Récit de la course : Semi Raid du Golfe du Morbihan - 83 km 2007, par robin

L'auteur : robin

La course : Semi Raid du Golfe du Morbihan - 83 km

Date : 30/6/2007

Lieu : Vannes (Morbihan)

Affichage : 3344 vues

Distance : 83km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

semi-raid du golfe du Morbihan

Samedi 30 juin :

 

Le panneau indique : Sarzeau 6 km.  C'est clair comme diraient mes neveux ! L'aventure commence.

 

Installation du camp de base au Camping. Mes femmes seront bien installées. Patate et Cht'ite patate ( Eh oui, Messieurs Dames, je côtoie des stars ! ) nous rejoignent pour le déjeuner. Cidre, ( toujours habitué le corps aux boissons locales des fois qu'aux ravtios chouchen et cidre couleraient à flots ! ), dernier plein de pâtes.

 

Le temps est toujours mi-figue mi-raisin. Le temps passe, il faut penser à s'équiper surtout que Patate doit aller briller à Locminé. J'hésite toujours sur le T.S. Manches longues ou courtes. Partant du principe qu'il est plus facile de relever les manches que d'en tricoter , je choisis l'option longue conforté par le fait que le soleil se met à briller. Dernier contrôle du sac et nous filons vers Vannes. Je n'ai pas trop fait gaffe à l'heure et j'ai peur que Noël soit en retard à sa course.

 

Voyage sans encombre en 1ere classe, chauffeur et garde du corps compris. Noël me dépose au vol et file vers une bonne perf.  Merci Noël de tout ce temps que tu m'as consacré.

 

Je récupère très rapidement mon dossard un peu étonné pensant y consacré plus de temps. Déposant mon sac de l'arrivée, je suis interpellé par TOT . il est avec Dom44. Quelques minutes plus tard je fais connaissance avec Miss Tot, de Keri. TOT, Miss Tot et Dom 44 ont décidé de faire route ensemble pour un objectif de 12h.  Le temps passe, l'heure de la Nok sonne. Je m'éloigne un peu pour profiter de l'herbe. Une voix m'interpelle, Bruno compagnon de club est là avec sa femme Corinne. Il vient de boucler son tour du golfe avec à la clef une seconde place en 20h04. Chapeau Bas, je vais pouvoir demander des cours particuliers !  Il me raconte brièvement sa course, soupèse mon sac ce qui le rend particulièrement perplexe. Euh, c'est quoi le problème ?  Mécontent

 

Je les quitte Tot me faisant de grands signes . C'est l'heure de la photo immortalisant le groupe ADDM. Le speaker demander aux raideurs de rejoindre l'arche de départ. 18 heure Alea Jacta est comme aurait dit Jules ( c'est de circonstance la butte de César n'est pas trop loin d'ici tout près de Port Navalo ).

 

Un tour de port pour rejoindre  un pont ( on ne va pas déjà se mouiller les pieds ) et direction Séné. Je distance le groupe Tot,Miss Tot et Dom44. Je ralentis, reperds le contact improvisant une séance de fractionné . A ce moment, Boul du forum ADDM nous rejoint . Tot fait les présentations du groupe. Peu à peu, Boul et moi reprenons de l'avance avançant à une allure oscillant entre 5'25 / 5'30 sur ce chemin stabilisé. les deux chiens fous sont lançés. L'allure nous convient, passage sur la route et chemin stabilisé se succédant. Nous en profitons pour faire connaissance tout en admirant le paysage. De beaux paysages, un bon compagnon de route l'aventure démarre bien même si le ciel devient plus menaçant .

 

Nous arrivons au premier ravitaillement de Séné au km 19. Je refais le plein, mange tranquillement en mastiquant bien ( Réné j'ai bien retenu la leçon ). On repart tranquillement. Petit passage périlleux en bord de mer, Cela bouchonne un peu, pas grave nous avons permission de minuit. Pensée à ceux du raid qui sont passés par là avec déjà plus d'une borne dans les jambes.

 

Nous continuons notre progression vers Noyalo. Portion de routes, chemin creux se succèdent. Le premier ravito a fait éclater les groupes. Nous quittons peu à peu le bord du golfe pour s'enfoncer un peu plus dans le pays. La pluie s'installe, elle nous tiendra compagnie pendant un bon moment. Nous remontons pas mal de monde délirant sous l'obtention de notre futur maillot à pois. Nous remontons à hauteur de Kiri qui suit son plan de vol ( 14' de course 1' de marche ) Nous nous mettons au diapason et le suivrons jusqu'à Noyalo. Kiri a tout programmé même le temps des pauses. Nous c'est plutôt l'impro. Arrivé à Noyalo, petit signe à un groupe qui attend le passage du Wagon TOT, miss tot et dom44. Nous prenons le temps de nous ravito, une petite soupe ( non non pas le lit après ), on se remet de la Nok sous les pieds, un peu de saucisson. Keri est déjà reparti.

 

 

Nous repartons tranquillement marche puis course. Nous décidons de continuer l'alternance course à pied et marche. Un arrêt pour vider l'air du Camel-Bag ( je faisais un rafus pas possible ). Deuxième halte dans les marais ( P… de moustiques ) pour soigner un début d'ampoule de Boul. Passage périlleux dans les marais. Nous prenons l'eau mais le tandem repart d'un bon pied direction le ravito de Kerbodec. A quelques  kilomètres de ce ravito Boul me fait part d'un moins bien..

 

 Km 52 : arrivée au ravito de Kerbodec.

 

 Occupé à refaire le plein d'eau , j'entends Boul me dire qu'il se dirige vers l'assistance médicale et qu'il me rejoint.. Surpris je jette un coup d'œil . Il a l'air d'être bien pourtant. Je continue à me ravitailler. Ne le voyant pas revenir, je file vers les tentes, 1ere tente cela dort, pas de Boul, deuxième tente pareil pas de Boul. Bon on s'est loupé il a du filé à la tente. Par acquis de conscience je refais un tour par la première. Sur le point de repartir, une voix m'interpelle. C'est Boul emmitouflé dans une couverture. Il récupère après un malaise. M… je m'en veux , j'ai pas vu le coup venir ! Brève conversation, je repars me ravitailler ( soupe + pates chaudes cela fait du bien ), me changer pour endosser un tee-shirt sec et mon Gore-tex . je repasse par la tente voir Boul qui sagement ne repart pas.

Je repars en marchant  en solo désolé de laisser ici Boul. En regardant sur le site, les temps de passage et de sortie à ce ravito, j'ai calculé que j'y ai passé 35'. A l'avenir il faudra que j'optimise les temps d'arrêt.

 

 Malgré les vêtements secs, je caille. Fait pas chaud !  Je repasse au mode course, quitte la route pour reprendre les chemins. La pluie est toujours là.. Elle a du finir par me rouiller les deux neurones de permanence ce week-end. J'ai du mal à me remémorer la chronologie du parcours. Je ne sais plus très bien si telle ou telle partie étaient avant. Comme d'hab quoi !

 

Je me revois bien progresser le long de murets, la mer en dessous, le passage non prévu sur une plage, je n'ai pas vu de marque, ni de rubalise. Ce n'est que le cri d'un coureur découvrant une rubalise fixé à un arbre au-dessus de nos têtes qui nous fera regagner le droit chemin.

Je me souviens aussi de la pierre sur laquelle j'ai trébuché me renvoyant direct vers un muret. Trop occupé à vérifier la présence de rubalise, je ne l'avais pas vue. Echaudé par une erreur de parcours, je faisais gaffe ne voulant pas rajouter des kilomètres supplémentaires.

Quelques minutes auparavant, le cocktail pluie, gouttes sur les lunettes, éclairages orangées, route luisant de pluie m'avait fait prendre une mauvaise direction….

 

Le ravitaillement de Port-Neze me paraît plus loin, petit coup de moins bien. Les périodes de marche reviennent plus fréquemment et durent plus longtemps. Tant pis je marche en savourant mes Bretzels. Cela va revenir et cela revient peu à peu. Je rejoins finalement le ravito. Dommage pas de soupe. Je prends deux ou trois trucs mais je commence à saturer. Je repars tranquillement en marchant.

 

Une discussion engagée avec un coureur me rappelle qu'à partir de maintenant les distances entre deux ravitos sont plus courtes de l'ordre de 9km. Bonne nouvelle qui se conjugue avec un regain de forme. La pluie s'est arrêtée, les nuages s'écartent pour faire une place à la lune ce qui nous permettra de savourer de bien belles images.

 

Le dernier ravito est atteint. Les bénévoles annoncent 3km de chemins puis 6 km de routes après c'est le port. Je prends le temps de bien me ravitailler ( trop peut-être ). Petit départ en marchant ( normal et en plus c'est en côte ! ) Le retour de coureur m'indique le bon chemin. A droite toute direction le port !

Sur ce chemin côtier, je retrouve une bonne allure ne marchant que dans les côtes. Je me sens bien ! Cela va le faire, oublier la déception de Chavagnes! Au détour d'un chemin, je crois reconnaître cette portion. Ayant passé quelques jours dans ce coin il y a 2-3 ans, ce passage sous les pins fait tilt. Un moulin à marée me le confirme.

Port-navalo est en vue, le vieux-port, la digue, le passage à la pointe. J'aperçoit les feux rouge et vert marquant l'entrée du port. Encore quelques foulées ! je cours au milieu de la chaussée. Ce n'est pas la foule. Bifurcation sur les quais. Je passe sous l'arche c'est fini en 11h26.

 

Je m'abrite sous une tente en face de l'arrivée, envoie un texto pour signaler mon arrivée. Je me change péniblement, fait pas chaud dans le pays ! je glandouille pas mal de temps ce qui a du me faire louper l'arrivée de Tot  et de Domm44! Dommage !au plaisir de se revoir ! Et Dom, tu sais qu'il y a une belle ballade entre Trignac et Coueron , le Raid de l'estuaire ! Innocent

 

 

Je me dirige vers la tente du ravito. Je m'y coince au fond et bois du chaud en attendant le taxi.Voilà c'est fini. Il ne reste que de beaux souvenirs, les courbatures sont parties. Déjà l'envie est là de repartir. Trop génial de courir sur ces chemins.

 

Robin en manque d'endomorphines iodées !

 

Ps : Côté matériel rien à dire de précis si ce n'est que j'ai utilisé des chaussures de route et que malgré les conditions climatiques cela a fonctionné.

4 commentaires

Commentaire de HervéB posté le 06-07-2007 à 16:08:00

C'est parfait, et bon signe si ça te semblait un poil court, t'inquiète pas il reste le grand raid à faire.

Commentaire de Tite patate posté le 06-07-2007 à 19:51:00

Phil
Les stars te saluent bien; ça m'a fait plaisir de te revoir ainsi que tes femmes et on remets ça quand tu veux; on se fait un petit raid encore ????
Bravo en tout cas, tu aimes ça et ça se voit;
au grand plaisir de te revoir

Noël et tite patate

Commentaire de Tite patate posté le 06-07-2007 à 19:51:00

Phil
Les stars te saluent bien; ça m'a fait plaisir de te revoir ainsi que tes femmes et on remets ça quand tu veux; on se fait un petit raid encore ????
Bravo en tout cas, tu aimes ça et ça se voit;
au grand plaisir de te revoir

Noël et tite patate

Commentaire de Luigi posté le 09-07-2007 à 13:47:00

Salut Robin,

Sympa ton CR. Tu as le même constat que moi : les minutes passent trop vite à KERBODEC ;o)

On s'y retrouve l'année prochaine ?

Laurent

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran