d'où l'on part en courant à travers bois, avec surprise et bonheur, jusqu'en Italie, sans s'en apercevoir ...
JC

Commentaire de Jerome_I posté le 16-07-2007 à 11:13:00

Bravo pour cette course sur route mais dans un panorama merveilleux. Il faisait chaud ce weekend et à 18h30 j'abandonnais au gran Trail Valdigne sur coup de chaud!!!

Et avec ton récit je vois bien les coureurs descendre a fond dans la gargouille alors que les touristes transpirent pour trouver un résto ;-)

Bonne récup.

Jérome

Commentaire de Cawito46 posté le 16-07-2007 à 13:00:00

eh bé, sympa comme semi question paysage même si c'est sur du bitume. Mais c'est spécial comme horaire de départ, surtout en Eté et surtout sur du bitume. Et après une journée de travail, c'est pas évident.
Mais si cela a pu te redonner quelques sensations et de l'espoir concernant les problèmes de genoux, c'est positif
Alors, bravo et merci à Snoopynette pour sa compréhension car elle a conscience que les animaux sauvages ont besoin de se repaitre....lol

Commentaire de titifb posté le 18-07-2007 à 19:11:00

Merci Snoopy05 pour ce récit qui me rappelle que je n'étais pas à Val des Près cette année, mais dans les Pyrénées. Ca fait longtemps que je veux courir cette course mythique qui traverse une bonne partie de la magnifique et préservée vallée de la Clarée, plus que chère à mon coeur car elle est la terre de mes ancêtres...

Commentaire de Cawito46 posté le 19-07-2007 à 19:45:00

ça, des ancètres, il y en a ! pour sûr !
oups, désolé, je sors ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran