Récit de la course : Les Crêtes du Pays Basque 2007, par l'ourson

L'auteur : l'ourson

La course : Les Crêtes du Pays Basque

Date : 7/7/2007

Lieu : Espelette (Pyrénées-Atlantiques)

Affichage : 2416 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 cdc1.gif

 

Yo les Zanimos ! Yo les Kikoureurs !

 

edition2007.gif

 

Vendredi 6 juillet 2007, 18h10 et je suis en vacances pour 1 mois…             Yess !!!

Je vire la cravate dans la bagnole et zou !!… en route pour Bordeaux où l’Agneau m’attend pour une AAB avec la Mouette car demain samedi nous allons au Pays-Basque pour faire la fête basque  avec les Bandas d’Espelette où nous avons réservé notre place à l’AAB d’après course comme 3500 autres fêtards ;-)           Re-Yess !!!

 

Samedi 7 juillet 2007, le 7/7/7…  jour le l’apocalypse pour certains ;-))…,  jour de fête pour le Zoo en tout cas ;-))

Nous partons à 9 de bon matin (5 coureurs, 4 marcheuses) et arrivons sur site en fin de matinée pour retirer les dossards avant d’aller planter les sardines de nos tentes de camping. La Noursette m’a prêté sa tente Quechua 2’’ pour que j’aille faire le djeun’s avec mes potes !

 

Petit pique-nique trankil avec gâteau basque au dessert avant d’aller accompagner las filles au départ de la marche et ensuite faire notre sieste à l’ombre car il fait trèèèès beau au Pays-Basque aujourd’hui !!  M’enfin y pleut pas quoi… ;-))

 

Avec l’Agneau on est inscrits sur le 27km avec 1100m de D+ ainsi que Francisco de son club. Christophe a préféré se la jouer p….e b..e ;-) sur le 19km pendant que le 3ème gars d’son club se fait porter pâle et accompagnera ces dames dont la balade pédestre doit les amener à un lieu de passage commun des coureurs sur les 2 distances, tout en haut du Mondarrain à 750m d’altitude, le point culminant du Trail des Crêtes d’Espelette.

 

J’ai RV avec Maylis de Kikourou avant le départ (chuutt… l’Oursonne est pas au courant ;-))) mais nous ne nous trouverons pas comme convenu sur la ligne de départ… J’ai bon espoir qu’elle m’attende sur la ligne d’arrivée car elle a l’air d’une championne rompue au D+             des Pyrénées si j’en crois ses CR sur Kikourou ;-)

 

15h30 et le départ est donné après l’interview de Chau-Chau venu en découdre lui aussi sur le 27km, il finira 3ème en 1h55…

 

Nous somme un peu moins de 700 sur le long pour environ 800 p…..s b…s pour le cours.. c’est le cas de le dire ;-)) . Espelette est un petit village basque très célèbre pour son piment, situé à 80m d’altitude non loin de Biarritz  et St Jean de Luz. Les 1ers kms sont faits sur le bitume pour pouvoir quitter le village en direction des hauteurs avant de tous s’engouffrer dans un chemin de terre ou il est clair que marcher sera la meilleure stratégie car il est pas facile de doubler et ça grimpe !!!  J’ai déjà perdu l’Agneau de vue et Francisco aussi. J’espère bien les retrouver complètement à la ramasse sur le parcours pour cause de départ un peu trop rapide et les déposer là à ce moment là ;-)))…

 

Les ravitos nombreux sur le parcours  (une dizaine) seront tous biens garnis, suffisamment rapprochés et je n’aurai aucun regret d’avoir laissé ma ceinture porte bidon et autres gels au vestiaire.  La terrible ascencion au Mondarrain me fera rencontrer (vive les Kaskettes Kikourou…)  à ma grande surprise Béné38 (séquence photo refaite 2 fois pour la circonstance) qui est en vacances dans le coin avec sa ch’tite famille et qui a elle aussi établi le contact avec Maylis de Kikourou. Cela m’a beaucoup surpris d’entendre « 

allez l’Ourson ! » dans cette montée si difficile  pour mes cuisses de grenouilles tellement

habituées au plat !! Merci encore Béné38 de tes encouragements ;-)

Km 6.5 , c’est tout en haut du Mondarrain (750 m) que  débute le circuit sur les crêtes et qui va nous emmener en territoire Espagnol au Col Zuccuta à 570m. C’est sur cette portion que les avions du 19km vont nous doubler à vive allure. Jusqu’au km 11 le paysage est très sauvage, la brume présente en altitude masque la vallée et parfois cela ressemble à un paysage lunaire… L’organisation a eu la bonne idée de mettre tout au long des ces passages délicats une ficelle qu’il est très pratique de suivre car parfois on y voit pas à 50m…  Il en sera ainsi  sur toutes ces hauteurs avant d’amorcer la descente à 430m d’altitude au km 13 et de sortir la tête des nuages ;-)).

 

Ensuite dernière difficulté jusqu’au km 15 avec un faux plat montant avant de commencer définitivement la descente sur Espelette afin de boucler la grande boucle sur les crêtes… Mes jambes seront plutôt difficiles à maîtriser tout au long  de cette descente,  elles avancent toutes seules pendant que j’essaye de les arrêter car je sens bien que je vais me casser la g….e si je les laisse faire… Drôle de sensation en tout cas que de vouloir stopper la machine de peur qu’elle ne s’emballe car je serai incapable de l’arrêter de mon plein grès ;-))… Il me faut des cours particuliers de descente… alloo ?!!…  la Souris ?!!….

 

Cette descente infernale ne sera enfin maîtrisée que sur le retour à le terre ferme…( m’enfin au bitume bien dur !  ;-))   pour les 6 derniers kms du parcours où je vais me lâcher et prendre de la vitesse en espérant bien trouver l’Agneau sur le bas côté de la route ;-)))  Même des km en 4’30 / 4’40  ne suffiront pas à rattraper tout mon retard car malgré un TS rouge que j’ai remonté pensant que c’était le sien… ;-(   je n’ai retrouvé l’Agneau qu’après mon sprint final sous l’arche de l’arrivée où Béné38 et Maylis m’attendaient aussi et depuis longtemps !!!…  Je termine en 3h35 juste derrière Francisco pendant que Maylis et l’Agneau nous ont pourri en un peu moins de 3 heures !!! 

 

Echanges Kikouresques délicieux sur cette ligne d’arrivée avec promesses d’autres courses à partager ensemble  pour notre plus grand bonheur de Kikoureurs !  Merci L’Bœuf…. Euh….. Mathias ;-))

 

Retour ensuite au camping pour une douche bien méritée avant de rejoindre les 3500 fêtards sous un méga chapiteau géant pour l’AAB Basque d’après course afin de déguster les spécialités locales et le vin kivabien avec ;-)))  et de chanter, danser et faire tourner les serviettes debout sur nos chaises ;-)))  hip’s !!!…

 

Retour au camping vers 1h du matin pour une nuit plutôt agitée par l’orage mais comme dit l’Agneau : on avait pris ce qu’il fallait comme somnifère à table !!! re-hip’s ;-))…

 

Le lendemain après être allés faire le plein de tapas et de sangria en Espagne de bon matin, retour à Espelette le midi pour un p’tit restau avant de reprendre le chemin du retour et de tomber avec l’Agneau sur une boutique qui…,  devinez-quoi !!…. vend des porte-clés avec des figurines d’animaux !!…   L’Agneau s’achète le sien et m’offre le mien en souvenir d’un super week-end où contrairement à la coutume locale, cette fois-ci c’est l’agneau qui a (encore…) bouffé l’ourson !!!

espelette1.jpg

 

 

 L’Ourson_rv_est_déjà_pris_pour_un_duel_à_la_loyale_au_marathon_de_Toulouse_le_28/10/07_objectif_commun_3h45_ ;-))…

8 commentaires

Commentaire de calimero posté le 09-07-2007 à 07:49:00

L'Ourson au Pays Basque!! Qu'est ce que tu as du te régaler, comme le confirme ce CR!!
J'en viens à t'envier en te lisant, c'est dire!

Commentaire de domdom g posté le 09-07-2007 à 08:09:00

bonjour l'ourson et bravo!! pour ta performance et merci pour se superbe recit,au plaisir de se revoir au medoc en septembre
a plus
domdom g

Commentaire de bigout66 posté le 09-07-2007 à 09:54:00

Salut l'ourson,

ton Cr donne vraiment envie de faire cette belle course...peut-être l'an prochain.
On essayera de se croiser à MM sinon on pourra toujours se rattraper au marathon du Médoc. :-))

@+ ;-)

Commentaire de taz28 posté le 09-07-2007 à 11:04:00

L'ourson voyage et donne envie de voyager !!!
Après Tintin en Espagne, l'ourson au pays basque !! ;-)))
Merci Stéphane pour ce récit qui te va si bien !
Bisous sur le béret ...

Taz_sur_tes_basques

Commentaire de NoNo l'esc@rgot posté le 09-07-2007 à 16:27:00

Ah ! cette Béné, toujours dans les bons coups, même en congés...
Bravo l'Ourson pour la belle balade basquaise, course pas facile,
27 km avec un dénivelé plutôt costaud ! Et merci pour ce joli
récit de la course et des rencontres kikouresques qui font toujours
plaisir, même (surtout ! ) quand on s'y attend pô !!!

NoNo_à bientôt_j'espère

Commentaire de L'agneau posté le 10-07-2007 à 23:40:00

Je viens de refaire cette sortie avec autant de plaisir que ce WE. Rien à dire de plus sinon que tu mérites ta revanche à Marvejols.
L'agneau des pyrénées

Commentaire de maï74 posté le 11-07-2007 à 09:55:00

Sympa de vous avoir rencontré tous les 2 dans le fief du piment, je vois que la suite s'est bien passée également, j'imagine bien : l'ourson et l'agneau dansant au son de "paquito", tu sais le truc où on est tous par terre en balançant les bras dans tous les sens au son de la banda... au moins ça repose les jambes, ça !!!
A bientôt sur les sentiers !

Commentaire de béné38 posté le 20-07-2007 à 19:21:00

Salut L'ourson
c'était vraiment une belle course, j'aurai bien participé, mais comme il n'y avait pas de barrière horaire j'ai eu pitié des bénévoles...:-)
Bravo à toi, j'en reviens pas des kilomètres que tu fais avant course pour en faire d'autres avec tes potes, sans compter le retour !
Bises et à bientôt
Béné

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran